Tous les messages créés par N_75

Je te remercie pour ta réponse, qui conforte l'idée que je m'en était faite.

J'ai eu la chance il y a peu de pouvoir essayer tes autres skis, ceux que tu voulais vendre.
Mes chaussures sont peut-être les mêmes que celles que tu viens de recevoir, du cuir, sans goretex ni crochet…
…et bien je comprend pourquoi Robert dort avec ses skis !
Modifié il y a 6 ans
forez a écrit :
On a une sacré veine de pouvoir "s'isoler" du quotidien quelques heures … :-)
Modifié il y a 6 ans
Et bien à mon tour de raconter.
Moi, je n'ai ni vélo ou VTT qui m'attend, ni chaussures de course à pied, ni planche à voile, ni rocher d'escalade, etc ..donc je ski ! et je crois pouvoir dire que cette année on est gâté en bonne neige.

Tout d'abord merci à toi ,Benbois pour ton invitation à t'accompagner et désolé d'avoir dû refuser, mais je ne pouvais pas être libre avant 9 heures samedi matin.
Et merci de m'avoir annoncé l'arrivée de mauvais temps en fin d'après-midi, car sans ton appel, je partais bien plan-plan pour seulement la demie-journée.
Damien 63 nous ayant alerté sur de bonnes conditions au col des Supeyres, j'ai entrepris de m'y rendre, sans itinéraire pré-établi ; j'aviserai en fonction de l'enneigement, de la météo et du vent qui soufflait déjà bien en montant.

Et en traversant le parking pour chausser mes allumettes autrichiennes, et prendre la direction de la bordure ouest de la pampa, je passe devant un couple chaussé en normes 75mm ; tellement c'est rare par chez nous, çà a fait tilt dans mes yeux, j'engage la conversation et les invite à m'accompagner un moment plutôt que de perdre du temps près des bagnoles. Et le moment c'est transformé en splendide ballade…bien involontairement dans les traces à rebrousse-poil de …Benbois, encore lui, passé quelques heures plus tôt ! A la différence qu'à son demi-tour devant la maison du Bechou (là, tes traces commençaient à être à peine visibles) nous avons plongé par le chemin/ruisseau qui conduit à la piste en-dessous, piste qui nous a ramené au col, bien abrité du vent qui soufflait déjà bien fort.

Merci à Véro et Didier pour leur compagnie, deux néo-SRNistes des Monts du Lyonnais, fidèles lecteurs de SRN.com. qui ont longtemps hésité à participer ou pas à l'Aventure Nordique. Ils avaient même pris connaissance de l'existence du palais d'un forumeur dans le secteur, et suivent avec assiduité nos tribulations foréziennes…un vrai roman cette année !!!

Merci à Didier pour l'essai de sa majesté Epoch, le ski qui permet de tourner plus vite que son ombre.

Et mention spéciale à Véro qui devant un chocolat chaud savouré près d'une chaumière (@ Gervais, Auvergnat Ier au royaume de Telemark, Benbois, Sauvageon et Fabien) m'a appris n'avoir que quelques semaines de ski dans les jambes,…n'avoir jamais skié, ni fond, ni alpin et en une saison descendre dans les Reblats sur une neige changeante tous les 50 mètres, franchir le ruisseau avant le passage dans la hêtraie, ensuite celui du fond de la vallée, et monter encore sur Monthiallier, chapeau !…et sans jamais s'énerver…à si, j'oubliais, une fois, quand il a fallu rechausser les fixations pleines de neige !

…comme quoi le SRN c'est s'ouvrir à celui ou celle qui veut bien aller à lui… et là s'ouvre un autre univers !
Modifié il y a 6 ans
Dimanche j'ai effectué un grand tour de P/H, et bé, c'était pas mal !
Seule la partie de part et d'autre de la route militaire était impraticable, sinon, même le versant sud de Procher avait encore gardé de la neige.
Cà m'a permis de régler mon appui arrière par rapport à ma virée Auvergnate…çà tourne mieux ! c'est que les allumettes, çà tourne, mais faut s'y employer…
Et j'étais bien placé pour voir les orages se déverser sur le Livradois et la Limagne.

