Tous les messages créés par N_75

geoff a écrit :
Je réactive un peu le sujet, si on veut dépasser le Forez

Avant de songer à le dépasser, il faudrait déjà le rattraper !

(c'est comment qu'on insère le GuGus qui se fend la poire ?)

Voilà, je vous fais cadeau d'un message !!!
Modifié il y a 6 ans
Benbois a écrit :
dès que j'ai le temps je prépare un de mes montage parce que ça le mérite.
Je remonte par la haut ce dimanche, avec un pote, on peux se caler un RDV.

Salut Benbois
Oh que oui çà le mérite !

J'ignore la météo de dimanche, mais si çà va, je suis prêt à faire un rallye par le col de la Loge, la Chamba, le Brugeron, Saint Pierre la Bourlhonne, voir direct le Béal suivant les conditions pour caler au RV.
De préférence sur la journée pour amortir le déplacement…mais tu connais bien le chemin !

(je t'ai envoyé mon n° tel. par message privé)
Modifié il y a 6 ans
forez a écrit :
L'Auvergne est un grand plateau de fromage …

à consommer sans modération !

J'ai déjà parcouru la crête entre Thiezac et le Puy Gros, ainsi que le Cézallier (Chamaroux, Montagne des Huides, Rocherousse), mais chaque fois à la journée ou alors un gîte le soir avec charcutailles, pounti, truffade…
Avec l'âge j'arrive à me dégager du temps libre, mais ce qui coince c'est le bivouac.
Si vous connaissez une formation accélérée, je suis preneur !
Le pote avec qui j'ai télémarké hier possède une vieille pulka, mais vu qu'il s'agit de celle qu'il avait utilisé pour sa traversée Ouest-Est de la Laponie, j'imagine que c'est un gros truc.
Mais faudra que je lui l'emprunte pour un essai sur le Forez, même à la journée, pour voir les effets sur le dos et les épaules que j'ai de déglingués !

Sinon, bien vu le nouveau sujet pour fédérer plus de candidats.
Mais si je peux me permettre, je dirais une remarque de voisin, il me semble que vous en avez déjà deux, et il serait judicieux à mon avis de tout regrouper. Je l'ai vu sur d'autres forum, faudrait en causer à l'administration ! Mais bon, je veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, ce n'est pas mon affaire !
Modifié il y a 6 ans
@Mouchomchik
J'ai envoyé le lien de ta vente de skis à un pote…mais il doit dépasser 1,75 cm, et à mon avis ils sont un peu courts pour lui. De plus j'ai une bonne connaissance sur Villard, et çà aurait bien pu le faire.
J'avais repéré la coïncidence de la vente des Madshus et l'arrivée sur le marché des Hok (c'est comme çà qu'on les appelle alors ?) associée à ta demeure dans les Coulmes…
Régale toi bien !
Modifié il y a 6 ans
Et bien désolé Praentiton de remuer le couteau dans la plaie, les copains qui sortent et moi qui reste au boulot, j'ai bien connu, et je compatis en connaissance de cause ! Bon courage (sans ironie) !

Donc cet après-midi, j'ai accompagné un copain "oué Chameziau" (à la station).
Son beau-frère avait suivi, eux deux en alpin et moi en Telemark. Avec mes antiquités de 20 cm de plus que moi et de 83mm en spatule et 63mm au patin je faisais un peu tâche, mais le ridicule ne tue point, et je me suis bien régalé.
Au début la pluie avait dû mouiller la neige qui n'était pas aussi excellente qu'on aurait pu l'imaginer, mais çà c'est vite transformé en gros flocons, et on a quasiment passé le reste de l'après-midi dans Banban. Que c'était booooooooooon !
Tant pis si vous vous accordez pour mettre un contrat sur ma tête, j'assume. Un petit peu de tire-cul de temps en temps, çà fait pas de mal. Surtout qu'à un moment j'ai voulu les imiter (et me reposer !) et j'ai poursuivi mon apprentissage du ski alpin…çà peut toujours servir, et je pense là à la tôle ondulée qu'on rencontre des fois en rando.

Au village de Chalmazel la neige était déjà de la pluie, mais j'ai l'impression qu'à partir de 1200m, c'est bien parti pour en déposer encore une belle couche…
Modifié il y a 6 ans
Comme l'a écrit Damien63, il n'y en a pas beaucoup dans une saison, et comme je le dis, c'est pas quand je serai dans la caisse, qu'il faudra y penser !
Donc, cette après-midi, objectif le Vimont, le sommet du Jura Forézien !
Grand ciel bleu côté plaine du Forez, mais des nuages qui barrent la crête. Même si le Vimont est dans la Loire, l'air y est Auvergnat, et sur le coup je fût bien déçu; pensez, voir ENFIN le soleil après tous ces mois de grisaille !

Après une montée en peaux de phoque par la piste j'ai atteins le sommet et de là-haut une couronne de nuages bouchait même la Crête du Forez, mais bizarrement seuls les deux villages en-dessous et les prés des alentours étaient visibles. Au-dessus de ma tête grand bleu !
Puis descente plein sud par la lande, mais sans vraiment en profiter par manque de confiance / manque de pratique depuis toutes ces années. Bref, quelques virages et deux baignoires plus bas, j'ai rejoins la piste que j'ai suivi en direction du Reculon en forêt. Je suis même allé brouter un genévrier, faut ben être inhiber des fois quand même !!!
Avant la dernière plongée, 180° gauche et retour en lisière jusqu'à retrouver ma trace.
Et là, replongée par les prés ,un bref repeautage pour franchir un talus et gagner un pré pleine pente qui me descendrait à la route.
Là, les réglages s'étaient calés, bien en arrière sur les skis et vive le nordique !
Puis par prés et barbelés j'ai rejoins la voiture.
Mais chez Jean-Lou étant tristement fermé, un retour du Vimont sans vin chaud…et ben y manque quelque chose.

