Tous les messages créés par ToneTrooper

Re
2 ans après, c'est au tour de la vis avant du ski droit de donner des signes de faiblesse… (idem, la fix bouge, avec la sérigraphie du ski… ça doit être délaminé de l'intérieur)
bon il faut dire que je ne les ménage pas, déjà par mon gabarit, l'utilisation de T4 et des pentes parfois alpinisantes…
La fix gauche ainsi opérée n'ayant pas bougé, j'ai appliqué le même traitement au ski droit.
J'ai constaté sur l'araldite apparente sous le ski gauche quelques signes laissant croire qu'une infiltration d'eau ne serait pas totalement impossible.
N'ayant que de la colle à bois "prise rapide" j'ai persisté à l'araldite, mais le débat est plus ouvert que jamais…
L'araldite utilisée pour reboucher les trous surnuméraires des anciennes fix sur ces mêmes skis n'a pas bougé (plus de 4 ans).
Modifié il y a 6 ans
je plussoie!
Je n'ai aucune idée du procédé de fabrication d'un ski, mais ça m'intéresserai beaucoup.
Un question qui se posera le jour ou je ne serai plus en appart, ça sera l’acquisition d'une machine de ce genre (pour d'autres projets, mais qui devrait être un bon faiseur d'écailles!)

Bonnes réalisations!
Modifié il y a 6 ans
voilier et télémark radiocommandé?
alors ça non… je préfère me faire plaisir et être dans une action plus soft, que faire un bon film smile
d'ailleurs dans le cas du voilier, je ne suis pas certain que regarder le film ne soit pas plus gerbatoire que de tenir la barre frache et en bois avec nos petites mimines. Et rassures toi, il y a toujours de quoi éponger sa soif à bord de la Lune.

Pour en revenir aux cas d'usage d'un tel objet, j'essaye d'en faire une liste:
- en ski sur le casque, filme la descente forcément exceptionnelle, voire la chute sur un petit hors piste, favorise l'explosion du dit casque et permet de passer 1 mois dans le coma à monopoliser l'hopital de grenoble et les médias…
- au bout d'un baton à filmer sa tronche -> non
- sur la pulka vers l'avant (allez… 10s à voir mon dos suffiront bien)
- sur la pulka vers l'arrière (idem, enfin un peu plus, la vue devrait être plus dégagée)
- filmer un sujet ou un paysage, mon appareil photo le fait mieux et avec un zoom.
- timelaps de la monté du camp au coucher du soleil, mouais… mon téléphone le fait mieux mais pb de batterie en itinérance, donc pourquoi pas.
- collé sur un ski pour être au plus près du sujet, ça peut être pas mal mais v'la le mal de mer, avec une avance par alternance … peut-être en descente… et comment la faire tenir à bonne hauteur…

En revanche accrochée à un cerf volant, ça doit donner une perspective extra, une impression d'immersion (pour peu qu'on soit sur les hauts plateaux…smile. ça me donnerait presque envie de démonter une vieille voiture radiocommandée pour faire un système permettant de l'orienter.
[…réflexion…] Il faudrait un bout de tube pour définit la verticale, un servomoteur pour le pivot autour de la verticale (balayage), un servomoteur pour l'angle vertical (plongée/horizon)
Le résultat pourrait être une toute autre façon de découvrir le SRN… L'idée est super, merci Robert, y'a plus qu'à la mettre en oeuvre.
Modifié il y a 6 ans
Salut Robert,
pour l'instant j'ai pas grand chose… je ne sais pas faire des vidéos… mon neveu qui souffle son gâteau d'anniv, le trajet en voiture jusque chez ma grand mère en F1 (c'est le son que fait mon fourgon quand tu quadruple la fréquence), j'ai testé une descente en "surf sur luge en bois" dans la boue des allières et 2/3 autres trucs mais franchement le résultat n'est pas présentable.
Bref, peut-être ce week end dans le jura… à voir.

