Tous les messages créés par ToneTrooper

Bonjour à tous,
Lundi ça passait encore tout sans portage, mais on était pas loin de la limite.
Au départ de Beurre, dimanche on est monté par le GR, avec un peu de pulkherbe, lundi on est passé près des chalets en restant à niveau après la remontée du pas des écondus, et là il y avait moyen de trouver une langue de neige qui aura probablement fondu depuis.
Le pas des écondus passait encore pas mal par le fond du vallon.
Les hauts plateaux sont largement skiables (et largement skiés / marchés, la trace est impressionnante et pas super agréable le matin)

Quelques images de la Queyrie, la pleine lune et le petit dej de rêve.






Modifié il y a 6 mois
fblc
Les randos vers La Molière, le plateau du Sornin… en gros celle du secteur Nord du massif sont marquées "pulka non accessible". Est-ce que c'est bien le cas (pentes trop raides…smile ou juste des oublis. A défaut de pulka, est-ce que c'est jouable avec un gros sac à dos pour faire un peu d’itinérance sur 4 jours ?
le secteur nord n'est pas immense. On peut peut-être faire 2 jours en cherchant bien mais plus (sans traverser des routes ou villages) ça parait compliqué.
Il y a toujours moyen de se débrouiller avec une petite pulka, en adaptant l'itinéraire. Il y a par exemple une piste longue et ch***te entre le col de la croix Perrin et le refuge des feneys.
Mais si le but c'est de rester 4 jours, ça donne du temps pour rejoindre la réserve des hauts  plateaux en partant de corrençon.
ça serait l'itinéraire typique. (perso au départ de corrençon j'évite le GR91 pour suivre les pistes de fond qui longent le golf et rejoindre Darbounouse par la Coinchette, puis GR91 après)
La question qui se pose avec les températures actuelles, c'est de savoir ce qu'il reste toute cette belle neige qu'on avait il y a 2 semaines.
Bonne balade!
Question neige on est bien. on est très très bien!
Samedi matin à Combeau, on a fait la trace!
Lundi après-midi un petit tour au col du rousset, c'est assez dramatique de voir autant de neige et une station qui a de plus en plus de mal à trouver les bonnes condition fermée et presque vide.
En tous cas la neige est bien installée!
Salut à tous!

petit update, j'ai testé mes écailles sur neige poudreuse (enfin), et bein c'était plutôt convainquant.
Je n'avais pas pris les écailles industrielles pour comparer, mais indubitablement ça monte, et ça glisse à la descente.

Et au hasard d'une recherche pour un copain, je tombe la dessus :
https://www.auvieuxcampeur.fr/activites/ski/fixations-de-ski/fixations-telemark-tts-tour.html
https://www.youtube.com/watch?v=LEc29a_LXis
voila qu'on trouve à pas trop trop cher cette solution de fixation TTS vendue par une marque dont la réputation n'est plus à faire.
même si la solution n'est pas exactement ce que je cherche, ça fait avancer les idées.
Bonne glisse!
Petite sortie depuis combeau ce week-end,  on avait les skis dans les voiture mais ils y sont restés.
La couche permettait difficilement d'emporter les pulkas, on a laissé quelques copeaux bleus…
Même pas besoin de raquettes tellement ça a été soufflé.
Espérons de nouvelles chutes prochainement.



Modifié il y a 9 mois
Bonjour,

même expérience que JMC, les terrains plat ne me convenant pas, j'ai opté pour des fixations norme 75 et des chaussures à coque plastique (T4).
Le couple fonctionne très bien, je dirais presque quel que soit le ski, c'est suffisant pour de la débrouille en mode alpin.

La Mejo (the M equipement), c'est magnifique, mais c'est très orienté grosse descente. Problèmes d’arrachement des skis, pas de possibilité réelle de la régler un peu lache pour un usage en terrains vallonné, c'est montée débrayée ou descente, ça reste très cher, et le pire c'est de trouver des chaussures compatibles NTN+inserts… très peu de choix et beaucoup trop rigides pour nos terrains nordiques.

mais si le but n'est pas de lever le talon en descente, alors pourquoi prendre une fixation télémark? la norme 75 et surtout les systèmes à câbles vont être lourds par rapport aux fixations à inserts de rando alpine.
J'ai trouvé d’occasion une paire de scarpa F1 (les vertes avec un soufflet). c'est très léger et super confort. je ne crois pas qu'il existe encore en neuf des chaussures de rando avec soufflet, mais la solution de matos de rando léger avec skis à écailles est assez populaire outre atlantique.

Sinon, comme pas mal de gens sur le forum j'avais creusé l'idée de faire des écailles maison, et ça marche!

Enfin pour répondre à la question, je ne pense pas qu'il y ait de règle concernant le ski à utiliser. J'ai vu bien plus de fixations de télémark arrachées que de fix à inserts. La seule chose que je regarderai c'est la largeur des skis ou l'utilisation de cales de rehausse pour ne pas venir frotter la chaussure dès qu'on prend de l'angle.

Hello JMC,
merci pour le ménage.
Ici je ne pense pas qu'on fasse prendre ou qu'on prenne beaucoup de risques a sortir, mais dans le doute c'est balades à pieds au départ de la maison. Là pour le coup y'a de quoi faire, en étant quasi certain de ne croiser personne.
Le confinement comme ça, ça nous va!

C'est con car il n'y a pas encore trop de portage nécessaire au départ de Combeau.
Bonjour Jacou,
Pour les écailles faites à la défonceuse, je crois que c'était une fraise de 20mm, dans tous les cas j'ai pris celle qui avait la plus grande longueur de tranchant sur la face perpendiculaire à l'axe. (le tranchant sous la fraise n'est pas continu)
le but étant d'affleurer pour ne pas avoir de "marche" sur la fin de l'écaille.
La profondeur est en conséquence, du coup je pense moins d'1mm.

les écailles latérales, faites avec une petite fraiseuse à main genre dremel sont faites avec une lime ronde de diamètre proche de 10mm, mais l'état de surface est clairement moins beau. angle et profondeur au jugé, je n'ai rien mesuré…

Bonne journée

Modifié il y a 1 an
Hello,
La sortie de rêve, THE objectif, la raison d'être de ces écailles a pu se faire juste avant le confinement!
Crète sud du grand veymont depuis Combeau, sans en chier sur le plat, et en prenant beaucoup de plaisir dans les descentes :
Sortie

J'ai sorti les peaux  pour la première montée sur neige gelée, puis au pied du veymont. Sur neige dure c'est moins efficace que des écailles industrielles, ça reste utilisable à condition de faire attention au placement des pieds sur le relief. Sur neige chaude ça monte aux arbres…
Sur le dur (mais pas complètement gelé) les petites écailles latérales faites à la dremel sont perceptibles mais la différence n'est pas gigantesque.
Je laisse les skis en l'état pour de nouveaux tests sur des conditions différentes.

En tous cas, les écailles et ce principe de sorties mixtes sont validées et archivalidées!