N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Conditions de neige massif du Forez

"Dans" les traces de "Forez" pourrait être le titre de mon propos, mais en fait, avec 2 amis, nous sommes allés EN RAQUETTES aux sources de la Ligonne, petit paradis perdu au sud des Pradeaux, en longeant souvent ses traces d'ailleurs. Il semble s'en être bien payé le bougre, à voir descentes et remontées sous Chougoirand en particulier..
Donc, ce dimanche matin, excellente sortie dans une neige parfaite pour cette discipline (sans doute beaucoup moins en skis de rando). Neige portante à souhait et même poudreuse le long ou à l'intérieur des bois. De ces "sources de la Ligonne", ruisseau qui alimente l'Ance qu'il rejoint à la hauteur de Sauvessanges, nous sommes remontés en direction du Gat, (nous aussi), pour y prendre le sentier "dit" du chevreuil, à juste titre vu les nombreuses traces, après celles de "Forez" encore, dans ce coin, où j'hésitais entre pleine pente (plus court) sur une maison isolée à l'est de Chougoirand et la continuation du sentier. Consultation faite de mes deux amis on optais pour ce dernier, détour plus long mais combien plus agréable dans le bois sans aucune trace, sinon des chevreuils, pour franchir 2 belles clairières, et retrouver le pylône EDF et sa pente avec nos traces aller que nous évitions tant la neige était bonne en tout terrain. On se paya même le luxe, après avoir coupé la route non dénommée menant à une habitation, de descendre en direction du ruisseau de l'enfer (hé oui c'est son nom) pour le remonter en jusqu'au "pré de la luge", ce qui nous amena à quelques réflexions sur les risques pris par ces "luggeurs" en raison du ruisseau assez profond au bout de leur "piste".. Au vu des traces terminales ce n'est pas exagéré. Le risque n'est pas d'être emporté par le flot comme cet enfant au mont Dore, mais une chute de 2 ou 3 mètres à pleine vitesse pourrait causer des dégâts.
Enfin rendus à notre point de départ, une seule envie: recommencer dimanche prochain mais pour le sud des Pradeaux, ça me semble bien compromis vu la période et l'allongement des jours..Enfin, d'autre possibilités s'offrent à nous au nord..
Hier après-midi aux Supeyres avec l'ami Jacou qui m'a fait essayer sur le suc de Pégrol la manoeuvre de la voile de snowkite smile Pas très simple quand même et quand on voit ce que certains en fond smilesmile

Super neige tout du long, un peu plus raide aux endroits à l'ombre ou exposé Est d'où venait un léger souffle, mais bien skiable quoique rapide. Et le tout sous le soleil à peine parsemé de pétales de nuagessmile
Sinon on est allé ensuite sur la vallé de Chorsin pour descendre par une langue sur le chemin qui permet de la traverser sur le haut. Nous l'avons pris mais en filant sur l'Est afin de passer sous les ruines de l'Oule, traverser la, piste qui va du pied du suc de Pégrol sur les jasseries de Garnier et filer en direction du buron du Plan Chevalat. 
Bien avant nous avons bifurqué à droite sur l'Ouest pour descendre dans les sources de l'Ance à l'endroit où se forme une très grosse congère qui alimente bien le bassin et sommes remontés via les jasseries de Pégrol pour rentrer par la bosse au-dessus de l'auberge, dont la descente avec toutes les traces des snowkiters qui commençaient à regeler, était un peu délicate.smile
A 10h, c'est avec N_75 que l'on doit partir des Supeyres, le temps que le manteau neigeux se détende un peu du "stress" de la nuitsmile
Modifié il y a 2 ans
Bonjour,

J'avais envie d'aller faire un tour avec Forez du coté droit des Crêtes du Forez à partir des Supeyres.
Toutes les conditions étaient réunies. Super AM.
Voir photos ci dessous.
Puis passage sympathique et de plus en plus incontournable à l'auberge. Hier pour profiter de l’expérience de kiteurs aguerris. avant de rentrer

Mercredi il neige.
Jeudi matin je le sens bien.

Jacou


https://www.dropbox.com/sh/nri7hx3lin6gbqv/AACpT8jzGBQTlH0g3rj4yeEja?dl=0

La trace de Forez à droite, la mienne à gauche :


