N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par forez63

Bienvenue à Florent sur le site.
 Je pratique depuis longtemps dans le Forez le ski de rando mais aussi la raquette et je choisis en fonction de l'enneigement, épaisseur, qualité de la neige, et mon envie du moment.
 Quant au matériel, je ne suis pas un expert et laisse à d'autres, sur le site, le soin de te conseiller mais en ce qui me concerne (rando nordique) j'emploie des skis assez basiques, et ça me va très bien. Avant tout il faut distinguer, mais tu le sais sans doute, les 2 types de "rando", à savoir la nordique et l'alpine, cela, en fonction du  profil  où tu penses pratiquer, le matériel n'étant pas le même. 
Ce vendredi 6 avril j'ai opté pour la raquette et la direction du col de Chansert.(1236m) où je chaussais pour prendre la petite route, enneigée au début, qui va en direction du mont Chouvé. Plus haut, dans le premier grand virage je quittais celle ci pour suivre dans le bois de grandes éclaircies enneigées jusqu'à quitter celui ci pour, par le coté nord, arriver en haut des "rochers de la pause". De là, continuation en direction du point culminant (haut de la montagne de Monthiallier, 1557m).
 La descente dans le vallon de "la Jacine" rendue difficile par le manque de neige, sinon les chemins creux qui en avaient encore un peu, m'amena sur le chemin d'accès à la jasserie dont le fossé tout du long en avait encore, jusqu'au bois et son bon enneigement. Je vis, en descente, des traces de ski "fossilisées" selon l'expression, de "Forez" datant de quelques jours,ainsi que celles d'un véhicule n'ayant pas réussi à monter et, alternant le très bon et l'enneigement limite, je revins au col. Température 7°, vent fort de sud.
Modifié il y a 1 an
Au col de CHAMBOITE,, à l'entrée du "chemin des sangliers", en effet, j'ai vu la congère (et toi aussi sans doute) plus chargée, à tel point que le creux sur la photo est pratiquement comblé, avec une corniche assez conséquente formée par les vents d'ouest, et qu'il faut aborder prudemment..
Si mes souvenirs sont exacts, Il y a eu, il y a pas mal d'années le décès accidentel d'un jeune enseveli dans une coulée à cet endroit!!
Quelqu'un en aurait-il entendu parler parmi nos amis de la Loire?
Au plaisir partagé de s'y rencontrer.
 Cet hiver, bien qu'officiellement clos, peut encore nous réserver des surprises en matière de neige..
Modifié il y a 1 an
Ah oui. Bien belles photos. En particulier celle de la "grande congère" du col de la Chamboite sauf erreur?
Pour les amateurs de neige pas trop exigeants, il en reste encore un peu..Ce jeudi après midi avec de la famille nous sommes partis des "Supeyres" (en raquettes) en direction de la plantation "de Ceylard" dans la neige damée encore épaisse en dehors de quelques mètres sur le haut. Tout d'abord le long de la plantation, puis en dehors dès que possible, puis l'entrée dans les incontournables "bruladis", la traversée du bois, et, après la vue sur l'EST à l'aller, nous avons, plus loin, pris direction OUEST, en empruntant en descente (juste dans l'axe du Puy de Dôme) un pare feu gavé de neige qui nous a conduit, plus bas, à déchausser dans une tourbière déneigée, avant de reprendre la bordure nord de la plantation et de revenir le long de celle ci à notre point de départ. A notre arrivée, partait, ski de skat aux pieds un mordu de la glisse qui a dû "piocher" pour monter jusqu'à l'EST de la plantation car, toute cette partie, au soleil, était bien molle. Par contre, à l'ombre, la neige était correcte..
Un petit tour au col du Béal en ce mardi après midi. Parti sous une neige tombante humide, je suis revenu sous une bonne pluie poussée par un fort vent d'ouest. Neige assez bonne pour la glisse et en quantité suffisante. Mon circuit m'a conduit jusqu'en vue de la "montagnette" en empruntant des pistes, bois ou chemins divers, et surtout une bonne incursion dans la "petite Laponie" très bien enneigée.
