Tous les messages créés par forez

Ouh-là ! Le sujet des skis a un peu dérapé sur l'aménagement de l'espace. Et ça ça me titille un peu car j'ai bossé bénévolement au domaine nordique des crêtes du forez et me suis heurté aux ultras sportifs aménageurs qui ne savent pas skier sans piste damée.

Revenons d'abord aux skis.

Pour les skis je trouve ça très bien à l'évidence pour la poudreuse et dans un esprit ludique, plus que pour de la randonnée nordique proprement dite.
Mais les vidéos donnent envie de chausser, c'est presque du harcèlement moral alors que l'on a pas une goutte de neige à se mettre sous la dent des spatules (il pleut avec 10° à 500 m d'altitude) :cry: :-( .
Le gars qui skie n'est pas le premier venu. Ce serait intéressant de pouvoir essayer, mais seulement en poudreuse, car je vois mal cet équipement sur une neige transformée de chez nous.

Pour le reste et le coup de gueule de Robert, je le comprends bien. Le problème des domaine de ski nordique c'est qu'ils ont transformé le ski de fond en ski de fond de piste avec une priorité au skating avec des pistes de 6 m de large et juste une trace à droite sur la bande d'arrêt d'urgence.
Le double traçage avec deux rails de classique qui rendait la pratique conviviale n'esxiste pratiquement plus, en tous cas chez moi dans les Crêtes du Forez.
Je pratique la rando bien sûr mais également le ski de fond sur piste, mais plus le classique que le skate. le skate je préfère hors piste quand ça porte, c'est plus ludique.
Sinon, pour le classique, la trace est bien à droite, on bouffe des branches, lorsque l'enneigement n'est pas assez important pour recouvrir les fossées des routes forestières, on se retrouve avec le ski droit plus bas que le gauche et parfois même sur des pistes entièrement dammées, sans plus de rail. Egalement des rails non respectées par ceux qui patinent et qui les labourent allègrement.
Pourquoi ?

Les domaines nordiques ont investi sous la poussée de ceux que j'appelle les ultras skieurs sportifs dans des engins de damage hérités en occase de l'alpin. Ces engins en général font 4,60 m de large au peigne (les nouveaux d'alpin arrivent maintenant à 7 m avec le Prinoth best). Ils ont été achetés pour faire des pistes de skate ultra bétonnées.
Entre temps le skieur lambda qui faisait du classique ne s'est plus retrouvé sur l'autoroute du nordique, lui qui demandait juste une trace de sentier (en poudreuse une motoneige avec un traceur au cul et ça roule)
Beaucoup ont émigré vers la raquette ou le ski de rando hors piste donc. Mais ce dernier n'est pas donné à tout le monde il faut déjà une bonne technique pour maitriser essentiellement les descentes et aussi un sens montagnard et nature par le fait que l'on est livré à soit-même.

Donc ces anciens skieurs qui ont choisi la raquette, retrouvant là la convivialité de "l'ancien" ski de fond, ne sont plus là pour payer leur écot.
Alors les domaines nordique, sous prétexte de sécuriser la pratique de la raquette ont inventé le"racket" de cette activité.
Et c'est vrai qu'à présent ils ont tendance à ratisser large en prenant de plus en plus d'espace.
Car il ne faut pas rêver, à l'heure actuelle aucun domaine nordique ne s'en sort financièrement. En alpin, les stations sont très souvent gérer par des privés alors qu'en fond se sont des collectivités avec en soutien l'argent du contribuable.
Mais ceux qui demandent toujours plus, la clientèle exigeante, ces ultras sportifs (330 licenciés dans le comité d'Auvergne sur 9 départements !!!), sont ceux qui rapportent le moins et pourtant ce sont ceux que les domaines ont tendance à choyer le plus car ce sont ceux qui gueulent.
Les autres, la base silencieuse, déserte les pistes.

Seulement Robert, comme tu le dis, dans la loi montagne il est spécifié qu'un accès libre à l'espace naturel doit être laissé, donc s'il n'existe pas il ne faut pas se démonter et passer outre les péages.

L'aménagement nous rattrape quand même.
Au départ du col des Pradeaux, sur le domaine nordique des crêtes du Forez (1200/142smile, il y a des pistes damées à l'ouest du barrage alors qu'à l'est ce sont des départs de raquettes où un accès libre à l'espace naturel.
En fin de saison dernière je me suis retrouvé à faire du ski de rando entre 2 PUTAINS ! de traces de quad chenillé.
En effet, un des derniers joujou du domaine et cet appareil avec éventuellement un système de traçage et qui a coûté la bagatelle de 36 000 €.
Le personnel du domaine avait trouvé le moyen d'aller baliser une randonnée raquette avec le quad !!!!
Imaginez un peu, une saignée de 20 cm par 30 de profond et 80 cm entre les deux. Si ça ce n'est pas de la randonnée sécurisée je ne m'y connais plus.
Imaginez le retour à la nature, la découverte des espaces montagnards… 8-) … entre 2 traces de quad :-x
On pourrait dans le même esprit baliser des randos pédestres sur des voies de chemin de fer désaffectées, comme ça plus personne ne se perdrait.
Et lorsque la remarque a été remontée au président du syndicat mixte qui gère le domaine nordique sa réaction a été : "Mais pourquoi il y en a qui font du ski hors pistes ?" :-D

Pourtant la loi est claire. Les engins d'un domaine circulent sur les pistes déclarées de celui-ci. C'est uniquement en cas de secours et recherche qu'ils peuvent, à la demande de la gendarmerie qui a autorité pour cela et sous son commandement, sortir des pistes définies.

