Conditions de neige massif du Forez

fourinas
Il se peut que dans 100ans , voir moins, il existera une seul paire de ski pour toutes les disciplines….
https://www.youtube.com/watch?v=vbaBg706Elg
Quand on regarde cette vidéo que notre ami Talon Libre avait mis sur le forum, ne pourrait-on pas penser que pour 80% des terrains fréquentés (je réserve les 20% manquants pour les extrêmes de pente ou de neige affreuse) cette paire de ski qui en fait rêver beaucoup existe déjà, et n'est pas loin de se nommer SRN. Mais cela demande nécessairement au skieur de l'investissement en temps et en volonté (et de la neige !) auquel beaucoup ne sont pas prêts, ou ne peuvent pas.

De plus, on peut lire ci-dessus
jacou4242
j'ai même pu faire de la technique en classique
et je crois bien, mais ne suis pas certain, que Jacou4242 garde ses SRN aux pieds pour se faire tracter par sa voile.
Mais bien sûr, comme l'avait annoncé à des millions de téléspectateurs notre autre ami Sancho, avec des SRN on ne gagnera jamais une course de descente, ni une course de fond, mais s'il fallait le faire avec une seule paire de planches, ce serait des SRN.

fourinas
je rêve un peu mais faut bien faire bosser les bureaux d'études…
On voit déjà les progrès réalisés en très peu de temps le jour les skis tout terrain n'ont plus été copiés sur des ski de fond ! Et du côté des chaussures, il y a eu également une belle évolution. Donc oui, les bureaux d'étude, au boulot, pensez à nous, on en redemande…
Modifié il y a 2 ans
Bonjour,

Pas de photo de ce matin.
Aucune visi en arrivant au Supeyres vers 7h30.

Du vent, de la neige.
Correct sur les Egaux. il doit rester au moins 10 cm de neige assez compacte. L'herbe ne ressort pas. La bruyère commence à ressortir ailleurs.
Le brouillard s'est un peu levé dans la matinée, mais le vent a faibli.

SRN aux pieds, plus voile de kite dans le sac a dos.
Ambiance humide.
1ere session pour moi sans visi. Seul. Je suis resté dans le pré des Egaux. En tirant des bords courts d'une clôture à l'autre pendant 13 km. Je me recalais grâce au GPS. Je ne voyais pas mes traces.
Je voyais mieux ma voile noire et jaune que le relief devant moi.

Ne gouter pas le SRN avec kite. On devient vite accro.
Je le suis. Je crois qu'il ne me sera plus possible de partir sans voile dans le sac au cas où ….

Bon Noël,

Jacou
salut jacou
ta pratique du snowkite en srn me parait assez originale .
Je me suis toujours dit que qu’être talon libre et arraché par une bourrasque de vent dans le kite, pouvais se transformer en vilaine chute avant
En effet on voit souvent les kiteurs en ski alpin bien tanqué sur l’arrière de leur chaussures rigides
quand est il réellement?  tourne tu en telemark?
quel est ton matériel ski /chaussures? et quelles voiles utilise tu?
Merci pour ton retour avant de venir te rencontrer car je t'avoue c'est tentant.
Bonsoir,

Ce qui me connaisse, savent que je suis un pur produit du ski de fond sur piste que je pratique , en classique ou en skate depuis une quarantaine d'années. J'ai arrêté la compétition depuis que je suis passé au SRN il y a 3 a 4 saisons.

Je n'ai quasi jamais fait d'alpin. Je n'ai donc jamais eu le talon attaché. J'ai commencé en classique il a 40 ans avec des chaussures Addidas, C’était des ballerines. Il était délicat de laisser le talon sur le ski..
Je ne sais pas descendre en SRN, car en ski de fond on va tout droit en descente.

