Tous les messages créés par N_75

Exact, Robert !
C'était la corniche dont j'ai parlé qui a cédé…mais je ne sais pas si la petite évoluait sur la corniche, ou dans le chemin qu'elle surplombe.
Modifié il y a 6 ans
forez a écrit :
Des collègues m’ont dit avoir entendu aux Infos régionales qu’il y avait eu une coulée de neige sur Chalmazel ???

Les corniches qui surplombent le Chemin du Facteur n'étaient pas belles à voir…enfin à voir, si, mais pas de près !
Promis, juré, moi, je n'ai rien déclenché ! Et puis ce ne serait pas allé bien loin, le manteau neigeux n'étant pas bien épais quand même, et 50m sous moi se trouvant un bois de fayards…
…la semaine dernière on apprend l'hypothétique présence d'un loup, aujourd'hui une coulée de neige ! Y aurait-il eu un rapprochement de plaques tectoniques entre le Massif Central et les Alpes ?
…la prochaine info, c'est les volcans d'Auvergne qui se réveillent !!!
Modifié il y a 6 ans
praentiton a écrit :
Salut,
attention ces jours-ci il paraitrait que MF42 met en garde contre le risque de coulées de neige dans le Forez. La faute au redoux apparemment.

C'est vrai que cet après-midi, en contournant Procher par l'Est où il a quand même quelques belles pentes déboisées quand on sort du bois, j'ai pensé que cette saleté de neige était bien propice à un départ d'avalanche, et que si il y en avait eu plus épais, j'aurais pas été bien fier…
Modifié il y a 6 ans
Cet après-midi, col du Béal…
Tous les coins orientés Sud et Ouest étaient déjà bien plumés, je suis donc parti en suivant la lisière des bois de Chalmazel.
Que d'eau,toute cette eau qui sort de sous la neige, çà fait bizarre.
Des[d] ruisseaux[/d] crevasses à faire palir d'envie [d]Shackelton[/d] Leucos, une neige intournable (merci au passage au pas tournant), on se serait cru au printemps. C'est la débâcle !
Et en commençant à monter en direction de Procher la neige s'est durcit, le vent aussi et j'ai encapé la Voie Forez qui contourne Procher en balcon Est. Là était un havre de paix, bien à l'abri de ce vent du sud, que ceux du Forez Nord appellent le cantonnier d'Ambert, tellement il bosse vite et bien pour décaper la neige de la surface.
Puis j'ai atteint le col de la Chamboite et ai gravi Procher où soufflait un vent à édenter des éléphants de mer.
Vue magnifique et belle lumière, du puy de Dôme au Plomb du Cantal, même les éoliennes du col de la Fageole et (je pense)de l'autre côté le Grand Veymond inondé de soleil.
Retour au col du Béal et rencontre avec Benbois. Deux voitures et deux randonneurs nordiques…
Modifié il y a 6 ans
Rebonjour, et bienvenue à toi, Benbois !
Il me semble te démasquer sous ta cagoule, et je reconnais tes skis.
Deux véhicules au col du Béal ce mercredi à 18 heures, et deux randonneurs nordiques, un de chaque versant…
Espérons qu'un jour tous les Foréziens pourront se regrouper et effectuer une randonnée en commun…
A bientôt…
Modifié il y a 6 ans
Ces bordées entre France et Auvergne virent à la randonnée gastronordique !

