N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par sancho

N_75
Une cale de réhausse n'aura que du positif hormis le poids et le prix en plus
yes!!!

N_75
je n'ai jamais été gêné par un frottement de la fixation, ou alors c'est passé inaperçu…
yes!!! les conditions dans lesquelles la fix peu frotter sont rares. Mais le principal bénéfice de la cale reste dans le gain de contrôle en dévers en montée et l'efficacité en descente.

N_75
Du peu que j'en ai vu en magasins et que j'ai pu en discuter, les Scandinaves me semblent plus attirés par la norme NN, de même que ceux qui veulent conserver des sensations de fondeur
Ceux qui veulent conserver des sensations de fondeurs ont bien tord de se priver d'une chaussure de norme 75 de type svartisen ou rossignol . Une bonne chaussure de classique est une chaussure basse avec un bon déroulé de pied. La souplesse en flexion d'une semelle de svartisen en norme 75 est bien comparable à celle d'une svartisen nnbc. Mais le fait que sur une n75 le point de fixation soit encore plus déporté sur l'avant a tendance a amélioré la sensation de flexion et à compenser l'emprisonnement du pied dans une tige assez haute s'il faut comparer avec une chaussure basse de classique.

N_75
Je rajoute au message que le risque de frottement avec des BC70 est minimisé par le fait que le terrain de jeu n'est pas le même que pour un ski de 10 cm de large.
Je ne crois pas que ce soit les lignes de côtes d'un ski qui définissent le terrain de jeu, mais bien le bagage technique du skieur en fonction de son matériel. 
Un débutant sera plus à l'aise dans des pentes à 5° avec des skis larges qu'avec des skis fins. L'emploi de skis larges lui permettra également d'envisager sereinement des balades comportant des pentes qu'il aurait trouvées trop raides pour être agréable avec des skis fins. Et pour ma part même si je peux envisager d'aller dans des pentes assez raide avec des skis fins, je préférerais toujours être avec des skis larges en descente même dans des pentes inférieures à 10°.

J'abonde dans le même sens que Tonetrooper, la norme 75 fait vraiment la différence. Mais cette différence peut également être importante et positive sur un ski fin dans la mesure où on on y met une cale de réhausse suffisante pour éviter le frottement des chaussures dans la neige et accroître le contrôle des skis.
Salut Stef,
Comme Régis et Jacou je confirme la qualité des crispi qui vaut sans doute la différence de prix, mais je souligne juste que pour le même tarif (fix et chaussures) tu peux basculer en norme 75 mm: 0 désaventages sur un ski fin comme le BC 70, et s'il te prend un jour l'envie d'acheter un ski plus large, t'auras déjà une chaussure avec une norme plus adaptée.
ToneTrooper
Au fait Sancho, est-ce que tu as relevé sur ton parc de svartisen une faiblesse au niveau des crochets de cheville? mon pote les avait changé avant de partir et a été de nouveau bien embêté avec.
RAS après 3 saisons
La liberté et le plaisir à s'octroyer avec des cuirs dans des portions dites subjectivement nordiques n'a pas de prix de mon point de vue, ce qui reste une approche très personnelle que je m'emploie à faire partager. 
Sur un profil Grand Veymont, dans des neiges daubées (béton ou croûtée) je passerais encore avec des cuirs mais avec trop peu de plaisir, par rapport aux jeux que je pourrais m'accorder dans ces conditions en restant sur le plateau. Traduction: pour moi le plaisir est d'être libre en cuir au bon endroit au bon moment, n'a pas de prix
Il n'y a pas un matin où je me lève avec un objectif de sommet ou d'itinéraire en tête, mes svartisens me mènent là où je pense que ce sera bon, avec les limites qui sont les leurs. 
Si mon objectif était de faire le Veymont à tous prix et avec du plaisir en descente: il y a des matins où je prendrais des véloces, d'autres où je prendrais des T4 et d'autres où je serais encore plus heureux dans mes svartisens. 
Pour moi et je crois pouvoir dire, et comme pour mes clients: que les svartisens ne sont jamais désagréables à la pliure. Sinon je me suis écorché vif en prenant quand même du plaisir en TK dans des scarpas à coques plastiques, dans des crispis également, pour finir dans des garmont que mes pieds ne souffraient pas trop en mode tk sur piste ou en rando tk.

