Tous les messages créés par N_75

Je te réponds un peu à la course, car je m'apprête à rejoindre les autres foréziens…
Les réglages ?
J'ai quand même pas mal déconnecté du Telemark.
Mais plus une chaussure est légère, plus tu sentiras où s'exercent les appuis, et inversement plus elle est grosse, moins tu sauras où ils s'exercent; à mon avis, dans les 2ème cas, c'est plus un appui global, et en plus la chaussure t'aide à manoeuvrer, ce qui est très mauvais pour un apprentissage car effacent "plein" d'informations qui pourraient être utile dans de futures situations.
J'ai envie de dire que tu as fais les choses à l'envers; ce n'est pas un reproche, c'est "la vie" !
Une fois un moniteur m'avait expliqué, qu'il avait eu un ancien professeur à ses débuts qui, en haut des pistes alpines, leur avait demandé de défaire les crochets de leur chaussures, et ils avaient fait toute la descente comme çà; et bien çà c'est un apprentissage ! C'est eux qui ont gouverné les skis, et non pas les godasses ! Moi j'ai jamais essayé ,je n'ai même jamais fait d'alpin (enfin 7 fois je crois !)
Je dis souvent en rigolant que pour résoudre les bouchons en Tarentaise, on n'a qu'à remettre tous les skieurs alpins sur des skis bois de 2,10 m de long et chaussures cuir; et bien tu verras que Moutiers seras bien calme.
Tu parlais de tongs; et bien compare un déplacement en chaussures d'alpinisme, un en sabots, un en tongs , et un pieds nus. Dans les derniers cas, tu sens le terrain, et modifies ton appui; appuis dont tu te fous si tu vas faire tes courses en chaussures d'alpinisme, tu poses tes pieds n'importe où, et ne regardes même pas les pièges des trottoirs. Et le jour où tu y vas en tongs, tu ne connais pas ces pièges et vas te niquer la chevilles…parce que ton 'apprentissage a été gommé.
Et comme tu écrivais, décrire des sensations, c'est folklo.
Là je sens que je vais pas me faire que des amis…!
Allez, je vais voir si le loup est là, j'demanderais à mon pote le sanglier s'il l'a vu !
Modifié il y a 6 ans
Salut Telemark 73
J'ai lu "tes sensations" avec intérêt.
Et justement, ne devrais-tu pas un peu insisté dans l'autre"culture" qui n'est pas la tienne au départ.
Je ne connais pas les Svartisen; mais je possède 2 types extrêmes de chaussures. J'ai des chaussures cuir, toutes basiques, des Crispi et des Arkos avec lesquels j'ai débuté. Ensuite je me suis payé des Crispi CX4 , un modèle à 3 boucles montant jusqu'au dessous de genou (bref, je pense l'équivalent des T1 de Scarpa) que j'utilis(ais) en station.

Je pense que les coques gomment tous les défauts, et que çà passe quand même.
Et du coup leur gros défaut c'est qu'elles gomment tous les petits "réglages" que j'ai pu affiné avec les cuirs (sans boucles aucunes, que des lacets), ce qui me pertube lorsque je les reprends.
Sur piste dure les coques apportent un contrôle indéniable. Mais une fois j'avais passé ma journée station avec un autre Telemarkeur rencontré sur le parking qui en a eu marre des pistes au bout d'une bleue et d'une noire.
Du coup je l'ai suivi dans les "raccourcis", la neige était assez profonde, et là j'en ai regretté mes cuirs, plus légères pour sortir les skis, et un terrain plus proche de la rando que je n'ai qu'effectué avec les cuirs (et sûrement pas avec les enclumes de CX4).
Voilà mon petit avis.
Modifié il y a 6 ans
Attention, message de grande importance.
Je répète, message de grande importance envers les bivouaqueurs.
Cet après-midi une légion de 4 randonneurs nordiques a sillonné les crêtes au-dessus de Sauvain. Trois néophytes en matos Salomon + moi-même dont un parisien. Tous les trois des cyclo-skateurs, donc des gens avec une bonne forme physique, et déjà habitués au talon libre. On est passé tout près du Calton de Forez; tu squatterais pas la cabane des chèvres naines, non ? Le vallon était un régal à descendre, j'en ai laissé le slip à la banque au retour …
Voilà donc une espèce en voie de développement.

Et d'après radio ski forez, un loup aurait été vu vers les Deux Boules. C'est tout proche d'où vit mon pote le sanglier, et je ne manquerai pas de lui demandé la prochaine fois que je passerai dans les parages. Donc, si l'info est exacte (c'est un skateur qui l'aurait aperçu, et serait sûr de lui !), çà fait donc une deuxième espèce en voie de conquête du massif.
En ce moment c'est la pleine lune, et si vous entendez des hurlements vous serez prévenus.
Tout ceci n'est pas une blague, prudence !

