N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par forez

En rentrant chez moi avant que la nuit tombe, j'ai enfin pu voir la montagne car le ciel s'est dégagé.

Le mont Thiallier (1158 m) est bien blanc ainsi que le suc de Pégrol (1479 m) qui se trouve à 4 km du col des Supeyres (1365 m). Et pourtant d'Ambert on ne voit que le côté sud/ouest des monts du Forez, donc c'est bien.

Si vous regardez la webcam du chalet des Gentianes au col des Supeyres, pas d'affolement ! Elle a été très mal orientée, juste sur la butte derrière le chalet (on voit le garage de la dameuse) qui est orientée plein sud.

Mais des Supeyres, en partant de la croix, pente Est de cette butte et contre la lisière du bois, en direction des grands et petits goulets, puis du suc de Pégrol et en suivant la ligne de crête, ça sera bon.

Du col du Béal (1390 m), à mon avis, soit il faut aller sur le bois des Boules en passant à l'Est du Chesseton (1426 m)et dans le superbe bois des creux de la Pigne. Ca doit pouvoir aller jusqu'au bûron du Fossat, un peu plus loin que 2 boules et les pistes de fond du col de la Loge. Mais après, attention, on descend vite.

Soit il faut partir par Sainte-Catherine, direction de Grande Raie et du chalet Gauchon.
Ensuite suivre la lisière de bois en remontant vers Procher, le col de la Chamboîte (1487 m) et Pierre-sur-Haute.
Ca doit également passer toujours à l'Est, en prenant la, piste qui monte plus directement sur Procher en longeant le rocher de Peyre Mayou.
Mais attention, la descente de Procher (1542 m) sur le col de la Chamboîte est exposée plein sud et très souvent déneigée. De plus il y a des rochers, c'est pas bon du tout.
Donc de Procher, mieux vaut passer à l'Est, il y a du dévers mais c'est pas long, puis redescendre.

Sinon, le meilleur départ vu l'enneigement et pour évietr trop de pentes qui risque d'être glacées, je crois qu'il est aux Supeyres, qui ouvre la possibilité Pierre-sur-Haute ou mont Thiallier par la croix du Fossat.

Bon, ben … BON SKI ! Notre neige a bien résisté (pour l'instant et sans vent du sud)
S^i
Modifié il y a 7 ans
Ski mercredi à partir du col des Pradeaux (1200 m). Départ encore bon, il avait reneigé 2 cm environ.
Une belle virée sur les Supeyres, dans une neige extra qui tenait bien à 95 %.

Il fallait juste faire attention aux endroits où la bruyère apparaissait.


Par contre hier après-midi, toujours à partir des Pradeaux, ballade en raquettes à neige. Malheureusement très humide avec 5° de T°.
Il y a beaucoup d’eau, ça court de partout et pour franchir un ruisseau (environ 3m de large) il a fallu chevaucher un arbre à moitié couché en travers.
Nous sommes rentrés trempés et pouvions presque faire un élevage de poisson rouge dans les godasses.

C’est un peu cuit à présent pour partir de là, il faut aller voir plus haut même si aujourd’hui quelques passages donnent un peu de neige même à 500 m. Il y a eu beaucoup de vent cette nuit comme partout bien sûr.

Et même plus haut, ça skiera encore sans problème mais en faisant attention à l’orientation des pentes et en suivant les combes et autres lisières de forêts.
Modifié il y a 7 ans
J'ai oublié de vous souhaiter à tous une bonne année bien enneigée (mieux que l'an dernier y'a pas de peine ! 8-) )
Modifié il y a 7 ans
Bon, la sortie n'a pas été faite comme prévu le 31 mais le 1er au matin, histoire de digérer et surtout à cause du mauvais temps.

Je suis parti des Pradeaux (1196), est du barrage, par le sentier sous la piste qui monte au barrage et qui est empruntée régulièrement par des véhicules qui montent pour l'entretien (le barrage appartient à Powéo). Donc elle est à éviter.

