Tous les messages créés par N_75

Bonjour
GuillaumeM
J'ai pensé que ce serait équilibré d'associer ces Sydpolen avec des Madshus Eon, des Fisher E109 ou des Åsnes Tonje
J'ai pas mal pratiqué par le passé avec des chaussures similaires aux Sydpolen sur des skis de 64mm au patin (par contre plus longs que ce qui se fait actuellement) sans ressentir de véritables problèmes, (si ce n'est sur les neiges dures ou gelées des stations ce qui m'avait fait passer aux coques plastiques, mais ce n'est pas votre programme), et en prenant du plaisir en poudreuse. Mais c'était les seules chaussures cuir dont je disposais, donc mon point de vue est un peu faussé, mais dans l'ensemble ça passait bien.
GuillaumeM
des 3-pin Cable (pas le modèle Traverse)
Il y a une heure je montais des cales de Voilé Traverse sur des skis de 59mm au patin, les skis sont neufs mais j'avais les fixations. Dans mon esprit cela me procurera un meilleur bras de levier pour les prises de carres, un peu comme si la cale compensait la moindre rigidité de la chaussure par rapport à mes Svartisen puisque j'ai bien envie de ressortir les antiquités. J'espère juste que je n'aurai pas l'impression d'être sur des patins à glace. Vivement la neige pour savoir…



pour la postérité…smile
Modifié il y a 1 an
GuillaumeM
Est-il intéressant à ce titre d'équiper les SB98 de cales de réhausses?
les pros encore au boulot…
https://www.skirandonneenordique.com/forums/c/materiel-rando-nordique-outdoor/materiel-equipement-vos-retours-dexperience-avis/mais-a-quoi-ca-sert-la-plaque-de-rehausse/?page=1#post-21766
GuillaumeM
Avez-vous également des liens vers des vidéos ou l'on voit concrétement une descente en télémark avec SRN?
des pros au boulot smile
https://www.skirandonneenordique.com/forums/c/les-sujets-hors-traces/bavardages/petite-video-sympathique/?page=1#post-22177


En ce qui concerne ton casse-tête, il faut bien comprendre que le SRN est un machin bâtard, qui ne va bien nulle part…mais qui s'en sort partout. ! Ensuite tout dépend du degré de compromis que tu es prêt à faire dans les différents reliefs que tu vas rencontrés. Pour aller retrouver ta copine le plus rapidement possible, il vaut mieux privilégier des E99. Si elle a du boulot, t'a demandé de ne pas arriver trop tôt, prends des SB98 ou des Epoch qui te permettront d'explorer des points de vue et par là même de te faire plaisir en descente vu que tu viens de l'alpin.

Cet hiver, les choses auront fait que je serai passé de SB98 à E99. Même si ces derniers ont 25 ans, je suppose que le nom restant inchangé, les caractéristiques sont semblables. Quand ça descend, la différence entre les deux est semblable à celle entre un 19 tonnes et une voiture de rallye, variable suivant la dextérité du chauffeur (la technique du skieur) et les conditions de la route (les conditions de neige),. Quand ça monte, ou que c'est plat, vu que la vitesse est limitée (par ta condition physique et ta technique en pas alternatif de ski de fond !) il existe évidemment une différence, mais bien moins sensible qu'en descente. Le cas extrême étant le ski de fond conçu uniquement pour aller vite et quand la neige porte.
J'avoue avoir pris du plaisir avec les E99, au plat car ils filent bien, en montée car ils sont fins, mais qu'est-ce que je me suis fait c*ier parfois en descente surtout par mauvaise neige…mais il existe des reliefs plats où ce critère n'entre pas en jeu !
Et entre ces deux types de ski existe tout un panel de compromis qu'il est possible de lisser suivant le choix des chaussures. J'ai donc utilisé des Crispi Svartisen et des ancêtres aux Crispi Sydpolen que tu cites, genre godillots tout cuir, un peu raides, et tout en 75mm. Personnellement il n'y a pas photo, et la Svartisen prend l'avantage partout, d'autant plus qu'il est toujours possible de ne pas serrer la boucle du haut.