Modifié il y a 2 ans
Eh ben avec l'ami N_75 on peut dire qu'on en a "campé" du terrain sur le Forez smile
Partis des Supeyres vers 10h15 sur une neige dure mais "salée" d'un zest de givre, sous une chaleur qui nous faisait craindre le pire.
Nous sommes allés sur le Sud puis avons viré avant le bois Balayoux plein Est pour plonger sur les jasseries du grand Genevrier dont la célèbre Coq Noir. Touchée par le soleil dès le matin, la neige était bonne mais rapide. Puis nous avons traversé la route Saint-Anthème/les Supeyres pour descendre sur le pont sur l'Ance. De là nous sommes remontés en direction des ruines de Champclose et passés à côté d'une ruine dénommé sur la carte la Côte. La neige enfoncée juste ce qu'il fallait pour grimper aux arbres. Ensuite nous sommes passés au-dessus du buron du Plan Chevalat où s'était pausé un groupe de raquettistes et à travers les magnifiques bosquets de bouleaux et Fayard, nous sommes montés sur Roche Gourgon où nous avons cassé une bonne croûte bien méritée smile Là il a fallu se couvrir un peu, le vent du Nord jouait à pousser de gros nuages qui masquaient le soleil.
Ensuite nous sommes descendus côté nord dans un bon pré, puis avons traversé les bois et le ruisseau de Chorsin (eh oui, il rejoint celui qui coule dans la vallée du même nom et qui lui se nomme Pierre Brune) pour remonter sur la croix de Barras et recouper nos traces de la veille avec Jacou au niveau du GR. Le vent du nord prenait et il a fallu enfiler le bonnet pour la première fois de la journée. Nous avons pris ensuite le vallon qui est à l'Est du suc de Pégrol sur le ruisseau des gouttes de l'Oule, en pensant que nous serions un peu abrités, mais comme l'a dit mon compagnon de route, il doit servir d'aspirateur car on avait l'impression de l'avoir en pleine figure alors qu'on piquait Ouest smile.
Après, nous avons passé les ruines de Pradoux, avec 5 ou 6 snowkiters au loin, et la croix du Fossat pour se faire la vallée des Reblats, blindée de neige … smile Mais une neige très molle, on enfonçait bien de 10 à 15 cm, mais néanmoins très rapide. La dernière fois où j'y étais allé c'était lors de la traversé du Forez le 9/02, en raquette, et c'est le seul endroit où nous avions pu chausser sur 20 cm de matière. Passage à la cave puis la remontée par le chemin très bien enneigé, sur la croix des 2 bergères et retour aux Supeyres, les skis encore d'attaque pour faire plus mais les bonhommes bien "rendju"smile
Sur la croix de Barras, Pierre Bazanne et Roche Gourgon, il ne faut pas traîner pour y aller, c'est en train de décoiffer sec, le reste ça va encore. 
Modifié il y a 2 ans
Bonsoir,

Vous avez fait un sacré tour !!!

J’espère que tu auras encore du jus pour jeudi matin.

On se tient au courant,

Jacou

Comme le dit forez, les skis auraient pu aller encore bien loin, mais les bonhommes avaient bien leur compte.smile Mais c'est quand même chouette les écailles, quel bonheur sur une telle neige ! smile
Finalement, c'est pas mal un hiver au printemps, même si un hiver en hiver + un hiver au printemps, on le prendrait bien également…au grand dam des jardiniers smile
Une belle journée, où les gants sont restés dans le sac pour ma part. Pas souvent que l'ami forez vient skier dans la Loire, fallait bien une telle bambée pour le fêter ! smile
Peut-être que l'an prochain M. nous accompagnera…smile
Et on continue…
Pas fatigué du tout, "Forez" m'a emmené faire un tour à partir des Pradeaux, pourquoi aller chercher au loin ce qu'on a sur place en l'occurrence une neige très bonne et en quantité suffisante d'autant que ça en a remis une couche 6 à 8cm tout au long de notre rando.
Départ du parking de la route du barrage, puis le chemin des réservoirs, enfin hors traces, c'est meilleur et combien plus agréable de sortir des sentiers battus portés par une neige glissante à souhaits, on s'est dirigé sur La Fritisse par toutes les éclaircies possibles, l'été, ce sont des "narses" (endroits très humides, pour les néophytes). En hiver, un vrai régal..Après, direction la Tuile mais option "rocher y" à un croisement, craignant que la petite route à emprunter ne soit pas très enneigée, ou plutôt trop déneigée, et quant aux talus faits par le chasse neige, il vaut mieux les éviter.
Du "rocher y", la tuile, le bois du coin et la bonne pente en face, où "Forez" s'entraina à quelques descentes à sa main, mais pas à la mienne me satisfaisant d'un petit tour tranquille en attendant.
De là, toujours hors traces, toujours excellent, l'orée du bois en direction de la "petite passerelle" en vue du retour, mais, avant celle ci, pour le plaisir, et pour éviter les chemins fréquentés, bifurcation, au plus près du barrage exceptionnellement bas cette hiver et traversée des petits "rus" qui l'alimentent, sans difficulté notoire.
A la maison du gardien, la descente excellente dans cette neige, (refaite un fois de plus pour le "fun" par "Forez"smile, puis le chemin classique bien élagué, depuis peu, chemin dont il faut dire que nous avions, il y a quelques années fait les premières coupes de passage..
Encore une bonne sortie dans cet hiver qui n'en est pas un, tellement irrégulier par ses températures pas assez basses, à nos altitudes en tout cas, et qui nous a bien perturbé.
Modifié il y a 2 ans
Pas mal ces sorties, de mon coté la neige est aussi bonne qu'au sud et au centre, depuis lundi dernier je suis presque tout les jours, enfin presque plus souvent de nuit sur les ski entre balade de repérage, un peu de balade journée le wekk avec madame et quelques soirée ou je rentre vers 23h ou plus comme jeudi dernier ou j'ai croisé Forez qui rentrais et moi je commençait ma sortie du béal au fossat vers 17h30.
Ce lundi première écoute de la saison de la chouette chevechette, la chouette de tengmalm est plus précoce donc là les écoutes se font depuis début février.
Tiens j'y retourne ce soir du coté du pic pelé plus une liaison avec la loge au nord, avec un ciel qui s'anonce clair encore mieu que lundi et mardi, avec en prime une petite chute dh'ier qui devrait me rendre silencieux.
Je devrais aussi y retourner une paire de fois ce week avec éventuellement un bivouac.
A bientôt
"il y a 1 mois" (fin janvier)
N_75
Par contre pourquoi pas un coup de chien dans la première huitaine de mars qui en pose une bonne couche permettant de pousser jusqu'à Pâques se passant aux tisons…
smile
Modifié il y a 2 ans
smilesmile