Au début c'est limite mais ça passe correctement. Ensuite c'est bon. La neige était mouillée mais on enfonçait juste sur 2 ou au pire 5 cm.

Au début ça bruinait puis vers le barrage, plus rien. Par contre en passant sous les arbres, bien sûr, les branches s'égouttaient …

Le passage des ruisseaux est un peu délicat car il y a beaucoup de flotte. Mais aves les skis ça marche pas mal si on fait bien attention à les poser sur les mottes.

Je suis allé sur le plateau jusqu'au dessus de la station de Prabouré.

Puis je suis revenu presque par le même chemin.

C'est encore bien skiable, largement pour de la rando, par contre le départ des Pradeaux en fond est plus que délicat.

Vendredi on m'a dit que le matin c'était de la pluie mais que l'après-midi, environ 10 à 15 cm de neige très mouillée sont tombés. D'ailleurs lorsque j'ai rejoint les pistes, je distinguais tout juste la trace de classique.

C'est vrai que le temps a été pourri mais sans vent du sud, alors la neige a globalement bien résisté, mis à part sur les sommets où le vent l'ayant transporté, on voit la bruyère par endroit est là, ça s'effondre un peu.
Sinon, même les descentes étaient bonnes, sans vouloir bien sûr trop appuyer sur les virages, mais en y allant en douceur, en demi chasse-neige, ça passait bien.

Donc excellente sortie et sur le haut le soleil commençait à apparaître. Demain matin pour ceux qui peuvent, ça devrait être encore mieux car la neige devrait être gelée en surface.

Bon ski ! S^i S^i S^i S^i
Modifié il y a 7 ans
Je me suis planté de forum en mettant les conditions de neige en Forez dans la création (très lié) d'un groupe de SRN dans le puy-de-dôme.

Donc j'ai fait un copier/coller du message

je suis bien allé skier mercredi après-midi en fond à partir des Pradeaux mais je n'ai pas eu le temps de venir sur le site, désolé pour les infos plus du tout fraîches.

J'étais avec des skis de patineur pour reposer un peu les adducteurs que le classique et l'alpin avaient trop sollicités.

A 1200 m ça partait bien mais une fois tassée il n'y a pas des caisses de neige.

En hors piste sur le plateau c'était une alternance de croûte gelée et de poudre avec des belles vagues.

Au-dessus de la station alpine de Prabrouré, soit la liaison haute, ça commençait à manquer sérieusement de matière.

Vers Pierre-Bazanne, c'est déneigé. Mais c'est un endroit où la neige ne tient pas beaucoup car sur le plateau c'est très venté.

Peut-être dans les bois derrière Roche-Gourgon ça devait faire.

En haut d'après le site du domaine nordique, ça a neigé ce matin mais après ça c'est transformé en pluie.

A 16h00 à Ambert (500m) on avait 6° à la voiture alors peut-être vers 1400 / 1500 ça peut être de la neige.

Demain matin si tout va bien je monte aux Pradeaux, mais en rando nordique, à l'est du barrage.


Modifié il y a 7 ans
Le Forez je connais… assez bien et le mont Thabor un peu, en venant de Valmeinier où je vais l'été et l'hiver pour l'alpin. j'ai fait de la raquettes également l'hiver jusqu'à Notre-Dame-des-neiges.

Bon, ben peut-être à ce voir sur nos hauts plateaux venteux du Forez !!! :-D 8-) :lol: S^i
Modifié il y a 7 ans
je suis bien allé skier mercredi après-midi en fond à partir des Pradeaux mais je n'ai pas eu le temps de venir sur le site, désolé pour les infos plus du tout fraîches.

J'étais avec des skis de patineur pour reposer un peu les adducteurs que le classique et l'alpin avaient trop sollicités.

A 1200 m ça partait bien mais une fois tassée il n'y a pas des caisses de neige.

En hors piste sur le plateau c'était une alternance de croûte gelée et de poudre avec des belles vagues.

Au-dessus de la station alpine de Prabrouré, soit la liaison haute, ça commençait à manquer sérieusement de matière.