En tous cas l'idée de l'accrocher à un cerf volant peut être très drôle, elle n'est pas lourde, à priori assez costaud. un ami a accroché la sienne en haut du mat du bateau, c'était sympa, surtout qu'avec la version que j'ai je peux regarder en direct ce qu'elle film.
à quand une session viidéo?
a++
Modifié il y a 6 ans
Salut,
je n'ai pas eu de soucis avec les miennes (super télémark et chili).
Parfois ça couine un peu, mais comme toutes les normes 75.
a++
Modifié il y a 6 ans
Petite variante du grand rocher dimanche, inspiré de l'itinéraire proposé par Vinc38:
Départ de Pipay par la piste à plat vers le nord, peu après le chalet des ramiettes on rejoint une piste large que l'on remonte. La piste devient chemin et rejoint les chalets du Merdaret, à coté du col du même nom.
Entre la fin de la piste et l'arrivé sur les alpages le chemin n'est pas très nordique. Les peaux sont obligatoires sur les raidillons et les pentes traversées ne sont à mon avis pas fréquentables par toutes conditions nivologiques.
Retour par le GR de pays puis les pistes des 7 laux.
L’intérêt étant d'éviter les foules alpines et nordiques.
Question enneigement, c'était poudreux partout, un peu lourd et humide sur le bas vers 1500m (bottage :-?) mais les cailloux sont loin. Juste parfait sur le haut à partir de 1650m.
Modifié il y a 6 ans
Salut,
dans les igloos dans lesquels j'ai dormi (par nos latitudes, même si c'était plus haut en altitude), il a toujours fait plus de 0°c, donc très confortable. Le soucis c'est que pour faire un igloo ça prend du temps, de l'énergie, et ça mouille.
Modifié il y a 6 ans
En télémark ou srn, même avec des chaussures plastiques, le déroulé du pied est nettement plus proche du déroulé naturel qu'avec un pivot de sra.
Autant je passes mon temps à adapter la hauteur des cales en sra, autant rares sont les portions ou j'ai sorti les cales de mes télémark.
J'ai regardé pour installer des demi-lunes sur les télémarks, mais ça ne passe pas.
Au final je fais sans, parfois avec les crampons dans le sac.
Avant d'aller trouver des pentes qui nécessitent ce matériel on a largement dépassé ce qui est agréable avec du matériel de srn.
C'est la même chose en ski alpin, il y a un monde entre des skis de rando légers et des barres à mines de free ride qui tiennent la coure même dans un champ de bosses.

Comme le dit Sancho, le grand plaisir du SRN c'est le passage instantané de la descente à la montée et inversement, et notamment pour aller chercher les bonnes pentes smile
Du coup il me trotte depuis un moment dans un coin de la tête l'envie de tailler des écailles sous mes télémark, qui bien que capables de petites remontées sans peaux ne seront jamais des skis de balade "srn", l'ensemble ski/fix/chaussure étant bien trop lourd et rigide.
Modifié il y a 6 ans
N_75 a écrit :
pourquoi ne pas déplacer légèrement une fixation arrachée vers l'avant ou l'arrière, et ainsi trouver un support sain. Parce que vous pensez que les 2 ou 3 cm vont complètement déséquilibrer le ski ? ou le fragiliser ?
Et vous rebouchez les anciens trous avec l'araldite que tu employais.
En fait j'ai la sensation que la fixation est très légèrement vers l arrière du point d'équilibre du ski, suite au passage des SNS aux super télémark.
Mais à l'usage, ce déséquilibre me semble précieux. les skis étant courts pour mon gabarit, le "déséquilibre" permet à la spatule de sortir facilement et confère un comportement sécurisant aux skis.
- Si je déplace les fix de 2cm vers l'arrière, le déséquilibre serait à mon avis trop important.
- 2cm vers l'avant, je me serait retrouvé devant la position théoriquement idéale. Vu que j'ai vu la différence dans un sens, et l'ai apprécié, je n'avais pas envie de revenir en arrière et même pire.
- moins de 2cm ça aurait je pense trop fragilisé les skis.
- enfin je suis maniaque, j'aurais du le faire sur les 2 skis smile

Pour ce qui est de l'araldite, je l'ai utilisé sans soucis, mais apparemment ça n'est pas toujours la meilleure colle. Un débat a été ouvert dans un coin du forum mais attend des participants éclairés.
Modifié il y a 6 ans
Salut N_75,

Je n'ai pas fait d'intégration de peaux mais juste une opération à coeur ouvert pour sauver mes Xadv89.
Je voulais conserver le bout de semelle, donc j'ai coupé au cutter jusqu'au changement de matériau (on le sent), puis retiré l'unique morceau, petit dans mon cas, au ciseau à bois.
Ensuite dans les salomon il y avait un matériau étrange, fibre de quelquechose, puis le noyau bois.
quelques images ici (en bas de page).
Bonne intégration!
Modifié il y a 6 ans