Tous les messages créés par N_75

Bonsoir François, je réponds pour le Forez…
Pour connaître l'enneigement, c'est un peu tôt !

Si tu veux dormir en gîtes, pas trop le choix :
Au nord, le col de la Loge, http://www.coldelaloge.fr/77048226,
et comme c'est un site de ski de fond, l'enneigement est ici http://www.station-ski-coldelaloge.fr/fr/bulletin-neige
Il y a le GR3 que tu peux emprunter pour éviter en grande partie les pistes de fond (mais pas top si faible enneigement). Si tu prends les pistes, ils ont fini par comprendre qu'en SRN on les évite un max, et que si on les prend, ce n'est pas de gaité de cœur. Faut juste leur expliquer la chose si tu vois un contrôleur.
Là c'est le domaine de la forêt, qu'on ne quitte qu'au bout de 4 km environ en direction du sud, pour entrer dans le domaine de la lande et du vent.
Si la météo est pourrie, il y a de quoi faire dans cette forêt, mais faut bien connaître.

Au sud ( ou presque) le col des Supeyres http://lechaletdesgentianes.fr/chalet/infos/webcams. Là c'est le royaume des cerfs-volants qui tractent les skieurs (les kiteurs en langage branché). Mais on arrive quand même à passer au milieu !
Il y a également un domaine de ski de fond, et là http://www.nordic-massif-central.fr/fr/les-sites/les-stations/cretes-du-forez-146.html l'enneigement

Entre les deux cols, il doit y avoir une bonne vingtaine de km. Il n'y a pas un gros dénivelé, et si tu es bon skieur, et si les conditions de neige et de météo le permettent, tu peux je pense tenter l'aller-retour.
Entre les deux, il y a une route, le col du Béal (tu feras une recherche avec tous ces noms) mais fermée les lendemains de grosses chutes de neige. Il y a de la restauration, mais vaut mieux téléphoné car ce n'est pas toujours ouvert.
Tu peux aussi rester au même endroit, et là le col des Supeyres serait mieux adapté, car il y a encore un bout de massif plus au sud vers le col des Pradeaux, et plus d'espace qu'au col de la Loge. Mais si le temps est dégeu, comme c'est dégagé, faut bien connaître le coin pour trouver l'abri.
Egalement un gîte d'étape au col des Pradeaux http://www.ambert-tourisme.fr/Gite-d-etape-des-Pradeaux-Grandrif avec de la restauration dans le restaurant à côté (mais pas le petit déjeuné à mon avis)

Pour résumer, les Monts du Forez sont une crête nord-sud avec à chaque bout un domaine de ski de fond et un gîte. Mais malheureusement au milieu, il n'y a pas d'hébergement. Il y a de la place pour s'écarter vers l'ouest ou l'est, mais ça prend du temps si on a comme point de chute une des extrémités.

Et bien faire gaffe que là-haut ce n'est qu'à 1300/1400/1500 m en moyenne, mais c'est très dangereux de s'y aventurer par mauvais temps si on n'est pas équipé et aguerri à ces conditions. D'où mes allusions à des coins de forêts !



Modifié il y a 4 ans
@ lynx18
Quand tu en auras fini de tes chaussons (option en 42 ! ), tu nous raconteras la Margeride !
Cet automne, c''était une reconnaissance pour cet hiver qui va peut-être arriver un jour ?
Modifié il y a 4 ans
Monts du Forez (suite)
http://lechaletdesgentianes.fr/chalet/infos/webcams   col des Supeyres
http://www.loire.fr/jcms/c_726510/webcams   station de ski alpin de Chalmazel  …si on regarde au-delà des pistes, on a un aperçu de l'enneigement et de la météo pour les locaux
talonlibre
ami auvergnat
Il me manque 30 bornes de goudron afin de pouvoir prétendre au titre d'Auvergnat !
Modifié il y a 4 ans
talonlibre
Je suis à la recherche d'amateurs de SRN
je suis amateur de SRN
talonlibre
qui souhaiteraient m'accompagner
je veux bien…mais me faudra prévoir un hébergement (soit parking tranquille et dodo dans voiture, soit coin de forêt tranquille pour planter un abri en cours de recherche actuellement  )
talonlibre
dans mon exploration du massif du Jura en SRN
mais je ne connais pas (ou si peu…smile) le Jura en hiver

bonne fin d'année à toutes et à tous ! smile
Modifié il y a 4 ans
Vincent.Hok
Pas d'hébergement ni restauration à Fortunès, mais j'ai des amis là-bas qui seront ravis de vous dépanner si nécessaire.
La dame méga sympathique qui tient le bistrot au pont de la Gazelle propose également des chambres. Et si on lui demande, elle trouve toujours quelque chose pour remplir une assiette.
Et à l'attention de nos amis savoyards, le café est toujours à 1 euros et la bibine à 2 !