Vers Pierre-Bazanne, c'est déneigé. Mais c'est un endroit où la neige ne tient pas beaucoup car sur le plateau c'est très venté.

Peut-être dans les bois derrière Roche-Gourgon ça devait faire.

En haut d'après le site du domaine nordique, ça a neigé ce matin mais après ça c'est transformé en pluie.

A 16h00 à Ambert (500m) on avait 6° à la voiture alors peut-être vers 1400 / 1500 ça peut être de la neige.

Demain matin si tout va bien je monte aux Pradeaux, mais en rando nordique, à l'est du barrage.


Ta photo de cette croix de bois est celle, si je ne me trompe pas, à l'ouest du col de la Chamboîte, sur la lande ? :-o
Modifié il y a 7 ans
Avec toutes mes excuses à ce bon Robert, car la "citation" que j'ai reprise précédemment est de lui et non de Pierre.

Donc il faut lire ROBERT

Demain je vais skier j'aurai des nouvelles fraîches …
Modifié il y a 7 ans
j'ai lu un peu tous ces messages.

Pour l'histoire de camper dans une réserve, si c'est interdit, mieux vaut s'y tenir, car on nous attend au tournant. En effet, ne croyez pas que les domaines nordiques voient d'un bon oeil une clientèle "possible" échapper à la redevance pour aller skier en hors piste. Alors attention, sous des prétextes sécuritaires ou d'infraction aux règlementations on pourrait se faire rattraper par la patrouille.

Lisez plutôt ce que Pierre a écrit sur le sujet à la suite de l'article de Régis intitulé : "retour aux sources" du 14/01/11 :

Tu as donc parfaitement raison, Tom il faut
rester très conscient de l'impact qu'on peut avoir : On existe , on attire l'attention et
le moindre comportement irresponsable de l'un
d'entre nous sera reproché à tous .
De mème, le fait qu'on existe à présent, qu'on est identifiables et repérés implique qu'on
s'impose une autre obligation : Celle de revenir
de chaque sortie sain et sauf par nos propres
moyens . Autrement dit , rester modestes et surtout hyper prudents . Les secours ètant hors
station sont gratuits , mais n'oublions jamais
que cette gratuité , la presse et l'opinion
publique la font bien payer au pratiquant d'une
discipline qui commet la plus petite faute .
En clair ètre modestes et discrets, c'est un
impératif car , pour les raisons qu'expose
Forez dont je partage l'avis à 100 pour 100,
les vendeurs de neige nous attendent au coin
du bois et tous les prétextes seront bons
pour nous canaliser et nous faire payer le peu de
liberté qui nous reste entre les usines à ski
de fond et les usines à ski de descente .


Pour la sortie dans le Forez, mieux vaut éviter le col de Chansert :
En effet, situé à 1236 m c'est le départ idéal en raquettes pour qui veut gagner de l'altitude très vite (en 2km on est entre 1500 et 1558 m) sur le Mont Thiallier. De plus la route d'accès côté Job est déneigée jusqu'à 1 km du col, donc il faut rajouter cette distance.
Sinon en ski ça se fait mais il ne faut pas craindre la montée et surtout la redescente par des chemins de 3 m de large.
Je parle de l'accès par Job qui est le meilleur, car du côté de Vertolaye, la route est à l'ombre et très mauvaise, donc à éviter, à moins de vouloir se taper 3 à 4 km de montée dessus.

Le meilleur départ en randonnée pour accéder sur le Forez est à partir du col des Supeyres (1365 m), au nord en direction de Pierre-sur-Haute (1640m) à environ 8 km.
De plus, des Supeyres et toujours au nord, puis en tournant sur l'est on peut aller sur la Loire vers Pierre-Bazanne, col de Baracuchet … ou sur le Puy-de-Dôme en tournant sur l'ouest sur la croix du Fossat (passage et ligne de partage des eaux des 2 vallées glaciaire du Fossat et des Reblats) et accéder sur le Mont Thiallier.
On peut également, en slalomant à travers les pistes de fond du domaine nordique des Crêtes du Forez, aller au sud sur les Pradeaux (1196m), où les altitudes sont moindre avec plus de bois ; bref ! Une autre montagne plus acceptable par temps froid. ou venteux.

