N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par sagger

Salut mtriclin, salut Régis,

après ma traversée en solitaire du mois de mars dernier, je reviens dans le Vercors avec mon frère et un ami, mais ce sera entre noël et la saint-sylvestre, calendrier oblige…

On ne pourra sans doute pas la faire ensemble, mais on peut quand même réfléchir à un problème commun: l'accès à la GTV en transports en commun, puisque tu dis vouloir les utiliser autant que possible, comme nous!

Je voulais faire la traversée cette année dans le sens sud-nord, entre le Rousset et Corrençon.

J'avais pensé, pour venir (de Paris) prendre un TGV jusque Valence, puis TER jusqu'à Die, et là… ? Mystère! Comment est ce que je fais pour monter sur les hauts plateaux?

Pour le retour, depuis Corrençon, il y a des bus qui descendent des stations de ski nordique vers la ville, de là jusqu'à Villard de Lans, de là grenoble et puis TGV… mais il y a peut-être mieux, et plus rapide?

mtriclin, ce sera aussi ton itinéraire?

Régis, et puis tous les autres Isérois, vous avez des tuyaux?
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans
Oui comme dit Vincent, ca dépend aussi du gabarit du skieur… et de son niveau aussi, vraiment pas bien haut en ce qui me concerne S^i

Lorsque j'évoque une limite de poids vers 12-15kg, il s'agit de ma limite perso, je pense qu'avec de la bonne neige, du bon matos et surtout un bon niveau ca varie beaucoup.
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans
Salut,

pour ma part j'ai commencé le ski de rando nordique avec sac à dos. Je partais bivouaquer sur un week-end, et j'avais un sac aux alentours de 20 kg. C'était vraiment une galère extraordinaire! Le sac me déséquilibrait en permanence, en montée comme en descente. C'est seulement en plat que ca allait à peu près.

J'ai fait une traversée du Vercors sur cinq jours, avec pulka ce coup-là, et c'était le bonheur. Même les passages un peu techniques et un peu raides étaient moins difficiles avec la pulka, parce qu'elle déséquilibre beaucoup moins que le sac!

De plus, je suis assez lourd, et rajouter encore du poids sur mes épaules me fait un peu trop enfoncer quand la neige est molle.

Donc je conseille de prendre la pulka à partir d'un certain poids (plus que volume), pour moi au dessus de 12-15 kg ca n'est plus gérable. Plus le terrain est plat et la neige dure, cependant, et plus cette limite est haute.

Faut juste faire attention à l'état du terrain, si le manteau neigeux n'est pas suffisant, la pulka va morfler.

Pour ce qui est du sac à dos, en effet avec la pulka c'est pas nécessaire de garder un gros sac sur le dos. 30 ou 40 litres, c'est très bien!
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans
Salut,

j'ai trouvé les récits d'un gars qui a essayé de traverser la calotte du Vatnajökull en solo à trois reprises. Ce qu'il raconte est assez intéressant sur les conditions météo qu'on risque de rencontrer en Islande…

http://www.soloice.com/
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans
Salut Walle,

j'ai l'impression en effet que mon message privé n'est pas arrivé… merci de poster ici, ca le confirme!

Je te disais dans le message qu'il fallait qu'on en discute, mais que le projet me tente.

On peut peut-être discuter par mail de nos envies respectives et continuer à poster ici sur le fil ouvert sur l'Islande dont tu parles (et que je lis)?


Au plaisir de te lire
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans
Salut Walle!

c'est un beau projet, je t'ai envoyé un message pour en discuter par mail.

Pour ceux qui connaitraient, en Islande, il y a deux choses qui me font un peu peur:

- les tempêtes à décorner des boeufs (j'ai lu sur le net qu'une expé avait du abandonner la traversée quand leur tente avait été écrasée par le vent)

- à l'inverse, le manque de neige au mois d'Avril, soufflée dans l'intérieur et fondue vers les côtes

Est ce que quelqu'un pourrait me rassurer (ou pas) sur ces deux points?
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans
Bonjour,

j'ai en projet une expé en région polaire au début de l'année 2010, les dates ne sont pas encore fixées mais je pensais partir trois ou quatre semaines entre février et avril. Je préfère ne pas tenter ce genre d'expé en solo pour l'instant, donc si quelqu'un est intéressé, ou si je peux me joindre à un groupe déjà constitué, ce serait top :-)

Pour la région, pas d'idées précises, scandinavie, canada/nunavut,…

Sur ma carte de visite d'explorateur, pour l'instant pas grand chose en nordique, simplement une traversée du Vercors l'hiver dernier et quelques raids à la journée. Depuis Paris, c'est pas facile !!

quelques images et récit sur :
http://www.mondesauvage.blogspot.com/

Si vous êtes intéressés, ou si vous avez vent de quelque chose en préparation, n'hésitez pas à poster.

