N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Conditions de neige - Vercors

montagnol a écrit :
En complément d'informations suite aux précédents posts de Robert (#144 & 145), il faut quand même se gaffer sur les conditions dans ce secteur…

En effet si la route est fermée depuis tant d'années, il y a bien une raison!

Certaines portions, notamment sous la Buffe (exposition Est) sont régulièrement touchées par des projectiles plus ou moins importants…

J'y ai eu une frayeur en allant sur un spot de Balsamine des bois (Impatiens noli-tangere) en plein été… alors l'hiver quand ça décaille le risque est multiplié.

Parole d'un ancien cordiste qui sait de quoi il cause ;-)

Merci de completer mon message : Je n'avais pas remarqué de parpaings sur la route qui me semblait assez saine : Il est vrai que je ne suis pas monté très très haut .
J'ignore aussi si à présent elle est fermée toute l'année ou seulement l'hiver : il y a quelques années j'avais pu monter en voiture jusqu'à une barrière située , de mémoire une centaine de mètres avant l'effondrement ….coin un peu craignos : Tellement craignos que même en s'encordant
ça n'était guère encourageant d'essayer de rattraper la route après l'effondrement :-(


au fait, les frayeurs, tu les recherches un peu avec ta balsamine des bois ; d'après Wikichose:

"Cette espèce doit son nom à la forte réactivité de son fruit au toucher : la capsule mûre explose quand on veut la saisir et peut projeter les graines à quelques mètres."

Modifié il y a 6 ans
Pour info, cette route est fermée toute l'année…

grace au lien ci-dessous, on se rend un peu mieux compte de l'encombrement de la route par les-dits "projectiles"!!!

route Montaud - Autrans

tu notera la phrase suivante "la route départementale 218 fut tracée le long d'un versant géologiquement instable", hé, hé, hé…

tunnel du mortier

Quand à la Balsamine des bois, c'est un risque que je cours volontiers ;-) son autre nom est "impatiente ne-me-touchez-pas"… tout un programme!
Modifié il y a 6 ans
Coté Dent de Moirans, la route est officiellement fermée et interdite toute l'année au delà des dernières habitations : hameau du Coing vers 900m d'altitude.

Et aux amateurs de ce qu'il est désormais convenu d'appeler "randonnée du vertige" (à pieds, en été) je recommande le pas du Mortier.

Dans la falaise, juste au dessus du tunnel.

Si si, ça passe.
Modifié il y a 6 ans
d'autres infos trouvées sur forum.vercors

Message par cd » 06 Fév 2007 9:41

Route Départementale 218 qui relie Autrans à Montaud par le tunnel du Mortier, ouverte à l'occasion des jeux olympiques de 1968.

Depuis son ouverture le 23 avril 1968 : quelques centaines de mètres cubes ont partiellement obstrué la RD 218 à un kilomètre en aval du tunnel.

30 Janvier 1971 : un effondrement en très grande masse (estimé à 50 000 m3) s'est produit à la Combe Noire.

5 Octobre 1972 : une opération de reprofilage et de purges de la cicatrice de départ a été réalisée (environ 30 000 m3).

20 Avril 1992 : un effondrement estimé à 20 000 m3 s'est produit sous le sommet de la Buffe emportant la route sur cent mètres environ, et créant une zone de forte instabilité. Cet effondrement est situé à un kilomètre environ à l'amont de celui de 1971.

Depuis cette date la route est fermée à la circulation au niveau de la Buffe.

Plusieurs études ont déjà été réalisées en 1988 puis en 1993 : conclusion : il faudrait créer un nouveau tunnel long, à une altitude de 1295 m. Cette solution peut être estimée à 300 MF compte tenu des nouvelles normes de sécurité des tunnels de longueur supérieure à 1 km.
Vu les coûts, le projet n'est pas à l'ordre du jour.

A l'automne 2000, une gigantesque rave party a eu lieu dans le tunnel. Depuis, les services de la DDE ont mis des gros blocs de rochers devant pour empécher les camions de sono de rentrer à l'intérieur. L'accès est toujours possible à vélo ou à pied pour aller admirer le paysage de l'autre côté.
La route du côté de Montaud est à peu près entretenu jusquà l'aire d'envol des deltaplanes.
Modifié il y a 6 ans
Mardi 26/03 : Golf de Corrençon - Collet de la Coinchette - Carrefour de la Royale - Darbounouse - Cabane de Carrette et retour

Une variante destinée à tester le passage par le collet de la Coinchette pour aller à Darbounouse, que je soupçonnais plus facile que le sentier Darbounouse-Carrette en vieille neige - soupçon confirmée ! Bon par contre le début de la descente est un peu rapide et j'ai gardé mes peaux, ne connaissant pas trop le terrain (en neige fraîche, ça doit être un régal, on peut facilement passer entre les arbres).

