Tous les messages créés par N_75

Robert a écrit :
ils n'ont pas l'habitude de traiter avec des particuliers , mais avec des distributeurs

bonne nouvelle quelque part…il suffirait qu'ils nous envoie la liste de leur distributeurs. Par chance, il y en a un qui pourrait se trouver pas trop loin de la frontière, et comprendre un peu le français.
Il envoie un catalogue à l'un d'entre nous, et on se le fait passer. Ou, à l'heure d'internet un catalogue en ligne, ou même un catalogue papier scanné.

La piste Paraboot : je n'y connais rien en cordonnerie, mais j'imagine que n'ayant pas de modèles actuels, il leur faudra effectuer une étude préalable, avant de commencer la fabrication, trouver quelques fournisseurs (serrage, semelles avec 3 pins, etc…smile pour combien de paires à fabriquer ?
De plus, je n'en sais absolument rien, mais il est possible que leur fabrication se fasse dans des pays à faible coût de main d'œuvre…ce qui complique encore pour un très petit nombre d'unités.

PS: désolé pour cette question qui va vous paraître déplacée, mais est-ce que la Svartisen possède un chausson….c'est que je n'en ai jamais vu môa !
Modifié il y a 5 ans
Bien vu, Grandsteak !
Pour moi qui ne possède que de simples godillots avec pour seul maintien un lacet, ce plan m'intéresse (je ne compte pas les engins en plastique qui m'arrivent pratiquement aux genoux, inutilisables hors des pistes de descente).

Considérant que le français est tout comme inutilisable, quelqu'un parmi nous sera-t-il en mesure de franchir la barrière de la langue, et ce d'autant plus lorsque vont intervenir les questions techniques ?

Juste une idée lancée en l'air : ne serait-il pas plus simple de choisir un modèle sur catalogue…quitte à s'entendre pour commander tous le même modèle. Après tout, ils ne doivent pas être légion de par le monde, et le choix devrait être facile !
Après, s'il est possible d'obtenir la chaussure de nos rêves, ce serait bien sûr le Nirvana.

Arluk avec la même démarche, nous a déjà parlé de son expérience, et à défaut d'un catalogue Andrew en ligne, ne pourrait-il pas apporter une photo de ses chaussures.

N'ayant pas d'expérience de chaussures à boucles, je me fie aux bons retours de la Crispi Svartisen côté maintien et déroulé de pieds…mais avec une semelle Vibram cousue !

Autrefois Crispi proposait des chaussures avec une languette amovible derrière le talon, qui devait probablement participer au maintient du pied.

D'accord avec toi sur l'idée de comptabiliser les commandes potentielles avant de contacter des fabricants, et de là voir ce qu'ils peuvent proposer, en rapport de notre cahier des charges.

L'aventure est partie…

J'ai édité mon message pour soulever un point qui me semble épineux dans cette "aventure", c'est le problème de la pointure…
Modifié il y a 5 ans
Benbois a écrit :
Je suis vanné

C'est possible ?
En tout cas, le temps pour récupérer aura été bref. Ne sentais-tu pas trop mauvais ?

Sans ce maudit brouillard, on aurait peut-être pu s"apercevoir.
Hier, une première ! c'est la première fois que je n'arrive pas à atteindre le col du Béal en voiture. Neige grasse, râclée à la va que je te pousse (environ 5 cm sur la route), pas gravillonnée, la voiture en a eu marre dans le dernier virage. Coup de pot, le "parking" était fait, et j'ai pu partir en direction de la Pigne, et retour en longeant la lisière Est, puis au-dessus de la route.
Le vent commençant à me saoûler, j'ai décidé de descendre vers la station, où j'ai atteint le bas de Couzan, puis descente par le chemin des Sangliers, au carrefour à droite pour attraper la piste des Granges.

