Tous les messages créés par N_75

Bonjour
J'ai effectué une seule fois la balade de Font d'Urle au Serre de Montué, en ski de fond, et le seul souvenir marquant que j'ai du Pas de l'infernet, c'est que si nous avions trouvé des cailloux, on les aurait bien mis dans les poches et le sac à dos pour nous lester tellement le vent était fort. smile
Ensuite, pour le passage vers le plateau d'Ambel, je ne connais qu'à pied, mais si problème en haut, il suffit peut-être de longer la forêt où la neige est souvent meilleure. En fait nous étions également partis pour faire le tour, mais le vent foutait la trouille à la copine (je pense en association avec les falaises toutes proches)…et l'occasion ne s'est jamais représentée !
Modifié il y a 1 an
Benbois
on est refait.
… que l’embarras du choix,
Eh oui, c'est jours de fête !smile
Tout de cuirs et d'écailles chaussés
Que c'est bon dans cette poudre aller tracer
Et aux génuflexions s' adonner. smilesmile
smile
Ce qu'il y a de bien là-haut, c'est que faute de boussole pour se repérer, il suffit de regarder les arbres…smile
Modifié il y a 1 an
forez
là où sur la carte IGN il est spécifié une ruine que je n'aie jamais vu, appelée les Brûladis
Soit il te faudrait aller moins vite, car sincèrement les virées que tu fais, ça m'épate carrément, j'en ai mal aux jambes rien que de te lire, soit il te faudrait prendre des lunettessmile, car cette ruine existe bien. Une fois j'avais cassé la croûte à cet endroit. 
forez
Et pour faire plaisir à N_75, à se pisser dessus de bonheur !
Je viens d'en placer quelques unes au coffre, mais j'ai bien cru que j'allais en manquer cet après-midi, faute d'en avoir suffisamment emportées avec moi  smile smile
Modifié il y a 1 an
Merci pour vos infos smile
@Arnaud, je n'avais pas fait attention que tu étais nouveau, donc bienvenue chez les Hommes libres (du talon smile)

Arnaud
NB: Les infos sont vraiment basiques, j'ai trouvé que c'était un peu léger.
J'avais commandé comme bouquin en quelque sorte l'équivalent été à la FFRP locale, et les infos étaient du même acabit, plus proches du guide touristique qu'un topo de rando.
Arnaud
J'ai fait une sortie depuis Le Pont en passant par le col de Mollendruz, le Mont Tendre, le col de Marchairuz terminus à Le Brassus sur un week-end


Bonjour Arnaud
Aurais-tu la possibilité s'il te plait de tracer ton parcours sur un de ces sites par exemple (ou d'autres), Openrunner ne proposant pas les cartes suisses. J'ai parcouru ces sentiers cet été, avec l'idée d'y retourner en ski, mais malheureusement je ne sais pas où passent les pistes de ski de fond ou raquettes que j'aimerais bien éviter (au cas où tu ais réussi !).
https://edp-parcours.com/
https://map.geo.admin.ch/?lang=fr&topic=ech&bgLayer=ch.swisstopo.pixelkarte-farbe&layers=ch.swisstopo.zeitreihen,ch.bfs.gebaeude_wohnungs_register,ch.bav.haltestellen-oev,ch.swisstopo.swisstlm3d-wanderwege&layers_visibility=false,false,false,false&layers_timestamp=18641231,,,


J'ai également parcouru la partie que tu envisages (au sud de la Dôle), et j'aurais peut-être des doutes sur le passage au Crêt de la Neige que j'ai trouvé un peu chaotique. Peut-être passer quelques centaines de mètres à l'est, mais il y a probablement par ici des spécialistes plus à même que moi à répondre…
J'ai vu une zone de protection de la faune vers les refuges du Gralet et de la Poutouille de mémoire (refuges ouverts non gardés), et le passage conseillé en hiver m'a semblé être le GR. Et dans cette forêt, je me suis demandé si l’orientation ne serait pas un peu compliquée en hiver…quoique si tout le monde passe au même endroit, à moins d’arriver le premier derrière une grosse chute de neige, il doit suffire de suivre les traces.
Aurais-tu également un lien pour ton bouquin, car je viens de chercher et n'ai rien trouvé ?


Pour ta question par ailleurs, je l'avais fait il y a bien longtemps, mais le plus simple ne serait-il de téléphoner à des magasins ?
Modifié il y a 1 an
Felix.G
J'aimerais des infos sur le matos je suis dans l'ambara du choix fix/ch pour enfin m'offrir des srn!
A défaut d'être au Béal mercredi après-midi, je vais débuter une réponse à ta question…
Déjà en la posant à des foréziens, qu'ils soient d'Auvergne ou du Forez, tu te mets bien dans l'embarras car je pense qu'on trouve de tout ! smile


Question fixations, j'ai personnellement opté pour la norme 75 il y a environ 25 ans, pour la bonne et simple raison qu'à l'époque c'était la seule à offrir parallèlement des chaussures un tant soit peu rigides et imperméables grâce au cuir. C'était en fait des godillots avec une excroissance en bec de canard ! Je les possède et utilise toujours…A l'époque le Telemark commençait à se développer en France, et comme il utilisait cette norme, j'ai persévéré. Et 25 ans plus tard, tout mon matériel acquis depuis est équipé avec la même norme ce qui me permet de varier chaussures et skis en fonction des sorties.
Ces fixations peuvent être équipées de câbles ou de ressorts, ces derniers plutôt destinés de mon point de vue aux terrains plus accidentés (mais cela n'engage que moi !), et de cales de réhausse, le genre de truc qui ne mange probablement pas de pain (au moins sur le papier, à lire également un sujet ouvert par Sancho il y a quelques semaines). Quand aux cales de montée, je n'en ai jamais éprouvé l'utilité car je pars en traversée conversions avant que les mollets crient grâce (je parle toujours pour moi) .

