N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par sagger

Je crée ce post pour détailler une série de problèmes m'ayant un peu embêté sur une paire de chaussures Fischer BCX6 achetée au vieux Campeur au début de l'année.

Problème N°1

Je chausse habituellement du 43/44, et j'ai pris la paire en 44. pour tout dire, à l'essayage, j'ai même hésité un brin avec le 45. Normalement donc, la chaussure est assez ajustée à mon pied.
J'ai un problème avec la semelle de propreté qui est posée au fond de la chaussure gauche: lors de la marche, elle a tendance à glisser progressivement vers l'arrière de la chaussure, donc la partie arrière de la semelle remonte le long du talon et je finis au bout de quelques heures avec un décalage problématique, car l'avant de la semelle est sous la pliure des orteils et l'arrière est au niveau du talon d'Achille, créant deux zones de frottement assez ampoulogènes…

–> solution provisoire: serrer un peu plus le laçage au niveau du coup de pied.
–> solution définitive: j'envisageais de coller la semelle, de la punaiser, ou carrément d'en changer pour une plus épaisse. Si quelqu'un a essayé avec succès, faites m'en part!

Problème N°2

La chaussure a une construction mixte avec des pièces en plastique plus dures. Au niveau du tibia droit, l'extrémité du collier en plastique m'a causé une douleur marquée pendant les 100 premiers kilomètres.

–> solution: serrer beaucoup plus les lacets et la sangle velcro de serrage du collier au niveau du tibia, pour maintenir la jambe mieux centrée dans la chaussure. c'est efficace.

Problème N°3

Au bout de dix jours d'utilisation, il m'est arrivé un pépin fâcheux: la chaussure gauche s'est ouverte à l'avant. La semelle extérieure en plastique s'est décollée du parre-pierre et du reste de la chaussure, sur une grosse demi-douzaine de centimètres. J'ai bien cru devoir arrêter là mon trek et rentrer piteusement à la maison avec ma chaussure béante… C'est un problème auto-entretenu, car comme on n'a plus aucun contrôle sur le ski on se casse plus la gueule, et à chaque fois qu'on veut transmettre un mouvement au ski ca requiert un effort considérable sur la chaussure dont le décollement continue ainsi de plus en plus profondément…

–> solution provisoire: recoller la chaussure avec une bonne colle résine+durcisseur. A la première chute, ça a lâché.
–> solution efficace: utiliser une cordelette en nylon pour resolidariser la semelle à la chaussure, au niveau des orteils. Faire plusieurs boucles nouées autour du pied. Recouvrir la cordelette de plusieurs épaisseurs de chatterton solide pour la protéger des cisaillements engendrés par les rails de la fixation NNN-BC. J'ai scié un bout du rail de la fix pour limiter la gène au mouvement de la chaussure. Cette "5-minute emergency down-the-hill field repair" comme l'a baptisée le gars avec qui on l'a mise en place, a tenu pendant les cent derniers kilomètres (et tient encore)

Est ce que quelqu'un a connu des problèmes de cet ordre sur des chaussures quasi-neuves? Je vais aller les rendre cet après-midi, je vous tiendrai au courant.
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 8 ans
Salut,

d'expérience, compte entre 50 et 60 grammes de gaz par personne et par jour pour toute la consommation d'eau. Ce chiffre est valable en considérant que tu ne gâches pas de gaz pour des raisons comme:
- rejet d'eau de cuisson chaude (des pâtes par exemple…smile
- cuisson prolongée dans de l'eau chaude ou bouillante
- vaisselle ou toilette
Ca devrait te donner environ 3 à 4 litres d'eau chaude par personne et par jour.

Utilise de préférence des cartouches avec autant de propane que possible, comme des coleman ou des primus.

Si tu mets la main sur des grosses cartouches avec 450gr de contenance, il t'en faudra 3 pour ta balade.

Dernier conseil: prends un peu de marge de sécurité au cas où tu boives, manges ou chauffes plus que moi smile
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans
Salut yahel, bienvenue parmi nous!

je connais bien le problème, portant aussi des lunettes de vue… eh bien pour le sport je suis passé aux lentilles (jetables, quotidiennes).

Sans faire de pub, j'ai testé mon modèle habituel one-day acuvue oasys de J&J, jusque -10° pas de soucis.

Avec des lunettes de protection solaire par contre, je n'ai jamais eu le moindre problème. Tu parlais de lunettes de vue ou de solaires?
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans
Salut,

pour avoir fait la Kungsleden Abisko-Kiruna dans le sens sud-nord en 2006 (mais en été), je ne vois pas ce qui peut être contre-indiqué là-dedans. Il y avait d'ailleurs autant de gens qui la faisaient dans ce sens que dans l'autre.

Au niveau dénivelé, c'est même sans doute mieux car on évite de grimper fort le premier jour pour sortir du parc national d'Abisko… ca grimpe cependant plus raide pour passer le Tjäkta Pass quand on arrive du sud, de mémoire.

Après, si tu ne comptes pas bivouaquer, vérifie que ca ne te complique pas la vie au niveau de l'éloignement des refuges.

As tu lu les récits publiés sur le site?
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans
Salut à tous,

merci pour le lien vers le site du CAF, l'exercice est clair et très utile. Je viens de refaire le même avec un ou deux points que j'avais enregistrés pendant une rando, et maintenant je comprends l'intérêt du GPS smile

Ayant une bonne expérience de la rando, sachant naviguer avec la combinaison carte + boussole, je voulais élargir cette discussion vers un sujet un peu plus vaste en fait: quelle est l'utilité du GPS dans l'orientation?

