Tous les messages créés par N_75

Benbois
et c'est vrai que ca fait ch….. de voir ce genre d'abruti emprunter de tel itinéraire en hiver, ce soir il avait prolongé sa put….. de trace jusqu’au chalet.
Ce genre de comportement est légion depuis des lustres de l'autre côté de la montagne, et encore amplifié depuis l'arrivée des quads !
Ce n'est en fait que le prolongement hivernal des engins tout-terrain qui détruisent les chemins ligériens sous l'œil complaisant des municipalités et de la maréchaussée.
Pour avoir vu ces individus tourner à l'automne du côté du barrage des Pradeaux et du Rocher Y, il est à supposer que l'épidémie se propage sur l'autre versant, freinée jusqu'à présent par l'appellation "Parc", mais voyant l'impunité qui leur est faite, étendent leur destruction du patrimoine des chemins et sentiers .smile
 
En plus réjouissant, il y eu hier le baptême des neiges foréziennes d'un membre plus habitué à fréquenter la rubrique Vercors smile
Faut croire que les dieux s'étaient penchés sur le massif, car les conditions de neige étaient divines.
On a tourné du côté de Colleigne, …. après que je lui ai fait déguster la délicieuse fourme du SRNiste rencontré jeudi au Mont Chouvé smile
Modifié il y a 4 ans
Benbois
Et sur le Forez avec un collègue du Parc on démarre une étude sur ces deux espèces cette année, et ca y est la tengmalm chante depuis quelques jours pour la chevechette on attend début ou mi mars.
Bientôt un jumelage Forez-Vercors autour du SRN et de la chouette chevêchette ? smile
Merci Forez63 pour cette information administrative. C'est vrai que l'on va se retrouver en plein cœur de cette immense région Auvergne Rhône Alpes !

Et pour confirmer que les SRNistes n'ont pas de frontières, on est monté aujourd'hui à Domas.
7h30 de SRN
Vu 5 SRNistes, je n'en suis pas encore revenu, et bien évidemment des traces de raquettes la pleine montagne !
Toujours autant de monde à la Cx du Fossat les jours de beau temps
La qualité de la neige alterne suivant les expositions, et entre les Nerces (cette fois on la devine à peine, le navire a sombré …quel gâchis quand même smile) et le sommet le vent a bien mis la bruyère à nu.
Le haut des Reblats jusqu'au Bechou est une neige aussi lisse et douce qu'un terrain de golf 
Une descente d'anthologie en face sud du K2…heuuuu du Monthiallier !
Belle descente également vers la Font du Blanc
Et retour merdique sur une neige qui regelait par la piste complètement ravagée par les passages des raquetteurs…mais pourquoi donc en mettent-ils dans toute la largeur de la piste ? smile
forez63
et sans doute le "grand" tour de France un jour
Il y eu récemment un article dans le Progrès où il était écrit que les villes d'Ambert, de Montbrison, et le Pays d'Olliergues voulaient s'associer pour recevoir le Tour de France pour une durée de 3 jours, avec une arrivée entre autre au col du Béal.
Et ces clowns du Progrès le situaient dans le Puy de Dôme, mais pas en frontalier.
Faut dire que pour ces branques, le tourisme se limite à la station de Chalmazel et le sport à 22 gars qui donnent des coups de pieds dans un ballon à Lyon et Saint Etienne !