Les très rares fois où je skie en alpin je me fatigue beaucoup et je ne suis pas a l'aise.
Je suis vieux et raide. Je ne sais pas faire le telemark.
Par contre, c'est pas un pb pour un néophyte comme moi en alpin skier avec une voile sur du vallonné comme au départ des Supeyres. On est obligé de skier parallèle, Pour les virages, il faut virer court, c'est bien plus facile en alpin qu'en SRN. Par contre dans ma pratique, je ne cherche pas la performance comme les autres, je cherche l'autonomie,. Pourvu que ça avance. Par contre il faut être a l'aise dans le pilotage de la voile.

Au début, ça fait peur de ne pas avoir de fixations qui déclanchent. Maintenant je ne me fais plus de frayeur. J'ai compris ce qu'il ne faut pas faire.
En matos, j'ai des Svartisen en cuir et des skis Fisher E109 avec les fix auto de Fischer le tout acheté chez Régis. Les écailles commencent a être bien limées. Ca m'arrange, je farte même les écailles pour avoir plus de glisse, j'ai bien assez de retenu.
En voile, j'en ai essayé plusieurs, pour ma pratique, les Peak2 sont vraiment le produits idéal. Pas lourdes, tu pourrais en mettre 2 dans un sac a dos.. Je ne l'ai jamais fais, j'en prends qu'une seule. J'ai une 6m et une 4m.

Seul bémol, quand tu y as gouté, tu es bien accro.
En effet, tu kites plus souvent que les kiteurs et tu randonnes plus souvent que les SRN. Ce matin, c’était pas terrible pour une sortie en SRN. Aucune visibilité, brouillard qui coule, neige mouillée. C'etait
nul pour les kiteurs. Mais avec ma formule, c’était extra comme sensation. Je ne rentre jamais bredouille d'une sortie a la neige. Elles sont toutes extra.

Si tu veux en savoir plus, n’hésites pas à me tel En période de travail, je suis dispo pour être sur les Crêtes du Forez, presque tous les mercredis et les vendredis AM et les WE bien sur …


Jacou


Modifié il y a 2 ans
merci pour l'invite
naviguer sur les hautes chaumes par la force du vent , ça doit être top
Le terrain idéal ;relativement plat ,donc peu de turbulences et de grandes distances a parcourir
Et surtout la sécurité de rentrer, grâce au srn
4 et 6m² de voilure ça te donne quelle fourchette de vent?
Bonsoir.
Il faut surveiller la météo pour le mardi 3 au soir ou le mercredi 4 janvier. Une espérance de neige.
Je peux monter coucher aux Supeyres mardi soir et être sur place le mercredi.

A suivre ….

Jacou
bonjour, et bonne année à tous,

j'ai entendu parler d'une liaison ski de fond qui éxistait entre le domaine des crête du forez (sud prabouré st-anthème/Ambert) et ceux du col de la la loge/camelot…
si quelqu'un avait le tracé sur un ancien plan des pistes ou autres je suis preneur…smile
C'est sans doute la piste en balcon qui contourne le cirque de valcivières jusqu'au col du chansert, puis de chez lire au col du béal?, à moins qu'elle suivait les crêtes de PSH…?
bref je suis dans le flou….
sinon la neige de culture est revenu…pour la neige naturelle c pas gagné…
http://lechaletdesgentianes.fr/chalet/infos/webcams
tchouss à tous ou tous shuss…! smile
Bonjour "fourinas". Quelques précisions suite à ta demande.
A l'origine de la création du Domaine il y avait ce qu'on appelait des "patates" autour des foyers de l'époque: Pradeaux,- Prabouré,-  Supeyres-, job,- Vertolaye,- St Pierre la Bourlhone et Camelot qui comportaient des pistes (circulaires) vertes-bleues-rouges-noires. Ces "patates" étaient reliées par des ITINERAIRES DE LIAISON lesquels, seulement damés sommairement, étaient destinés entre- autres aux secours entre les différents foyers contrairement aux PISTES qui étaient "damées-tracées" régulièrement.
Les liaisons, du sud au nord étaient les suivantes:
 Une entre le secteur de Prabouré et des Pradeaux, puis, entre les Pradeaux et les Supeyres pas de "liaison" à proprement parler, ces deux secteurs étant reliés par des PISTES. A la suite,  entre les Supeyres et Job la liaison dite "de Meyrand" ou de "Montrodez", qui rejoignait les pistes sous le col de Chansert, ensuite le secteur de Vertolaye-la Roche qui était relié naturellement à celui de Job par des pistes communes, puis la liaison suivante qui était celle dite "de la Chamboite" qui partait du lieu dit "chez Lire" et arrivait au dessous du col du Béal sur la route.. La dernière liaison était celle qui reliait les pistes du foyer de St Pierre au foyer du Brugeron-Camelot nommée liaison du merle (ou de la grande tranchée) partant de la route au dessous du col du Béal et de la liaison de la Chamboite  et arrivant sur la route reliant le Brugeron à ce même col.
C'est peut-être un peu sommaire mais si on se rencontre ou si tu rencontres "Forez" on pourra t'en dire plus…

