Tous les messages créés par Roro

je viens de me faire des demi peau.

Je test et je vous tiens au courant.

+
Modifié il y a 10 ans
pour les skis:

107-70-95 c'est les cotes

150 de long

Les fixes montées sont de rotofella NNNBC avec des pompes a la rigidité relative (pas autant que des xadv)

Pour la solidité, on verra… j'ai déjà fait du ski avec de JR et ça a toujours tenu… enfin c'est vrai que je me jette pas dans les trous :-D


Sinon:

j'ai fini le montage.

J'ai fait mon système de demi-peau.

Ce we je test ça…
Modifié il y a 10 ans
Bonjour,

j'ai bien peur que la neoprene ne soit pas assez costaud pour coller une semelle. Tu as une experience de cette technique?

Je sentais bien :

- fraisage de la semelle

- preparer les surface a encoller pour qu'elles soit bien rugeuse.

- la resine epoxie + presse
Peut etre une petite couche de fibre au milieu pour combler les irregularitées et stratifier le truc? j'hesite
J'ai deja restratifier un snowboard explosé avec de tres bon resultat. mais ce n'etait pas semelle sur semelle…

- Puis bouchage interstice avec des batonners de reparation de semelle classique.

Quelqu'un aurait il entendu parler d'une technique plus hadhoc?

+
Modifié il y a 10 ans
J'ai trouvé ça sur une forum de telemarkeur… je ne sais pas si cela peut t'aider.

+


____________________________________
1. Avec ma chaussure je prend la mesure du talon aux orteils (pas le bec de semelle). Je divise par deux et repère le «mi-chaussure»
2. J'aligne la chaussure sur le ski pour que "mi-chaussure" corresponde au repère du fabricant. Voilà donc la position alpine. Si j'ai de l'arthrose ou bien ai la flemme de plier le genoux, c'est là qu'ira la chaussure. Au crayon je fait une marque sur le ski qui correspond aux 3 trous de la semelle nordique (les pinholes).
*Attention, tous les skis n'ont pas nécessairement une marque «mi-chaussure» et il se peut que certains skis dits de Telemark aient un repère différent.
*D'un point de vue pratique, ça peut être compliqué d'aligner la chaussure au ski sans sortir le fil à plomb. On pourrait aussi mesurer sur la chaussure la distance du talon aux pinholes (qui sont juste un micropoil plus en avant que le bout des orteils) et diviser par deux. Du coup, en reportant cette valeur sur mon ski par rapport au repère du fabricant, je retrouve l'emplacement des pinholes avec la chaussure alignée au repère fabricant.
J'imagine que vous n'êtes pas encore atteint d'arthrose et que si vous lisez ce thread, c'est que vous êtes là pour plier le genoux de temps à autres (par vanité, quand je suis en vue des télésièges, par exemple). Donc, cette position alpine n'est plus optimale dès qu'on lève le pied et il faut reculer les fixations.
3. Je mesure mes skis. Du bout de la spatule au bout du talon. Cette longueur, je l'appelle «L». Et donc L/2 me donne mon mi-ski et là je fais une marque au crayon. En anglais, cette marque correspond au «chord center» et à l'origine, quand il s'agissait de manœuvrer des allumettes (sans carres) de 210cm avec des espadrilles, on ne se prenait pas la tête avec quelque chose d'aussi futile que la position de la fixation et on disait pins on chord center puis basta. Par respect pour nos aînés et puis parce-que c'est facile à calculer on va tenir compte de cette formule lors de notre analyse finale à pondération artistique.
4. Je replace ma chaussure sur le ski mais cette fois en alignant les pinholes sur la marque mi-ski (que j'appellerai CC pour faire tendance). Là c'est la position de montage nordique antique. En principe, cette position est plus en arrière par rapport à la position alpine. Trop en arrière diront certains et une fixation trop reculée c'est pas terrible comme le suggère Bermude. Il faut donc trouver un compromis entre la position "pins on CC" et la position alpine.
5. Cette différence, c'est la distance entre CC et la marque des pinholes avec la chaussure en position alpine. Vous me suivez toujours ? Sur mes skis c'est pratiquement 5cm. Généralement c'est moins important mais ça varie beaucoup. D'ailleurs, des études récentes ont démontrées que la marque du fabricant variait même dans des skis de même modèles (Gab, 2002, sur la distribution normale des repères de montages sur les pro-modèles Dynastar Arno Adams)
6. Yaka faire le compromis : je divise par deux et je place la fixation 2,5 cm en avant de CC.
Oui mais, 2,5cm, c'est peut être beaucoup non ? C'est ici qu'entre en jeu l'art du montage et le facteur Tonio (en réalité, il s'agit de la susceptibilité aux railleries Toniesques. Certaines personnes sont très sensibles alors que d'autres sont blindées).
7. Deux centimètres. Je vais placer la fixation 2cm en avant de CC et on en parle plus. Y'en a que ça dérange ? Bien. Et je trace une belle ligne sur le ski.
8. J'installe la fixation.
Modifié il y a 10 ans
Merci pour la reponce.

