Tous les messages créés par Régis Cahn

Au nom de Skirandonnenordique.com, je souhaite à tous les membres une bonne année 2014 ! Profitez bien des pentes enneigées.

Je tiens à vous remercier pour vos contributions, vos échanges qui sont toujours très constructifs et détendus.

La singularité de notre "communauté" est la diversité des skieurs et des pratiques qui enrichissent nos débats. Des discussions toujours ouvertes et passionnées.

Merci à tous et au plaisir de partager avec vous quelques traces…

Continuons à tracer le chemin du Ski de Randonnée Nordique !

Bonnes glisses

Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 5 ans
Laponico a écrit :


Quels sont les problèmes techniques qui peuvent arriver à ma tente (spécifique D4 lol)? sachant que je ne vais pas la monter/démonter trop de fois (4 fois max, surement 3 fois au final).
Je suis conscient qu'elle peut être pas hyper solide, cependant, je pense monter mon bivouac dans des endroits bien protégés, et la surprotéger avec mur de neige (voir me construire un igloo, mais même si j'ai la technique et est déjà testé, j'ai plus confiance en ma tente). Par contre, n'étant pas hyper bricoleur, qu'est-ce que vous me conseillez à avoir sur moi pour des réparations? Un bon rouleau de scotch, c'est ça?

Salut Laponico,

Cela me fait plaisir de te voir ici #teamgivrés ! :-)
Habituellement, lorsqu'on fait du bivouac hivernal, c'est à dire du camping sur neige, il est préférable d'opter pour une tente 4 saisons. Une tente 4 saisons, c'est un abri qui a :
- un diamètre d'arceau plus important qu'une tente 3 saisons,
- des tissus plus denses et donc plus résistants.

Une tente 4 saisons doit résister aux vents, au gel, aux déchirures et au poids de la neige.

Concernant ton initiation au bivouac en Laponie :
En fonction du secteur que tu as choisi et la durée de ton trip, je pense que tu peux utiliser ta tente D4 >>
- tu connais le secteur : secteur protégé et proches d'habitations
- la durée du raid est limité dans le temps.

C'est pour toi une bonne façon de t'essayer au bivouac hivernal. Mais si tu réitères sur une durée plus longue et sur des secteurs moins protégés, je te conseille vivement l'usage d'une tente 4 saisons.

Une tente, c'est un abri fragile :
- elle peut ne pas résister au vent, au poids de la neige,
- les arceaux peuvent casser,
- la toile peut se déchirer…

Il faut être en capacité de la monter seul, même lors d'intempéries et pouvoir la réparer (si c'est possible) : brin d'arceau de rechange, ductape, etc….

Nordiquement

Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 5 ans
Salut,

Je crois que le Centre Polaire de Prémanon propose des initiations en ski-pulka + bivouac hivernal. http://www.centrepev.com/

Si tu as l'habitude de faire du ski de rando, l'initiation à tracter une pulka n'est pas très difficile. Il n'y a pas de technicité particulière : il suffit de tirer, apprivoiser les pentes et les dévers…

En faisant quelques sorties, tu maîtrisera le maniement de cette luge des neiges. Dans le 38, il y a loueurs de pulka : c'est sans doute la meilleure façon de débuter !
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 5 ans
simon a écrit :
C'est la première fois que je montais dans le coin donc je connais très mal. Qu'est-ce vous en penser ?

Salut Simon,

C'est effectivement une très bonne idée randonnée >> topo complet

Je préconise de le faire lorsque la neige vient juste de tomber, car les descentes en forêt sont rapides, surtout lorsque la neige est glacée. La partie jusqu'au col de la Charmette est relativement long. C'est un secteur très sympa pour la rando nordique, car il y a plusieurs routes forestières qui permettent d'accéder à des prairies d'altitude.
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 5 ans
Dis papa, si je descend vite en SRN et que je tombe, je me fais un genoux ?

C'est un sujet que l'on aborde pas souvent. Avez-vous des retours sur des chûtes qui vous ont posés des soucis de santé ?