Par contre j'ai emprunté la piste de la Royale (dans un état défoncé) jusqu'au carrefour homonyme, en progressant dans un brouillard avec visibilité < 20 mètres. Vraiment pas top les descentes dans ces conditions. Il aurait fait beau, j'aurai coupé avant le carrefour.

En tout cas, il reste de la neige à peu près partout, assez pour ne pas déchausser, désagréable car gelée, plus agréable quand le soleil a enfin pointé le bout de son nez en milieu d'après-midi pour donner un peu de neige de printemps.
Modifié il y a 6 ans
pour complément d'infos:

Les pistes de ski de fond d'Herbouilly sont fermées depuis le dimanche 24/03, donc évidemment plus de damage! D'où la skiabilité moyenne voir "défoncée" comme tu dis…

Il va falloir attendre quelques temps que ça transforme parce qu'une vieille piste damée avec des fausses traces et bien, soit ça aide pas franchement à skier, soit ça aide à progresser en toutes neiges :-D

De l'autre côté c'est différent, les pistes de fond de Bois Barbu et de Corrençon sont ouvertes jusqu'au 1er avril au soir.

La route de Valchevrière étant toutefois en cours de déneigement, salage, dégommage, raclage par le cg38.

Pour ma part, j'irai certainement faire un coucher de soleil à Château Julien d'ici la fin de la neige!!! J'aime bien skier tout seul mais si ça dit à quelqu'un vous pouvez faire signe…
Modifié il y a 6 ans
montagnol a écrit :

Pour ma part, j'irai certainement faire un coucher de soleil à Château Julien d'ici la fin de la neige!!! J'aime bien skier tout seul mais si ça dit à quelqu'un vous pouvez faire signe…

Ah bah oui, ça me tenterai bien, j'en ai pas fait encore cette année (quoique je pensais au bec d'Orient avec repas au refuge de Gève)
Modifié il y a 6 ans
Sortie du soir, bonsoir!

Petite sortie sympa sur l'espace nordique du Haut Vercors.

Initialement, je voulais aller voir le soleil se coucher… en fin de compte, j'ai plutôt regarder le brouillard se lever!!! De belles couleurs malgré tout.

Aller-retour du carrefour de la Grande Allée (1165m) au sommet de Château Julien (1560m) en passant par la Combe de l'ange. A château, les forêts environnantes permettent de tricoter des boucles, itinéraires sympas avec de très bonnes conditions de neige.

Pour l'itinéraire, se référer au plan des pistes…

plan des pistes Espace nordique Haut vercors

De Grande Allée à Combe verte, piste damée.
De Combe verte au col de Malaterre, pas damée depuis quelques temps; 5 cm de fraîche, très bon.
Du col au parking de Château c'est damé.
A partir du parking, c'est la liberté, hors trace dans 5/10 de fraîche. Seule la piste panoramique est tracée mais ça n’enlève rien au charme des lieux.

La station ne sera plus damée à partir de demain matin et il reste beaucoup de neige pour que se soit skiable pendant encore quelques temps… pour exemple, les barrières du parking de Château Julien sont encore sous la neige!!! ça fait à peu prés 1,40m sur le plateau…

Photos à suivre… ;-)
Modifié il y a 6 ans
Brouillard qui part, qui part pas…

Sur la photo (19), on remarque la barrière une quinzaine de cm sous la neige… d'où l'optimisme pour skier en avril à Château Julien!!!
Modifié il y a 6 ans
Retour à du grand classique, traversée Col du rousset - Corrençon faite dimanche 7 avril.

Nous sommes partis du parking à peu près en même temps qu'un autre duo de randonneurs nordique, que nous croiserons et recroiserons jusqu'au parking de Corrençon. Bien sympa comme ambiance.

Au départ, le brouillard était épais, dès la sortie de la foret on naviguait de manière très approximative.
A se demander si on allait réellement faire la traversée, ou se rabattre sur une boucle par le pas des chatons histoire de voir si le balcon Est est au soleil.
Finalement peu après le pas des écondus le ciel s'est dégagé et nous avons pu admirer toute la journée les nuages dévaler les pentes du grand Veymont sans être trop dans le blanc.

Coté neige, les peaux étaient quasi indispensables de bon matin, le regel nocturne avait bien opéré en surface, et la couche de givre rendait les écailles complètement inefficaces. j'ai même repoté au pas des écondus…
Avec le soleil la faible épaisseur gelée a vite fondue, et vu la profondeur de la couche on n'est pas trop sorti de la trace.

Darbounouse ne laisse pas encore paraître de signes de faiblesse, et grace aux pistes de ski de fond on a pu arriver sur le parking de Corrençon en glissant. Il sera probablement nécessaire de déchausser au niveau du golf le week end prochain.
Modifié il y a 6 ans