Et oui, faut payer sacré non de D… ! Le ski de fond sur piste est au fond du trou et pourtant jamais les résultats des équipes nationales n'ont été aussi bons.
Imaginez sur une saison 2 millions de journées ski, c'est dérisoire. L'excellente petite station d'alpin de Chalmazel (forez côté Loire) frôle les 100 000 forfaits, soit à elle seule l'équivalent de 5 % du total fond et c'est une petite station (très bien d'ailleurs). Sur ces forfaits elle en a 1500 à l'année ce qui correspond… au total de cartes ski de fond france qui permettent d'aller skier sur tous les domaines français. Ce qui veut dire qu'il y a autant de skieurs assez passionnés pour prendre un forfait année à Chalmazel que d'ultras passionnés sur tout l'hexagone pour le ski nordique.
En 90/91, sur le domaine des crêtes du Forez on avait fait 24 000 journées ski pour 80 jours d'ouverture. En 2008/2009, une ntrès bonne saison, péniblement 14 000 en incluant les forfaits raquettes et chiens de traîneaux, le tout en plus de 100 jours.
Pour la première il y avait à l'époque, 1 petite dameuse et 2 petites motoneiges.
Pour la seconde, 2 grosses dameuses et 2 grosses motoneiges.

La réponse des responsables a été d'acheter ce fameux quad la saison dernière et cette saison une petite dameuse.
A présent nous sommes tranquille, avec 3 dameuses + 1 quad pouvant faire office de dameuse et 2 grosses motoneiges.

Vous ne viendrez plus chez nous par hasard !
:lol:

Bon j'arrête, excusez-moi d'avoir dérapé, c'était juste une mise au point.

Mais vive le ski de rando qui a de beaux jours devant lui (pourvu qu'il y ait la neige) et attention soyons vigilant face au grignotage de notre espace naturel.

skieur^^fou (quand la neige sera là il sera content)
Modifié il y a 8 ans
Je ressens les mêmes chose avec mes skis Salomon de rando à écailles.

Sur neige dure sa flotte.

C'est pourquoi je préfère les skis de skate montés avec des fixations de rando nordique. Ils tiennent mieux sur neige dure malgré qu'il n'aient pas de carres et qu'ils soient beaucoup plus étroit (42 mm).

Je pense que le problème vient de la cambrure du ski, de sa nervosité.

Les skis de rando sont assez mous et si on prend des appuis forts, le milieu va accrocher mais plus la spatule et le talon.

Sur les skis de skate, même avec des appuis très forts, je crois que le ski acroche sur toute la longueur ou presque.

Mais dans le cas que tu décris, à Super Besse et sur de la neige à canon, c'est impossible d'avoir de l'accroche, déjà qu'en alpin lorsque l'on arrive sur la neige à canon on sent qu'il faut bien marquer ses virages, alors avec des skis de fond… ;-)
Modifié il y a 8 ans
j'utilise également des bâtons type ski de fond et la longeur suivant la pratique.
Ce sont des Vandel noir qui ont 25 ans avec une dragonne normale (type biathlon comme l'on dit maintenant). J'ai essayé sur piste les dragonnes qu'il y a maintenant, mais je les trouve trop rigides, on ne peut plus prendre son bidon sans quitter les bâtons.

En rando de toute façon, ces nouvelles dragonnes n'iraient pas du tout, car en cas de chute le bâton reste au poignet. Et puis elles sont trop techniques pour ça.

Sinon, pour les tailles, on estime que sur piste, en nordique bien sûr, les bâtons de skating doivent faire environ 20 cm de moins que la taille (j'ai du 152)

En classique, environ 30 cm de moins que la taille (j'ai du 142)

Lorsque je fais de la randonnée, si la neige porte, je prend des skis de skate mais avec des bâtons de classique pour avoir un appui plus bas en descente et également pour faire moins travailler les épaules, surtout avec un sac.

En randonnée avec les skis de rando à écailles, je prends des bâtons qui font encore 5 cm de moins (135 pour moi). je me suis aperçu que ceux de classique en 140 étaient un poil trop long.

Voilà, mais chacun adapte selon ses sensations. C'est à l'expérience.
Modifié il y a 8 ans
C'est encore moi, j'en ai oublié un morceau comme l'on dit.

Lorsque les écailles n'accrochent pas assez dans une pente trop rude ou que l'on a du mal à monter en canard avec les skis de skate, il suffit d'avoir sur soit 2 sangles et de les enrouler sur le ski devant la fixation et ça permet d'accrocher.
En plus c'est vite enlevé.

