Tous les messages créés par N_75

Salut fourinas
Ouaip, jeudi on a dû se louper de peu ! le véhicule était bien le mien. En descendant de Pégrol, j'ai aperçu de loin des traces de raquettes qui semblaient toutes fraîches, et que je n'avais pas aperçu en montant.
Les deux gars en SRN mercredi vers le Coq noir, je pense savoir qui c'était…j'ai eu des infos cet après-midi…le Forez est tout petit smile
Mais sincèrement, faire une telle balade avec des peaux de phoque, c'est un véritable remède contre le ski. Pas besoin non plus des SRN dernières générations  pour s'éclater par là-haut… si tu voyais le matériel que j'ai utilisé pendant plusieurs décennies smile

Je suis donc monté hier aux Pradeaux où j'ai croisé Jacou et sa famille. Ensuite j'ai fait un tour avec en gros pour épicentre le Rocher Y. Et je confirme les écrits de Forez que j'ai croisé au retour avec son père, pour dire que la neige était dégeulasse à skier,
Mais comme le SRN est définitivement une affaire de masos, j'ai remis ça aujourd'hui ! smile

Le passage récemment de Fourinas dans la Haute Vallée m'a rappelé au bon souvenir d'une reconnaissance que j'y avais faite à l'automne. smile
Bingo, ce sera un aller-retour entre la Haute Vallée et Pégrol !

7 heures sur les planches m'ont quand même bien cramé, mais en ouvrant cette page, et voyant les photos que je n'ai pas faites, je me suis pensé que c'était bien pire que je ne l'imaginais ! smile
Fourinas, je crois qu'aujourd'hui on s'est suivi ! smile

A 10 h30 je me garais vers la tyrolienne, puis remontée du cours de l'Ance jusqu'au pont que j'ai traversé. J'ai ensuite atteint le Coq Noir, et la route que j'ai traversée pour m'engager dans les vallons qui descendent du col des Supeyres.
Et là, en versant nord, la neige était encore poudreuse, mais tassée ce qui permettait de prendre de la vitesse.
Pour reprendre le langage fleuri de quelqu'un qui intervient beaucoup dans cette rubrique, c'était à en faire dans sa culotte, et à l'enfermer dans un coffre-fort, pour aller y respirer l'odeur du bonheur les jours de déprime. smile
Une succession de montagnes russes, à en parfumer trois culottes, et montée aux jasseries de Pégrol où j'ai cassé une graine. Là-haut, un vent de sud ne laissait rien présager de bon pour la suite, dèjà que de belles plaques d'herbe apparaissent du côté de Campclose.

Puis descente au soleil, donc sur une neige un peu plus délicate à manoeuvrer, mais avec des passages où seuls les centimètres supérieurs avaient ramolli, qui furent bien jouissifs malgré quelques baignoires.
Du coup, j'en ai repris quelques tournées. smile

Arrivé à la route, j'ai pris le chemin qui mène à la jasserie habitée à l'année, et que j'ai poursuivi jusqu'à celles qui correspondent au passage des pistes de feu la station de la Haute Vallée.
Descente sur la rivière, baignoires pour me rappeler que la fatigue commence à se faire sentir, mais en admirant mes traces, je me suis dit que ce serait dommage d'être là, et de ne pas profiter du pré plus en amont. smile
Au pied de celui-ci, j'ai donc entamé une série de traversées-conversions qui me ramenèrent au chemin que je venais d'emprunter. smile
Une fois en haut, un curé passant par là m'aurait donné l'extrême-onction en me découvrant, tellement j'étais défait.
Mais, si j'étais monté, il me fallait descendre, pour ensuite trouver le moyen de traverser la rivière.
J'ai donc entrepris cette descente, mais un manque flagrant de syncronisation dans mes gestes me conduisit au fond de lamentables baignoires.
J'ai donc rassemblé le peu de lucidité encore présente aux fond de mes poches, pour arriver honorablement au bord de la rivière où en admirant mes traces je repris un peu de courage.
Puis direction le pont, non sans galérer à traverser des ruisseaux qui se jettent dans l'Ance. Et quelques barbelés plus tard, j'ai atteint ce pont tant attendu, pour prendre le chemin de l'aller dans le sens retour.
six sorties en huit jours…j'appuie sur pause…smile

Je confirme avoir vu des traces de SRN, probablement tes traces Fourinas du côté de l'ancienne station, et encore des traces de ski qui partaient dans les bois de fayards sous le col.
Et au bord d'un ruisseau, j'ai également vu les traces de cet oiseau. Et un joli renard roux que j'ai pu observer un bon moment.

Et merci à toi Damien de nous faire partager tes connaissances sur l'histoire de notre montagne. Ce n'est pas la première fois… smile




Modifié il y a 4 ans

Bonjour les foréziens d'Auvergne et de Rhône-Alpes !
Hier, objectif Vimont !

Je me suis garé au carrefour de la route de la Chambonie, et j'ai attaqué la montée d'entrée, un peu bluffé quand même l'accroche des écailles des SB 112. Par chez nous, les peaux peuvent rester dans les placards avec de tels outils.
Petite descente sur le Reculon pour le plaisir, demi-tour, et grimpée tout en haut. C'est vraiment cuche de neige, bien longtemps que je n'ai pas vu ça.
En haut, les rochers étaient littéralement recouverts d'une peinture de neige, ce qui m'a vraiment fait regretter de ne pas avoir d'appareil photo. Je n'ai que rarement vu quelque chose d'aussi irréel.
Par contre, sur la crête, le manteau neigeux est infâme, une croûte de neige recouvre la bruyère sans l'écraser, et c'est inskiable.
Petit tout d'horizon, du Mont-Blanc, à Belledone, puis le Mézenc, le Cantal, le Cézalier, le Sancy, le Puy de Dôme…comment est-il possible de se lasser de tels coins ?