Du col du Béal (1394m)le départ et pas mal non plus. Au nord sur le col de la Loge mais là aussi en slalomant à travers les pistes de fond, cette fois du domaine nordique du Haut Forez ou sur Pierres-sur-Haute au sud mais il y a 4 km de montée. Par contre elle est bien moins dure qu'en partant du Chansert.

Et là, d'un point de vue hivernal on a fait le tour rapide des quelques possibilités de départ pour le ski de rando.

Sinon, si un jour vous voulez découvrir le Forez, ça fait 40 ans passés que je m'y trimballe hiver comme été, alors …
Modifié il y a 7 ans
Samedi 17, ballade à partir des Supeyres avec mon paternel et ses 83 printemps (il a bien connu les anciens de l'ancef, les Bernard Gentil, Pierre Galet, Jacques Cadier (il me semble) et a même encadré des stages d'animateur de raids en son sein. J'ai vu mais pas encore lu l'article de Régis dans la revue ski de fond, c'est pourquoi j'en fait mention ici).

On a fait 13 bornes et c'était super bon, couche très bonne juste ce qu'il fallait pour ne pas brasser de la neige à en manger. Environ 10 à 15 cm, bonne glisse, temps couvert un peu de brouillard.

Dimanche je suis reparti seul mais des Pradeaux, un peu tard pour avoir joué les samaritains en tirant une Mercedes sur 2 km pour la finir d'amener au col. Je suis allé planté mon campement vers les jasseries de Viallevielle au-dessus de la station de Prabouré (Ils ont installé 4 perches et un ventilateur basse pression pour faire de la neige artificielle sur le bas et ainsi ressembler aux Grands ! Mais la descente maxi fait toujours 700 m avec 2 remontées pour "remonter" ).

Environ 10 cm au départ à 1200 m puis une grosse quinzaine plus haut. Mais sur les Hautes Chaumes le vent avait travaillé et à des endroits c'était 50 cm à brasser avec le sac de 15 kg sur le dos.

La nuit ça a encore neigé une bonne dizaine et au matin j'étais recouvert. Dur pour sortir du sac et enfiler les godasses puis les doigts dans les moufles, puis une guêtre, remoufles, l'autre, remoufles, et encore plus après pour ranger le matos sous la neige. Un peu de travail et les doigts dans les moufles, un peu de travail et remoufles …etc … etc …

Mais bon j'en suis sorti, la preuve je suis là pour faire le compte rendu succinct.

Donc à présent, 20 cm environ aux Pradeaux à 1200 et vers 1350 m 25 à 30 cm. Et plus en plein vent et moins également en plein vent suivant le relief.

Le domaine nordique doit ouvrir demain.

Pour le col de la Loge, un domaine est censé laisser (est tenu même) un accès libre à l'espace naturel et compte tenu que là-bas ils partent et arrivent par les 2 pistes forestières qui relient le col à 2 Boules, et qu'en plus le chemin du milieu a été transformé en piste raquettes (payante ???) il faudrait que les gestionnaires trouvent un moyen de se mettre en règle avec la loi.

Sur les Pradeaux, on peut randonner en partant à l'est du barrage, il y a 2 piste qui permettent de rejoindre après 3 à 4 km, la Tuile où passent les pistes de fond de Prabouré, mais là il y a de l'espace pour les éviter.
Par contre à Prabouré, entre l'alpin et le nordique, dur de trouver un passage. Aux Supeyres par contre, pas de problème c'est très large.
Mais plus ça va, moins le ski de fond sur piste trouve d'adepte et plus le domaine nordique aménage sur l'espace libre (pistes de fond, de raquettes) et l'alpin également s'est agrandi.

Bon vent et bonne neige, j'espère ! :-D :lol: 8-)
Modifié il y a 7 ans