Aujourd'hui je crois pouvoir dire qu'en ce qui me concerne, je préfère être en cuir sans être obligé de subir des câbles en montée, d'où l'apologie des hardwire 3 pin. 
Après à défaut d'avoir des cuirs old school à tige haute; je jouis de la liberté d'aller là où je pense optimiser le plaisir en prenant en compte les conditions de neige. Si les conditions ne se prêtent pas pour optimiser le plaisir dans du terrain typé alpin avec mes cuirs légères, je vais m'éclater dans du terrain plus nordique. Je savoure pleinement cette idée que je ne vais pas où je veux dans la montagne mais là où les conditions m'invitent, avec le matériel que j'apprécie le plus. 
Traduction professionnelle: 
trouver le terrain qui donnera du plaisir aux gens que j'emmène avec le matériel qui me plait.

PS: une svartisen ne me semble pas désagréable en bivouac en France dans des conditions pas trop rudes. En revanche dans des températures polaires une chaussure à chausson demeurera plus confortable, voir presque indispensable. Le mieux pour avoir un avis c'est d'essayer, mais je peux garantir que dans un grand Veymont en neige béton ou croûtée  ça va être plaisant en montée et guère convaincant en descente.
ToneTrooper
- on a eu pas mal de soucis de fix NNN BC qui gèlent, difficiles à chausser/déchausser. (NNN BC automatiques, pas à levier)
Les fix auto c'est magiquement automatique tant que ça ne gèle pas. Sinon quand on les utilise en hiver avec un peu d'eau qui fini toujours par se loger dans les ressorts, c'est bien souvent la croix et la bannière pour déchausser. C'est à ce genre de détails qu'on peut éventuellement juger de la pertinence et de la qualité de la recherche en développement de matériel nordique, hors champ de la compétition de haut niveau.


ToneTrooper
j'ai pas du tout eu froid dans les T4

ToneTrooper
je préférais largement envoyer mes chaussons de T4 au fond du duvet que de redouter des fuites des sacs plastiques contenant les chaussures

Incontestable, mais beaucoup de pratiquants comme moi ne font pas de bivouacs. Les svartisens sont toujours confort même par très grand froid, dans la mesure où elles rentrent le soir au chaud pour sècher la transpiration résiduelle au chalet.

ToneTrooper
Bref, je pensais en baver, au final sur l'ensemble de notre traversée j'ai plutôt fait des envieux.

Ça c'est subjectif, j'ai été en Norvège sur un séjour de SRN avec de jeunes fondeurs. On avait avec nous un prof avec des T4, la quinzaine d'autres participants (jeunes compétiteurs en fond) étaient sur du matos plus léger. Il avait beau être un très bon skieur alpin et un grand triathlète: il n'a pas fait d'envieux. Il n'était pas forcément devant dans les descentes, et encore moins au plat ou en montée.
Sinon j'en ai essayé des T4, et un peu plus de 30 sec, et je reste de l'avis de N75: très peu pour moi. 
Je reste convaincu que c'est pas mal pour rassurer des skieurs alpins faibles. 
Mais pour moi un bon skieur alpin doit pouvoir très rapidement apprivoiser la liberté et la légèreté d'une chaussure plus souple, tout en redécouvrant d'autres types de plaisirs en descente.
La question ToneTrooper: 
As tu déjà essayé des SRN avec des Hardwire et des Svartisens?
ToneTrooper
Chaque skieur un peu expérimenté fera son choix en fonction  de ses envies et de son programme, mais là on parle de matériel de location.
C'est bien là le problème. Pour louer, les gens n'ont pas vraiment le choix dans le matériel. L'image perçue de l'activité quand on essaye avec des skis un peu fins et des nnn bc, n'est pas la même qu'avec des norme 75. A mon sens le matos loué pour du SRN correspond la plus part du temps à un pack matériel idéal pour un débutant qui veut se mettre au ski de fond. Accessoirement il n'est pas complètement dépourvu de qualités pour sortir des pistes pour de très bons skieurs, et il n'est pas complètement déroutant non plus pour les autres si la neige est vraiment bonne.


ToneTrooper
J'ai fait découvrir l'activité à pas mal d'amis, skieurs alpins bons (certains même télmarkeurs) ou plus souvent moyens, souvent moyennement motivés par l'idée d'aller "se promener" (déjà que pour certains en rando alpine y'a pas assez de descente….
bref, le retour est assez unanime, pas de NNNBC ou équivalent…. en revanche le pack grillet sport passe très bien

Pareil pour moi, sauf que ce ne sont pas forcément des amis mais des clients.
Je dirais qu'environ 70% d'entre eux ne sont jamais montés sur des skis de fond. Pour cette saison on va approcher les 500 clients qui ont découvert le SRN. Un pack époch ou annum monté avec des hardwire et des Svartisen ça donne bien le sourire à presque tout le monde.
Le loueur qui a investi dans ce type de matos a aussi pas mal la banane d'ailleurs.
Gedryg
N'oublie pas la Haute - Savoie ! 
Chalet NORDIC qui loue maintenant du matériel en norme 75 ( Voilé, Crispi … ) , c'est proche de la Clusaz.
Cool, j'étais pas au courant, c'est un ancien stagiaire du BE ski de l'ESF locale qui m'avait contacté, et j'avais dû passer pas loin de 3/4 d'heure de plaidoyer en faveur de la norme 75 au tel avec le boss de la boutique fort sympathique, qui m'avait appelé l'an passé ou il y a 2 ans.