GuillaumeM
Les norvégiens que je connais ont un matériel plutôt orienté "longue traversée" étant donné que c'est ici presque un pélerinage de parcourir le Hardangervidda de hytte en hytte, ou par exemple le Dovrefjell. La plupart sont équipés de ski dit classiques de type Gamme 54, E99, Amundsen, Nansen. Ce sont les modèles courants qu'on retrouve également sur l'équivalent du bon coin ici. On trouve aussi une prédominance des NNN BC qui se prêtent bien à ce genre de raid, et les chaussures de référence sont l'Alfa Quest Advance et la Crispi Sydpolen.
Je sais bien qu'ils apprennent à skier en même temps qu'ils apprennent à marcher, mais vu la différence entre leur matériel de prédilection, et celui utilisé de manière générale par les gens du forum pour nos montagnes et campagnes françaises, se contentent-ils de parcourir leurs plateaux et vallées sans chercher à explorer plus, ce qui passerait par d'inévitables descentes, ou vont-ils partout avec ce matériel léger en étant à l'aise avec sans se prendre la tête ?
Modifié il y a 1 an

Ben moi je suis déçu ! smile
Je m'attendais à ce que tu prennes à droite… smile
Plus sérieusement, merci ! les photos c'est chouette, mais là c'est autre chose, j'ai eu le sentiment de skier dans ta trace…

Modifié il y a 1 an
Si c'est toujours le panneau d'origine, il en aura vu défiler des générations de cyclistes venus se mesurer à ses pourcentages dantesques smile. Avec un enneigement moyen 200 mètres plus bas, on aurait là encore un beau site de SRN smile.
En fait, égoïstement pour notre loisir, ces 200 mètres sont tout ce qu'il manque à l'ensemble du Massif Central de nos jours, et sur le secteur du Forez qui nous occupe par ailleurs, c'est une grande partie du secteur boisé et srnisable qui fait désormais défaut pour se mettre à l'abri quand les conditions sont un peu désagréables, le brouillard et surtout ce maudit vent qui nous pourrit l'existence.

Je lisais sur autre forum les jours derniers que l'Auvergne n'a rien à envier à l'Islande en ce qui concerne les intempéries et surtout ce p*tain de vent, mais je ne sais si le trait était forcé ou si la personne le pensait réellement. Et le même genre de propos de la bouche d'une rencontre à l'automne lors d'une randonnée, à propos cette fois du Cantal qui n'avait rien à envier à la Sibérie à cause de la conjugaison du froid et de l'humidité. Cette personne y avait travaillé deux hivers de mémoire. Je l'ai pris comme une caricature, mais chacune d'elles est bien tirée d'une réalité.
Modifié il y a 1 an
Déjà je n'apprécie que moyennement causer de matériel car il y a des gens autrement plus pointus que moi dans le domaine. Mais si sur un site consacré au SRN personne ne vient raconter ses expériences alors qu'il n'y a qu'une poignée de veinards qui peuvent essayer le matériel, voir simplement toucher avant d'acheter, à quoi bon ? Mais il se trouve que même si les SAV assurent, mes problèmes me procurent l'occasion de me pencher sur la question à chaque remplacement.

Question fixations, vu mon pseudo et le fait que je ne connaisse que la norme 75, avant tout pour des raisons de simplicité qui me sont propres (j'y ai maintes fois fait allusion dans diverses discussions), mes propos ne sont forcément pas très objectifs. Je possède depuis longtemps des skis de 50mm au patin qui en sont équipés, et ils me procurent encore entières satisfactions lorsque la neige porte bien, permettant une bonne partie de la palette offerte par le talon libre, pas alternatif, pas de patineur et Telemark en conditions faciles, plus la technique alpine même si je ne l'ai jamais pratiquée. Le SRN permet de tout faire, mais tout mal en comparaison de matériel spécifique mais ultra limité dans leur domaine.

