Topo Canada : le sentier des Caps de Charlevoix

Une idée d'itinéraire à Ski de Randonnée Nordique au Québec (Canada) dans le massif du Charlevoix. Proposée par Canardo
Je l'intègre dans le forum, car nous ne pouvons pas la publier dans la rubrique Topos SRN au Canada par manque d'informations : desciption de l'itinéraire, source cartographique…

<center>—-</center>


Conditions et équipement :
De par la nature du terrain (chemin étroit et parfois pentu), il est préférable de disposer d’une neige encore fraîche et abondante. En effet, une surface dure et tapée entraînera une meilleure glisse sur le plat et des ascensions plus faciles mais les descentes en deviendront presque dangereuses et les peaux de phoques seront nécessaires tout le long de la randonnée.
En revanche, si un épais manteau neigeux recouvre la totalité du sentier, la progression sera quasi impossible… en tous cas, sur une telle distance.
Les meilleures conditions sont donc quelques jours après une tempête, lorsque le sentier vient d’être ouvert par les raquettes. La neige fraîche permet de descendre en toutes sécurité dans la profonde alors qu’en montée et sur le plat, la progression s’effectue sur une fine couche damée.
Attention cependant aux températures suivant la tempête, il ne faudrait pas que la neige nouvellement tombée se transforme puis regèle à nouveau. Skier sur un sentier croûté est très désagréable.

Dans tous les cas, les peaux sont vivement conseillées. Elle permettent une ascension sans difficulté là ou le sentier ne permet pas d’écarter les skis. Dans les descentes très raides, elles ralentissent un minimum le skieur – lui permettant ainsi de négocier ses virages plus facilement là ou encore le sentier ne permet aucun écart de conduite !

Le type de skis reste un critère subjectif puisque chacun a ses préférences en la matière. Cependant, un ski large (55 mm au plus étroit à 80 mm et plus sur les spatules) reste une bonne base de départ. Attention toutes fois à ne pas opter pour un ski trop lourd (au delà de 1,5 Kg par ski) et surtout trop long. Contrairement au ski de fond ou la longueur est gage de vitesse, le ski hors piste recherche la maniabilité. Un ou deux pouces de moins que la taille du skieur (sans toutes fois jamais dépasser 1,80m) me paraît un bon compromis.
En matière d’accroche, là encore chacun ses goûts mais à moins que vous ne soyez expert(e) en cires, mieux vaut opter pour les systèmes à écailles.
De plus je n’ai encore jamais vu mettre des peaux sur un ski tout beurré !

La formule à la journée
Selon moi, le secteur le plus intéressant est sans aucun doute celui du cap à l’Abattis. Pour ses nombreux points de vue, son relief varié et son choix de pistes (faciles à difficile), il est la destination idéale pour une sortie à la journée. Les skieurs les plus aguerris pourront réaliser une boucle reliant le refuge à Ligori au refuge du cap à l’Abattis.

2 jours (1 nuit)
Sur deux jours, il est possible de réaliser une traversée entre le secteur du Massif (point d’Accueil pour ski de fond) et celui de Sainte-Tite-des-Caps. Le sens de la traversée ne faisant aucun doute : le plateau du Massif de la petite rivière Saint François se situant autour de 700 m d’altitude pour seulement 350 m au refuge du Lac Sainte Tite… donc sauf si vous préférez la montée à la descente, il n’y a pas à hésiter.
Ceux et celles qui opteront pour cette formule pourront soit passer la nuit au refuge de l’Anse-aux-Vaches soit bivouaquer (pour les amateurs de camping hivernal) aux alentours du même refuge.
Voici les coordonnées GPS d’un spot pas pire, une trentaine de minutes après le refuge. L’endroit présente l’intérêt de surplomber légèrement la trail et d’offrir une belle descente pour le lendemain matin !
Une fois arrivé au village de Ste-Tite, il est possible pour une personne de faire du pouce pour rejoindre le stationnement du massif alors que le reste de la gang peut attendre au chaud. Sinon on laissera une auto au village.

