Conditions de neige; réserve des Laurentides

Samedi passé, j'ai terminé comme d'habitude ma saison de ski nordique au Camp Mercier dans la réserve des Laurentides qui se situe à 45 minutes au nord-ouest de Québec.

Il y a là des massifs montagneux qui culminent à environs 850 mètres. Nous évoluons donc à une altitude de 700-750 mètres et le couvert forestier est composé essentiellement d'épinettes. À cette hauteur, ce sont les confins de la forêt boréale et de la pessière à bouleaux jaunes.

C'était la totale. Il faisait -10 avec un fort vent du nord-ouest (ressenti -16) et quand on croisait des ruisseaux, on pouvait voir une épaisseur de 1m 1/2 d'accumulation. Les quelques cm de neige des derniers jrs recouvrait la vieille croute durcie de belle poudreuse.
J,ai passé de longs moment toute seule au milieu des collines et tout ce qu,on voyait c'était les conifères. J'a croisé plusieurs lacs (ils ne caleront pas avant mai).

La totale!

Cela a bien terminé une saison où les sorties d'une journée furent nombreuse (surtout au Mt-Royal à Mtl) mais où je suis restée sur ma faim pour le ski de randonnée nordique. En effet, j'ai surtout fait du classique mais ici, dans certains centres, les pistes tracées donnent vraiment le même feeling que du hors-trace tant elles s'enfoncent en serpentin dans le bois.
Une fois, j'aurai été au Mont Saint-Hilaire (1/2 heure de Mtl) où avec une amie on s'est fait une journée mémorable de ski de rando nordique. C'est intéressant de voir qu'au Québec, à basse altitude les températures sont froides et l'enneigement important ainsi dans ce centre nature, nous avions un bon mètre de neige mais le couvert forestier est composé essentiellement de feuillus (dénudés l'hiver) ce qui donne un paysage assez particulier.

Je compte bien me rattraper l'an prochain et aller dans les Chic choc ou autre territoire sauvage.

:lol:
Modifié il y a 8 ans
Tu confirmes que ton pays c'est l'hiver…

Ici les hirondelles sont arrivées, les arbres fruitiers explosent de fleurs (et ils perdent les pétales au vent). Dans les pâtures voici les agnelets nouvelets, les poulains tout neufs et les veaux tout frisés…
Les chênes et les hêtres sont encore dénudés, mais d'autres espèces verdissent de frais. Dans les champs les colzas sont en fleurs.

La base de voile, on l'a rouverte : manutentions, Kärcher, réparations… J'ai sorti mon kayak, et raté presque toutes mes photos prises à bord.

Notre pays n'est pas l'hiver, alors là pas du tout !
On peut ressortir les rollers et les skis-roulettes.

En revanche cet hiver a été plutôt sec, les nappes phréatiques sont mal rechargées, et les paysans sont soucieux de la faible humidité du sol.
Modifié il y a 8 ans
À chacun ses avantages!

Ici c'est le printemps et donc mon pays c'est vraiment un hiver…. parisien ou bruxellois en avril!

Donc, plus de neige, le couvert de pelouse tirant sur le brun, pas de feuilles dans les arbres et du temps gris (quelquefois seulement cette année).

Donc on se les gèle. Ainsi ce matin, il fait 2 mais les joies de l'hiver (le vrai) sont dernières nous.

C'est un dur moment à passer. Dans un mois, les feuilles vont être sorties mais on voit apparaître les crocus. Et à Montréal, ce n'est pas le retour des hirondelles mais des vélos dont le mien et dans quelques jours, les fameux bixis. Ce sont les vélos en location libre inspirés des vélib mais dont le concept a été amélioré et qui est vendu partout dans le monde maintenant; les Boris bike à LOndres et à Toronto, NY, Melbourne,Cleveland, etc…

Bref, ce n'est pas le temps des cerises comme chez vous mais les terrasses sont bondées même quand il fait 9 degrés.

À nous le kayak, le vélo, la marche nordique et la randonnée avant le retour de la neige dans quelques 8 mois.
Modifié il y a 8 ans
Ah le Québec !

J'y suis allé en 1980, accompagner un groupe à ski à partir de Val-D'or, dans l'Abitibi, près de la rivière Harricana où Bernard Clavel a situé sa fameuse saga québécoise.

J'en garde un souvenir très ému et je rêve un jour d'y retourner.

Un soir nous avons couché dans un centre de ski nordique qui s'appelait les Pieds Fartés. J'ai toujours le "badge" en tôle avec une épingle pour le fixer sur un vêtement, l'ancêtre des Pin's.

Je me souviens (tiens c'est la devise de Québec) des noms de villages qui chantaient la vieille France ou la "nouvelle" avec des noms mâtinés de langue algonquine : Sainte Gertrude du Berry, Trécesson, Seneterre, Malartic, lac Chicobi, Amos…

Il paraît que les Québécois, lorsqu'ils viennent en France, il leur semble retrouver leurs racines, c'est peut-être vrai pour ce qui est architecture type châteaux, églises…
Pour ma part je crois que c'est nous qui retrouvons au niveau du "parler", nos racines.

Bon ben sinon, comme te l'a dit Jacques, chez nous c'est le vrai printemps avec des températures la semaine écoulée et même aujourd'hui, dignes d'une fin mai.

Il y a deux ans, l'hiver avait été top (20 novembre au 10 avril à ne faire que des activités divers d'hiver) je finissais ma saison de ski.
Cette après-midi, je vais allé faire un tour de vélo de route en cuissard court et maillot manches courtes.