>> Sur nos fixations, il n'y a pas de système de sécurité de déchaussage.
>> La vitesse en rando nordique est-elle suffisante pour se faire un gros bobo ?

Le sujet mérite réflexion. On me pose régulièrement la question, et j'aimerais avoir votre avis sur le sujet !

Est-ce que les soucis ne vont pas augmenter avec le matériel de SRN moderne ?

Qu'en pensez-vous ?
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 5 ans
Je fais suite à une discussion que j'ai eu cette semaine avec un randonneur qui m'a indiqué que : un vendeur du magasin X de la ville Y lui disait qu'il allait demander à ses clients de randonnée nordique de signer une décharge signifiant que ledit magasin n'était pas responsable en cas de casse du matériel.

Ce même responsable de rayon d'une chaîne connue considérait que la structure des skis de randonnée nordique n'était plus forcément en rapport avec la pratique SRN. En gros, si j'ai bien compris, on en demande trop à nos skis, c'est à dire : on exerce une pression trop importante : des fix et chaussures plus lourdes et une pratique trop exigente par rapport à la légèreté du matériel.

Avec nos skis larges et nos fixations de SRN/Telemark light, sommes nous par arrivé au maximum de ce qu'on peut demander au matos ?

Je trouve que le sujet mérite réflexion. Ce qui pourrait signifier aussi qu'on pénètre les territoires du ski de randonnnée "lapin" avec de la rando nordic.

Mon second sentiment, c'est que je ne vois pas bien ou est le problème. Je n'ai pas vent de problème de casse importante lié à une pratique qui n'est plus en rapport avec le matériel.

Et vous, qu'en pensez-vous ?
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 5 ans
Info Parc National du Mercantour

Itinéraire Tétras Quiet !
Une zone de quiétude du tétras lyre ; c'est ce que propose le Parc national du Mercantour cet hiver dans le vallon de Sanguinière dans le Haut Var. L'objectif : préserver la population de tétras lyre en diminution constante sur cette zone, sans compromettre le plaisir de la randonnée à ski ou en raquettes.

Pour survivre l'hiver, le tétras s'isole des intempéries en s'enfouissant sous la neige dans des igloos protecteurs. Dérangé, il quitte son abri durant plusieurs heures, s'exposant aux prédateurs et aux intempéries, ce qui peut compromettre ses chances de survie.

A Sanguinière, en Haute Vallée du Var dans le coeur du Parc national du Mercantour, les études menées par les agents du Parc national du Mercantour ont mis en évidence la baisse des effectifs du tétras-lyre et la forte diminution de l'espace occupé par cette espèce en hiver depuis l'essor des activités de randonnées hivernales. Dans ce contexte, il devenait important de créer une zone de quiétude assurant la tranquillité hivernale de ces oiseaux.

Pour cela, l'itinéraire menant classiquement, en hiver, à la Boucharde et à l'Eschillon est dévié et remplacé par un parcours balisé contournant la principale zone d'hivernage du tétras-lyre : l'itinéraire "Tétras-Quiet".

A ski ou raquettes, pensez au Tétras-Lyre !
Plus d'information, photos et carte sur : http://www.mercantour.eu/index.php/actualites/vallee-du-haut-var-cians/822-cet-hiver-les-tetras-lyre-retrouveront-le-calme
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 5 ans
Salut,

Je viens de vérifier dans le catalogue des pièces détachées de Salomon, il s'agit bien du flex SNS X Adventure Raid qui correspond à la fixation XA Manual, référence L1010440001.

C'est donc le bon flex !


On s'aperçoit qu'il faut le changer lorsqu'il commence à se déchirer (souvent au niveau des soufflets).
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 5 ans
C'est ça que tu cherches ? :-)
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 5 ans
Je dis un grand Bravo et Merci à Sauvageon pour son ouvrage sur l'Auvergne à ski. Je ne sais pas si vous l'avez feuilleté, mais le contenu est de grande qualité. Un court résumé ici.
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 5 ans