P/S: le coL de la Loge n'a jamais fait partie du Domaine Nordique des crêtes du Forez, pour une question de financement par des région différentes (à l'époque,) et j'ai toujours regretté que ma proposition de rassemblement , au cours de la réunion de constitution du Domaine, bien que favorable aux élus du Puy de Dôme présents n'ai pas pu avoir de suite  à cause de ceux de la Loire dans une réunion ultérieure.

J'ajoute que nous nous sommes toujours opposés à une liaison éventuelle par les crêtes pour des raisons qu'on pourra évoquer si on se rencontre.
A plus.
Modifié il y a 2 ans
Bonjour, et meilleurs vœux à tous !
fourinas
C'est sans doute la piste en balcon qui contourne le cirque de valcivières jusqu'au col du chansert, puis de chez lire au col du béal?, à moins qu'elle suivait les crêtes de PSH…?
Comme expliqué par forez63, cette liaison entre le sud et le nord du massif n'empruntait absolument pas les crêtes, mais les pistes forestières citées tout nouvellement créées.
En plus de ce qui existe aujourd'hui, il y avait des départs de pistes au dessus de Job au chalet des Blancs, au dessus de Saint-Pierre au chalet de la Roche et sous le Béal au lieu-dit Solerie, et à Camelot, le seul qui survécu jusqu'à il y a peu.
Mais vu le relief du coin, les pistes, hormis les liaisons, n'étaient pas adaptées au ski de fond, sans compter une altitude plus basse !
De ce que j'en ai connu, Camelot a existé "en solo" avant la création de tout ce réseau, seulement relié avec la Loge.
Si ça t'intéresse, j'ai dans mes archives un plan du foyer de Camelot, datant je dirais environ 1988, et un plan relevé à la main de la zone du Chansert. Par la petite enveloppe en haut à droite de l'écran, fais moi passer ton adresse mail !
Toujours de mémoire, cette piste de liaison avait été emprunté par le défunt Tour de France VTT, au départ du col de la Loge. Je dois avoir le parcours si ça intéresse du monde !
Bonjour à tous et bonne année avec surtout la santé, le reste bien ou mal se passera toujours smile
Mieux vaut regarder notre montagne sans neige et bien portant que la voir toute blanche en étant très malade, positivons toujours smile
Pour ces histoires de liaison et de domaine nordique, pour appuyer ce qui est dit plus haut, je peux ajouter des anecdotes cocasses qui viennent confirmer si besoin de la bêtise de notre système administrato énarquien  … On peut en rire mais c'est plutôt à pleurer smile
Pour la liaison cité, en réunion à la mairie de Vertolaye avec forez63, au milieu des années 80, nous avions rencontré les gugusse (et je pèse mes mots) chargés de l'étude du futur domaine nordique.
Pour étudier ils avaient étudié … dans un premier temps, le parc Livradois-Forez nous avait demandé de faire si possible une carte d'enneigement du massif avec les avantages et inconvénients des différents départs possibles. Ensuite, avec çà, le parc avait constitué un dossier et les gugus, ensuite avait extrapolé à partir du dossier, en n'omettant pas bien sûr, au passage, de se servir … 20 briques à l'époque pour faire du copier/coller, mais passage obligé par ces gugusses, car leur société étatique devait servir de tirelire aux politiques, enfin bref smile
A cette fameuse réunion, ils étaient 3, un permanent barbu et 2 jeunes architectes dont un qui fumait la pipe et nous regardait derrière ces grosses lunettes avec des allures d'un Sartre face à des besogneux incultes.
