Point sur la neige:

FEVRIER 2011:
Sur la lancée de janvier, février continue dans la stabilité anticyclonique, avec un important radoucissement à partir du 04, mettant à mal le manteau neigeux en versants sud. Les nuits claires favorisent un bon regel nocturne et permettent à la couche encore existante de mieux résister. Un changement de temps est envisagé autour du 15, avec un éventuel retour des perturbations atlantiques.

Le temps se dégrade finalement les 14/15 février :
- sur les Alpes du nord, la perturbation n’aura laissé qu’une dizaine de cm en moyenne (voire presque rien dans certaines zones internes des Savoies) à partir de 1500m, ne changeant pas les conditions globales d’enneigement.
- sur les Alpes du Sud, les chutes ont été plus durables et conséquentes avec le glissement de la dépression vers le golfe de Gênes, déposant une trentaine de cm en hautes-Alpes et de 40 à 60 cm dans les Alpes maritimes.

Météo-France fait le point sur l’enneigement le 17, classant cet hiver dans les Alpes du Nord parmi les 3 à 5 les moins enneigés depuis 40 ans: ''Ces épaisseurs correspondent à celles des trois à cinq hivers les moins bien enneigés depuis 40 ans ; elles sont comparables à celles de 2007, 1993 et 1989, pour citer les hivers très peu enneigés les plus récents. Ceci est la conséquence d’une longue période sèche qui vient de se produire au milieu de l’hiver. En effet, les Alpes du Nord n’ont connu aucune chute de neige entre le 13 janvier et le 14 février.'' A lire ici: MétéoFrance

Une nouvelle perturbation un peu plus active nous touche le 20.
Article Volopress de Yétis
Modifié il y a 9 ans
Hiver 2010/2011

L'hiver 2010/2011 fut un peu plus doux que la norme 1961-1990. Un déficit marqué de précipitations fut relevé sur une grande partie des Alpes. Le soleil brilla nettement plus que d'habitude en Suisse romande et sur le Plateau.

Froid uniquement au début de l'hiver


Un froid hivernal durable en raison de masses d'air polaire ne concerna la Suisse que pendant le mois de décembre. Dès le changement de l'année, ce fut de l'air doux et sec qui déterminait les conditions météorologiques en Suisse. Alors que décembre fut 1.5 degré plus froid que la norme 1961-1990, janvier fut 1 degré trop doux et février presque 2 degrés trop doux. Finalement, sur l'ensemble de l'hiver, cela donna un faible excédent thermique de 0.4 degré. Une différence s'observa entre les régions de basse altitudes et les sommets montagneux. En plaine, l'hiver fut souvent 0.5 à 1 degré trop doux. En revanche, sur les sommets montagneux, des températures normales furent relevées. Localement, elles furent même très légèrement déficitaires.


Graphique : température de la saison hivernale en Suisse de 1865 à 2011, écarts par rapport à la norme 1961-1990. L'excédent thermique au cours de l'hiver 2010/2011 est de 0.4 degré. Les hivers trop doux apparaissent en rouge, les hivers trop froids sont en bleu. La ligne noire montre une moyenne pondérée sur 20 ans (filtre gaussien passe-bas).
(cliquez sur le schéma pour l'agrandir)

Sécheresse hivernale prononcée

Les 3 mois de l'hiver furent trop secs, notamment dans les Alpes. En Valais et dans les Grisons, il ne tomba qu'entre 30 et 70% des précipitations normalement relevées en hiver. Dans les autres régions alpines, on releva de 50 à 80% de la norme. Sur les régions de plaine du Nord des Alpes, ainsi qu'au Sud des Alpes, seul le mois de décembre connut des précipitations excédentaires. Ainsi, le déficit de précipitations hivernales fut plus faible qu'ailleurs. Le Plateau reçut de 80 à 100% de la norme, un peu moins sur le Plateau romand avec de 60 à 85% de la norme. Au Tessin, on releva de 70 à 100% de la norme.



Ensoleillement généreux au Nord des Alpes

Les mois de janvier et février furent sous l'influence d'air doux avec un caractère peu hivernal. Les journées ensoleillées étaient plus fréquentes que d'habitude à cette période de l'année. Cette constatation s'appliqua également pour les régions de plaine où les brouillards et nuages bas étaient peu fréquents. L'ensoleillement atteignit jusqu'à 170% de la norme sur la Suisse romande. Sur le Plateau et le long des versants nord des Alpes, on releva régionalement un ensoleillement de l'ordre de 160% de la norme. Sinon, celui-ci fut généralement compris entre 110 et 140% de la norme. Ailleurs, l'ensoleillement fut plus ou moins normal pour la saison.


