N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par forez63

N 75, je confirme, il s'agit bien de la ligne qui alimente P/S/H et qui est enterrée à la sortie du bois, sous la lande. Bien sûr, en cas de panne de courant ils ont ce qu'il faut pour "tourner" quand même, sécurité oblige.
Si j'ai bien compris, de la croix du Fossat-le Bechou-surplomb de Meyrand Billières- les Narses-le Thialler et la croix du Fossat avant la plongée sur les Reblats ??
Tu aurais dû ajouter le rocher de la fromagère, la font du blanc, le mont Chouvé, la Jacine et le haut des rochers de la Pause puis enfin la croix du Fossat, tu aurais été "super atomisé" pour le coup..
Je plaisante car je connais bien ces coins et, pour sûr tu as bien passé les 20 km..Bravo.
Atomisé sans doute, ça fait une bonne vingtaine de KM. je pense..
La ligne électrique (dite de Pierre sur haute) je la connais bien (à pieds en skis et même une fois en VTT). A propos de ce dernier, j'y ai pris une belle gamelle en descente pour avoir trop serré mon frein avant.
Si tu avais descendu cette ligne, assez pentue, tu aurais abouti sur une route forestière, en général bien enneigée ( entre 1200et 1300m d'altitude) à prendre à droite (ancienne piste de liaison ski de fond entre le lieu dit "chez Lire",  passant au pied du col de la Chamboite jusqu'à la route du col du Béal sur laquelle tu arrivais (à 1km env. au dessous de ce dernier) route dont tu pouvais couper 500m en prenant à droite le dernier chemin avant celle ci.
Au "pied de la Chamboite, tu pouvais aussi remonter sur la route de P-S-H et revenir au col du Béal. mais, tu connais peut-être?.
Dans ce cas tu aurais zappé les Reblats et ça aurait été dommage..
Modifié il y a 4 ans
que dire à ces amis de la Loire sinon que le plaisir est réciproque et les échanges de toutes sortes, conditions de ski, matériel, parcours etc.. sont enrichissants pour tous.
J'ai donc fait ma petite sortie sur Roche Gourgon avec les "Salomon" à Forez bien adaptés à cette neige. Par contre, ne possédant pas encore la technique de franchissement des clôtures de certains d'entre vous, j'ai un peu galéré car il y en a un certain nombre quand on veut, comme moi faire la "directissime"(raison horaire)..Par dessus, par dessous même, et parfois un passage ouvert, il me fallut en passer une dizaine pour arriver au ruisseau de Chorsin dont l'essai de traversée par erreur trop bas, pas loin de la jasserie de Gourgon, provoqua un petit bain de pied droit, le "pont" de neige ayant rompu. Je me suis aperçu après coup, au retour, que mon passage habituel était plus haut.
Ceci dit, les apparences lointaines n'étaient pas trompeuses et la dernière montée sur la roche Gourgon était complètement déneigée..
Au retour, Jacou et sa voile et un au revoir des plus amicaux.
Il reste encore de la neige dans certaines vallées comme les Reblats ou le Fossat, malgré le printemps qui est pour demain..
Rien à ajouter au CR de Forez, au départ des Supeyres, sinon que j'ai fait plus ample connaissance avec ses anciens skis Salomon de rando auxquels je m'adapte de mieux en mieux par rapport à mes Fischer (2m) à bords parallèles.
Je vais d'ailleurs remplacer ces derniers par des 180cm (également parallèles) plus faciles à diriger dans les portions boisées, tout en tentant d'acquérir votre technique de guidage de ces skis courts et à plus large surface portante, très adaptés à la neige que nous avions hier.
Modifié il y a 4 ans
Salut N75,
le Détruit (c'est vrai que ça "en jette"smile smile ainsi que "les rochers de la pause" voisins, avec Forez, nous connaissons bien ces lieux, à skis, raquettes ou crampons à glace..(ça "vaut le coup"smile mais tu as sans doute dû voir les courbes de niveau et les arbres sur la carte et, en skis, dans ce coin, en tout cas pour moi, mieux vaut monter que descendre (à la rigueur en escalier)..
Si tu avais envie d'y aller je suppose qu'il pourrait t'y accompagner..La neige y reste  longtemps..
Modifié il y a 4 ans
Ce matin, petit tour sur les pistes damées entre les Supeyres et le suc de Montchaud avec, au retour, en fin de matinée, une incursion hors traces agréable suite au léger dégel de la neige.(température +2°)
Après le soleil voilé du départ, le ciel s'est rapidement couvert en fin de matinée, le brouillard, et le vent d'ouest fort s'est levé laissant présager(sans doute) de la neige.
Auberge ouverte et accueillante..
A vous voir, et à vous lire vous me faites saliver, mais c'est bien fait pour moi, j'aurais dû m'y trouver.
Ce n'est,  j'espère, que partie remise, et la réussite de  ces journées peuvent en appeler d'autres..
La balle est dans le camp des organisateurs..
 Je ne serai pas des vôtres aujourd'hui , étant ce matin en skis de rando au col du Béal en reconnaissance d'accompagnement raquette pour demain.
Après être parti en direction du "pas de la croix" hors traces bien sûr, je suis allé sur la cote 1342 pour revenir vers le lieu dit "cave",( après déchaussage des skis pour traverser la route du col du Béal à Chalmazel) et de voir en premier lieu si le passage du ruisseau de "font noire" se faisait toujours sans problème, puis, remonté dans le bois de Bayet par le chemin (pas mal encombré actuellement) que je connais de longue date.
Quelques difficultés pour traverser plus loin sur un pont de neige étroit (déchaussage encore) le ruisseau(de font noire) qui descend de la ruine du même nom perchée en lisière de forêt.
Enfin, sortie au soleil dans la clairière de grande raie d'où je suis revenu au col avec quelques écarts( dans la poudreuse pour le plaisir), du chemin bien "battu" par les raquettes venant sans doute du gite de Chapouilloux( Loire,) proche, dans le bois du même nom..
Ballade courte pour le ski mais suffisante en raquettes pour mes amis demain matin.
Il faut en profiter, les températures annoncées vont compliquer les choses..
N75, pour ton info je randonne le plus souvent avec des fischer crown de 2 mètres de longueur et 50mm de largeur à bords parallèles. Ce n'est pas non plus l'idéal mais c'est un compromis qui me convient et me permet d'emprunter sans difficulté les pistes tracées quand j'en rencontre, ce qui peut être reposant parfois.
Le problème, à l'usage, est qu'ils sont trop longs pour ma taille (1m66) et difficiles à guider dans les portions boisées. De plus, dans les pentes accentuées, il me faut "converser" quelquefois, pour couper la vitesse.
1m85 me conviendraient sans doute mieux et seraient plus faciles à guider pour ce que je fais, quitte à perdre un peu de "rendement" dans les traces..
De plus, les carres commencent à être arrondies, et, dans certain talus (mauvais choix de passage de ma part,) j'accroche mal (Forez en a eu la vision hier).