Cet après-midi, sortie mémorable vers la Petite Laponie ! une neige d'anthologie, un ciel tout bleu, et pouf, d'un coup, brouillard et black-out total. Il a fallu se résoudre à sortir la boussole pour regagner la voiture. Il y a des coins sur cette pampa où il n'y a vraiment aucun point de repère.
Demain, la Montagne Sacrée !
Modifié il y a 4 ans
ToneTrooper
En TK les appuis sont équitablement répartis sur les 2 skis
J'ai un peu le sentiment que chacun skie un peu avec la cuisine qui lui est propre, mais dans mon cas (mais je ne dis pas que je détiens la vérité), les appuis sont équitables sur les deux skis que durant le laps de temps où je "cisaille" avec les jambes pour effectuer un virage de l'autre côté que celui que je viens de terminer. Soit le moment où j'inverse la répartition des appuis aval-arrière.
jmc63
avancée ET l'ouverture d'un stem par le ski amont
génuflexion sur l'autre ski
J'arrive de me faire une séance sur une neige comme on n'en voit que dans les publi-reportages, et dans mon cas,  j'ouvre d'abord (un peu comme un chasse-neige), j'avance le ski aval, et je génufléchis.
Et quand les neiges s'enfoncent un peu trop à mon goût, je feinte cette ouverture en la faisant en l'air, c'est à dire en décollant le ski du sol, et en le reposant en aval, une fois ouvert dans la bonne direction.
Et je crois avoir vraiment capté le principe du Telemark le jour où j'ai percuté que ces trois choses se font dans l'instantané. C'est plus facile à écrire qu'à mettre en pratique sur une neige pourrie, mais si on hésite à se baisser, et ben ça va mal tourner. Je crois que c'est aussi simple que cela, mais c'est pas simple à réaliser sur une neige qui va mal
Plus haut quelqu'un parlait de l'état de fatigue, et c'est justement là où on se ramasse des gamelles d'anthologie, car on n'a plus assez de force et de lucidité pour se baisser immédiatement après avoir ouvert le virage.
En résumé je dirais que dans un virage réussi, il n'y a aucune place pour l'hésitation !
Modifié il y a 4 ans
Purée, j'étais du côté des Bazannes, et je n'a rien vu, perdu dans le brouillard ! smile
Au moins toi tu as un tissu aux couleurs pas trop agressives. Dans les tons gris ou bleu, c'est pas mal, ça fait pas tâche dans le ciel !
Salut ToneTrooper
Je ne connais pas les Esbit !
Mais j'ai eu testé à l'arrache, comme ça pour voir, des allume-feu de poêles à bois (j'imagine que ce sont les mêmes que les BBQ ?)
ceux qui sont à base de bois + huile, soit disant écolos, : bof pour faire chauffer de l'eau
ceux qui sont blancs, qui puent, m'avaient fait bouillir une ration d'eau (genre pâtes ) de mémoire en rien de temps. mais la gamelle était toute noire d'une suie qui s'enlevait au chiffon. C'étaient de vrais chalumeaux ces trucs, mais je n'en ai plus.
Et emporter de l'alcool à brûler et te fabriquer un réchaud à base de canettes (voir le site Randonner Léger) ?
Salut fourinas
Ouaip, jeudi on a dû se louper de peu ! le véhicule était bien le mien. En descendant de Pégrol, j'ai aperçu de loin des traces de raquettes qui semblaient toutes fraîches, et que je n'avais pas aperçu en montant.
Les deux gars en SRN mercredi vers le Coq noir, je pense savoir qui c'était…j'ai eu des infos cet après-midi…le Forez est tout petit smile
Mais sincèrement, faire une telle balade avec des peaux de phoque, c'est un véritable remède contre le ski. Pas besoin non plus des SRN dernières générations  pour s'éclater par là-haut… si tu voyais le matériel que j'ai utilisé pendant plusieurs décennies smile

Je suis donc monté hier aux Pradeaux où j'ai croisé Jacou et sa famille. Ensuite j'ai fait un tour avec en gros pour épicentre le Rocher Y. Et je confirme les écrits de Forez que j'ai croisé au retour avec son père, pour dire que la neige était dégeulasse à skier,
Mais comme le SRN est définitivement une affaire de masos, j'ai remis ça aujourd'hui ! smile

Le passage récemment de Fourinas dans la Haute Vallée m'a rappelé au bon souvenir d'une reconnaissance que j'y avais faite à l'automne. smile
Bingo, ce sera un aller-retour entre la Haute Vallée et Pégrol !

7 heures sur les planches m'ont quand même bien cramé, mais en ouvrant cette page, et voyant les photos que je n'ai pas faites, je me suis pensé que c'était bien pire que je ne l'imaginais ! smile
Fourinas, je crois qu'aujourd'hui on s'est suivi ! smile

A 10 h30 je me garais vers la tyrolienne, puis remontée du cours de l'Ance jusqu'au pont que j'ai traversé. J'ai ensuite atteint le Coq Noir, et la route que j'ai traversée pour m'engager dans les vallons qui descendent du col des Supeyres.
Et là, en versant nord, la neige était encore poudreuse, mais tassée ce qui permettait de prendre de la vitesse.
Pour reprendre le langage fleuri de quelqu'un qui intervient beaucoup dans cette rubrique, c'était à en faire dans sa culotte, et à l'enfermer dans un coffre-fort, pour aller y respirer l'odeur du bonheur les jours de déprime. smile
Une succession de montagnes russes, à en parfumer trois culottes, et montée aux jasseries de Pégrol où j'ai cassé une graine. Là-haut, un vent de sud ne laissait rien présager de bon pour la suite, dèjà que de belles plaques d'herbe apparaissent du côté de Campclose.