Bilan établit le 28 février 2011, service climatologique MétéoSuisse
http://www.meteosuisse.admin.ch/web/fr/climat/climat_aujourdhui/retrospective_saisonniere/hiver_2010_2011.html
Modifié il y a 9 ans
Chaleur et déficit d'enneigement records dans les Alpes et les Pyrénées
13/04/2011 par MétéoFrance


La période exceptionnellement chaude qu’a connue l’ensemble de la France durant les dix premiers jours d’avril a eu des conséquences remarquables dans les Alpes et les Pyrénées : de nombreux records de température ont été battus, tandis que le déficit d’enneigement s’est accentué, atteignant lui aussi des valeurs record.

Alpes
La chaleur inhabituelle installée dès le 1er avril s’intensifie entre le 6 et le 10. La masse d’air recouvrant les Alpes présente alors les caractéristiques de celles d’un mois de juillet : l’isotherme 0°C (altitude au-delà de laquelle la température devient négative) se maintient durant ces cinq jours entre 3400 m et 3900 m, culminant par endroits vers 4100 m le 8.

Les températures maximales atteignent durant cette période des valeurs record :
26,4°C à Chamonix (1042 m) le 9 avril 2011, record pour le mois d’avril depuis le début des mesures en 1951 ;
28,6°C à Bourg-St-Maurice (868 m) le 9 avril 2011, record depuis 1946.
Les températures atteignent 20°C à 22°C vers 1500 m, 16°C à 18°C à 2000 m, 6°C à 7°C à 3000 m (7,4°C relevé à la station des Ecrins à 2978 m). Au col de Porte (Chartreuse, 1325 m), la température moyenne des dix premiers jours d’avril est la plus chaude jamais enregistrée depuis 1961.

Conséquence de cette chaleur quasi-estivale, le manteau neigeux subit une fonte très rapide qui crée ou accentue le déficit d’enneigement, déjà très sévère dans les Alpes du Nord. L’enneigement au 12 avril atteint souvent des valeurs record par sa faiblesse.

Dans les Alpes du Nord
Les hauteurs de neige au sol sont partout les plus faibles jamais observées. Elles présentent un déficit variant entre -50% et -80% selon le massif et l’altitude (le déficit est un peu moins sévère à haute altitude). En versant nord, l’enneigement ne débute désormais qu’à partir de 1700 ou 1800 m d’altitude, tandis qu’en versant sud, il faut monter jusqu’à 2300 m, parfois 2500 m, pour trouver de la neige.

Dans les Alpes du Sud

Après un enneigement durant l’hiver proche des normales, et même nettement excédentaire dans certains massifs, le déficit s'est désormais creusé en ce début avril. Il est en général de -40% à -60% (un peu moins sévère à haute altitude). Seuls une mince bande frontalière avec l'Italie et les massifs des Alpes Maritimes présentent un enneigement conforme aux normales. Il y a de la neige dans les versants nord à partir de 1600 à 1900 m, et dans les versants sud à partir de 2200 m à 2400 m.

Cette chaleur survenue brusquement a été accompagnée d’une activité avalancheuse importante. De nombreuses avalanches de neige humide, parfois grosses, se sont déclenchées, exception faite des massifs de moyenne montagne où l’enneigement est devenu trop faible.


Pyrénées
Les dix premiers jours d'avril 2011 ont été exceptionnellement chauds sur les Pyrénées. Au pic du Midi de Bigorre (2900 m d'altitude environ), il s’agit du début avril le plus chaud depuis le début des relevés en 1882 !

Cette longue période de beau temps chaud a provoqué une fonte importante du manteau neigeux à toutes altitudes, remarquable surtout en dessous de 1900 m où il ne reste pratiquement plus de neige. À plus haute altitude, la neige est encore bien présente, mais les épaisseurs sont parmi les plus faibles enregistrées ces vingt dernières années. Seuls les massifs orientaux, qui ont bénéficié en mars de plusieurs chutes de neige très importantes, connaissent des hauteurs de neige à 2400 m se rapprochant des normales.

http://france.meteofrance.com/france/actu/actu?portlet_id=74935&document_id=25288
Modifié il y a 9 ans