Vincent.Hok
Il doit exister des itinéraires entre Laneyrat, Allanche, Pradiers, mais je ne les ai jamais empruntés. Par contre, je connais mieux les estives « à perte de vue » entre Pradiers, le col de la Vazèze, le Signal du Luguet, et le Mont Chamaroux jusqu'à la Godivelle
A l'époque où on choisissait les skis à 30 cm de plus que soi, nous avions relié la Godivelle à la gare de Landeyrat qui était reconvertie en bar à Salers et Avèze, resto et gîte d'étape.
De mémoire nous étions passés par le lac du bas de la Godivelle, le Chamaroux, la montagne des Huides, Rocherousse, et ensuite azimut.
Par contre, j'ai un souvenir des barbelés (nos skis longs ne nous facilitaient pas la tâche non plus), et avec une pulka, ça doit plus ressembler à une course de sauts d'obstacles qu'à une randonnée.

Mais pour ne pas se faire mordre par l'écir, un sens nord-sud ne serait-il pas plus judicieux ?

voir également ici
http://www.skirandonneenordique.com/sorties/recits-de-sorties/dans-les-glaces-volcaniques/
Modifié il y a 4 ans
talonlibre
Un petit complément à l'actu de Sancho…

Sondre Norheim
Modifié il y a 4 ans
Ben ouais !
Y'a la place pour mettre deux paires de fixations !
Docteur Sancho devant, Maître Talon Libre derrière pour bien déjauger dans la poudre, lancés en Telemark sur les pentes du Mont Tendre. Et je suis même prêt à prendre le pari que c'est Sancho qui sera le premier en bas…

Modifié il y a 4 ans
Encore du grand ski aujourd'hui sur notre massif préféré !

Un aller-retour entre le Béal et les Nerses. Ce matin, c'était encore bien gelé (merci les skis étroits non paraboliques, j'ai bien fait de les garder !), et tout doucement ça s'est bien ramolli en surface en exposition sud, puis sud-ouest, telles les conditions de printemps. La descente de P/H fût un grand moment de génuflexions. Pour reprendre le langage fleuri de notre romancier local, de quoi en faire le plein caleçon, et ensuite le mettre dans un coffre hermétique pour pouvoir venir respirer l'odeur du bonheur les jours de blues.
Casse-croûte contre le mur d'une jasserie, et enfin les Nerses dont chaque saison rythme avec un morceau de plus qui s'écroule.
Demi-tour pour apercevoir des gros nuages venus d'Auvergne. Dommage que je n'ai pas d'appareil photo, car le ciel était divisé en deux, avec les nuages qui avaient déjà envahi du Cantal au Monts Dôme et qui gagnaient l'Est, mais en évitant P/H. Du coup, toute la zone de ciel comprise au sud d'une ligne Plomb du Cantal / P/H était encore bleue, alors que la partie nord s'assombrissait.

Il reste de la matière, mais il faut parfois zigzager entre les rochers. et parfois, on a droit à un arrêt baignoire, le manteau se déchirant sur la bruyère. Egalement deux passages qui se sont finis le nez dans le ruisseau, le pont de neige ayant céder. On serait fin mars, on pourrait dire que la saison touche à sa fin. Mais début décembre, nourrir de l'espoir est envisageable.
Mais du beau temps, pas bien de vent, et chose encore jamais vue depuis l'avènement de la reine raquette par une telle journée, seul sur les plateaux…à l'exception de quelques potes à Jacou qui tournaient en rond du côté de Supeyres-land.

Ce matin le massif du Sancy avait des allures de Kilimandjaro, enfin les images que j'en ai vu en photos, avec juste un chapeau de neige en dégradé qui recouvre les hauteurs. Splendide !
Modifié il y a 4 ans
Bonjour !
Je suis également en pleine recherche de quelque chose qui pourrait faire l'affaire ! Je vais donc suivre ce sujet avec attention.
Il y a une Hilleberg 3 places sur le site qui fait coin coin, mais trop grand pour moi tout seul, dommage.

JWChalopin
Une tente tunel Hillberg
tunnel parce que c'est mieux qu'auto-portant ?
Je n'y connais rien, mais si je désirerais investir sérieusement, j'aurais tendance à privilégier l'auto-portance. J'ai le sentiment que ça se tend en mettant les arceaux, et ensuite il n'y a qu'à l'amarrer au sol. Cela fait une opération en moins à faire alors qu'une tente tunnel, il faut la tendre, et ensuite l'amarrer. Mais c'est peut-être plus problématique par grand vent ???
C'est une question, pas une affirmation ! je me répète,  je n'ai aucune notion, je cherche…