Toutes mes excuses pour l'orthographe et la syntaxe approximatives qui n'aident pas à la compréhension de mon message.

Je reconnais n'etres pas super fort de ce coté là. En plus j'ai redigé ce post super vite :lol:

J'ai lu ta reponce attentivement et elle est pleine de bon sens.

Pour le fun :-D je me suis monté des NNNBC sur des skis junior paraboliques (107-70-95) ce matin.
J'y colle une demi peau à l'occasion et je test pour voir comment ça se drive.

si quelqu'un sent la grosse connerie à pas faire, dite le moi.

Merci et bonne glisse à tous.
Modifié il y a 10 ans
Bon,

BricoleLand (suite)

Question :

Comment coller une semelle arraché sur de vieux skis sur des nouveaux.

Contrainte => Je pense que la semelle des nouveau sera + epaisse que celle que j'ai arracher.
Il y aura donc des chance de devoir coller semelle sur semelle (creuser) et pas sur le noyeau du ski.

qq a t'il deja fait ça?

Quelle type de colle utiliser (Resine? je penses)

c'est des malade!!! :-D Vous savez pas se qu'ils bouffent ! :-o

++
Modifié il y a 10 ans
Bonjour,

Question simple.

Les ski de randonner nordique moderne ont pas de cambre.

test fait:

Cela plis sur 25 centimetre max. devant et derriere, au milieu c'est une barre a mine tellement c'est raide. :-o

que se soit raide pour permetre de glisser ceci par rapport au ecailles ou au fart et a l'appuis => OK

mais, c'est pas la peine de parler de cote 80-60-70 qui facilite les conduite de virages.

Techniquement, pour faire un virage, il faut que le ski se cambre aussi, sinon tu files tout droit… :-?

franchement, moi qui etait pres a en acheter pour profiter d'une réelle evolution du matos de se point de vue… là j'ai bloqué … :-(

Votre avis?

Je suis pret a prendre une leçon de glisse pour remetre mon point de vue en cause. :-)

Merci d'avance.
Modifié il y a 10 ans
Bon j'ai des skis droits alternatifs qui dates de la préhistoire (50 de large)… avec des fix sns de base et des chaussure super souple… (c'est pour poser le nv du matos)

(je suis en train de regarder pour passer sur des truc genre xadv… au prix que cela coute, si c'est pas bcp mieux je suis vert…smile

Ceci dit avec mon ptt matos a 10€ actuel, voila mes technique éprouvé dans tt type de pente même 2 ou 3 sérieuse (sommet a 3000… ou lala qu’ils sont bête ;-) :

1)Bonne neige (profonde ou poudre sur dur)
Les 2 bâtons rassembler (une main sur les poignées, une main plus bas) en appui/déraper a l'intérieur du virage. je pousse le ski extérieur virage devant pour modifier la trajectoire en restant en appuis sur l'autre ski (+ bâtons) ça marche bien.

