N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par arluk

Salut,

A mon avis, les pare-vapeur (les « chaussettes » plastiques) sont indispensables pour une durée comme celle que tu envisages. Sinon, avec la transpiration, tu te retrouveras avec les chaussettes et les chaussures mouillées voire gelées.

Le mieux, c’est la superposition suivante : bas de dame (modèle basique, 1€ les 2 paires en grande surface) puis chaussette pare-vapeur puis chaussette laine épaisse.
Le bas est fin et sert juste à éviter le contact direct avec le plastique. Le soir, il est mouillé, mais comme il est très fin, la rétention d’eau est faible et il sèche très rapidement.

Le pare-vapeur reste bien en place. Tu auras juste des « fuites » sous la plante du pied, aux endroits de forte pression, mais rien de dramatique.

Avantage annexe du système : les pompes restant sèches, leur rigidité le matin est bien moindre par rapport à une pompe gorgée d’eau gelée.

A+
Arluk
Modifié il y a 5 ans
Sinon Arluk, pour le scepticisme sur le décollement de la nouvelle paire: comme l'a expliqué Christophe je crois: quand tu fixes une chaussure à vide dans une 3 points, tu t'aperçois que le talon ne touche pas la talonnette. En somme quand on skie, dès lors que le talon touche la talonnette on tire déjà un peu sur le bloc semelle.

Oui, tu as raison, j’avais oublié cet aspect. Par contre, en relisant la discussion, je n’ai pas trouvé de justification. N'étant pas fondeur, je ne comprends pas l'intérêt. Une idée ou une explication?

Modifié il y a 5 ans
Sancho, j'oubliais.
Autant sur la précédente paire je veux bien admettre que la fissuration du bloc peut venir d'une position en arrière sur les skis (refus de la chute, comme tu dis…smile.

Autant pour la nouvelle paire, je suis perplexe. Je ne l'ai utilisée qu'en raid avec pulka, donc à priori sans contraintes de traction.
Modifié il y a 5 ans
Les 4 paires que j'ai en stock sont tellement inconfortables que je n'ose plus les mettre à mes clients. 100% des utilisatrices ont eu des problèmes d’inflammations au niveau des chevilles, et ce même en moins de 2h d'utilisation.

Même constat que toi. Le modèle de l'année dernière m'allait comme un gant, celui de cette année m'a fait des douleurs insupportables au niveau des chevilles. J'ai aussi fini boiteux.

Par contre, je suis bien moins sévère que toi sur la qualité générale de la chaussure. Elle ne me semble pas si mauvaise que ça, cette chaussure.
Modifié il y a 5 ans
Salut,

Je ne tiens pas spécialement à relancer un sujet polémique, mais à titre d’information : après très exactement 14 jours de ski, mes nouvelles fischer bcx875 sont en train de rendre l’âme. Des entailles apparaissent sur les parties extérieures des becs de canard. On voit bien que la fissure se propage dans le bloc semelle.

Le modèle précédent était de 2011, celui-là de cette année. Donc au choix : la semelle ne résiste pas aux efforts induits par les grandes pointures ou alors des semelles défectueuses se baladent dans la production, indépendamment de l’année.

Dans les 2 cas, et avant même de savoir ce que va me proposer le SAV, j’arrête définitivement l’utilisation de ce type de godasses (bcx875, svartisen et bc x 12). Dommage, car elles étaient parfaitement adaptées à ma pratique et je n’ai aucune idée de par quoi les remplacer.

A+
Arluk
Modifié il y a 5 ans
Salut,

Je suppose que tes questions s’adressent à moi. Pour essayer d’y répondre :
1/ sur mon modèle, il n’y a rien non plus. Mais ça ne m’a jamais gêné.
2/ je ne comprends pas ce que tu veux dire. Envoie des photos si tu veux.
3/ ça fait pareil sur la mienne. De mon point de vue, c’est clairement un défaut de conception (voir mon avis général ci-dessous).

Plus globalement, pour un retour sur cette tente, après maintenant de nombreuses nuits d’utilisation :

- L’absence de jupe de l’abside est pénalisante. Surtout que la toile est très haute à cet endroit-là.

- Le gros défaut de la tente, c’est clairement le montage. Quand elle est bien sèche (première nuit), les tensions dans la toile sont énormes. Il faut vraiment forcer sur les arceaux pour arriver à les monter. Seul, j’ai déjà eu vraiment beaucoup de mal à la mettre debout. Et en plus, les arceaux sont vraiment très arqués (notamment le traversant). D’ailleurs, plusieurs brins ont gardé une forme courbe, preuve qu’ils ont fonctionné au-delà de leur limite d’élasticité. Après une première nuit d’utilisation, la toile se détend un peu et tout devient beaucoup plus simple. Même si le montage ne reste pas le point fort.

- Par contre, j’ai déjà pris des bons gros coups de vent, la tente ne bouge pas, même avec un haubanage limité. Donc en utilisant tous les points d’ancrages, on doit avoir une tente vraiment très résistante, pour un poids relativement faible. Je lui fais confiance sur cet aspect.

A+
Arluk
Modifié il y a 5 ans
Un grand merci aux fabricants qui s’intéressent à un micro-marché et à ceux qui se donnent du mal pour proposer et découvrir toutes sortes de produits comme Aventure Nordique et quelques trop rares magasins.

Tout à fait d’accord. Merci à eux.