Il y a par ailleurs ce que j'appelle les nouvelles normes mais que je ne sais différencier, car chaque marque développe ou a développé la sienne. Mais tout divorce coûte cher, et le jour où on veut aller voir dans le pré d'à côté si l'herbe est meilleure, il faut passer au guichet, et changer chaussures et fixations. Je sais que certains sont passés par cet épisode, même pour comble en restant dans la même marque. Je l'ai connu à l'époque où je pratiquais le ski de fond, mais je ne sais si c'est toujours d'actualité, les inconditionnels de ces normes n'intervenant pas dans les discussions sur le forum. A eux de présenter les arguments…

Côté chaussures, à suivre le forum, les Crispi Svartisen paraissent faire l'unanimité, même s'il existe probablement de bons modèles à côté. Je les possède, et sincèrement que ce soit sur les pistes du col de la Loge ou dans Banban, elles répondent présent, même si dans ces cas extrêmes (pour le massif) il existerait des modèles plus adaptés mais au prix d'un manque de polyvalence.

Et question ski, les savoyards, les jurassiens et les grenoblois semblent opter pour du large, mais avec nos neiges à la con, et nos terrains ni pentus, ni plats, il nous faudrait trop souvent 3 paires dans la même journée pour bien faire…Au sud, je crois qu'il y a même débat en famille, alors…??? smile
Modifié il y a 1 an
Benbois
quand on amène des petits nouveau dans des neige difficiles faut les bichonner si on veux qu'il gardent le talon libre
Je vois qu'il existe des courageux pour prendre la relève !
Pour ma part tombé cette fois sur la moto-neige, alors qu'hier je n'avais vu que les traces. En fait, il y en a je pense une seule pour l'instant, qui faute de pouvoir franchir les barbelés effectue des allers-retours sur les chemins. Comme les cons ça osent tout et que c'est même à ça qu'on les reconnait (https://culturebox.francetvinfo.fr/cinema/evenements/10-repliques-cultes-du-tandem-lautner-audiard-145621), on peut imaginer la prochaine étape avec la cisaille pour couper les barbelés, et ensuite ce sera une aubaine pour les quads qui pourront déferler à leur aise, la moto d'enduro restant reine dès que la neige s'en va. Comme il en vient de jusqu'en Belgique, le massif est devenu au fil des années un eldorado pour tout se qui ne se pratique pas ailleurs.

On peut peut-être trouver une extravagance aux stations de ski alpin, mais il faut bien reconnaître qu'elles savent se cantonner à un espace qui reste limité, et ne se comportent pas en colonisatrices, contrairement à toutes les nouvelles plaies qui débarquent régulièrement pour gangréner le massif,
A oui, les conditions de neige…à quoi bon ?
Modifié il y a 1 an
forez
4 marcheurs le long du barrage au retour
Avec les manteaux neigeux qui prennent au fil des ans des allures de peaux de chagrin, la marche sur neige est l'activité qui a le vent en poupe. Sans parler de l'aubaine pour eux des traces d'engins motorisés…
Les quelques fois où je suis allé aux Pradeaux cette année, j'avais vraiment été surpris, au point d'encaper droit dans le talus au bout de quelques mètres de la piste du barrage, et ce afin de ne pas me retrouver avec des écailles qui n 'ont rien à morde sur les trous provoqués par les pieds.
Poursuite de l'annexion du massif, l'autre jour les quads, aujourd'hui les motos-neige !
Vu le visage qu'il prend désormais, est-il finalement possible d'en vouloir à cette population (probablement exclusivement mâles là-aussi, comme tous les fléaux qui le gangrènent) de ne pouvoir se satisfaire d'une paire de planches, d'une paire de bâtons, d'un sac à dos, de leurs yeux et de leurs oreilles pour s'imprégner du silence et de la quiétude qui règne régnait jadis là-haut ?
Une aubaine pour les piétons, mais pas pour les skieurs obligés de se contenter de la bande d'arrêt d'urgence pour retourner à la voiture afin d'éviter le fond la tranchée de la chenille où pointaient les cailloux.

Sinon une quarantaine de centimètres de neige bien lourdasse, et fait rarissime qui valait à lui seul la sortie, pas un pet de vent. 
Ramassé quelques avalanches de neige tombée des arbres, ça surprend et ça mouille !
Modifié il y a 1 an
sancho
bref les terrains de jeux de derrière la maison.
smile smile smile