Et là, son idée à ce super gugusse était de faire passer la liaison par la croix du Fossat … Si, si, vous lisez bien la croix du Fossat … Il voulait créer une piste qui de la plate-forme actuelle qui prolonge la piste de liaison dont vous parlez, au-dessus des Chaumettes, devait remonter la vallée des Reblats, franchir le "col" à la croix du Fossat et redescendre allègrement dans la vallée du Fossat pour retrouver la piste. 
Donc, si nous n'avions pas été là, et il a fallu argumenter face au tuyau de la pipe qui tapait la carte IGN le long de ce "parcours" idyllique selon son possesseur, le paysage que nous connaissons aurait été dégagé au bulldozer, les arbres couchés de côté, à moitié enterrés et à ce jour, comme personne n'aurait plus entretenu cette piste (on a des subventions pour créer dans notre beau pays mais jamais pour entretenir), elle serait défoncée …
Enfin voilà pour une anecdote.
Je me souviens également d'un maire dont je tairai le côté pour éviter de polémiquer, qui a dit à une réunion : "Mais qu'est-ce que vous en avez à faire du déficit, c'est de l'argent public" smile
Chaque commune voulait sa part du gâteau et les institutions du dessus, dans un souci comme toujours et actuel de faire croire que le touriste allait nous assurer des lendemains "économiquement glorieux", avaient ficelé le système en décidant que pour prétendre au label zone nordique (à présent domaine nordique) il fallait être un nombre conséquent de communes avec X superficie, nous avons bâti et bullé à grand coups de subventions bien sûr.
C'est ainsi que des bâtiments ont été construits un peu partout, que l'on a ouvert des pistes côté ouest du massif à des altitudes où l'enneigement était plus que précaire et que l'argent public a filé à vitesse grand V, alors que même à l'époque, s'il était quand même plus élevé que maintenant, le potentiel skieur restait relativement faible. Il y avait certes beaucoup de monde aux Pradeaux et à la Loge, mais pas assez pour faire vivre toutes ces portes.
Quant à nos amis les gugusses, je ne peux que citer des extraits de leur rapport de 1986 :
page 18 : ce qui donne pour la saison théorique un total d'environ 50 000 journées ski (nous avons fait 23 000 journées ski en 80 jours en 1990/91, le meilleur du domaine, pour donner un ordre d'idée, en 2012/13 qui a été un très bon hiver le domaine actuel a annoncé 9000 journées ski en 84 jours). dans le rapport/étude du parc ils parlaient de 80 000 journées ski (inflation optimiste quand tu nous gagnes …smile
page 23 : le site du Pilat présente une telle saturation qu'il paraît impossible qu'il représente une position concurrente dans l'avenir.
Page 26 : estimation de la croissance des skieurs estimée à 15 % par an.
page 27 : on prendra comme coût annuel d'entretien du kilomètre de piste 3000 F (hors amortissement de l'engin de damage). On considérera que la longueur de piste entretenue augmentera de 20 kilomètres par an (heureusement qu'ils se sont plantés sinon il n'y aurait que des pistes damées là-haut smilePage 21 : ils estiment le coût de traçage des pistes entre 3000 et 6000 F … On se met pas juste …
Et le mieux que j'ai lu sur un rapport mais ne peux retrouver : il faut distraire la clientèle Clermontoise de l'attractivité du massif du Sancy.
Enfin, c'était une autre époque … paraît-il … mais on nous construit à Ambert une piste BMX alors que nous n'avons pas de club de BMX, tant que la source de la subventionnite aigu ne se tarit pas …