Partant du principe que l'orientation sert à:
- savoir où on est
- savoir d'où on vient
- savoir comment aller là où on veut se rendre

Il me semble que le GPS va servir d'appoint, ou de substitut temporaire, à la combinaison carte + boussole (+ altimètre éventuellement) en permettant à n'importe quel moment:

- de nous donner les coordonnées de notre position, directement affichée sur le fond de carte du GPS, et reportables sur une carte papier compatible; donc de savoir où on est
- d'enregistrer notre parcours, donc de nous afficher/donner les coordonnées des endroits par lesquels on est déjà passé
- de nous afficher le cap à suivre vers un point préenregistré dans le GPS, que l'on veut atteindre


Je me fais cette réflexion car j'ai acheté un GPS (le même modèle que Francois, un Etrex vista hcx) dans l'optique de pallier ma carte si celle ci devait devenir inutilisable :

- carte détruite ou perdue
- impossibilité de se repérer à cause de la visibilité dégradée (nuit, pluie ou brouillard important)
- j'ai été trop gourmand et suis sorti de la carte…

Dans le contexte de rando sur plusieurs jours, le GPS va me servir essentiellement à relever ma position toutes les heures ou deux, vérifier que je ne m'écarte pas trop de ma route et éventuellement guider ma progression vers le refuge le plus proche en pleine tempête…

Y a t-il d'autres façons d'utiliser son GPS? Est ce que j'ai bien compris l'intérêt du truc? Quels sont vos avis là-dessus?

Merci à tous!
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans
Une marmotte?
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans
Salut François, et bienvenue sur le site!

Je comprends très bien ton objectif, car je le partage: le raid nordique m'attire depuis quelques années. On a eu à peu près la même démarche avec un an d'écart: commencer par tester un peu le matos sur un jour ou deux, ensuite se tester en conditions hivernales dans le Vercors, avant d'envisager de partir plus loin, plus longtemps..

J'ai traversé le Vercors en autonomie l'hiver dernier. J'y suis retourné ces derniers jours et suis rentré hier. Je peux te dire deux choses:
- partir faire cette traversée avec terres oubliées me semble une très bonne idée
- la neige commence à peine à s'installer sur le Vercors, donc il n'est pas du tout trop tard pour y aller! A moins d'avoir d'autres impératifs, je t'encourage très vivement à y aller dès cet hiver!!

Je rejoins Régis et trouve que ton approche est à la fois progressive et ambitieuse, je la trouve donc très positive (peut-être parce que je m'y reconnais aussi?)

Tiens nous au courant sur ton inscription chez Terres Oubliées (ou autres!)
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans
Salut,

de mon côté on est en préparation avec Walle pour une expé de trois ou quatre semaines au printemps.

L'objectif n'est pas encore défini, mais notre premier choix se porte sur une traversée Nord-Sud de l'Islande en ski-pulka, il y a une discussion dédiée à ce projet sur le forum.

Ca représente une beau challenge, et si certains se sentaient de rejoindre l'aventure… :-)
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans
J'ai eu une réponse de vercors-gtv qui m'invitait à contacter l'office du tourisme à DIE.

Il existe un service de navette-taxi à la demande, mis en place par le conseil général, qui permet de se rendre de DIE au col du Rousset.

Le principe: téléphoner à l'office du tourisme de DIE, 04 75 22 03 03, au plus tard 24h avant votre arrivée, pour réserver le taxi.
Il vous prendra à la gare de DIE en correspondance, avec départ immédiat vers le Rousset (pas le temps de flâner en ville pour faire des courses). Il faut laisser au chauffeur son billet de train, ou une photocopie de son billet de train, car il en a besoin pour se faire rémunérer par le conseil général.
Le service fonctionne de 6h à 21h tous les jours de l'année sauf les dimanches et jours fériés.

Tarifs indicatifs: pour le col du Rousset, 2.5€/personne; pour le plateau de Beurre, 5€/personne.

Il existe aussi une navette avec des horaires réguliers circulant les mercredi, samedi et dimanche à partir de Janvier, y compris pendant les vacances scolaires de la zone drômoise.



Je publie ces informations à titre indicatif, toute erreur ou omission m'étant directement imputable. Contacter l'OT de DIE pour plus d'informations. Merci à eux et à Didier Lalande pour ces infos!
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans
Merci Régis, en effet les options semblent limitées entre taxi et taxi… tant pis, à trois ca reste rentable, mais si on avait chacun une pulka ca deviendrait vite limite smile

Pour l'enneigement, on verra un peu avant le départ où on en est, et on avisera en fonction, skis ou raquettes… espérons que le redoux ne dure pas trop!

J'ai envoyé un mail aux gars de vercors-gtv pour leur parler du problème d'accessibilité, je publierai la réponse ici.



Nicolas, merci pour l'url de transisere, leur pdf avec les horaires des lignes est bien pratique. Je note l'absence de liaison directe (sauf le dimanche) Correncon –> Grenoble, on réservera à l'avance !!

j'ai envoyé un mail aux gars de vercors-gtv pour leur parler du problème d'accessibilité, je publierai la réponse ici.
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans