Tous les messages créés par N_75

fourinas
certains reconnaitront le spot:
C'est le spot de free-ride de Forez le Magnifique ? smile
Mais la photo ne date pas d'hier (présence de neige !) et n'est pas prise du Rocher Y…ou alors le temps presse que j'y retourne au plus vite smile Le nom est aussi curieux que le lieu est envoûtant…smile
Fourinas, as-tu enfin décidé de décoincer tes talons en t'équipant de SRN, une ch'tite commande au Père Noël, il arrive d'ici peu…smile et qu'on se fasse des sorties. Mais même avec tes SRA, il doit bien y avoir un moyen de cohabitation avec des SRN en choisissant des terrains pas excessivement plats….
Dan
ou y-a-t-il une gratuité de fait pour le SRN (hors piste) avec une tolérance en cas de passage par un tronçon de piste de fond?
J'espère que tu aimes la lecture ! smile
Un sujet qui nous a bien occupé à une époque… smile
http://www.skirandonneenordique.com/forums/c/ski-de-randonnee-nordique-srn-backcountry/pratique-du-ski-de-randonnee-nordique/srn-et-paiement-de-redevance-ski-de-fond/?page=1
jmc63
Pour le matériel de localisation, en dehors du gsm qui ne passe pas partout, il n'y a rien à ma connaissance qui soit abordable par rapport aux risques pris.
Circulant la plupart du temps seul sur la pampa forézienne, je me suis pas mal posé la question de ce qu'il adviendrait au cas où je me retrouve en vrac suite à une mauvaise chute !
Je n'ai pas trouvé mieux à ce jour que la balise PLB, mais les 250/300 euros du ticket d'entrée me rebutent encore (sans compter le remplacement de la pile tous les 5 ou 6 ans).
eria
Si tu te rappelles bien, pour moi aussi, le choix de la fixation secoue les neurones !
A la différence que pour moi le choix est établi depuis longtemps, un peu par défaut car à mon époque, seules les chaussures en cuir assuraient chaleur et imperméabilité ! Mais à aucun moment je n'ai regretté, car en plus je pouvais marcher comme avec des chaussures de rando, et quelques décennies plus tard, la norme n'ayant aucunement changé, et je peux continuer à mixer du matériel actuel (chaussures + fixations) avec celui de l'époque. Un joli pied de nez à la société de consommation…smile

eria
Pour info, N_75, pourrais-tu m'indiquer le poids de la fixation, avec et sans câble ?
N'ayant aucunement envie de démonter mes fixations, tu devras te contenter du poids des câbles smile : 135 g +ou- 5g (balance qui déconne !) l'un  
Au cas où ça t'intéresse, j'avais démonté des Hardwire suite à retour en SAV des skis, et m'étais amusé à les peser : 439 g la fix + 165 g la cale de réhausse et vis
Dan
mon gabarit; 183 pour 90 kg
…mouais, un gabarit classique, voir petit, dès qu'on passe le nord de l'Allemagne smile
Les fabricants proposent plusieurs longueurs de ski, je pense que c'est plutôt les petits gabarits, et notamment les femmes et les enfants qui doivent rencontrer des problèmes.
Si trop longs, tu auras du mal à faire mordre les écailles, mais ça glissera mieux. Ce sera plus difficile à tourner.
Si trop courts, les écailles mordront bien, la glisse sera altérée, la portance sera diminuée, mais ça tournera tout seul.
Encore des compromis…
Modifié il y a 2 ans
Désolé, j'y retourne de mon couplet, car c'est quelque chose qui me taraude bien les neurones.smile

Mon point de vue, mais qui n'est que le mien et que je ne demande à personne de partager, c'est qu'en SRN, il y a une base inamovible pour moi qui va bien (je ne dis pas que le reste va mal, juste que ça, ça me convient bien), et qui est la fixation en norme 75 avec câbles amovibles.
Il existe des chaussures à coques plastiques, mais qui ne se justifient pas tant que les pentes ne deviennent pas longues et "pentues" (supérieures à du rouge alpin). Donc le cuir passe déjà bien à pas mal d'endroits.