Pradeaux vendredi
Modifié il y a 1 an
 Salut J.C. J'espère que leur nombre n'est pas trop en diminution comme malheureusement d'autres espèces..Quant à moi, ayant vu, ce vendredi matin, une petite poudrée sur le Livradois, j'ai pris la direction des Pradeaux. Chaussant sur 3cm de fraîche, derrière l'auberge, puis le "pied" du barrage, j'ai rejoint les pistes qui en ont encore du fait du compactage. De là, hors traces dans des éclaircies, des clairières bien enneigées, le grand pré de Fayevie, le suc de Montchaud, la route forestière jusqu'au dessus du pré de la Marion, ou il m'a fallut déchausser, les quelques 3cm tombés étant tout à fait insuffisants..Vent nul et -3° au départ. 
C'est vrai que des Supeyres en direction nord ça ne semble pas possible. Par contre, la plantation de Céylard est encore bien enneigée, et accessible sans déchausser. Ce matin je suis parti par la bosse direction ouest, et, en évitant le tracé traditionnel (piste direction croix de Pialoux sur le haut), je suis, hors traces, allé au maximum enneigé. Par contre j'ai dû me rabattre plus loin sur celle, venant des Pradeuax qui longe le bois coté nord, en tout cas pas loin des traces de skieurs mais en les évitant autant que possible tellement c'était bon en dehors. Plus loin, après la descente, et un faux plat, j'ai pris à gauche, en montée, une coupe d'éclaircie qui m'a amené à la piste de "descente de la plantation", je la pris à droite un moment, puis une autre coupe montant au coeur de celle ci. Au plus haut j'ai, au jugé, profité de la moindre éclaircie pour monter en lisière nord puis jusqu'à son extrémité afin de la contourner par l'ouest, difficilement faute de neige (il a fallut déchausser) pour y entrer à nouveau plus loin, redescendre dans des clairières et dans une neige agréable. Finalement remonté au jugé dans le bois je finis par les inévitables "bruladis" avant de traverser la piste de "fond" pour revenir hors traces à mon point de départ. C'est mieux que rien mais on est quand même un peu enfermé dans un petit périmètre. Ceci dit, avec -6° au départ et un très fort vent de nord que j'ai pris en pleine figure au retour, l'abri des bois était le bienvenu
Pas un "chat" au cours de ma petite rando mais pas mal de traces d'animaux.
Modifié il y a 1 an
Bien belle vallée que "les Reblats"smile. A défaut, son accès étant difficile, je me suis rabattu, en ski de rando, ce lundi matin sur le col des Supeyres, en direction de Prabouré. La neige est très bonne, 2 à 3 cm de fraîche sur la vieille, il en reste suffisamment pour s'amuser, sauf qu'il m'a pris l'envie d'aller voir "haute vallée", ce qui n'était pas évident à priori, question enneigement. Départ direction sud en dehors des pistes et en longeant ce qu'on appelait "la grande congère" ou passait autrefois une piste de ski de fond, je profitai de toutes les plaques de neige jusqu'au bois Balayoux, franchis le petit "ru" et, de plaques en plaques toujours, (avec un peu d'herbe ou de bruyère malgré toutsmile) jusqu'au dessus de "haute vallée", photographiant au passage les vestiges (blocs en béton) d'une des pistes de descente abandonnées de longue date. J'arrivais à la belle hêtraie près du refuge du "SHF"(sports d'hiver Foréziens) en vue des pistes de Prabouré. De là, J'obliquais à l'ouest sur la bordure Est de la "grande plantation" dont je suivis un moment les pistes avant de prendre une éclaircie dans le bois. Encore les pistes, bien enneigées puis les bois à nouveau, et le détour presque obligé par les "bruladis" et son paysage lunaire ( en dehors de la neige). A nouveau les pistes, puis hors, dans une très bonne neige pour revenir sur le col par la dernière butte (1396m) qui le domine.
Modifié il y a 1 an