Tous les messages créés par marcolino

Oui, ils se ressemblent étrangement, même lignes de cote, mêmes longueurs disponibles, même poids, même noyau (densolite/densowood).
Modifié il y a 10 ans
J'ai pas mal tourné avec les Atomic Rainier cette saison. Léger, mais très (trop) souple à mon avis.
Modifié il y a 10 ans
Cela ressemble à un proto de 7tm, non ?
Modifié il y a 10 ans
Aïe, quatre brins, c'est parti pour les emmerdes…

Comme tous le monde, j'ai cédé pendant quelques années à la mode des bâtons télescopiques (2 et 3 brins), avec tous les problèmes possibles et imanginables : brins brisés, tordus ne coulissant plus, systèmes de fixation cassés, ne bloquant plus, etc. De guère lasse, je n'utilise plus que du non-téléscopique, moins cher et plus solide, et pas forcément plus encombrant.
Avec les bouts épars des tous mes anciens télescopiques, j'ai pû m'en reconstituer une ou deux paires de bâtons, solidement fixée au scotch.

Sinon pour ton problème, ce qui peut aider un peu, est de donner un coup de tringle à fusil (brosse en bronze) dans l'intérieur des tubes pour éliminer les oxydes et la poussière. De même, bien nettoyer les pas de vis à la brosse métalique et évent. les graisser un peu.
Modifié il y a 10 ans
Et comme technique de descente, ne pas oublier le balais sorcière, inestétique (quoique) , mais diablement efficace et relativement facile à maitriser.
Modifié il y a 10 ans
- Elle ne skie pas bien et a trouvé un moyen de se faire tout de même remarquer ?
- Elle a simplement oublié l'autre ski à la maison (à la voiture)
- Elle n'arrive plus décoller ses peaux.
- Elle a confondu fart de glisse et klister (ou un truc du genre)
- Elle a abusé de la Chartreuse et n'arrive plus remettre son ski

Enfin, pourquoi devrait-il y avoir une raison ? Toujours ce travers occidental qui cherche une explication à toute chose.
Modifié il y a 10 ans
Avec 2 cm de neige, il faut quand même oser…

À défaut d'habiter le Jura ou le Vercors, à Berne, il y a depuis décembre 5-10 cm de neige au sol, ce qui est assez exceptionel. Donc le soir, je peux faire quelques tours dans le parc derrière chez moi ou dans la forêt.
Sinon, à la pause de midi, j'ai pris quelques fois le funiculaire pour monter au Gurten (858 m).
Autre entreprise de plus grande envergure, en sortant du boulot, un bus me monte en 10 minutes à Zimmerwald,
superbe plateau dominant la vallée de l'Aar. Voilà pour les aventures skis aux pieds depuis chez moi.
Modifié il y a 10 ans
Bon, moi je joue hors-catégorie… Je suis en Suisse-alémanique et je n'ai pas de bagnole. Donc je fait toutes mes sorties en train et car postal. De décembre jusqu'à fin mars, aucun problème d'accès. Plus tard dans la saison, il faut commencer à ruser ou passer au ski de montagne.

Photo : Attente du car postal devant l'hospice du Simplon.
Modifié il y a 10 ans
Aïe, les Aravis avec une pulka, cela me semble ambitieux ! J'y ai trainé mes skis (de rando) un bon bout de temps, et c'est malplat-.
Pourquoi pas un parcours dans le massif des Bornes, entre la Montagne de Sous-Dine, le Parmelan, le plateau des Glières et les Rochers de Leschaux ? L'avantage, c'est aussi plus continu, plus sauvage (pas de remontées mécaniques.
Ou pour vraiment rester dans les Aravis, un tour de la klippe des Annes, du style aller par le col des Annes (ou de l'Ouletaz), Le Reposoir (ou Romme) et retour par le col de la Colombière (fermé en hiver) et le Roc des Tours.

Sinon, essaye du côté du désert de Platé, montagne Noire de Pormenaz, Pointe d'Anterne ou vers Samoens (secteur des Dents Blanches), c'est nettement plus tranquille.
Modifié il y a 10 ans
Je ne connais pas tes chaussures, mais elles ont l'air bien rigide. Franchement, je ne sais pas si c'est une bonne idée
de les monter sur des Stubai Freeheel ou de Hagan X-Trace, plutôt prévues pour des chaussures plus souple (flexions au niveau de orteils).
Mieux vaut peut-être s'orienter vers des fixations alpines, style Emery Chrono (ou Fritschi FT-88 pour les adeptes du costaud). Mais c'est une approche alpine.
Le hic, c'est qu'avec une semelle rigide, le point de rotation de la fixation sera situé devant les orteils, comme en rando alpine, et non en retrait, comme en ski de fond (ou télémark).

Les Stubai Freeheel semblent fragiles : retours d'expérience vu sur ce forum et sur outdoorseiten (en Allemand).

Les skis de fond paraboliques, cela se trouve facilement (Atomic, Fischer, Hagan), c'est même la mode en ce moment. Quand aux skis à écailles, pas de problème, la quasi totalité des skis de fond (de randonnées) vendus en dehors de Scandinavie sont avec écailles.
Modifié il y a 10 ans