Et si samedi ou dimanche je déposais le Monthiallier dans la boîte à souvenirs, çà me ferais un beau trytique avec la sortie de lundi !
…des candidats …?
Modifié il y a 6 ans
Aujourd'hui, j'ai tenté en hivernale, la face nord de la Roche Gourgon ! Et bé, c'était bien aéré là-haut, çà craignait pas de sentir les pieds !
Belles couleurs du ciel à la descente.

Mercredi après-midi, je pense monter quelque part…on a le choix, en ce moment et je veux en profiter !
S'il y a des candidats…mais le soir je redescends (pas équipé l'animal !)


Modifié il y a 6 ans
Benbois !
Tes photos entretiennent la zénitude de mon dimanche après-midi !

Modifié il y a 6 ans
Les Pradeaux, c'est beau,
et quand il y a de la neige, on y go.
Boire ou conduire, il faut choisir,
aujourd'hui, de prune il n'y eu aucune.
Donc arrivée vers 14 heures,
neige fraîche mais peu épaisse.

Direction le barrage que j'ai longé jusqu'à rencontrer le beau vallon des bivouaqueurs de la semaine dernière que j'ai remonté. Dans un premier temps j'ai longé les lisières à en faire un tour quasi complet, puis je suis revenu vers les ruisseaux tellement ils étaient somptueux. La neige en a nettoyé les rives, puis le vent les a sculpté; un cador en photographie pouvait y passé son après-midi.
Ensuite j'ai atteins le haut de Prabouré par un vent glacial et suis descendu à la station par une piste forestière transformée en piste alpine dans laquelle j'ai mis à profit les conseils d'un copain également télémarkeur, mais contrairement à moi, passé par la case ski alpin. Donc ce fût virages ski intérieur devant, contrairement au Telemark où c'est le ski extérieur qui est devant; au début çà fait bizarre, mais une fois le rythme pris, çà va pas mal non plus; en fait c'est tellement simple que c'est bien reposant.
Puis je suis remonté à la Tuile par un chemin bis que je ne connaissais pas et ai atteins le Rocher Y. J'ai ensuite rejoins les deux maisons, lieu de la pause de samedi dernier avec François, Jacou et Forez, par un cours passage en forêt sur un petit chemin bien praticable.
J'ai ensuite encapé la grande clairière, et là, comme par magie le soleil, un soleil rouge, était pile-poil dans l'axe du passage, comme pour me montrer le chemin. Du paradis ou de l'enfer si je négocie mal une tourbière et fini en steak pour plantes carnivores. En tout cas, c'était la traversée de la grande solitude !
Puis même parcours que la semaine précédente sauf qu'au retour sous le Rocher Y je suis revenu sur le chemin de la Tuile en suivant les courbes de niveau à l'ouest, puis un cours chemin en forêt.
Le retour à la voiture étant proche, je me suis dis, nom de bleu, on ne vit qu'une fois, et il faut en profiter quand c'est le moment. Donc au lieu de tourner à gauche pour descendre aux Pradeaux, j'ai bifurqué à droite pour atteindre le haut de ce si beau vallon et y savourer encore quelques moments de bonheur. Puis le barrage et la voiture.
La nuit était là, 4h30 de bon et beau ski !

Mais question enneigement, si je me suis régalé dans le passages abrités, c'est à dire les vallons ou les lisières, en pleine pampa c'est bien pelé; ou alors il faut rester sur les chemins où la neige s'est un peu accumulée dans les passages de roues.

Et voilà…mais pourquoi des choses aussi simples procurent-elles autant de plaisir ???
Modifié il y a 6 ans
Après le repas de midi, j'ai lu dans le journal (le Progrès) qu'aujourd'hui avait lieu la "randonnée raquettes des Jasseries" à Chalmazel et que 1000 participants étaient inscrits !!!
Ensuite, en bas des pistes alpines, 50 à 60 cm de neige !!!
J'me suis dit que c'était la p'tite prune que j' m'étais enfilé par le gosier qui rajoutait un zéro à chaque nombre, et là çà paraissait plus plausible ?
Et ben, en voyant vers 17 heures toutes les bagnoles qui déboulaient vers la plaine, je me suis dis que je n'avais pas trop bu ! Purée, si j'aurais su, j'en aurais pris une de plus !!!

Bon, les 50 à 60 cm en bas des pistes, çà c'était de info bidon, mais les 1000 raquettistes ??? réponse demain dans le même canard !

Comme je l'ai écris quelque part, dans tous ces gens en raquettes, il y a des skieurs qui s'ignorent; par paresse de l'apprentissage, par peur peut-être, mauvaise information pourquoi pas, ou même ignorance, enfiler une paire de raquettes fut plus simple qu'une paire de SRN.
De plus, comme toute rando pédestre organisée, 3 circuits étaient balisés, donc quoi de plus simple…


A qui les 200 ième message ???
Y a-t-il un filet garni pour celui qui le pose ???
J'ai cru comprendre entre les lignes, que même les Baujus lorgnent à l'Ouest du Rhône…ce qui me fais dire que la quantité et la qualité de neige ne font pas tout…
(à prendre à la déconnante SVP !)
Modifié il y a 6 ans