A bientôt!
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 9 ans
Bonjour!

Ca fait un petit moment que je suis ce forum, sur lequel j'ai appris énormément de choses sur le ski de rando nordique. Je remercie tous les participants grâce auxquels lorsque je vais dans un magasin, j'en sais parfois plus que le vendeur sur son matos, profitant de votre expérience à tous!

Je poste aujourd'hui parce que j'ai commencé à pratiquer le ski de rando nordique cette saison et je voudrais faire un premier bilan et vous demander des avis et des conseils avant d'aller plus loin.



Pour commencer, quelques mots sur moi et mon projet: j'ai 26 ans, j'habite Paris, et depuis tout petit je rêve d'exploration et de nature sauvage. J'ai sans doute trop lu de livres d'aventuriers… :-D
Depuis quelques années, j'ai commencé à faire des randos à la belle saison, en autonomie: dix jours sur la Kungsleden, une semaine dans les Highlands en Ecosse, une semaine sur le sentier cathare dans les pyrénées, un mois en Grèce…
Au menu, camping sauvage, provisions pour bivouac, bains de rivière et grand bol d'air.

Amoureux de tous les environnements et éclectique, j'ai plein de rêves tous un peu plus fous les uns que les autres, et notamment des rêves de glace, de désert blanc et de pôle sud… du coup, je m'intéresse aussi aux méthodes des aventuriers des régions polaires, et je découvre que le ski de rando nordique est la pratique la plus adaptée. D'où ma présence ici 8-)

Cet hiver, j'ai expérimenté le ski de rando nordique sur des week-ends, et j'ai prévu d'aller passer une semaine en solo dans le Jura pour bien finir la saison.



Où suis je déjà allé?



Fin Décembre, je suis allé dans les Vosges avec un pote; on voulait suivre l'arête des crètes, autour de 1200m. La neige était là, mais très dure et très croûtée. On a eu beaucoup de difficultés et on a fait que quelques kilomètres au total.

Mi Janvier, j'ai fait une petite ballade sur des pistes de fond (enfin… dans la poudreuse, dix bons mètres à côté des pistes, pour pas tout saloper)

Début Février, je suis parti dans les Cévennes, et voulais faire un tour du Mont Lozère en passant par le pic du Finiels (~1690m)



Comment suis je équipé?



Je suis parti avec des Forester de chez Sporten de 180 et 190 équipés de fix NNN Rottefella, et des chaussures Alpina 1550 de location à chaque fois.

Je fais environ un mètre quatre-vingt, suis assez lourd (95-100 kg avec les habits), et portais à chaque coup un sac à dos volumineux et lourd (mini 15 kg) pour trimballer mon matériel de bivouac: tente, bouffe, duvet, réchaud… Au total donc, 120 bons kilos debout sur les skis.

Pour la technique, j'ai déjà fait un peu de ski de fond, et j'ai une troisième étoile de ski alpin, donc sur piste je n'ai pas trop de problèmes et maîtrise suffisament pour tourner, m'arrêter, aller vite, quand je veux et sans me croûter :-)



Quelles difficultés ai-je rencontré?



Lors de ma ballade dans la poudreuse à côté des pistes de fond, j'ai constaté que le ski enfoncait pas mal. La neige était légère et fraîche, mais je m'enfoncais bien de 20 bons centimètres. De plus, la neige bottait, donc je ne profitais pas de la glisse du ski dans les faux plats en descente.

Dans les Vosges, sur un terrain très dur, le ski n'accrochait pas du tout et je ne pouvais pas monter en alternatif car je glissais en arrière. Pour éviter de monter et descendre sur les sommets, je préférais rester à niveau en les contournant, mais du coup j'étais en dévers avec un vent de travers et plus d'une fois mes carres n'ont pas suffi et les skis partaient vers la pente , ce qui me faisait l'effet d'un croc-en-jambe –> gamelle

Enfin mon récent week-end en lozère, je me suis attaqué à un gros morceau: mon itinéraire commencait par une montée de 1000m, le long de la crête, pour atteindre le sommet du Finiels.
La neige était croutée, la pente était très marquée, peut-être dans les 30°; j'ai eu un mal de chien à monter, j'ai essayé de déchausser mais je m'enfoncais dans la neige à travers la croûte dure de surface… j'ai donc essayé de monter en escalier (crevant et tuant pour les chevilles qui travaillent beaucoup pour rester debout en équlibre sur la carre), en pas de patineur face à la pente mais mes skis avaient tendance à partir en arrière malgré les écailles et moi à finir dans la neige… j'ai fini par pouvoir, le terrain le permettant, faire des traversées et monter la pente en zig-zag mais ai encore pris quelques gamelles pour cause de verglas ou de retournement mal géré.
En descente, ca a été encore pire: face à une descente assez pentue et avec quelques bosses, j'ai essayé le chasse-neige mais c'était vraiment casse-gueule, et j'ai tenté de descendre en dérapage latéral; problème, régulièrement la carre aval de mon sik aval (vous suivez?) se plantait dans la neige ce qui me faisait l'effet d'un coup de frein trop vif sur une roue avant de VTT en descente, danger de foulure en plus (la pauvre cheville qui passe de 10 à 0km/h et essaie d'arrêter toute seule 120 kilos… :-( )



