Tous les messages créés par Régis Cahn

Pour que vous sachiez,

J'ai été en contact ce jour avec une responsable du parc du Vercors / GTV…

Voici, en substance ce qu'elle dit :
"ça brasse pas mal côté rando nordique, on a beaucoup de retour d'altiplano, de la réserve etc. Problème : plus de pulka et de skis de rando nordique à louer cette année !, c'est l'effet Skirandonnenordique.com ?? C'est bien possible !"

Pour information, j'ai eu d'autres confirmations. qui vont dans ce sens du coté de la GTJ…
A croire qu'il y a du renouveau ! Felicitons nous !
Continuons !
Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 11 ans
J'ai eu la même idée que toi…de faire un retour ici. Malheureusement, je serais en Norvège….Mais je crois savoir que Mni fait partit du conseil d'administration de Mountain Wilderness…
Il poura peut être nous en parler ?
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 11 ans
Le 29 Mars 2008 à Grenoble

Source : http://www.grenoble-montagne.com

"Pour ses 20 ans, Mountain Wilderness organise un débat, en partenariat avec la Mission Montagne de la ville de Grenoble: « Quelle montagne pour 2028 ? », le samedi 29 mars 2008.
L'accueil se fera dans le grand hall de l'Hôtel de Ville de Grenoble, à partir de 9h30, les débats seront introduits à 10 h par une "réflexion sur la montagne" du philosophe Daniel Bougnoux. L'entrée est bien entendu libre et gratuite (dans la limite de la capacité d'accueil de la salle).



Ce sera l'occasion de porter le regard vers la montagne de l'an 2028, dans le contexte climatique et économique, et selon la demande sociale dont il faut discerner les soubresauts et les tendances de fond.
Une table ronde sera organisée sous l'autorité de Philippe Bourdeau, géographe, observateur de l' évolution des pratiques sportives en montagne, à laquelle le Président de l'ANEM, le Commissaire de Massif des Alpes, le Directeur régional de l'Environnement Rhône-Alpes, le Président de la Fédération des Clubs alpins et de montagne, la Présidente du Conseil national des activités physiques et sportives, ainsi qu un certain nombre d'autres personnalités ont d'ores et déjà accepté d'intervenir.

Cette rencontre se déroulera sur la durée de la matinée.

Ensuite, un débat animé par Philippe Descamps, rédacteur en chef de Montagnes Magazine sera organisé avec l'ensemble des participants. Il s agît de discerner les chances et les contraintes pour une « montagne sauvage » dans le contexte des évolutions sociales et économiques et des différents usages de la montagne.

Seront en particulier abordés les thèmes du cadre paysager, forestier et pastoral, le tourisme de neige, les chances d'un « tourisme doux » à l'année , mais aussi, le sujet « Alpinisme et aventure », dans ses dimensions de liberté, de responsabilité et d'autonomie, dans un espace de plus en plus contraint.

Les débats seront suivis d'un buffet offert par la Ville."
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 11 ans
J'utilise exclusivement mon brancard rigide.
J'ai en fond de pulka deux cordelettes en cas de casse du brancard…ou pour la tirer dans une pente raide.
Concernant les attaches sur le sac, j'y avais pensé…mais j'essaye dans la pratique de ne plus utiliser de sac…
La pulka sert à tracter le matos, j'aime pas en plus porter une charge même si elle est minime. Mais ça c'est une raison complètement personnelle de ressenti sur le dos !!

J'ai un peu de mal avec le trio : bretelles de salopettes + harnais + petit sac à dos de 10 litres.

Je me permet de mettre en pièce jointe une photo de Wildtrekker qu'il m'a fait parvenir…il a installé un petit sac sur la barre transversale de son brancard…et je trouve que c'est une bonne idée. On pourra si besoin, lui demander plus d'infos sur le sujet.
Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 11 ans
Christophe a écrit:
Je suis toujours accro au sac à dos avec mousqueton pour accrocher le brancard.
Je trouve ça plus rapide d'avoir un peu de matos facile d'accès (veste, polaire, carte, appareil photo, pharmacie), plutôt que de devoir tout décrocher et aller dans la pulka à chaque fois avec les risques que de la neige rentre dedans s'il y a une tempête.
On est d'accord…
J'ai aussi un petit sac de 10 litres sur le dos avec l'indispensable :
- des barres de céréales,
- une thermos,
- des gants…
- etc…

C'est d'autant plus vrai en raid…
Lorsque c'est des sorties entrainement ou sur deux jours en France…le sac reste dans la pulka.
Le sac est lui protégé par une protection imperméable…

C'est cool…on partage nos bonnes pratiques….on découvre des idées au fur et à mesures de nos échanges…
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 11 ans
Christophe a écrit:
1 kg et 25 litres de plus que la Veteran. C'est le côté renforcé qui 'a orienté sur celle-là ?
Comment dire….j'ai pas choisie cette pulka…on m'a proposé un gracieux échange pour mon futur raid….
Un cadeau tombé du ciel qui me permet de partir en toute tranquilité.
Mais le coté renforcé, la place en plus répondent à mes futurs besoins. Il y a par exemple trois accroches pour le brancard, un renforcement latéral sur le long de la pulka, des sangles de serrages au dessus des sandows….des petits accroches ça et là.
J'ai aussi changé de harnais pour un harnais Fjellpulken rembourré et plus agréable !

Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 11 ans
Le boum sur la raquette à neige.
Marie Ameline - Hier, 05:55
Il y a 30 ans, la raquette à neige débarquait en France, sous l’impulsion de quelques montagnards ; cette activité - prisée par les randonneurs et autres reconvertis du ski- a fini par séduire tous les publics.


Un moyen aussi, pour une famille de se retrouver, de découvrir la montagne de manière plus douce. Une chose est sure : aujourd’hui, les vacanciers qui viennent en station ou village de montagne ont envie d’activités autres que la glisse. Les accompagnateurs en montagne le constatent tous les jours : l’engouement gagne aussi les jeunes .

L’Observatoire Touristique Savoie Mont-Blanc a interrogé les gens sur leur choix d’activité pendant leur séjour à la neige : le ski alpin arrive en tête, avec 53% d’adeptes, 23% pratiquent la promenade et 10% : la raquette à neige. une belle 3e place ! Une preuve supplémentaire de cet engouement : en France, il se vend environ 140 mille paires de raquettes par an ; le matériel devenu plus technique et confortable n’a pas fini d’évoluer, promettent les fabricants.

Ecoutez l'emmission sur France Info
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 11 ans
J'ai pas fais de sortie ce week end…
En fait si, une sortie pédestre sans spatules aux pieds…
J'en ai presque perdu mon équilibre….
La faute a qui ?
A la neige qui manque cruellement en moyenne montagne.
A 1350 - 1400 pas de neige dans le Vercors….ou alors de gros névés….neige en sous-bois !!!

Alors faites comme moi - Priez….
Ou de manière plus terre à terre consultez la météo.
Je sais pas vous, mais j'ai mes sites favoris pour connaître la météo du coin de mes futures bavantes :

- Meteo France rubrique montagne

- Météo dans les Alpes du Nord :Météo Caplain : à ne pas manquer !

- Météo Jura / Isère / Suisse / Savoie et Haute Savoie : http://www.meteo-chamonix.org/

Et vous ? Vous cliquez où ? :arrow:
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 11 ans
Les coordonnées :

- Gens de la Montagne (Massif des Bauges - Savoie) : ICI

- Altiplano (Lans en Vercors - Isère) : ICI

- Expe (Pont en Royans - Lyon - Montpelier et internet) : ICI
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 11 ans
J'imagine que tu privilégies le gain de poids et le coût mais que penses-tu des plaques "dead man".

Le coût oui ! Entre nous, le coût c'est du beau n'importe quoi…quand tu fais le cumul du matos de montagne et de raid…tu te crois riche…C'est en tout cas toute ma fortune ! S^i
Par contre le poids est très important.
J'utilisais des sacs plastiques très utiles pour faire un poid morts, mais à l'usure les sacs se déchirent en prennant des coups de pelles !

Peut-être un peu plus lourdes (en alu à peine supérieur à 350g) et à coup sûr plus chères (environ 30€) que les poids morts en tissu mais à mon avis très très efficaces (principales supériorité par rapport aux poids morts tissus : adaptables en tout type de neige et indépendamment de la hauteur d'enneigement).
Peut-être la solution est-elle dans le panachage des deux types d'ancrage ? Meilleur compromis coût/poids/efficacité/encombrement ?


Je (on me) confectionne actuellement des poids morts en tissus très leger et imperméable. Cela est valable en bonne poudreuse.
Je connais les plaques en alu et je trouve cela encombrant et lourd (surtout). Le sac en tissu peut être enfouis sous la neige ou même à l'extreme limite posé à même la neige.
J'ai vraiment pensé à ces plaques alu, mais vraiment le poids me rebutte. Tu t'en sers toi ?
Après, un autre problème se pose : le bivouac en terrain glacé…J'avoue ne pas avoir encore trouvé la solution optimale…
Lors de mon prochain raid, je vais partir avec quelques broches à glaces en fond de pulka (mais c'est lourd aussi !!) La aussi, je ne sais pas si les plaques alu sont vraiment enfonçable ?!

Effectivement, il est utile de panacher…et je crois qu'il faut se poser la question des différentes éventualités : neige fraiche et neige glacé…
Le bivouac doit être monté en 15 minutes maxi…voir moins c'est pour cela que ce sujet mérite que l'on en parle…

Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 11 ans