Aujourd'hui, j'ai décidé de dépoussiérer mes raquettes. et je suis monté au col de la Loge, avec dans l'idée de basculer en direction du Brugeron.
J'ai dû longer pendant 100m les pistes de fond, et je me suis fait pourrir deux fois par les skieurs, comme quoi je n'avais rien à faire ici, et qu'il y avait des pistes pour les raquettes.
Et pourtant, quand j'ai traversé les deux traces d'alternatif, j'ai bien enjambé de façon à ne pas les ruiner, et ensuite j'ai longé le fossé, tellement près qu'en deux fois j'ai failli basculer dedans, mes pieds se trouvant hors de la piste, et donc sur la neige qui recouvre le fossé.
Ben ouais, je refuse toujours de comprendre cette manie de toujours tout vouloir mettre en cases hermétiques !
Comme prévu, au bout de 100m j'ai mis le clignotant pour m'échapper de ce barnum, et suis parti sur des pistes de débardeur forestier pour me retrouver dans des vallons où petit à petit l'espace se referme face à l'expansion des plantations d'épicéa.
J'avais amené un réchaud, et la pause chocolat fût délicieuse dans ce cadre.
Demi tour et retour par la clairière de Bitou, où j'ai à nouveau croisé les pistes de fond, et à nouveau enjambé les traces d'alternatif. Puis le GR.

Et comme Benbois, vanné ! Je suis admiratif devant les gens qui font de grandes randonnées en raquettes. Pu*ain, avec cette neige lourde, que la montée fût dure !
A part la descente qui aurait été olé olé, en ski ça aurait été moins pénible !
Mais que d'eau, que d'eau…et en plus il pleuvait quand je suis parti !
Modifié il y a 5 ans
N_75 a écrit :
On est nés avec des doigts de pieds, ça serait bien trop con de ne pas les sentir !

salut à vous !
Aujourd'hui, ma balade m'a conduit pas très loin de pistes de ski alpin (Massif Central de l'Est, relativisons !)
Et à un moment je n'ai pas pu résister.
J'avais mes habituels godillots en cuir, j'ai resserrer les lacets (ça paraît con à l'heure du pétrole), et j'ai entamé la descente.
Au début il me faut toujours ajuster les appuis, et aujourd'hui encore plus car je n'avais pas aux pieds les habituelles prothèses orthoskidiques que j'utilise(ais !) lors de mes passages en station.
Arrivé en bas, je me suis fait la réflexion suivante en songeant à ce sujet :
"j'ai piloté les skis avec mes orteils"
Du coup je vous en fait part…

Vraiment de quoi me motiver à recontacter les italiens… et par là même acquérir une résidence hivernale dans le Jura de Sancho pour le week-end…
Modifié il y a 5 ans
grandsteak a écrit :
… pouvant peut être aboutir à terme à un remboursement par la CPAM …

Là se situe peut-être notre chance de voir en France des chaussures de SRN en cousu norvégien … si une Croix Verte vient bientôt orner les vitrines des magasins…
Modifié il y a 5 ans
sancho a écrit :
on rince les artères au vin jaune.
:-D :-D :-D

Salut Sancho…
tu devrais proposer aux différentes caisses de maladie de rembourser tes séjours !
Je me dégraisse la tuyauterie à la prune, mais j'avais jamais songé au Vin Jaune !
En plus, l'odeur des sapins pour déboucher les narines, les génuflexions pour repousser l'arthrose, l'accordéon pour reposer l'esprit, on pourrait traduire SRN par Santé, Repos, Nature !

En tout cas, c'est pas de ce week-end qu'on fera connaissance car les italiens ne m'ont pas répondu…comme je m'y attendais, et encore plus suite au message de Arluk.
Modifié il y a 5 ans
Robert a écrit :
avec je crois la slovenie .