Ensuite descente, quelque peu gâchée par le soleil qui ramollit la surface de la neige, ce qui me valu quelques belles baignoires. Il n'y a vraiment qu'en lisière nord que le manteau neigeux est resté intact, ce qui m'incita à réclamer quelques fois une tournée de plus.

En résumé, une sortie peut-être courte en km, mais pas en durée ni en émotion !

Et un peu dans le même esprit, il y a une dizaine de jours, j'étais parti du col de la Loge par le GR, pour stoper au jas de Bitou, dont j'avais descendu et monté les deux ailes de la clairière 6 fois !

Bref, c'est l'antithèse de la conquête des cimes, mais le bonheur est là, tout proche…


Et merci à toi Fourinas pour la vidéo. Magnifique tout simplement !
Mais une question peut-être un peu indiscrète ! tu sembles connaître le massif aussi bien que nous tous, et y prendre autant de plaisir…mais pourquoi t'emmerdes-tu ainsi avec des SRA ? je comprends vraiment pas !




Modifié il y a 4 ans
Salut à vous, le sud !
Pendant que certains s'adonnent à des descentes d'anthologie dans le Forez, je reviens d'Aubrac comme l'a signalé Damien.
L'enneigement y est moindre, mais tout à fait correct. Nous avions prévu un circuit en autonomie, mais la fermeture du col d'Aubrac jeudi a modifié nos plans.

Jeudi après-midi, enneigement correct autour de Nasbinals. Seul problème les inévitables barbelés, mais surtout les sempiternels murets en pierre qui les soutiennent, et empêchent de les emjamber sans y laisser des morceaux de semelles.

Vendredi, direction le sud du sud, via la route de Bonnecombe partiellement déneigée, puis les lacs de Saint Andeol et de Born, et re la route non déneigée. A signaler que ce jour là les transports scolaires avaient été annulés à cause de la météo…pour dire que nous n'avons vu personne, et que la salle de sport était bien aérée.
Enneigement correct, pas de problème si ce n'est les clôtures dont tous les niveaux sont hors neige. La neige est là, mais le vent l'a toute ramenée au même endroit.

Et le lendemain retour au point de départ par le Mailhebiau et le centre du plateau. Enneigement largement suffisant, clôtures pouvant s'éviter en calculant la trajectoire pour viser les endroits où des congères se sont formées. Temps splendide.

Les bois regorgent de bonne neige,  le vent n'y ayant pas soufflé.
Donc ski tout à fait possible, mais sans pulka !

Qu'est-ce tu dois te régaler Damien par là-bas !
Mais ce qui m'a marqué par rapport au Forez, c'est que les ruisseaux sont en grande partie gelés, à mon avis sous l'action du vent.
Modifié il y a 4 ans
Descendre sur la Sitoura, j'en bavais cet automne en voyant ce dénivelé ! ce sont des coins à ne pas louper quand c'est en conditions, mais c'est pas souvent….
Veinard ! smile
Côté Loire, il me semble avoir lu que le col de Baracuchet était fermé. Mais il peut probablement se monter assez haut par Saint Anthème, vu que les villages arrivent quasiment sur la pampa.
Par exemple, le col du Béal était fermé aujourd'hui !

enneigement à 1300m…je dirais 1,20 m dans le nord du massif
Modifié il y a 4 ans
Elle y a pris goût madame ! smile
Le SRN est une drogue dure, attention ! smile

@Ren
Je confirme ce que dit Forez pour l'ouverture du col des Pradeaux !  c'est le mieux déneigé du massif, aucun soucis.
Et le col de la Croix de l'Homme Mort qui précède (ce serait l'occasion d'y aller ces jours ! ) est idem.
Je ne pourrais pas mercredi.

Il y a du ski de fond au col du Béal et de la Loge également, mais ce n'est peut-être pas ta route.

Modifié il y a 4 ans
A moi, à moi de raconter ! smile
J'ai bien pensé à toi, Benbois quand j'ai rejoint une trace (enfin 2) en remontant des Besses. Elles étaient trop larges pour du ski de fond, et des SRN, par chez nous, on n'en voit pas trop…mais quand on en voit, on sait à qui elles appartiennent ! smile
Mais pour regagner les Deux Boules, j'ai pris le pré à droite, et ensuite la forêt où j'ai eu parfois du mal à me frayer un passage tellement les arbres plient sous la neige …je voulais de la vierge, de la pure, trop rare pour ne pas en profiter.
Egalement, 10 km, mais seul, personne pour me faire la trace…ah si, des raquettistes au retour par le GR.
Je confirme que le pré vers Jaques Rodde, c'est de la balle à descendre !
A la Montagnette, j'ai compté 80 cm…et ça doit tombé encore en ce moment !
Modifié il y a 4 ans
salut à vous gens du sud ! …et spécialement à toi Damien !
J'ai un projet Aubrac qui se dessine pour la fin de la semaine prochaine, surveille ta messagerie en haut à droite de l'écran, je t'envoie un message !
Merci beaucoup Tone Troope !
Tout ce que tu m'indiques risque fort de bien m'intéresser. Je lirai ton blog dans les jours qui viennent.