Dans un esprit SRN (ou randonnée), normes 75 décâblées + chaussures cuir (j'utilise des Svartisen) ça passe bien même sur des pistes de ski de fond si on se trouve obligé de les emprunter pour gagner la Sauvagerie.
Et l'avantage est que c'est très évolutif, et que cet ensemble permettra la pratique d'un Telemark qui resterait en phase avec la pratique du SRN.
Et autre avantage le jour où on se retrouve avec des skis la pleine cave, c'est que les chaussures sont déjà toutes choisies quand on y entre…smile. De plus, les normes 75 sont équipées de semelles Vibram, ce qui n'est pas négligeable le jour où il faut marcher.

Le plus épineux, restent donc à choisir les ski…enfin leur largeur. A mon sens, c'est sur ce point que les compromis cités précédemment se feront.
Modifié il y a 2 ans
Dan
Et pour revenir à la charge, des conseils sur le matériel qui correspondrait à mon "profil"?
Dan
l'idée d'être dans une pente sans pouvoir enchainer un peu m'embêterait je pense
Comme tu sembles quand même pas mal attiré par les pentes, tu devrais envisager des fixations en norme 75 et à câbles amovibles. Le SRN étant une activité passe partout, comme le dit eria, tu devras faire des compromis car le matériel bien dans toutes les situations n'existe pas, il faudrait pour cela se cantonner toujours au même relief.
Modifié il y a 2 ans
Dan
Peut-on virer en SNR en utilisant les techniques du ski alpin?
Bonjour !
Contrairement à toi et jmc63,  je n'y connais rien en ski alpin, et je me garderai donc bien de faire un parallèle entre les deux diciplines. Mais quelqu'un qui maîtrise bien les conversions, le chasse-neige et les dérapages peut déjà aller loin et haut en SRN. J'imagine là que ce sont les bases du ski alpin !
Ensuite, si la neige porte bien, s'apparente à de la neige de station, comme l'écrit jmc63, il est tout à fait possible de tourner comme en alpin, quoique certainement moins rapidement, une fois l'adaptation au talon libre faite..
Pour les parcours plats, effectuer un pas glissé est quand même assez simple. Un pas alternatif comme en ski de fond, là c'est déjà plus coriace !
Mais le SRN, c'est de la randonnée, il ne faut donc pas se focaliser sur les virages comme en ski alpin, et savoir apprécier le décor qui s'ouvre à soi, et peu importe la technique que tu emploies pour aborder une descente !
ToneTrooper
en jouant sur le dosage, tu peux rénover un goretex qui a vieilli?
Le risque ne serait-il pas de perdre toute la respirabilité du tissu ?
abiskof
A tester au préalable sur un petit bout bien sûr.
Comme ça devient de la chimie, et qu'il y a toute une variété de tissus, il faut certainement que les divers composants aient envie de s'aimer…
sancho
Quand ils m'ont eu au tel, je leur ai bien vendu l'activité et je pense qu'ils ont assez rapidement compris, qu'ils avaient un type un peu passionné, avec un brin d'énergie à exploiter.
Le résultat est à la hauteur en tout cas !
A mon avis une première pour une telle durée à une heure de grande écoute ! Dommage pour tout ce qui est gâché et qui va rester dans des placards ou être simplement détruit…
Régis a bien eu droit à Chroniques d'en Haut mais la diffusion est malheureusement confidentielle et doit se limiter à Auvergne Rhône-Alpes, de même que le tournage pour le journal régional de FR3 lors de la journée du CAF Auvergne au col des Supeyres.
forez
et là j'ai vu un "gamin"
Moi j'ai trouvé que le gamin faisait la moue sur le jambon ! smile
…comme si quelque chose l'avait contrarié ! smile
ou alors était-ce la fatigue, car il n'était pas bavard..
smile
Herban
Les pentes ne sont-elles pas un peu trop …pentues ?
Bonjour Herban
Les pentes seront trop pentues si tu les choisis mal ! smile
Comme Mickaël, les nombreux cols autour du Thabor sont magnifiques à parcourir en SRN, avec un accès facile par le col de la Vallée Etroite. Tu fais allusion au Cerces, la vallée de Névache est là toute proche, facile d'accès également, c'est là que s'installèrent dans les années 70 / 80 des pionniers qui ont participé à la démocratisation du SRN qui penche.
Des possibilités également dans le cœur de la Vanoise, les longues vallées au-dessus de Termignon qui communiquent avec la Tarentaise.
Mais ça ne sera jamais le Jura, et il te faudra probablement un temps d'adaptation au talon libre, et ne pas vouloir tout de suite effectuer tes parcours habituels.
Tu vas donc avoir plein de choses à découvrir, c'est une chance !smile