Sinon chez Grillet sport c'est pas tout à fait la même catégorie de matos en location. Dans ma pratique personnelle je suis radicalement claustrophobe des pieds dans des T4 et encore plus si je suis contraint de skier avec un câble en permanence qui finit d’enterrer le résidu de déroulé de pied.
Je reste convaincu qu'une T4 permet d'apporter un sentiment de sécurité qui permet de passer des caps dans l'engagement nécessaire pour se lancer dans une descente. Si la T4 était aussi confortable au plat et en montée qu'une crispi svartisen, on serait tous sur ce type de pompes. D'un point de vue professionnel, je préfère emmener mes clients dans des terrains moins pentus pour les faire gagner en confiance en descente de manière progressive avec du matos plus léger, plutôt que de courir lourdement après des pentes qu'ils ne pourraient envisager d'affronter sans coques plastiques. Après je bosse principalement dans une partie de l'Europe occidentale située entre les Hautes Alpes et le cap Nord qui est rempli de choix de pentes qui permet de composer entre le niveau des clients, la qualité de la neige et l'utilisation d'un matériel léger pour faire des balades de SRN avec métatarses et chevilles libres, sans se focaliser sur la conquête d'un sommet ou le passage d'une pente abrupte skis impérativement greffés aux pieds.
Je n'ai rien contre le fait d'avoir un peu plus de maintient en descente qu'avec une svartisen, mais sans trop sacrifier à la liberté de se déplacer en montée avec les pieds assez libres pour avoir un sentiment de ski léger. Je rêve comme d'autres du retour sur le marché d'une cuir à tige un peu plus haute.smile
La vraie question est: 
"quand est ce qu'Aventure nordique ouvre un parc de location avec du matos en norme 75 mm ? "


Sinon à ma connaissance on en trouve toujours que dans deux magasins en France:


Michel Sport à la Pesse (jura) qui doit avoir 5 paires de type Sbound 98 ou 112


Magasin skimium les 4 vents à Métabief (jura) 25 paires d'annum et Epoch montés en 3 pin harwire avec un beau parc de Svartisen. Il ne se plaint pas de l'usure des 3 points. Il faut juste prendre le temps d'expliquer comme il faut aux gens.


Presque toutes les sorties de notre école de ski sont facturées en incluant le matériel des 4 vents. Si j'additionne les 3 factures de décembre, janvier, février: cela représente l'équivalent de 482 locations à la demi journée sur du matériel qui est sorti avec des clients d'Evasions nordiques. Le chiffre est à pondérer un peu car il y a quelques locations sur des sorties journées ou des séjour WE. 
En revanche il nous arrive de sortir du matériel de notre école quand nous avons des petits groupes ou des leçons particulières, ou quand cela manque de matériel au magasin.
Sinon l'école de ski Evasions nordiques est loin d'être le seul client du magasin de ski les 4 vents en matière de SRN. 
Les anciens clients reviennent louer seuls, et le bouche à oreille fonctionne bien….


Bref il parait que c'est l'offre qui crée la demande. 
En la matière il me semble qu'il y a beaucoup de professionnels du ski: fabricants, revendeurs, loueurs, moniteurs…….  qui ont du mal à comprendre que si on ne propose pas, il ne faut pas s'étonner que les clients ne demandent pas.


A bon entendeur!!!!







Salut jeune homme entre le 24 mars et le 5 avril je peux avoir pas mal de dispo pour bloquer un ou deux jours et me faire remplacer par les collègues. De préférence hors WE et je suis également bloqué le 01/04.

Sinon entre le 11 et le 20 avril en fonction de la neige j'aurais vraiment du temps, car je fais le break dans le jura avant de monter en Norvège.

Côté motivation je suis toujours bien partant, côté préparation l'énergie absorbée par la saison n'est pas extensible à souhait, du coup je dors un tout petit peu plus la nuit et consacre plus de temps à d'autres priorités comme la famille ou les clients.

Dans l'attente de tes nouvelles, bonne glisse et au plaisir

Sancho