Mais si ça se trouve, dans 15 jours on ressortira pour quelques jours très courts les raquiettes à neige…

Salut la parenté ! :-D ;-)
Modifié il y a 8 ans
S'il y a une région que je connais pas, c'est bien l'Abitibi.
Pourtant j'ai bourlingué dans mon pays.

L'Abitibi est un peu différente des autres régions; c,est un peu notre Far West; c'est loin, plat et étant proche de l'Ontario, leur culture est en effet plus anglo-western.

Mais ils ont de vastes vastees territoires de lacs et forêt boréale.
J'avais traversé la région pour me rendre à la Baie James en road trip et disons que ça bcp évolué au Québec côté bouffe et café et là-bas, c'est encore comme il y a 30 ans dans les endroits où nous sommes passés (je ne dis pas ailleurs comme Rouyn et LaSarre) et au minuscule village de Matagami, juste à l'entrée de la route de la Baie James (800km sans aucun village!), une dame tenait un café boulangerie et servait du café expresso. C'est le meilleur café au lait que j'ai bu de ma vie; perdu au milieu de nulle part avec les épinettes à perte de vue!

Je sais que je suis hors-trace mais après tout, nous sommes en avril et tout le monde a rangé ces skis! Bon, là je pars à vélo et irait me prendre un bon café latté à Mtl (si si maintenant on trouve un peu partout facilement dans notre ville!).
Modifié il y a 8 ans
C'est bien du même endroit que l'on parle alors ! :-D

Déjà, en 80, les habitants de là-bas nous disaient que pour les Québécois l'Abitibi était le coin paumé et western comme tu dis.

Un coin de "pionniers"…

Je suis habitué car là où j'habite, nous sommes considérés comme des habitants de la France profonde. :-D :lol:


Un endroit où, comme l'on dit chez nous "les corbeaux vole sur le dos pour ne pas voir la misère dessous" et "les maisons se vendent aussi bien que les cercueils à 2 places" :lol: :lol: :lol:

J'ai lu un bouquin sur le fameux chantier du siècle de la baie James, dans les années 60/70, sur la Mc Kenzie.
IMPRESSIONNANT !

C'est quand même un sacré pays ce Québec et j'espère y retourner un jour ! 8-)
Modifié il y a 8 ans
Encore une fois, je sais que je m'éloigne du sujet principal de ce site mais voici une info intéressante;

Un des plus grands poètes de la chanson québécoise et même francophone s'appelle Richard Desjardins et il vient de ce coin de pays. Il y a la mythique chanson de Raoul Duguay; Abbittibi (à écouter absolument!).

Pour revenir au ski; il y depuis plusieurs années un truc qui s'appelle la Traversée du lac Abitibi qui dure plusieurs jours (une semaine je crois) et les skieurs restent sur le lac tout ce temps dans des conditions extrêmes et bivouaquent. C'est vraiment l'expé pré arctique. Je ne suis pas certaine qu'ils aient un site et que ça continue mais j'avais pensé le faire.

PS; Saint-Laurent Rochefort dans le massif du Forez (pays dur auss?), ça te dit quelque chose?
Modifié il y a 8 ans
Tu as eu plus de chance que nous, ici, Jura, Préalpes l'hiver est parti en fanfare à la fin de novembre et puis pratiquement plus de précipitations.
Ce week-end l'isotherme du 0 degré Celsius était à plus de 3500m d'altitude! En Laponie par contre il y a encore beaucoup de neige.
Modifié il y a 8 ans
je connais Saint-Didier sur Rochefort mais il y a également saint Laurent sur Rochefort que je viens de découvrir en tapant sur le net.

Mais ça c'est du côté Loire du massif du Forez, dans la région Rhône-Alpe, moi je suis du côté département du Puy-de-Dôme dans la région Auvergne. Le massif sert de limite.

Pour des Québécois, la taille de nos départements et régions a de quoi se faire tordre de rire ! :lol:

Je connais en Abitibi un Daniel Desjardins.

le raid dont tu parles ne serais-il pas le marathon canadien, en étape, où l'on distingue ceux que l'on appelle des trappeurs car ils dorment dehors par rapport aux autres concurrents ?

On s'est loupé de peu, j'ai vu que tu étais en ligne juste avant que je me connecte.
Modifié il y a 8 ans
Non en fait il s'agit de deux choses différentes.

Le marathon de ski canadien a lieu en Outaouais et il s'agit d'une course de deux jours. Les coureurs de bois dorment effectivement dehors. Le trajet est de 80km par jour max (il y a des étapes et donc on peut ne faire que qques étape).

Je l'ai fait une fois en 1979 avec mon père. Je n'ai fait que 10km puis j'ai pris la navette car if faisait -40. Je ne rigole pas! Le seul moins 40 que j'ai connu dans ma vie.

Car quoi qu'on en dise, il fait rarement en bas de -20 au Québec dans le sud.

La traversée du lac Abitibi est un raid nordique en SRN. Ils ont un équipement particulier qui est loué. En tout cas, c'était des skis et l,on y fixait les grosses bottes Sorel blanches. C'est vraiement un raid arctique d'une certaine façon et sur le lac (lac de plueieurs dizaine ou centaines km de long, les conditions sont quasi-polaires (il peut faire régulièrement -30 car c'est au 48 parallèle et donc plus au nord que Montréal). :-)
Modifié il y a 8 ans