MT
j'hésite depuis deux mois entre l'Excursion 88 et le S-Bound 98
Si cela peut te rassurer, dans 40 ans tu hésiteras encore, car si le ski idéal existait, nous le saurions depuis longtemps. C'est toujours une histoire de compromis, et le mieux est probablement de choisir en fonction de sa pratique principale.
En débutant, des skis plus larges apporteront de la stabilité. Dès que la neige s'enfonce à peine, les virages seront facilités car ils flotteront mieux. Mais tout ceci au détriment d'une moins bonne aisance sur neige dure car les mettre sur les carres devient plus délicat en raison de la largeur supérieure. C'est pour cette raison qu'au-delà d'une certaine largeur, certains chaussent des coques plastiques plus rigides que le cuir. Des pointures du forum se sont aperçues (et la physique le confirme) que des cales de réhausse atténuent ce problème, et pour cette raison je trouve la Voilé 3 pins câbles Traverse un bon compromis, en plus de permettre de laisser le câble décroché du talon (si la cale de talon est placée en fonction de la chaussure) sur le plat et dans les montées.
Hors conditions de neige profonde rarement présentes sur nos massifs, des skis plus étroits fileront mieux au plat, seront plus agréables et demanderont moins d'énergie du fait d'un poids et d'une largeur moindre, et seront plus stables sur neige dure.
J'ai le même gabarit que le tien, à ceci près que je pèse 10kg de plus. Donc 169 cm pour toi et assurément pas plus long. S'il existe plus court, les virages seront plus faciles, ce sera plus aisé de faire le sanglier dans les bois, mais tu perdras probablement un peu en stabilité, et en portance, ce que tu gagneras en accroche des écailles.

J'ajoute après coup, qu'un ski large est bien plus agréable lors d'une descente sur neige trafolée (exemple flagrant après le passage d'un groupe de raquettes marchant de front)
Modifié il y a 1 an
Quel plaisir de retrouver tes messages qui sentent si bon le cuir smile

talonlibre
pardon Ull et Skadi (Déesse nordique du ski).
sympathique cette minute culturelle smile

talonlibre
grand plieur … de coude
Gaffe aux tendinites ! on ne les voit pas arriver, mais quand elles sont là, pas facile de s'en débarrasser smile


Intéressé par un avis sur les écailles façon Vandel ! C'est pour offrir une seconde jeunesse à mes antiques Tua smile (…à la ligne de cotes d'un Eon smile )
Bon courage J-C…
Modifié il y a 1 an
Bienvenue au pays du talon libre smile
Je possédais encore il y a quelques jours pile le matériel présent dans ton panier ! J'ai également eu (je suis un mauvais exemple de casseur smile ) les skis au gabarit supérieur, mais je n'avais finalement pas trouvé nécessaire sur notre massif, la belle poudreuse n'étant présente que quelques heures dans la saison smile. Et le reste du temps on traine du poids pour rien, une "surlargeur" n'apporte rien, sans parler que sur la glace souvent présente c'est vraiment désagréable.
Je skie depuis 1/4 de siècle avec des normes 75, et elles ne m'ont jamais pris en défaut, mise à part que dans certaines neiges, avant de rechausser, il faut parfois gratter les fixations quelques secondes. Au départ ce fut simplement parce que c'était les seules à offrir parallèlement des chaussures dignes de ce nom, et j'ai poursuivi mariant à mon envie chaussures et fixations qui sont venues rejoindre ma cave au fil des divers renouvellements. A l'heure du tout automatique cela peut paraitre incongru d'avoir à se baisser pour chausser des skis, mais personnellement cet archaïsme me convient à merveille.
J'ai eu la Voilé Hardwire, mais j'ai trouvé la Voilé 3 pin câble Traverse plus agréable sur ce relief par vraiment marqué. Je vais repartir avec cette dernière.
Côté chaussures, la Crispi Svartisen semble convenir à une bonne partie du forum, apportant un bon maintien latéral pour diriger les skis et une souplesse pour le déroulé de pied, l'essence même de la randonnée nordique.
Et tu vas vite te rendre compte que ce matériel comparé à celui de ski de fond, c'est comme un VTT et un vélo de compétitions sur route en tout-terrain.

MT
si y a moyen, pour rencontrer des p'tits camarades à-même de me guider l'hiver prochain dans les grandes étendues du Forez : je ne voudrais pas me retrouver en perdition sur les Hautes-Chaumes !
…l'hiver n'est pas terminé, même si ces jours la neige n'est pas des plus agréables !
Tu as raison de te méfier, et la boussole et la carte sont vraiment indispensables. Là-haut des drames se sont joués en hiver, et pas plus tard que les jours derniers côté Loire, un jeune homme physiquement à bout est parvenu à lancer un appel de détresse. Des pompiers partis à son secours ont effectué 5km en raquettes… pour se rendre compte qu'il leur fallait appeler un hélicoptère…venu du Puy de Dôme. J'espère que le journaliste ayant relaté cette information n'avait pas tous les éléments en sa possession smile
Modifié il y a 1 an
Ouep ! mais cela fait tellement longtemps que je n'y suis pas passé que je ne sais ce que devient ce panneau…