Et franchement, c'est bien mieux qu'une pointe à travers le ski non ? :roll: :lol:
Modifié il y a 8 ans
Bon, ben à vous lire tous ça me réconforte un peu, lorsque je prendrai un don gadin je me sentirai moins seul.

C'est vrai que y'a guère de technique miracle. Dans les chemins creux, si la pente est raisonnable bien sûr, je fais une vingtaine de mètres puis je monte sur le talus pour freiner et repars en plusieurs fois.

Lorsque la neige est dure, comme je skie presque uniquement dans le Forez à 15 km de chez moi (enfin pas en ce moment :cry: ) je fais du ski de rando nordique avec des skis de skating, des Salomon équipe 10, montés avec des fixations de rando. Ca dépasse un peu du ski en largeur mais ça permet de pouvoir marcher si besoin, les godasses sont plus adaptées (et sur piste damée ça ne dérange pas, c'est un bon compromis pour faire les 2 avec les mêmes chaussures Salomon XADV).
Pour les bâtons se sont ceux de classique (environ 30 cm de moins que la taille c'est à dire en gros 10 cm sous les bâtons de skate) pour avoir des appuis plus bas et faire moins travailler les épaules, surtout avec un sac.
l'avantage de ces skis sur neige portante, c'est que l'on vire bien car ils ont un bon cambre, ce sont des skis nerveux. Et lorsque la pente est raide et que c'est assez large, je me laisse déraper en travers.
Et sur les hauts plateaux, c'est que du bonheur, ça file…

J'ai vu des skieurs en skis de rando alpine mais sur les plateaux ça ne vaut pas le coup, les descentes sont pas assez longues et ils n'arrêtent pas de poser les peaux et de les enlever.

En poudreuse j'utilise des Salomon de rando à écailles et carres, ils flottes bien en se tenant en arrière dans les descentes. Mais sur une neige dure ils ont moins de cambre, sont moins nerveux et accrochent moins que les skis de skate, et ce malgré les carres. Il faut dire que je les ai pris de ma taille (170) pour pouvoir aller dans les forêts où c'est dense et étroit.

A vous lire :-D
Modifié il y a 8 ans
Bonsoir,

Mercredi dernier j'étais à Chalmazel dans le Forez mais côté nord/est, donc Loire et région Rhône-Alpes, comme à Super Besse, ça skie mais sur les pistes enneigées artificiellement. Sinon RAS.
Un petit saupoudrage la nuit de samedi à dimanche, un peu encore dimanche soir mais juste un zest de sucre glace.

Cet après-midi, les arbres étaient grivrés jusqu'à environ 1150 m, et rien plus haut. Le peu de neige (1 cm) qui est tombé se remarque dans les près vers 800 m, sinon rien en haut.

Ce matin, - 8° à 500m.

Il y a un site que sans doute vous connaissez qui permet de donner l'état d'enneigement des pistes de ski de fond dans toute la France, c'est etatdespistes.com. Ca peut donner une idée.
Il y a également sur ce site des forums, dont la question redondante sur la redevance qui n'est pas triste.

Bon, ben en attendant la neige, soit c'est crampons à glace au nord soit course à pied.

A + :-(

J'oubliais, bonne année quand même et surtout la santé, le reste passera bien ou mal mais ça passera. ;-)
Modifié il y a 8 ans
Salut bien,

Je ne trouve pas que c'est du bidouillage, on dirait réellement un système vendu en magasin, c'est du boulot bien propre, félicitations.
Modifié il y a 8 ans
Bonsoir,

Pour l'enneigement dans le Forez il est comme ailleur, pas fameux. De ma fenêtre je vois un sommet à 1558 m qui est pelé, mis à part des langues de neige le long des lisières. Mais c'est le côté sud-ouest, côté nord-est il doit rester de quoi se balader en raquettes ou crampons à glace au-dessus de la vallée glaciaire du Fossat.
Sinon, il reste de la neige tassée mécaniquement par les dameuses du domaine nordique, le long des barrières à neige en partant du col des Supeyres (1366m) puis de la plantation des Allebasses et dans les pares-feu (maxi 1428m).
Mais dimanche matin j'y étais en raquettes et la neige était tôlée avec des congères par endroit et un fort vent de nord-est.
- 10 ° en partant du col des pradeaux (1196 m) à 9h00 et là-haut, avec le vent, je crois ne pas exagérer avec un bon - 25° qui arrivait à traverser mes moufles en laine et mes sur-moufles, sans compter le masque à neige et les lunettes. Mais ça brûlait quand même.
Sinon c'était bien mais pas plus de 5 à 7 cm de fraîche tombée qui sont depuis repartis.
Pour voir un peu l'enneigement dans le forez vous pouvez aller sur le site de la station de Chalmazel sur la Webcam du haut, au-dessus de l'arrivée du télésiège en direction de Pierre-sur-Huate le plus haut sommet du massif à 1634 m. Ca donne une idée.
Vous avez également le chalet des Gentianes au col des Supeyres, une webcam dirigée vers leur éolienne pour les amateurs de snowkite très nombreux là-bas. Il y a un lien par le site du domaine nordique des Crêtes du Forez.

A +
Modifié il y a 8 ans