J'ai deux paires de pompes de SRN, en cuir cousu norvégien bien évidemment, la plus récente (10 ans environ) est une Crispi, la plus vieille (à peu près 20 ans) est une Arkos !
Peut-être que cette deuxième vient de Slovénie, ça sonne comme par là-bas ?
Mais ce sont deux paires identiques, de simple godillots avec un bec de canard.
Elles sont increvables, mais j'aimerai bien skier avec des boucles un jour…
Modifié il y a 5 ans
Je viens de relire les messages de la journée…
…dans mes courriels à Alicot et Andrew, je n'ai pas fait cas de commande pour plusieurs paires de chaussures !
Peut-être seraient-ils plus réactifs si je leur avais présenté un projet commun ?
Ensuite, la maîtrise d'une langue étrangère s'impose à mon sens !
Et question tarif, même si c'est du travail artisanal, je me dis que n'ayant aucune campagne de "marketing" (oh qu'il y en a qui l'aiment ce mot !) à financer, et avec un service commercial réduit, les tarifs ne doivent pas forcément s'envoler par rapport à une fabrication industrielle ?
Modifié il y a 5 ans
Salut à tous
J'ai donc bien envoyé un mail à Andrew et un à Alicot.
Je leur ai déjà présenté mes excuses de ne pas parler italien, et j'ai écris en français, et…heu…j'espère en anglais.
Ce fût des messages rapides, ne voulant pas les gaver s'il comprennent autant l'anglais et le français, que moi l'anglais.
Je leur ai demandé s'il n'avait pas de revendeurs en France (que j'ai traduit en anglais par "dealer" …j'espère que ça ne me vaudra pas d'ennuis…avé la maffia !), et s'ils vendaient en ligne.
Pour Alicot, j'ai parlé du modèle Blaze, et pour Andrew, faute de catalogue en ligne, j'ai piqué une photo d'une ancienne Crispi présentée par Talon Libre sur le forum, que j'ai mise en pièce jointe.
Pour faire suite à tous les messages précédents, je pensais pour ma part choisir un modèle dans leur catalogue.
Par correction, j'ai oublié de laisser mon nom, !
C'est assez laconique comme message, mais s'ils sont motivés, ils peuvent répondre et de là s'engage une véritable conversation.

Je viens de lire le message de Arluk, et je ne dois donc pas trop m'attendre à avoir de réponse.
Sancho peut s'endormir tranquille pour l'instant :lol:

Une question pour toi Arluk : ce qui m'effraie le plus dans ce genre d'opération, c'est la question de la pointure.
Ce point délicat s'est bien passé ?

PS: je viens de faire une après-midi de ski avec Benbois et Forez, pu*ain, la motivation pour le ski s'est carément étiolée.
Ca fait 1 mois et demi qu'on n'a plus de neige, mais eux ils ont continué à se préparer comme pour aller à Sotchi !
J'crois qu'aujourd'hui j'ai compris que j'ai l'âge de mes artères.
Sancho, j'ai cru lire que tu acceptes les vioques ?

Modifié il y a 5 ans
grandsteak a écrit :

du coup, il se peut qu'ils répondent à une demande collective (quid de l'organisation de ce collectif)
de mon côté, un modèle type svartisen (la boucle micrométrique du coup de pied me suffirait) avec une semelle en cousu norvégien (+ solide et ressemelable), un chausson intérieur, et une guêtre intégrée (comme la première génération de svartisen) me comblerait
en espérant que cela soit envisageable à un poids pas trop éloigné de la svartisen

(grand hors sujet, certe)

ça fait deux jours que j'y pense !
Svartisen, je ne connais pas, mais cousu norvégien, j'en ai deux paires en modèle bas, et j'aimerais bien un jour goûter à des chaussures à boucles !
Je vais les contacter (à titre perso) !
Après, j'ai fait une recherche sur la toile, en espérant qu'ils se trouvent dans le Val d'Aoste (un peu francophone)…mais non, ils sont à l'autre bout, vers l'Autriche et l'ex-Yougoslavie !!!
Modifié il y a 5 ans