l'aventure est au coin du bois surtout avec des SRN ou tout devient plus aléatoire et fuyant qu'en ski bien rigide.

Cette anecdote est bien sûr bien plus plan-plan en réalité, mais je n'ai pas résister à utiliser des termes tirer des récit de haute montagne, juste pour le fun ;-).

Bref, samedi 15 décembre, le « couloir » sous le crêt de la chèvre est en condition, les chiras sont là sous la neige, il faut faire attention mais ça passe en virage serrer, pour ne rien gâché on accède ainsi a de beau virage télé bien large dans la pente en contre pas. Quelque conversion plus tard la descente du crêt de la perdrix est elle aussi vierge et très praticable et nous amène vers le paradis.

Action !

Merci les skis larges qui apporte cette polyvalence extraordinaire au SRN, sans vraiment perturber la pratique « standard » .

Quand on peut se faire plaisir, il faut pas se géner!
Modifié il y a 7 ans