Pour résumer mon expérience de ces derniers mois:



- en montée, si la pente n'est pas trop violente, pas de problèmes, et même si c'est physique, avec des peaux de phoque j'imagine que ca devrait aller mieux?

- en plat ou faux plat, quand ce n'est pas trop verglacé j'avance sans trop de problèmes, et même plutôt vite si je peux faire glisser un peu le ski en pas alternatif. Dans la poudreuse, j'enfonce mais c'est beaucoup moins épuisant que les raquettes.

- en descente ou dans des dévers par contre, c'est l'enfer. Je n'ai aucune stabilité sur mes skis, même en abaissant mon centre de gravité au maximum et en laissant traîner un pied derrière l'autre dans une tentative de pseudo-télémark. Les virages sont irréalisables car ils tirent trop sur la cheville. De temps en temps quand je m'amuse à glisser doucement sur un petit faux plat, l'un de mes skis accroche sans raison apparente, et c'est la gamelle.

C'est donc un bilan mitigé que je retire de ces expériences. A votre avis, qu'est ce qui cloche dans mon approche? J'ai quelques idées:

- poids beaucoup trop élevé –> régime pour moi, pulka pour mon matos?

- mauvaix choix d'itinéraires –> promis, plus jamais je n'essaie de monter (ou descendre) 1000m sur seulement 5 km en ligne droite

- pour ne pas trop enfoncer ni reculer, choisir des skis plus taillés type snowbound et mettre des peaux dessus?

- utiliser des chaussures plus rigides pour mieux transmettre la force au ski et moins solliciter la cheville? (ca m'obsède mais j'ai une grosse faiblesse à la cheville gauche, foulure mal soignée il y a quelques années…smile

J'aimerais pouvoir progresser et aborder les dénivellés positifs et surtout négatifs avec sérénité… d'où ce long exposé!

A tous ceux qui ont pris le temps de me lire, merci. A ceux qui me prodigueront leurs conseils, encore merci !
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 10 ans
Bonjour à tous!

Je suis toujours débutant en ski de rando nordique, mais suite à deux sorties cet hiver pour tester le matériel et la technique, j'envisageais de partir skier sur deux jours pour accumuler de l'expérience cette saison.

Je pense venir en montagne le week-end du 07 février, skier sur le week-end et bivouaquer le samedi soir.

Je n'ai aucune destination arrêtée, il faut simplement que ce soit accessible en train depuis Paris…

J'aimerais bien partager ce week-end de ski avec une ou plusieurs personnes un peu plus expérimentées que moi, je pense que ca me permettra d'apprendre bien plus vite!

Si quelqu'un est intéressé, et avait envie de sortir se balader ce week-end là, ce sera avec plaisir!
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 10 ans
Hello,

je suis de retour de mon week-end dans les Vosges. L'objectif était de découvrir le ski de rando nordique sur un itinéraire pas trop difficile.

Nous sommes partis à deux, mais mon compagnon n'avait pas assez d'expérience du ski en général pour profiter pleinement de la sortie, d'autant que nous avons eu des conditions vraiment pas idéales: neige abondante mais croutée, couplée à un gros vent de travers (le cauchemar en dévers quand les rafales fauchent les jambes…smile. Il faisait grand beau dans les vallées, mais une fois sur les crêtes on est restés deux jours dans un brouillard dense, pas évident pour naviguer.

Au final, ca n'a pas été assez consistant pour pouvoir monter un topo sur l'itinéraire retenu; mais j'espère pouvoir y retourner avant la fin de l'hiver!

Pour information, l'itinéraire envisagé au départ suivait globalement le GR5 sur le chemin des crêtes, départ du Lac Blanc au Nord et fin du raid au grand ballon d'alsace. Pour l'avoir fait l'été, l'itinéraire est très sympa et la vue magnifique (quand il n'y a pas de brouillard…smile. Des refuges et abris tout le long du parcours permettent de s'abriter pour la nuit si on préfère éviter de bivouaquer; sur les crètes, nous avons eu -15 et des rafales de vent d'est bien violentes.

Merci pour vos conseils, et un grand merci à Lionel qui nous a bien soutenus! 8-)
http://www.mondesauvage.blogspot.com/
Modifié il y a 10 ans