N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par marcolino

Sinon, il y a le réchaud de secours m71 de l'armée suisse, des clones civils, voir de la pâtes pour réchaud à fondue (c'est courant par chez nous). C'est une boite fermée avec de l'alcool solidifié dedans. Cela chauffe plusieurs heures et permet de chauffer de l'eau ou un repas. Tu peux l'oublier au fond du sac ou dans le coffre de la voiture pendant des années, il te servira le jour où tu en auras besoin. Par contre, je n'essayerais pas de faire fondre de la neige pour quatre….
Hem, si tu montes pour descendre, pourquoi ne pas rester avec ton matériel de randonnée alpine ? Chasseral, Mont-Tendre, Reculet, pas mal de sommets se prêtent à des itinéraires de type montée-descente. Surtout, si tu viens de l'alpin, la tenue de n'importe quel matériel de SRN, y compris les Crispi Savartisen, va te paraître, heu, dirons-nous, suprenante. Teste avant toute chose, sinon tu vas au-devant d'autres déconvenues.
Un mètre de poudreuse, c'est quand même rare dans le Jura, actuellement, entre le vent et le soleil, cela se tasse rapidement par endroit. La semaine dernière, entre les Bayards et la Brévine, j'ai brassé pendant 6 heures pour parcourir une douzaine de kilomètres dans la forêt. Mais ni la distance, ni le temps n'ont d'importance, ce n'est pas de la compétition. Aujourd'hui, j'ai parcouru une plus grande distance, mais je me suis comparativement un peu plus emm… sur la fin, parce que j'avais oublié un fart chaud (on ne rit pas!). Mais au final, je ne regrette aucune de ces deux sorties.
Il y a toujours le train de nuit Bâle-Hambourg, puis Copenhague, Stockolm, (Boden C), Abisko
Le gros problème, c'est l'ICE entre Hambourg et Copenhague, qui est un train court d'une seule rame, pour pouvoir le charger sur le bac, donc il est bondé et donc pas évident avec beaucoup de bagages.
Perso, si je n'ai pas de bonne correspondance, je h'hésite pas à faire un détour ou à séjourner quelque part. Le voyage en train ne doit pas être vu comme une punition ou une perte de temps vis-à-vis d'autres moyen de transport, mais l'occasion de découvrir des endroits ou des gens improbables, avec le risque que parfois cela foire complêtement. Mais je n'aime pas trop l'aspect très prédictif et aseptisé de l'avion. Si ne n'est pas ton cas, prend simplement l'avion.










A défaut de pouvoir s'accorder sur le nom et les limites de massif, une carte avec les différants itinéraires est aussi pas mal :

Skitour:

c2c:



Ce qui pose problème à certains est la distinction entre France et reste du monde (Étranger), pas le découpage des massifs, éternel sujet de débat. Personnellement, je classerais encore le Canada dans Outre-mer, pour les punir d'être aussi loin smile et aussi, par souci de clarté,  France par la Grande Nation, comme on dit par ici smile, ainsi que je rajouterais le qualificatif petit devant Suisse, pour leur manque flagrant d'ambition.
Une idée serait de laisser la voiture à La Noiraigue, de monter au Creux du Vent, direction Sainte-Croix, les Fourgs, Les Verrières, La Brévine, (La Sagne), Pont-de-Martel. Une autre, au départ de la Cure, de faire le tour de la vallée de Joux, via Le Pont, Jougne, Le Risoux, le Brassus. J'aime bien aussi traverser les chaînes, mais c'est plus sportif.
Le mieux est d'attendre le dernier moment, et de planifier en fonction de la neige et de la place disponible en gîte/hôtel, cela force à faire preuve d'un peu d'inventivité smile
Par contre, en hors piste, j'éviterais de traîner une pulka, il y a de nombreux murs en pierre sèche + barbelés à franchir.
Tu peux aussi continuer après le col de Crozet sur le Grand Crêt d'Eau et descendre sur Bellegarde (train). Il y a aussi un bus qui désert la vallée de la Valserine de Bellegarde jusqu'à Mijoux. De Bellegarde, sans problème en train pour Genève et retour sur a vallée de Joux.
Modifié il y a 5 ans
Il y a aussi skirando.ch.J'ai rentré quelques itinéraires avec la mention ski de fond possible. Et encore gpsies.com, openrunner.com et plein d'autres, chacun avec leurs avantanges et inconvénient.

Sinon, un premier pas serait de géoréférencer les itinéraires sur une carte, comme le fait outdoorseiten.net/ ou ut.no
Modifié il y a 5 ans
J'ai testé les bêtes ces jours. Grosse pluie, 50 cm de neige fraîche humide sur un fond complètement pourri, grosses chaussette dans des bottes caoutchouc et poncho de pluie. Oui, faut être motivé, mais c'est quand même fun ces engins.
Modifié il y a 6 ans
Ben, la vidéo est en ligne depuis 5 jours, une éternité à l'ère de twitter ;-)
Modifié il y a 6 ans