Demain samedi j'avais envie de monter aux Pradeaux, du pas mauvais était annoncé mais apparemment ce ne sera plus le cas !
Votre départ légèrement tardif me donnait du temps. Donc peut-être que je pourrais faire le poste de l'après-midi, et Leucos fera le poste de nuit !
…Parce que çà commence à être bizarre tous ces bivouacs là-haut !
Bref, si l'envie me prends de quitter la France pour passer en Auvergne, j'appellerais Jacou ou Forez, on pourra faire un bout de chemin ensemble…et çà me permettra d'espionner la pulka à Jacou…

PS @Leucos: je dis çà comme çà, mais hum…les bergères, euh, y'en a plus, hein ?
Et nous on fera connaissance une prochaine fois !…
Modifié il y a 6 ans
Bonjour Gervais…tu possèdes des Annum, ha, ha …!
Je me présente rapidement, j'habite au pied des Monts du Forez, mais côté Loire (du mauvais côté !).
Pour des raisons de poids, je ski surtout sur des skis étroits, d'autant plus que là-haut, il n'y a pas de grosses pentes. Mais des skis larges me font parfois envie et me permettraient de renouer avec le Telemark que j'ai pas mal pratiqué…il y a une quinzaine d'années
Que tu ais utilisé les Annum pour votre sortie de ce week-end ne me surprend pas, mais vas-tu les utiliser pour votre bivouac de jeudi ?
Et comme tu parles de Montcyneire, les prends-tu pour tourner sur le Cézallier ?
Sur le forum il y a pas mal d'éloge sur ces skis, mais toutes émanent de gens qui n'en parlent que pour les descentes ! Heureusement qu'ils vont bien en descente !!!
Mais sur nos plateaux du Massif Central, c'est pas trop encombrant de telles bêtes ?
Modifié il y a 6 ans
grandsteak a écrit :
encore quelques efforts et on tape le score des, "condition en forez"

Ohé les Baujus !
Vous voulez profitez que l'ordi de Forez est HS pour vous replacez !
Cà se fait pas d'attaquer sur ennui mécanique !

Si vous avez de la testostérone en rabe, allez apprendre la vie à Savoie Grand Revard ! Cette année le site nordique du col de la Loge "me" fout la paix (pour l'instant), c'est bien appréciable; peut-être nous ont-ils lu l'hiver dernier, on a assez causé du problème. Mais dans les faits je ne vois même plus de contrôleurs du tout…çà revient trop cher ???
Et au passage, merci à Robert pour toutes ses informations !

…@Grandsteak : merci pour la relation avec Sophie !
Modifié il y a 6 ans
Il est tard, et je lirais demain…
mais pour ceux que çà intéresse, j'ai trouvé ceci
Modifié il y a 6 ans
Jacou !
Sur le Forez, il y a de la neige !
Donc, tu fais traverser la plaine à ta pulka, et au passage on regarde çà de plus près… !

Une question (…en attendant ?)
Je n'y connais rien de rien en luge, mais peux-tu nous donner ses dimensions approximatives (vu que tu as bien dimensionné la bête), des fois que j'en trouve encore fin janvier ?

Il y a quelque temps quelqu'un tentait de fabriquer un brancard, avec des bâtons de ski il me semble, mais je n'arrive pas à y remettre les yeux dessus; savez-vous où on peut retrouver le sujet ?
Et idem pour la fabrication d'un traineau (un montage sur ossature bois) ? Il me semble que c'était quelqu'un du Jura ?
Merci d'avance pour les réponses.
Modifié il y a 6 ans
Vers 11 heures le soleil a pointé son museau . Youpi, je vais monter au Béal !
Mais à 13 heures, en partant le ciel c'est encore machuré, et je suis une nouvelle fois monté au col de la Loge.
Décidément, çà veut plus le faire ! Moi j'ai vraiment l'impression que depuis quelques années, tant que mars n'est pas là il faut choisir entre un vent glacial ou la grisaille.
Idem qu'hier samedi, pas mal de bagnoles, pas mal de gens sur les pistes et bizarrement très peu de patineurs !
Des petits groupes équipés de tenues de ski alpin et ski de location (reconnaissables aux n° inscrits sur la spatule), des couples de 50/60 ans en style classique tendance ballade, des familles; bref j'ai le sentiment qu'il faut que la neige arrive en plaine pour déclencher le truc dans la tête des gens.
Et (pour une fois !!!) je suis bien d'accord avec tout ce qu'écrit Sancho !
Quand je voyais ces "skieurs" (attention aux guillemets !) en tenue de ski alpin, les skis dans tous les sens même en plats montants, montés sur leur baguettes , pour sûr que les locations n'assurent pas un rôle de découverte. Et dans les plats descendants, là y'en avait de partout ! Certains, écoeurés avaient même déchaussé. Putain, c'est pas normal quand même, même si la neige n'était pas facile ! Et je n'oublie pas ceux qui tentaient des imitations de style sportif dans un mélange de skating alterné ou d'alternatif patinant, un mélange de je sais pas trop quoi en fait…
Pour sûr que c'est encore une clientèle qui va échapper au ski nordique !