Forez ! faut inscrire ton père sur le forum. M'surprendrait pas qu'il en devienne le doyen !
Et merci pour la recette ! j'ai compris d'où venait l'odeur de pomme de l'après-midi…
…mais, au fait ! tu possèdes un micro-onde,… tu poses des photos sur le forum, c'est quoi la prochaine étape…un matelas p'être ?
Modifié il y a 6 ans
Bonjour…
Et à l'inversement j'ai eu rencontré "naguère" une monitrice, compétitrice classée dans le tiercé international, qui skiait en 3 pins, sans câbles mais coques plastique…mais un tout petit gabarit. De plus, à "l'époque", le skis étaient bien plus fins, et ne demandaient (à mon avis) pas à la chaussure une rigidité de T1.
Modifié il y a 6 ans
Je te réponds un peu à la course, car je m'apprête à rejoindre les autres foréziens…
Les réglages ?
J'ai quand même pas mal déconnecté du Telemark.
Mais plus une chaussure est légère, plus tu sentiras où s'exercent les appuis, et inversement plus elle est grosse, moins tu sauras où ils s'exercent; à mon avis, dans les 2ème cas, c'est plus un appui global, et en plus la chaussure t'aide à manoeuvrer, ce qui est très mauvais pour un apprentissage car effacent "plein" d'informations qui pourraient être utile dans de futures situations.
J'ai envie de dire que tu as fais les choses à l'envers; ce n'est pas un reproche, c'est "la vie" !
Une fois un moniteur m'avait expliqué, qu'il avait eu un ancien professeur à ses débuts qui, en haut des pistes alpines, leur avait demandé de défaire les crochets de leur chaussures, et ils avaient fait toute la descente comme çà; et bien çà c'est un apprentissage ! C'est eux qui ont gouverné les skis, et non pas les godasses ! Moi j'ai jamais essayé ,je n'ai même jamais fait d'alpin (enfin 7 fois je crois !)
Je dis souvent en rigolant que pour résoudre les bouchons en Tarentaise, on n'a qu'à remettre tous les skieurs alpins sur des skis bois de 2,10 m de long et chaussures cuir; et bien tu verras que Moutiers seras bien calme.
Tu parlais de tongs; et bien compare un déplacement en chaussures d'alpinisme, un en sabots, un en tongs , et un pieds nus. Dans les derniers cas, tu sens le terrain, et modifies ton appui; appuis dont tu te fous si tu vas faire tes courses en chaussures d'alpinisme, tu poses tes pieds n'importe où, et ne regardes même pas les pièges des trottoirs. Et le jour où tu y vas en tongs, tu ne connais pas ces pièges et vas te niquer la chevilles…parce que ton 'apprentissage a été gommé.
Et comme tu écrivais, décrire des sensations, c'est folklo.
Là je sens que je vais pas me faire que des amis…!
Allez, je vais voir si le loup est là, j'demanderais à mon pote le sanglier s'il l'a vu !
Modifié il y a 6 ans
Salut Telemark 73
J'ai lu "tes sensations" avec intérêt.
Et justement, ne devrais-tu pas un peu insisté dans l'autre"culture" qui n'est pas la tienne au départ.
Je ne connais pas les Svartisen; mais je possède 2 types extrêmes de chaussures. J'ai des chaussures cuir, toutes basiques, des Crispi et des Arkos avec lesquels j'ai débuté. Ensuite je me suis payé des Crispi CX4 , un modèle à 3 boucles montant jusqu'au dessous de genou (bref, je pense l'équivalent des T1 de Scarpa) que j'utilis(ais) en station.

Je pense que les coques gomment tous les défauts, et que çà passe quand même.
Et du coup leur gros défaut c'est qu'elles gomment tous les petits "réglages" que j'ai pu affiné avec les cuirs (sans boucles aucunes, que des lacets), ce qui me pertube lorsque je les reprends.
Sur piste dure les coques apportent un contrôle indéniable. Mais une fois j'avais passé ma journée station avec un autre Telemarkeur rencontré sur le parking qui en a eu marre des pistes au bout d'une bleue et d'une noire.
Du coup je l'ai suivi dans les "raccourcis", la neige était assez profonde, et là j'en ai regretté mes cuirs, plus légères pour sortir les skis, et un terrain plus proche de la rando que je n'ai qu'effectué avec les cuirs (et sûrement pas avec les enclumes de CX4).
Voilà mon petit avis.
Modifié il y a 6 ans
Attention, message de grande importance.
Je répète, message de grande importance envers les bivouaqueurs.
Cet après-midi une légion de 4 randonneurs nordiques a sillonné les crêtes au-dessus de Sauvain. Trois néophytes en matos Salomon + moi-même dont un parisien. Tous les trois des cyclo-skateurs, donc des gens avec une bonne forme physique, et déjà habitués au talon libre. On est passé tout près du Calton de Forez; tu squatterais pas la cabane des chèvres naines, non ? Le vallon était un régal à descendre, j'en ai laissé le slip à la banque au retour …
Voilà donc une espèce en voie de développement.

Et d'après radio ski forez, un loup aurait été vu vers les Deux Boules. C'est tout proche d'où vit mon pote le sanglier, et je ne manquerai pas de lui demandé la prochaine fois que je passerai dans les parages. Donc, si l'info est exacte (c'est un skateur qui l'aurait aperçu, et serait sûr de lui !), çà fait donc une deuxième espèce en voie de conquête du massif.
En ce moment c'est la pleine lune, et si vous entendez des hurlements vous serez prévenus.
Tout ceci n'est pas une blague, prudence !

Demain samedi j'avais envie de monter aux Pradeaux, du pas mauvais était annoncé mais apparemment ce ne sera plus le cas !
Votre départ légèrement tardif me donnait du temps. Donc peut-être que je pourrais faire le poste de l'après-midi, et Leucos fera le poste de nuit !
…Parce que çà commence à être bizarre tous ces bivouacs là-haut !
Bref, si l'envie me prends de quitter la France pour passer en Auvergne, j'appellerais Jacou ou Forez, on pourra faire un bout de chemin ensemble…et çà me permettra d'espionner la pulka à Jacou…

PS @Leucos: je dis çà comme çà, mais hum…les bergères, euh, y'en a plus, hein ?
Et nous on fera connaissance une prochaine fois !…
Modifié il y a 6 ans