Tous les messages créés par marcolino

Cela existe les bâtons de ski de fond télescopiques…
Modèle Swix (ou Åsnes ?), plié env. 90cm, au plus long 150cm, dotés de larges paniers… Comparé à des cannes en carbone, c'est lourd, mais autrement plus agréable pour télémarker.
Essaie de skier avec des cannes de ski de fond, et tu comprendras pourquoi pas mal de skieurs ont cette attitude un peu empruntée sur les vieilles photos de ski.
Modifié il y a 10 ans
Régis Cahn a écrit:
Parce que tu te satisfait de ce que tu as… sans connaître un ski sans écailles comment juger ?

Régis, qu'est-ce qui te fait dire que je ne connais pas les skis à écailles ? Depuis le début de la saison, je skie, entre autres, des Atomic Rainier, à écaille, sur des profils aussi différent que les larges vallées jurassiennes ou des sommets alpins à plus de 3000 m.

Et bien franchement, sur des profils alpins, l'intérêt des écailles est faibles : pas assez crocheur en montée, il faut de toute façon presque toujours monter avec des peaux, et gênant à la descente. Outre le bruit engendré, la glisse est moindre. De plus les écailles sont délicates (difficile à réparer) et farter des écailles… Enfin, on peut tout faire avec n'importe quel ski, mais si la glisse et la performance sont primordiale, à mon avis on peut dire adieu les écailles.
Modifié il y a 10 ans
Pour les ceusses qui comprennent le germain, il y a outdoorseiten.net, en particulier le forum -30°C - Das Winterforum, assez axé sur la Scandinavie et la Finlande.

Moins actif, mais sympa le Fjällforum de www.fjaellwanderung.de
Modifié il y a 10 ans
La Suisse possèdait de nombreux fabricants de ski, une trentaine, qui ont tous fermé vers la fin de années nonantes : Attenhofer, Authier, Schwendener ou encore Streule. Seul a survécu Stöckli. Depuis quelques années, Movement a réussi a se faire une petite place.
Pour les skis nordiques je ne pense pas qu'il y ait jamais eût de fabricant.


Je pense que tous le monde connait gpsbabel l'outils ultime qui permet de transformer n'importe quel format GPS vers n'import quel autre…
Modifié il y a 10 ans
Les demi-peaux permettent de s'affranchir du klister, au besoin. En fait, je suis assez séduit par le système proposé par Åsnes.
Modifié il y a 10 ans
Oui, mêmes motivations, trop de monde partout, en tout temps. Alors j'invente mes itinéraires, trop plats pour les alpins, trop long pour les marcheurs. Et en fait, comme cela, il y a encore un peu de place.
Modifié il y a 10 ans
Un profile peu être intéressant pour donner des statistiques fiables sur un itinéraire, mais cela n'est pas indispensable.

Sinon, je prends souvent un GPS en balade (en fait un dataloguer, sans écran), non par pour m'orienter, mais pour savoir par où je suis effectivmement passé dans le but d'améliorer mon orientation. Le gros problème des GPS actuels en particulier, et de l'électronique "nomade" en général, est la durée des batteries.



Vous avez déja essayé de décoller
une vignette suisse d'un pare-brise ? :lol:

Oui, sans problème avec un foehn (sèche-cheveux pour le reste de la francophonie) :-)
Modifié il y a 10 ans
Le Geodatenviewer date un peu…

Pour admirer le swiss shading, utilisez le géoportail de l'administration fédérale.

Manigod, les Aravis sud, que de souvenirs…
Modifié il y a 10 ans
Les ski à écailles ne sont pas plus performants que les ski à farter, loin de là. Les skis à écaille sont censés être plus faciles d'accès pour des débutants, c'est tout. Le ski de fond dans nos contrées alpines est un loisir, en Scandinavie, c'est une culture.

Franchement, dans les Alpes, ou l'on a tendance à monter pour descendre (!), je ne comprendrai jamais un gars (ou une fille) qui prétendrait se faire plaisir à la descente avec des ski parabolique à écaille (comme les Madhus en test).

L'alchimie de la neige et du fart est passionante. Le fart permet aussi d'engager la conversation avec des inconnus, de se fâcher directement avec eux ("Ah, je comprend, vous êtes en Swix !"smile et d'en discuter pendant des heures. Cela donne aussi l'impression de faire partie d'une élite qui détient le secret et d'avoir une excuse à disposition en cas de mauvaise forme ("j'ai pas le bon fart"smile.

Donc oui, c'est fart c'est bien.
Modifié il y a 10 ans
Avec des skis aussi long et des chaussures aussi basses, le blocage du talon est le cadet de mes soucis et n'apporte rien.
Modifié il y a 10 ans