3 jours (2 nuits)
Sur trois jours il est possible de réaliser la traversée complète Le Massif – Beaupré. A ce moment là, les refuges de l’Anse-aux-Vaches et de la Faille sont tout à fait indiqués. Attention cependant, la montée entre la Faille et la cime du Cap Tourmente est raide et mal entretenue. En fait, le chemin est quasiment in-skiable sur une cinquantaine de mètres car des rochers escarpés obligent à déchausser les skis… mais le jeu en vaut la chandelle. En effet, les derniers points de vue et la longue descente en pente douce sur les berges du fleuve St Laurent concluront cette traversée en beauté. De là, soit on rejoint le stationnement du parc (ou on y aura laissé une seconde auto), soit on rejoint Beaupré et la route 138 pour y faire du pouce.

Profil et difficultés
Dans le sens normal (Le Massif – Ste Tite), les deux ascensions les plus raides se trouvent avant le refuge du Cap Gribane et surtout après le refuge de la Faille.
Une courte descente un peu trop raide pour être skiée se trouve entre le Cap du Salut et l’Anse-aux-Vaches (corde) et la cime du Cap Tourmente comporte quelques passages escarpés… mis à part ça, c’est tout à fait skiable dans de bonnes conditions.

Un point d’eau (indiqué par un panneau) se trouve cinq minutes après avoir quitté le refuge du Cap du Salut.
Coordonnées GPS : N47° 13’ 47.9’’ ; W70° 39’ 00.5’’

Horaires indicatifs (attention, ceux-ci sont basés sur ma propre expérience, à vous de bâtir la votre) :
· Accueil secteur du Massif – Vieil abri : 30 min
· Vieil abri – Refuge du Cap à l’Abattis : 30 min
· Début du sentier (jonction sentier No5 et sentier des caps) – Refuge du Cap du Salut : 1H30 à 1H45
· Refuge du Cap du Salut – Refuge de l’Anse aux Vaches : 2H45
· Refuge de l’Anse aux Vaches – Refuge du Cap Gribane : 3H15
· Refuge du Cap Gribane – Jonction du refuge du lac Ste Tite (par le sentier du Cap Rouge) : 2H15 (30 min de sentier du Cap Rouge)
· Jonction du refuge du lac Ste Tite – Refuge de la Faille : 30 min
· Refuge de la Faille – Cime du Cap Tourmente : 1H45
· Cime du Cap Tourmente – Cap Tourmente : 30 min

Disponible en téléchargement sur SeniorCanardo
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans
Je l'intègre dans le forum, car nous ne pouvons pas la publier dans la rubrique Topos SRN au Canada par manque d'informations : desciption de l'itinéraire, source cartographique…

Pour compléter les sources documentaires sur le Québec, je vous conseille de consulter le guide du plein air au Québec.

Collection : Edition Espaces
Édition : Éditions Espaces
Format : Papier (livre entier)
Thématique(s) : Plein Air et sports
Parution : 10 juin 2010
ISBN : 9782922728071

Le Guide du plein air au Québec, c'est plus de 500 idées d'activités pour une journée, un week-end ou de grandes vacances dans toutes les régions du Québec, le tout illustré de centaines de photographies en couleur pour mieux vous inspirer. Au programme, randonnée pédestre, cyclotourisme, raquette, ski de fond, kayak de mer, escalade, camping et plus encore. Douze mois par année, le Guide du plein air au Québec est l'outil de référence indispensable pour découvrir les plus belles destinations du Québec! Les activités y sont présentées par région, avec des conseils spécifiques pour répondre aux pratiquants de tous les niveaux (débutants, intermédiaires, experts et familles).

Il y a des idées de sorties à ski de randonnée nordique dans le secteur de Charlevoix :-)
Modifié il y a 8 ans
Merci mtriclin pour l'info.
Concernant le SRN, il y a plusieurs itinéraires ? à la journée et/ou en raid ? Est-ce une courte description où cela peut être une référence lorsqu'on souhaite préparer une randonnée nordique au Québec depuis la France ?
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans