Tous les messages créés par N_75

Fred
Une autre chose que tu ne dis pas N_75 est que la norme 75 est souvent accompagnée de semelle Vibram… Et que ce sont souvent d'excellente semelle de marche.
Exact ! A tel point que j'avais rodé ma première paire tout simplement en effectuant des randos pédestres, de manière à ce qu'elles le soient une fois la neige arrivée. smile
stofdefou
au début je pensais à un "brou de noix", mais je pense plus à un "goudron de pin"
C'est ce à quoi je pense, ce de quoi (je crois !) ils enduisent leur églises en bois. Mais ce produit n'altère-t-il pas la glisse ?
peut-être la poix ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Poix_(mati%C3%A8re)
on peut lire qu'il peut être tiré de plusieurs essences de bois, donc peut-être que certaines sont moins collantes…

lynx18
toujours utilisé ??
à l'époque où on grimpait quelques fois les pistes de ski alpin avec nos skis de fond smile, on avait essayé de passer des chambres à air autour du ski, mais non attachées elles se glissaient et faisait une boule sous les skis smile
C'est une rareté cette photo, merci !
Modifié il y a 1 an
Vu mon pseudo smile, je vais me permettre de donner la raison de mon attachement à la norme 75…bien loin de toute notion de rigidité !

J'ai débuté par le ski de fond au tout début des années 80, avec immédiatement une attirance pour ce qui ne s'appelait pas encore SRN, puis j'ai mixé les deux activités pendant très longtemps. Je n'avais que du matériel de fond, plus ou moins tendance compète suivant le terrain, et à l'époque chaque marque de chaussures faisait sa propre soupe avec les fixations, et au fil de renouvellements de skis, il me fallait acquérir de nouvelles chaussures, ce qui a eu le don de me gaver, en plus de remplir mes placards.
Au début des années 90, pour la rando, je me suis équipé de "vraies" chaussures, rigides et imperméables, et seule la norme 75 a pu m'offrir ce confort. J'ai ensuite découvert le Telemark, fait l'acquisition de coques plastiques, et la norme 75 était encore là. Puis sont arrivés les skis souvent cités sur le forum dont je me suis équipé, et j'ai pu continuer à utiliser les chaussures acquises  presque 20 ans plus tôt parce que la norme était encore présente sur le marché. Sont arrivées les Svartisen que j'ai pu acquérir sans être obligé de changer de fixations, et donc de pouvoir les utiliser avec des skis achetés 20 ans plus tôt si l'humeur m'en disait. Et tout récemment on m'a fait cadeau d'une paire de Riva que j'ai pu monter sur des skis neufs, parce qu'au fil des années j'aurai pu équiper un matériel avec la même norme.
Je suis donc à peu près certain de pouvoir dire que pendant au moins 30 ans je ne me serai pas pris la tête avec les compatibilités chaussures-fixations ! smile…et je signerai bien pour 30 ans de plus, n'est-ce pas François…smile

Quant au matériel des scandinaves, depuis que je les ai vu baver d'envie devant les écailles d'un groupe de français en balade dans leurs montagnes, je ne suis plus certain de pouvoir me fier à certaines pratiques pour effectuer un choix. smile
Modifié il y a 1 an
talonlibre
c'est N75 qui va encore vouloir passer à travers l'écran
Bande de tarés de jurassiens ! Je vous ai fait quoi…smile
Cette page sentirait véritablement le bois si l'ordi avait la fonction senteurs smile
Un grand merci Stodefou pour cette vidéo qui est un véritable mode d'emploi, même non traduite en français.
Quelqu'un aurait-il une idée du produit qui est passé sur le bois, probablement le même que dans les vidéos de la page consacrée à Morgedal ? Peut-être celui qui était passé sur leurs églises en bois.
Et quel moyen anti-recul était utilisé ?
Modifié il y a 1 an
Le ski de boulevards lorgnerait-il sur le ski des prés et des bois …smile
à la Stèle
https://www.lamontagne.fr/chastreix/sports/loisirs/2019/01/15/une-ecole-100-ski-de-fond-et-activites-nordiques-ouvre-dans-le-sancy_13105754.html


je cite deux passages :
Des demandes qui se focalisent de plus en plus sur le ski de randonnée nordique. « Cette activité se pratique avec des skis de largeur intermédiaire entre celle des skis de fond et des skis alpins, munis de carres métalliques et de semelles à écailles, précise le jeune homme. Les chaussures et les fixations laissent le talon libre et il n’y a pas besoin d’effectuer de manipulation entre les montées et les descentes comme ça peut être le cas avec les peaux de phoques. »

« Le ski de randonnée nordique, c’est une manière de sortir des usines du ski alpin et de se reconnecter avec la nature, précise celui qui a été formé à cette discipline dans le Vercors. Ce n’est pas une discipline compliquée et elle peut se pratiquer à la journée ou même à la semaine en faisant le tour complet du massif en gîtes avec différents niveaux de confort possibles. L’objectif est vraiment de sortir des formats à l’heure et de proposer de nouveaux produits pour le nordique. »



Modifié il y a 1 an
talonlibre
c'est moi qui devrait t'appeller Maître ou Vénérable N75… ça sonne bien non?
…comme un beau tronc…smile
talonlibre
il suffisait de s'en faire tailler une paire dans un tronc par un artisan local
que j'ai adoré la vidéo de démonstration de fabrication d'une paire de ski. J'ai failli en fracasser mon écran d'ordi pour leur choper les outils des mains…smile

talonlibre
un lamentable planté de truffe dans la neige
excellent smile
Modifié il y a 1 an
Il y a une marque de skis pourtant sacrément connue qui est Rossignol, et qui se trouve étrangement absente de toute discussion comme si personne n'en était équipé, ce qui doit être le cas, alors que même Novice avec un tel pseudo l'a notée dans ses recherches.
Modifié il y a 1 an
                           Øverbø, où commença l’histoire


Merci pour tous ces messages Maître TalonLibre, merci pour l’odeur de bois et de cuir qui s’en dégage, et qui respirent une époque pourtant pas si lointaine où le bonheur n’était pas sous-traité à des artifices consommateurs de matériel ou d’espace. smile
Modifié il y a 1 an
.
Modifié il y a 1 an
.
Modifié il y a 1 an