Tous les messages créés par N_75

Bonjour Vincent, et merci.
Même si là on sort du domaine de la rando nordique  (si on lui colle des limites…mais à quoi bon ?), c'est intéressant d'illustrer une technique par la vidéo. Personnellement je découvre et suppose qu'avec le talon libre c'est la même chose…en plus difficile !

vinc38
Bons sauts.

Toi tu as la chance de ne pas avoir à faire le charpentier pour essayer ! smile
talonlibre
Les skieurs de pente raide utilisent souvent cette prise d'appui rapide sur le ski amont avant de lancer le ski aval dans la pente pour tourner très court (virage pédalé-sauté).
en illustration ici, entre 46mn 49 sec et 47mn 32 sec (que le Maître me corrige si je suis en erreur… )

https://www.france.tv/france-3/stade-2/1241799-stade-2.html
mais malheureusement disponible que jusqu'au 23 février (à moins qu'un as de l'informatique ait la possibilité d'enregistrer le passage)

J'ai comme une drôle d'idée qui me monte au cerveau pour occuper à bon escient ces temps difficiles…smile… Mais va falloir être discret pour ne pas voir débouler la voiture blanche avec la camisole à l'intérieur smile
Modifié il y a 3 mois
Je rajoute qu'en ski de fond (où il y a parfois des descentes rapides) les gens se posent encore moins de questions. Et pourtant les fixations sont basées sur le même principe, peut-être encore moins déchaussables qu'en SRN en norme 75, et tout est fait pour y aller le plus vite possible, de la préparation des pistes à la préparation des skis.
jaur
Ou des skis de randonnée nordique avec saut de fixation déclenchable?
Car le type de terrain qui m'attend est le suivant: pente assez prononcée précédée de long plateau d'altitude.
Je crois que les gens qui pratiquent régulièrement et depuis longtemps ne se posent pas autant de questions à propos de la présence ou pas de sécurité sur les fixations.
Concernant les fortes pentes, je pense qu'il y a encore moins de questions à se poser car tu seras vigilant et n'iras pas vite. Par contre une chute suivie d'une glissade non maîtrisée peut s'avérer dangereuse, mais ni plus ni moins qu'en ski alpin.
Modifié il y a 3 mois
stofdefou
pour le reste, ça dépendra surtout des conditions, mais une sortie mercredi après-midi, ce serait très sympa. Je pense qu'on sera sur place au pire en début d'après midi…
vu que ça dépendra…
Autre possibilité si vous arrivez dans la Loire non pas par Saint Etienne, mais en contournant Lyon par le nord et l'ouest, une halte sur le coup de midi chez moi, histoire de reprendre des forces avant la grimpée sur les Monts du Forez, que suivra le passage en Auvergne.
L'occasion de déguster quelque chose d'unique (coucou Mme Benbois), suivi de fourme de Montbrison (inscrite depuis peu au patrimoine culturel immatériel national de l'Unesco…rien que ça smile ). Ensuite ce sera trop tard, vous passerez en terres de fourme d'Ambert…smile
coucou Ced
https://www.skirandonneenordique.com/sorties/jasseries-de-colleigne/



Modifié il y a 3 mois
Hello Messire des Hautes Combes !
Je ne sais si tu viens pour prendre l'air ou pour affaires, mais si tu es à la recherche d'infos sur le secteur, n'hésite pas à m'envoyer un message via la messagerie du forum.
Mais, bien occupé ces jours, je ne sais si j'aurai du temps libre, et c'est un peu excentré pour passer une soirée ensemble.
Bonne route
Nature sauvage
les Voilé hardwire ne sont pas conseillées pour des chaussures cuir, qui sont trop souples
Utilisées 2 saisons (enneigées !) avec des godillots, puis avec des Svartisen, mais pas vu où les chaussures pouvaient poser un problème ?
stofdefou
Après, faut pas être parano, arriver à casser une fixation N75 ?
J'ai un copain, sagouin comme c'est pas possible, qui a eu des "pins" cassés smile, la partie de la fix vissée sur le ski fendue, mais jamais la "fourchette" , tordue oui, mais pas cassée. Il fut un temps où je partais avec une pince et du fil de fer, pour m'en sortir en cas de casse. Mais ce n'est jamais arrivé !
Modifié il y a 3 mois
tve1964
On n'arrête pas de parler d'"aventure" en vélo gravel
Tout comme pour le SRN, il n'y avait pas de matériel réellement dédié, il fallait faire avec ce que le marché proposait, soit "routiser" un VTT tout rigide ou se casser le dos sur un vélo de cyclo-cross, soit apprendre à s'en sortir avec des allumettes. Car depuis une quinzaine d'années, le marché du SRN a élargi son offre et propose désormais un matériel autrement plus facile à dompter pour un novice, et autrement plus amusant pour les autres (même sur les skis les plus étroits de la gamme).

tve1964
je pense que le SRN serait finalement plus attractif s'il était promu comme le "ski d'aventure"
J'ai l'impression que le marché automobile l'a bien compris. Il y eu la mode des gros 4X4 pour passer les trottoirs comme on disait, la mode écologique les a mis au rebus, et les firmes ont inventé les SUV. J'ignore complètement ce que cela veut dire, mais je constate qu'un filon a été découvert, grosses campagnes marketing sur fonds de magnifiques paysages à l'appui.
Je déteste les anglicismes, mais je suis prêt à penser que le terme "backcountry" serait plus apte à éclairer le public sur une pratique pourtant ancestrale.
Mais personnellement peu m'importe que le SRN se fasse une place au grand jour…sauf peut-être qu'il puisse reprendre "les parts de marché" parties vers la raquette il y a 30 ans, pour ne plus avoir à ronchonner toutes les fois qu'il me faut faire mordre mes écailles dans les trous laissés par les raquettes sur les chemins smile. Et sauf que faute de demande, les fabricants délaissent pour de bon le créneau du SRN. Cela a failli pour le présent sujet, c'est acté pour la Garmont/Scott Excursion, Voilé vend des fixations norme 75 mais ne les accepte pas sur ses propres skis, à qui le tour…

tve1964
C'est bien ce que les finlandais proposent dasn leurs parcs, non?
A la différence (pour ce que j'en connais) que le mot respect se trouve encore dans le dictionnaire finlandais, mais qu'il a malheureusement disparu du français…
abiskof
à quoi servent les 2 trous sur les fourchettes ?
Aucune idée sur la raison exacte !
Par contre je m'en suis servi pour attacher une lanière reliée à la jambe dans le but de ne pas perdre un ski en cas de déchaussage dans une pente.