Tous les messages créés par Skidive

Bonjour,
D'après vous, peut-on réussir à mettre une cale de montée sur une fixation Salomon SNS XA manuelle ?
Merci
geyser69 a écrit :
Nous sommes monté vendredi 13 sur les Hauts Plateaux.
C'était skiable vers 1500m.
Il a encore bien neigé samedi et dimanche, ça doit être pas mal !

A quel endroit plus précisément avez-vous skié sur les Hauts-Plateaux ?
Modifié il y a 8 ans
L'avantage des Garmont Excursion, c'est que le chausson est amovible. Par conséquent, tu peux effectivement très facilement customiser (ce qui n'est pas le cas avec des BCX 875).

J'hésitais entre 2 pointures pour les chaussures de télémark (des Garmont Kenai). J'ai finalement pris la plus grande. Outre la semelle personnalisée, ma podologue a rajouté une épaisseur sur une partie de la semelle intérieure de la coque puis elle m'a rajouté une arche sur le chausson, au-dessus du talon. C'est parfait depuis.

Un point de vigilance toutefois : la Kenai est vendue avec un chausson thermoformable ce qui n'est pas (plus) le cas de l'Excursion. Le pied risque donc d'être moins bien tenu d'où un travail plus important à faire avec le podologue.

Le point important à vérifier, c'est l'endroit où se fait la pliure. Il faut que tu ne ressentes pas de gêne lorsque tu plies le pied.

Je possède actuellement des BCX 875 mais ai eu l'occasion de tester très rapidement des Garmont Excursion femme 25.5 et des Alpina BC 1675. J'envisage de me séparer de mes BCX 875 car mon pied n'aime pas les semelles trop rigides. Mon pied ne semble apprécier que des Garmont (j'ai un modèle télémark et un modèle ski de rando) voire des Alpina (en location, j'avais des BC 2050, je n'avais pas mal).

J'envisage de prendre des Excursion homme en 25 (effectivement, les vendeurs disent que seule l'épaisseur de la semelle change entre la pointure et la demie-pointure), car la chaussure me semble plus près du pied que le modèle femme. Ce sont les Garmont qui offrent, à mon sens, la meilleure conduite de skis.

Les Alpina BC 1675 ont l'avantage d'être très lègères et près du pied donc bien lorsqu'on fait beaucoup de distance, sans trop de descentes. L'inconvénient principal est l'emplacement de la pliure.

Les BCX 875 ont l'avantage d'être chaudes, de constituer un bon compromis entre conduite de skis en descente et souplesse pour de la marche. Néanmoins, la conduite de skis n'est pas non plus exceptionnelle et ces bottes sont plus lourdes que les BC 1675.

J'avais aussi envisagé les Rossignol BC X11 (que vous avez (aviez ?) en Amérique du Nord, mais je ne connais pas le chaussant Rossignol pour faire un achat outre-Atltantique avec ce que ça implique (port, douanes). Les BC X11 semblent visuellement assez similaires aux BCX 875.

Bonne journée
Modifié il y a 9 ans
Aujourd'hui 5 décembre, c'était pourri… Enfin, j'exagère, mais c'était pas le jour à sortir. Certains d'entre nous ont senti le vent venir… Ils sont restés au chaud.
Nous sommes donc partis à 3 pour les Arnauds, objectif le Conest.
Impossible d'accéder aux Arnauds en véhicule. Après une tentative pas les Pras, nous sommes contraintes de laisser la voiture à la sortie de Saint-Jean-de-Vaulx.
Nous sommes obligées de longer la route à de nombreuses reprises, en tentant d'éviter la grenaille. Le vent souffle. La neige s'amoncèle par endroits sur les bords de la route.
Arrivées aux Arnauds, vu les conditions météo, nous abandonnons l'objectif initial. Nous poursuivons en direction du Col de la Chal puis rejoignons Sagnat. La météo est exécrable, le vent souffle fort, avec des rafales, il neige. Nous décidons de redescendre. La neige est lourde et les amoncèlements n'aident pas… Le vent souffle de plus en plus fort. De retour sur la route, c'est pire. Les deux derniers kilomètres sont difficiles : peu de visibilité par moments, violentes bourrasques. Bref, une journée à rester au chaud !
Modifié il y a 9 ans
Bon, ça y est, je les ai, ces BCX 875…
Reste à voir ce que ça donnera en conditions réelles, une fois que j'aurai les skis et les fixs.

J'en attendais beaucoup (trop ?) de ces chaussures.
C'est un peu une déception mais il n'y a aucun produit concurrent sur le marché :
* la BC X11 semble en cours de disparition et je ne connais pas le chaussant Rossignol (sans compter qu'il faut la commander en Amérique du Nord),
* l'Alpina 2175 est effectivement moins haute, plus souple, donc certainement offrant moins de contrôle,
* les chaussures cuir, même si plus près du pied, moins rigides et moins hautes,
* les coques rigides, beaucoup moins confortables pour les marches d'approche.

Quand je dis déception, c'est que les matériaux utilisés semblent de moins bonne qualité que l'an passé. Il me semblait qu'il y avait une membrane Hipora l'année dernière. Là, c'est style caoutchouc et enduction du tissu synthétique, donc ça ne va pas durer longtemps à mon avis. Le zip n'est pas étanche mais est doté d'un rabat. A voir à l'usage. Ce qui est sûr, c'est qu'on perd en respirabilité.
Par contre, pour la chaleur, ça devrait aller. Le chausson est épais.