A signaler quand même, que le nombre de problème sur le matos, est minime par rapport au volume de matos SRN utilisé en France

C’est peut être ça mon problème ! Je dois avoir une représentation biaisée… La faute à mes malheureuses expériences personnelles, et à l’effet internet, sans doute… Mais c’est vrai que mon expérience en SRA m’avait habitué à peu de soucis. Et les soucis, ils étaient localisés sur certains modèles : talonnettes black diamond, problèmes sur l’altitrail powder. Là, il me semble que les choses sont plus diffuses.

Ceux qui veulent du léger et de l'efficace peuvent s'offrir une panoplie en carbone et titane pour compétiteur de ski alpinisme : mais attention au budget et à l'esprit qui n'est plus le même.

Sans aller jusqu’aux paires de chaussures à 1000 euros comme on en voit en SRA, j’aimerais juste avoir du matos avec un peu moins de problèmes et une durée de vie supérieure. Entre 200 et 1000 euros, il y a de la marge…

Les Fjellskis de chez Asnes sont remarquablement fabriqués, solides mais trop chers pour le marché français du SRN.

En est-on si sûr ? Il me semble que les skis Voile coûtent plus de 2 fois le prix d’une paire de SRN classique et trouvent pourtant acquéreur.

Je fais confiance à une entreprise européenne familiale, sérieuse et compétente pour tout mettre en oeuvre pour tirer les leçons de quelques "assez rares" soucis à l'épreuve du terrain sur un produit innovant.

Je sais bien que sur ce forum vous aimez Crispi. Mais il faut rendre à César ce qui lui appartient : les chaussures semi-rigides N75 avec 2 boucles et un collier de skating, c’est une « innovation » de Fischer, si je ne m’abuse. Crispi a ensuite sorti des pompes sur le même principe (de qualité supérieure c’est indéniable)
Modifié il y a 6 ans
La différence entre "le vieux" et Fischer à mon sens :
soit "le vieux" en rend compte à Fischer qui accepte le problème, et après en réfère à Vibram
soit Fischer et Vibram n'en ont rien à battre, et c'est le "vieux" qui prend le problème à sa charge.
Et OK, pour le consommateur çà ne change rien.

Oui, de mon point de vue, peu importe. Dans les faits, j’ai compris qu’ils avaient fait venir une paire du Vieux de Paris + 1 autre paire depuis chez Fischer. Laquelle j’ai eu, qui a payé… ça ne m’intéresse pas.

J'ai une nouvelle paire de pompes, c'est l'essentiel…
Modifié il y a 6 ans
La garantie porte toujours sur une année. Ceci étant "en général", tu dois pouvoir avoir un échange avec ton magasin (encore plus vrai dans le mileu de la randonnée nordique).

Pour ma part, j’avais acheté mes fischer en novembre 2011. Donc 2 saisons étaient théoriquement passées. Le vieux n’a fait aucun problème pour me les changer.

Je pense qu’on ne peut pas comparer une production européenne « made in Crispi, Alico, Andrews » et une production asiatique « Rossignol, Fischer, Salomon, Alpina ». Ce ne sont ni les mêmes matériaux, ni les même process de fabrication.

Ben, pour le problème qui nous concerne, si : le bloc semelle est le même pour tous les fabricants, que ce soit marqué « made in indonesia » comme sur les miennes ou « made in italy » comme sur les Crispi.

Mais dans tous les cas, je constate que les SAV sont au rendez-vous et que les dysfonctionnements sont pris en compte.

Oui, mais ce que j’attends c’est avant tout du matériel fiable. Je constate qu’après la pathologie du bloc semelle qui se décolle, celle de l’ouverture des chaussures au niveau de la pliure, celle des fixations qui menacent de se barrer du ski, voici venu le bloc semelle qui s’ouvre en 2. Le matériel de SRN est décidément bien fragile.
Premièrement c’est extrêmement désagréable d’avoir en permanence à redire sur son matos. Deuxièmement, ça ne te permet pas de partir en ayant confiance en ton matos. Je suis sur le point de faire un raid d’une quinzaine de jours en Finlande, et je peux juste brûler des cierges en espérant que la nouvelle paire reste bien en place.

Tout à fait d'accord, je crois que dans tout les cas, les fixations soulagent les chaussures et les fixations (en plus d'améliorer le contrôle et le maintien)

Oui enfin s’il me faut des T4 rigides à plus de 3 kilos la paire (histoire d’être sûr que les chaussures restent en un seul morceau) et des fixs de télémark à câbles d’1 kilo (histoire de soulager la fix et la chaussure), ça retire tout de même un certain nombre d’arguments en faveur du SRN : légèreté et souplesse.

Simplement je trouve ça un poil moins dégeulasse que le comportement de certaines boites

Vibram, c’est pas des philanthropes passionnés de SRN, c’est pas non plus le cordonnier du coin. Ils ont quasiment le monopole sur le marché de la semelle technique. Ils doivent avoir des services R&D, qualité, BE… La totale pour assurer des produits de qualité. Donc moins dégueulasse, oui, faut pas non plus en faire une affaire d’état, c’est des pompes. Mais à mon avis, il n’y a pas plus d’excuses valables pour Vibram que pour des constructeurs automobiles et autres trusts.


Modifié il y a 6 ans
Pour la pointure, 45.
Par contre, petit gabarit (60/65kg).

Chez moi, la propagation de la fente à été beaucoup plus rapide (j'ai vu l'évolution de jour en jour)

Stef, par curiosité, la réparation t'a couté combien?
Modifié il y a 6 ans