Des volontaires pour une sortie samedi ou dimanche suivant météo ?
Modifié il y a 6 ans
Photo des triplés

triplés dessous
tentative d'insertion de photos : TAO 160, KAR 147, HOK 125

et de video des skis XCD TAO

<iframe width="560" height="315" src="http://www.youtube.com/embed/fktEzNFM9tY" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Robert, tu nous fais pas un "burn out", comme y disent aujourd'hui ! encore du tourment en perspective…

j'ai comme l'impression qu'il n'y a pas de friture sur la ligne USA / Finlande…
…et que mes allumettes autrichiennes ont définitivement gagné le droit d'intégrer un musée !
Modifié il y a 6 ans
Vous connaissez ?
ces skis

Ils ont l'air en tout point similaires aux Hok,non ?
Même si j'ai envie d'aller fermer les yeux à cette heure, il me semble bien que c'est une autre marque, mais made in Finlande.
La similitude va même jusqu'au mannequin qui a été embauché pour les présentations. Comme si Honda et Yamaha prenaient les photos de leur modèle avec la même personne…mais dans le cas des motos, elles ne sont pas habillées avec une doudoune !

@Mouchomchik
as-tu essayé tes Hok sur la glace du matin et la soupe de l'après-midi ?
Modifié il y a 6 ans
Bigre, malheureux !
abattu le onzième jour après la lune nouvelle !
et çà va de soi, un bois fendu et non scié.

Sinon lors de la visite on voit un bel échantillonnage de skis dont le bois a bien travaillé… drôle de gueule que çà leur fait !

Modifié il y a 6 ans
Oui Robert, je pense pouvoir dire sans forfanterie que nous sommes des hommes de goût !

Pour revenir au musée du ski de Besse (çà m'aurait vraiment surpris que tu ne l'eus point connu), la différence essentielle avec des musées conventionnels, c'est que tu es accueilli par le créateur du musée en personne, qui te guide dans la salle, décroche ses trésors du mur et les commente alors qu'il les tient dans la main.
Tu peux poser autant de questions que tu veux, et c'est un passionné qui se fait un plaisir de te répondre. Et quoi de plus excitant que d'apprendre l'histoire de la découverte de ses merveilles, quelque part dans une montagne d'Europe.
A des années lumière des vidéos soporifiques qui défilent en boucle dans les musées actuels…

J'ai acheté un petit bouquin avec des textes et photographies remarquables… peut-être qu'en poussant mes connaissances informatique dans leur derniers retranchements, je pourrais coller quelques bijoux ???
Modifié il y a 6 ans
vincent a écrit :
le nouvel auvergnat N75

Et non…dommage, il me manque 30 km pour prétendre à ce titre !!!
Modifié il y a 6 ans
J'ai donc répondu à l'invitation des Auvergnats du forum qui organisaient une sortie sur le massif le plus nordique de France (si si !), le Cézallier,
Toujours pas équipé pour le bivouac hivernal, j'ai joué les frileux et j'ai dormi dans mon véhicule non loin du lac de Montcineyre, pour être fin prêt à les rejoindre au matin.

Mon arrivée en milieu d'après-midi m'a permis d'aller visiter le musée du ski de Besse, un musée privé dont la visite est commentée par son créateur en personne, un passionné qui est parti chercher lui-même ses trésors dans les montagnes de sept pays d'Europe, trésors datant de l'époque 1870 à 1940,
Et dire que ce qui est exposé n'est que la partie visible de l'iceberg, combien d'autres merveilles étant dans un dépôt, et combien de livres soigneusement conservés ?

musée du ski de Besse

(Robert, çà c'est pour toi ! tu sais, maintenant il y a des ponts pour traverser le Rhône!)

Le soir, j'ai profité de mon incursion dans l 'Auvergne voisine pour déguster un Pounti-Potée, bien de chez eux ! …et j'ai trouvé la nuit bien chaude, à moins que ce ne soit la lune qui tapait fort derrière les carreaux.

Et au matin, j'ai retrouvé Praentiton, Gervais et Sauvageon, tranquillement installés dans une hêtraie, Après avoir fait connaissance, échangé des nouvelles de nos massifs respectifs, nous sommes partis sous la conduite de Gervais, maître des lieux.
Des tourbières, des hêtraies, des volcans, des lacs, des burons, bref l'Auvergne comme dans les livres d'images,
Un soleil printanier, une neige qui s'est soigneusement préservée pour notre visite, des vues sur tout le Massif Central, une solitude à faire baver un ermite, des compagnons bien sympathiques, que demander de plus…

Un merci à Gervais, Auvergnat Ier au royaume de Telemark pour l'essai de skis modernes.
Un merci à Praentiton pour avoir prévu la bière au bord du lac.
Et je suis rentré d'Auvergne, le Pays des Grands Espaces qui ne démérite pas son qualificatif, non sans avoir acheté un Saint Nectaire dans la ferme voisine…
Modifié il y a 6 ans