Puis descente au soleil, donc sur une neige un peu plus délicate à manoeuvrer, mais avec des passages où seuls les centimètres supérieurs avaient ramolli, qui furent bien jouissifs malgré quelques baignoires.
Du coup, j'en ai repris quelques tournées. smile

Arrivé à la route, j'ai pris le chemin qui mène à la jasserie habitée à l'année, et que j'ai poursuivi jusqu'à celles qui correspondent au passage des pistes de feu la station de la Haute Vallée.
Descente sur la rivière, baignoires pour me rappeler que la fatigue commence à se faire sentir, mais en admirant mes traces, je me suis dit que ce serait dommage d'être là, et de ne pas profiter du pré plus en amont. smile
Au pied de celui-ci, j'ai donc entamé une série de traversées-conversions qui me ramenèrent au chemin que je venais d'emprunter. smile
Une fois en haut, un curé passant par là m'aurait donné l'extrême-onction en me découvrant, tellement j'étais défait.
Mais, si j'étais monté, il me fallait descendre, pour ensuite trouver le moyen de traverser la rivière.
J'ai donc entrepris cette descente, mais un manque flagrant de syncronisation dans mes gestes me conduisit au fond de lamentables baignoires.
J'ai donc rassemblé le peu de lucidité encore présente aux fond de mes poches, pour arriver honorablement au bord de la rivière où en admirant mes traces je repris un peu de courage.
Puis direction le pont, non sans galérer à traverser des ruisseaux qui se jettent dans l'Ance. Et quelques barbelés plus tard, j'ai atteint ce pont tant attendu, pour prendre le chemin de l'aller dans le sens retour.
six sorties en huit jours…j'appuie sur pause…smile

Je confirme avoir vu des traces de SRN, probablement tes traces Fourinas du côté de l'ancienne station, et encore des traces de ski qui partaient dans les bois de fayards sous le col.
Et au bord d'un ruisseau, j'ai également vu les traces de cet oiseau. Et un joli renard roux que j'ai pu observer un bon moment.

Et merci à toi Damien de nous faire partager tes connaissances sur l'histoire de notre montagne. Ce n'est pas la première fois… smile




Modifié il y a 4 ans

Bonjour les foréziens d'Auvergne et de Rhône-Alpes !
Hier, objectif Vimont !

Je me suis garé au carrefour de la route de la Chambonie, et j'ai attaqué la montée d'entrée, un peu bluffé quand même l'accroche des écailles des SB 112. Par chez nous, les peaux peuvent rester dans les placards avec de tels outils.
Petite descente sur le Reculon pour le plaisir, demi-tour, et grimpée tout en haut. C'est vraiment cuche de neige, bien longtemps que je n'ai pas vu ça.
En haut, les rochers étaient littéralement recouverts d'une peinture de neige, ce qui m'a vraiment fait regretter de ne pas avoir d'appareil photo. Je n'ai que rarement vu quelque chose d'aussi irréel.
Par contre, sur la crête, le manteau neigeux est infâme, une croûte de neige recouvre la bruyère sans l'écraser, et c'est inskiable.
Petit tout d'horizon, du Mont-Blanc, à Belledone, puis le Mézenc, le Cantal, le Cézalier, le Sancy, le Puy de Dôme…comment est-il possible de se lasser de tels coins ?

Ensuite descente, quelque peu gâchée par le soleil qui ramollit la surface de la neige, ce qui me valu quelques belles baignoires. Il n'y a vraiment qu'en lisière nord que le manteau neigeux est resté intact, ce qui m'incita à réclamer quelques fois une tournée de plus.

En résumé, une sortie peut-être courte en km, mais pas en durée ni en émotion !

Et un peu dans le même esprit, il y a une dizaine de jours, j'étais parti du col de la Loge par le GR, pour stoper au jas de Bitou, dont j'avais descendu et monté les deux ailes de la clairière 6 fois !

Bref, c'est l'antithèse de la conquête des cimes, mais le bonheur est là, tout proche…


Et merci à toi Fourinas pour la vidéo. Magnifique tout simplement !
Mais une question peut-être un peu indiscrète ! tu sembles connaître le massif aussi bien que nous tous, et y prendre autant de plaisir…mais pourquoi t'emmerdes-tu ainsi avec des SRA ? je comprends vraiment pas !




Modifié il y a 4 ans