Côté confort et tenue de pied, j'en attendais plus, après avoir essayé en magasin la BCX 6, l'an passé. Le maintien du talon est imparfait. J'ai l'habitude d'utiliser des chaussures salomon en rando pédestre et je suis très satisfaite du maintien Salomon. Le chausson Fischer ne pince pas au niveau du tendon d'achille et le talon a tendance à se soulever. Pour contrôler au mieux ce phénomène, il faut jouer sur les 2 attaches à cliquet. Néanmoins, ce n'est pas parfait. Les velcros de serrage des Alpina ou même des BCX 6 au niveau du tendon d'Achille même s'ils sont parfois critiqués, permettent quand même de maintenir un peu plus le talon en place. Là, il n'y en a pas, dommage.

Les lacets permettent un premier serrage. J'aurais toutefois apprécié qu'ils aillent un peu plus loin sur l'avant du pied.
Les 2 attaches à cliquet semblent bien positionnées et apportent de la précision et de la finesse dans le serrage. C'est un point fort du produit même si leur manipulation n'est pas toujours complètement facile.
Le Zip, quant à lui, se ferme et s'ouvre facilement, ce qui n'est pas le cas de toutes les chaussures en rando nordique.

Concernant le poids, je n'ai pas de balance ici pour les peser. Je dirais que c'est un produit assez lourd.

Au final, j'ai longuement hésité avant de me décider à les prendre quand même mais comme je l'ai dit en introduction, il n'y a pas vraiment d'alternative sur ce type de produit sauf à faire des concessions sur la conduite du ski ou sur le confort de marche.

Prix de vente : 223 euros (-20% jusqu'au 13 novembre au Vieux Campeur, soit 178,40 euros)
Modifié il y a 9 ans
Sortie du 17 avril 2010

Le Grand Rocher depuis Pipay

Départ à 9h30 - Retour à 15h30
En solo

Conditions d'accès
Attention ! Verglas sur la route de Pipay (après l'intersection Pipay - Prapoutel)
Point de stationnement : Parking de Pipay

Conditions de neige
Altitude de chaussage : 1572m (au pied des pistes)
Altitude de déchaussage : 1572m (idem)
Très bon enneigement.
Léger saupoudrage de neige fraîche repéré à partir de 1700m
Le ski s'enfonce régulièrement de 3 à 5cm à la montée.
Neige à tendance humide, voire lourde, à partir de midi, selon les orientations.

Conditions météo
Soleil - quelques passages de nuages.
Vent nul à faible

Fréquentation
Faible
12 personnes rencontrées sur l'itinéraire ou au Grand Rocher : 11 raquettistes et 1 skieur de rando alpin.

Descriptif de l'itinéraire

Démarrage au pied des pistes, montée par la piste bleue Charbonnière jusqu'à rejoindre la piste verte Chanterelle (le chemin de retour sur Prapoutel). Sortie hors piste au niveau de la butte de Pipay. Reste de l'itinéraire de montée hors piste, en longeant globalement Chanterelle. Petit détour vers le Chalet de Pincerie, Piste de Crêt Granier fermée, Col du Merdaret avant d'entamer la "montée" vers le Grand Rocher.
Retour grosso modo par le même itinéraire.

Commentaires
L'itinéraire est très vallonné. Au final, ça donne toujours l'impression de "monter" même au retour. On ne profite donc pas vraiment de véritables descentes.
L'enneigement reste très bon. Mataru a souffert (cf. photos) tout de même.
A noter que le chemin au bout du parking de Pipay (itinéraire alternatif) est enneigé dès le départ.

Photos
Modifié il y a 10 ans
Hello,

je viens aux nouvelles concernant le test du twonav sportiva, notamment comparativement à l'aventura…
Modifié il y a 10 ans
Hello,

Y a t-il du monde encore motivé pour une sortie le WE du 17/4, au départ de Grenoble ?
Modifié il y a 10 ans
Sortie du 10 avril 2010

Tete Chevaliere depuis la vallee de Combau
Reserve naturelle des Hauts Plateaux

Depart a 9h - Retour a 16h
Groupe de 6 skieurs (niveau moyen a confirme)

Conditions d'acces
Route degagee jusqu'apres le gite mais pas jusqu'au parking, a cote de la stele.
Point de stationnement : D515 en limite d'enneigement - 1400m

Conditions de neige
Altitude de chaussage : 1400m
Altitude de dechaussage : 1400m (mais ca fond de plus en plus)
2 passages a dechausser sur la route (dix - quinze metres a chaque fois)
Enneigement continu a partir de 1450m.
Enneigement important a partir de 1560m.
Neige printaniere au depart, plus froide a partir de 1560m, le matin.
Bonne tenue l'apres-midi malgre le soleil et la chaleur : les skis ne s'enfoncaient pas trop a la descente.
Neige non collante.

Conditions meteo
Bouche sur Chichilianne
Vallee de Combau dans le brouillard au demarrage
Soleil sur la Reserve
Soleil au retour
Vent nul a faible

Frequentation
Faible
Personne le matin
1 raquettiste rencontre a midi
Une quinzaine de personnes l'apres-midi, en visuel

Descriptif de l'itineraire

Apres stationnement, mise en place des peaux et poursuite sur la route a skis. Passage par la bergerie de Combau puis cabane de l'Esseaure. Montee a Tete Chevaliere. Depeautage. Dejeuner. Debut de descente. Une remontee. Bifurcation vers le pas de la Coche pour profiter encore de la journee. Retour par la bergerie.

Commentaires
Superbe sortie ! Du soleil, de la bonne neige, du bon ski et la decouverte des hauts plateaux du Vercors ! Un terrain de jeu immense et majestueux !

smile S^i
Modifié il y a 10 ans
Hello !

Quelqu'un a t-il testé ou acheté les Garmont Excursion ?
Si oui, quel est votre avis ?
Modifié il y a 10 ans