Bref, pour moi ce fût un bout de piste et clignotant à droite; hé, des fois que je retrouve mon pote le sanglier !
Après la Montagnette j'ai entrepris une descente vers un vallon qui "naguère" était bien ouvert et servait de pâturages , mais qui s'est bien fermé avec la mode des plantations des années 80/90. Une belle descente pour rejoindre ce vallon, mais malheureusement la neige qui hier était pas mal à skier, s'est durcit et là j'aurais bien aimé une comparaison avec les skis de 10 cm de large. Mais je suis quand même bien arrivé en bas et suis remonté, toujours en fonction sanglier vers la clairière du Jas de Bitou; les étroites peaux de phoque furent bien utile.

@Forez: merci bien pour l'invitation sous ta bâche !
mais par manque de temps je n'ai pas encore testé l'imbrication de 2 sacs de couchage l'un dans l'autre, et de plus ,même si çà fonctionne, un pulka sera nécessaire pour les emmener car (pour mes rhumatismes !) trop de poids et j'ai peur de volume; la santé va pas mal cet hiver, et je ne veux pas tenter le diable en faisant le mulet. Depuis…j'ai acquis un sursac, j'ai la bâche depuis longtemps, manque plus que le temps pour l'essayage avant la validation, voir une pulka version bricole; je ne pense pas que pour circuler sur notre pampa on ai besoin d'un truc qui coûte un bras.
J'espère bien aller prochainement skier aux Pradeaux que j'adore et je ferais signe (à la journée car 45mn de route !).
Modifié il y a 6 ans
Je reviens suite à la relecture du message de Sauvageon:
aller skier dans le Livradois, je l'ai encore jamais fait mais sur une journée pas trop dégeu çà pourrait se faire (j'habite à 1 heure d'Ambert, aux pieds des Monts du Forez, mais versant Rhône-Alpes, snif !).
Mais pour les Hautes-Chaumes, je ne suis pas du tout un guerrier du bivouac car ni pulka, ni tente, mais si çà pouvait tomber un jour de beau temps (si çà existe encore !), pourquoi ne pas skier la journée ensemble, et pour moi en tout cas retour à la bagnole quand vous vous installez et je vous retrouve le lendemain. Mais il ne faut pas un bivouac trop éloigné sur la pampa.
Modifié il y a 6 ans
Aujourd'hui…encore le col de la Loge ! Ben ouais, y fé jamais bo quand je sors les skis, et dans les bois je suis bien mieux à l'abris que sur la pampa.

Toujours pas de contrôleur, et je suis parti en direction des Besses, en naviguant d'une clairière à l'autre.
L'épaisseur de neige est plus que correcte malgré un sacré redoux.

En descendant sur la chapelle, j'ai à un moment perdu le chemin que je suivais. Pas grave ! j'ai activé la fonction sanglier et enclanché le PPS (positionnement par pif sensible). Et j'ai soudain vu passé une silhouette ! j'ai stoppé ma descente et observé…et j'ai aperçu un sanglier. Malgré plus de 3 décennies de randonnées dans le coin, c'était une première. J'ai donc suivi ses va et viens qui l'ont conduit dans ma direction. Et je l'ai vu pointé son groin et dodelinant de la tête avec ses petits yeux ! Sympa le mec, à vouloir l'imiter, il vient faire causette, me suis-je dis. Et ben non, à un moment il a pris idée de remonter. Tu parles d'un ours celui-là !
Après j'ai réfléchi (des fois çà m'arrive) et j'ai pensé qu'en voyant mes chaussures en cuir et en sentant les peaux de phoque dans mon sac, il a dû pensé que j'aimais pas les bêtes ! Ou alors il a eu peur que je lui taille une bande de couenne pour faire anti-recul sous les skis.
Ensuite je suis tombé pile sur la chapelle et là j'ai trouvé une trace de randonneurs à skis (2 je pense) qui m'a bien aidé pour remonter et retrouver des clairières où le vent soufflait assez fort avec un crachin pas bien agréable.

J'ai eu en plusieurs fois des aperçus en direction du massif de Sancy et j'ai pensé aux Auvergnats qui devaient être en train de grimper sur les crêtes, juste en face, de l'autre côté, dans du pas beau en ce moment; purée, ils vont savoir ce qu'il a dans le ventre leur tipi car pour sûr que çà va le branler !
Modifié il y a 6 ans