2) Trace de raquette merdique => la sorcière!!! Les deux bâtons rassemblé entre les jambes (messieurs pour les roupette mettez une main devant…smile cette technique bascule tt en appui arrière et cela freine en étant directif… => c'est la technique sauvetage de meuble qui de mon point de vue passe le plus de partout… mais t'a l'air d'un con… moi je n'hésite pas a la sortir quand je le sent pas. (Prenez des bâtons solides!)

3) Crouter =>C’est très dur => Solution =>les traverser pour perdre de l’altitude avec des conversions au bout puis re-traverser… minable mais sinon c’est la gamelle ou la descente a pied… la au moins t’est sur les skis
4) très trafoller ou bcp de trace de pas gelé!!! Grrrr !!! => Au secours!!! Prend ta pelle et ton râteau! Incontrôlable, ingérable !!! =>marche a pied !

Avec de l'entrainement (2 ans) je fais des sortie sans me prendre une seul boite, mais attention c'est technique et il faut avoir confiance en sont feeling…

Voila, si qq a un avis je suis tres ouvert a perfectionner mon approche du terrain et mes techniques.

Bonne chance, courage.
Modifié il y a 10 ans
Pour moi aussi c'est trop 30°…

Ceci dit la fraise est d'une machine outil, mais c'est que la fraise…et l'autre fraise c'est moi!

CAD que c'est moi avec une perceuse a colonne réglé à 20° 30° qui tente de reproduire le truc dans mon garage. (ha, les garages et leur ambiance bidouille…smile

Je t'explique pas la précision = 0+0=tête a TOTO

Mais j'ai pas mieux… (c'est déjà pas mal…smile


Je cherche un moyen + efficace

Je sais pas (brain storm) :-o =>

- récupérer la partie de semelle avec écaille d'un vieux ski pour le recoller en lieu et place sur le ski à équiper.
qq a déjà tenté? :-o
il me semble avoir détecter se type de truc avec une semelle dissocier sur la partie écaille dans une bourse au ski. monté d'origine ou bricoler dans un bon shop des année 80??? vas savoir dans tt les cas c'était très propre.

- thermoformage avec une presse et un moule chauffé que l'on peux trouver je ne sais pas où…

- méthode d'usinage réellement efficiente

- une technique de sioux auquel je n'est pas pensé

-Autre parce que là j'ai mal a la tete … :-D
Modifié il y a 10 ans
Bonjour,

Pour le meilleur et pour le pire… ;-). Je suis un grand bricolo…

Là, Je cherche à faire des écailles sur des semelles de ski.

Pourquoi des ecailles et pas des peaux de phoque? parce que, les ecailles:
- ça glisse pas si mal.
- ça monte aussi pas si mal.
- on passe pas sont temps à peauter depeauter.
De mon point de vue je trouve cela génial!!!

Limite (j'ai bien dit limite ;-) je te collerais ça sur des ski de rando!

****** TEST 1 ******

j'ai deja tenté avec une fraise de machine outil. un truc qui fesait une attaque net sur 90° super propre.
ceci en attaquant la semelle un angle de 30° sur 1 à 2 mm =>

ça marche! :-)… Par contre cela accroche beaucoup à la descente et te tue tt la glisse… :-( ou il faut + de 20° de pente)

meme en etant propre cela n'est pas bon comme un ski de fond acheter avec des ecaille industriel …


*********************

le sujet a deja ete aborder dans des ramification sous sujet perdu dans d'autre post.

Je me permet de reposer clairement la question en titre de post.

si une présence lumineuse a une idée ou astuce??? accessible a tous sans couter + cher que les ski neuf.
Modifié il y a 10 ans