Tous les messages créés par billglisse

Bonjour les gourmands de glisse libre… 
Merci d'abord pour les termes laudatifs, j'en suis touché et c'est bien si mon blabla donne à échanger autour de ce vrai ski.
Bon, je vais m'expliquer et essayer de faire court pour ne pas vous retenir alors que dehors il neige (on aimerait bien en tous cas ici !!).
Je ne peux plus retirer mon injonction déplacée sur les rotondités délicieuses de ce massif qui a mon coeur. Je ne le redirais donc pas ainsi aujourd'hui mais je vais vous donner néanmoins mon point de vue : 
Il n'y a pas de limite bien sûr qui définisse telle ou telle pratique (ce serait à l'opposé d'une pratique non normée d'ailleurs) et les fameux 20° ne sont qu'une approximation disons… d'expérience.
Il est vrai que le ski nordique a souffert longtemps d'une inadéquation entre l'envie des skieurs d'aller greuiller loin des endroits habités (de traces, de mécaniques ou autres mouvances) et un matériel de ski de fond complètement inadapté voire contre indiqué à une telle forme de ski. 
Les meilleurs ont survécu ! la majorité s'est mise à la raquette…
Il a fallu du temps pour que des fabricants se penchent sur cette niche confidentielle. Régis de son côté a fait beaucoup en associant sa passion au vertus du numérique. Il semble aujourd'hui que l'activité reprend des couleurs et porte plus loin les possibles de cette glisse originelle et longtemps prosaïque.
En trainant mes spatules dans pas mal de régions et surtout avec des compagnons dans ma trace, j'ai juste fini par identifier deux grands familles de terrains, et qui ne vont pas avec les mêmes matériels. 
Je sais bien que le Jura comporte des pentes raides mais là n'est pas le sujet il me semble car ce n'est pas le terrain qu'on va fréquenter quand on veut traverser le massif en nordique. Globalement, je ne prends pas le même matos pour aller de Bois d'Amont à Chapelle que pour passer le col de Péas ; ou pour aller dans les Amburnex versus le col Perdu à Rochebrune. 
Dans un cas , je (mes clients également) préfère un matériel ''back country'' relativement souple et léger, avec anti reculs. Dans l'autre j'ai un matériel proche du TLK avec des chaussures à crochets, des peaux et la technique qui va avec…
20° reste théorique bien sûr et pas que pour une histoire de prérogatives. Une pente douce se négocie bien avec un matériel ''doux'' et souple (pas ou peu de virages, pas ou peu de difficulté dans les dévers). Une pente plus soutenue, pour peu qu'elle soit tendue, il n'y a que du matos qui soit un peu rigide qui permette une aisance en traversée, dérapages ou autres virages. 
Et si chacun d'entre nous se débrouillons à peu près dans ces différents terrains par savoir faire évident et avec des douves de tonneaux, il n'est est pas de même pour des personnes qui ne chaussent une fois l'an et qui pensent vacances…
Je me permets de préciser que les propriétés mécaniques d'un ski nordique anti recul se rapprochent du ski de fond (donc ce n'est pas un ski vireur) alors que le ski que nous utilisons dans du plus raide n'a pas de système anti recul et donc possède une courbe de répartition des appuis qui se prête au virage.
J'espère ne pas vous avoir ennuyé. C'est plaisir de parler de ce ski bien sympa.
Le meilleur sous vos planches,  LIOnel









On est invité par la montagne, on ne s'impose pas.
Sylva,
je te propose qu'on se mail directement si on parle voyage et autres détails de de ta campagne.

le mien : lionel-condemine@orange.fr

merci pour ton signe…
On est invité par la montagne, on ne s'impose pas.
Modifié il y a 9 ans
]Bonjour Sylva et merci pour ces précisions juteuses qui apportent à nos connaissances bien approximatives de skieurs du vieux monde…
Je vais ranger David Crockett dans la malle du grenier et pour les hautes cimes… on fera juste quelques mètres de peaux en plus ou de virages en moins…
Pourquoi Québec ? et bien parce-que pour aller dans les Chic-Choc, il est plus prêt de se poser à Québec que Montréal, la route sera moins longue ensuite.
Mais j'agrée la pertinence de ton dire… j'aime beaucoup Montréal.
Beaucoup de neige dans nos Alpes depuis une semaine et la poudreuse est gouleyante à nos glisses.
J'ai entendu que vous êtes à l'écart des grands perturbations neigeuses en ce début d'hiver ; on vous envoie une brouette de nuages blancs.
Belle trace à tous,
Billglisse…
On est invité par la montagne, on ne s'impose pas.
Modifié il y a 9 ans