N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par stef

Estelle a écrit:

- est-ce qu'il vaut mieux les coller dès maintenant, et ne plus s'en occuper jusqu'à la fin du voyage ?

Plus tu multiplies le cycle collage/décollage, plus tu diminues l'efficacité de la colle des peaux (surtout si cela se combine avec des conditions telles que neige très mouillée, t° très basses). Mais si tes peaux sont neuves, tu peux compter sur une bonne adhérence. Elles supportent également très bien le fait d'être collées sur de longues durées.

Estelle a écrit:
- faut-il les décoller à la fin du voyage ? et pourquoi ?

Ben là, je ne comprends pas ta question ! Tu fais du ski sans descente ? Uniquement des montées engagées ? C'est pas mal la glisse…

Estelle a écrit:
- fixation : sur les peaux que j'ai achetées (Colltex) il y a au bout une petite barre métallique. Est-ce qu'il suffit que j'accroche cette barre métallique à l'avant du ski, et que je tende bien la peau avant de la coller, ou bien est-ce qu'un autre système de fixation est nécessaire ? Le mode d'emploi n'est pas clair, il présente plusieurs systèmes de fixation différents et je ne comprends pas.

Il existe effectivement plusieurs systèmes. Pour ce qui te concerne et comme tu le dis, il suffit d'installer l'étrier métallique sur la spatule puis d'appliquer les peaux sur les semelles (En évitant les plis)

Estelle a écrit:
- est-ce que je dois prévoir quelque chose pour entretenir les peaux pendant mon voyage (deux petites semaines) ? existe-t-il des kits d'entretien ?

Pas besoin d'entretien à proprement parler. Toutefois, tu peux éventuellement t'équiper d'un spray pour le réencollage de l'extrêmité des peaux, mais surtout d'un bloc de fart d'imprégnation pour éviter la formation de sabots.
http://www.colltex.ch/
En tous cas, bon voyage !
Modifié il y a 10 ans
Régis Cahn a écrit:
Bien plus au sud du grand Est de la France….

Ce sont les points cardinaux conventionnels ou alors ce sont ceux que tu as utilisés dans ton topo sur la GTV ? :-D
Dans ce dernier cas, il faut que l'on cherche entre l'Irlande et le pays de Galles…
D'autres indices ?
Modifié il y a 10 ans
RN des Hautes-Vosges ? Y'a un p'tit air de hautes chaumes.
Modifié il y a 10 ans
Christophe a écrit:

Ce qui est fait n'est plus à faire, presque tout est déjà prêt. Maigre consolation.

Tu n'en profites justement pas pour envisager quelque chose de moins long, moins conséquent et moins cher ? Une sorte de répétition générale grandeur nature.
Modifié il y a 10 ans
Régis Cahn a écrit:

depuis le Pas des Bachassons jusqu'à la Plaine de la Queyrie ?

Je suppose que tu souhaite partir de la cabane des Aiguillettes, puis passer par le Pas des Bachassons pour rejoindre Pré Peyret.

Régis

C'est bien de cet itinéraire là dont je voulais parler. Merci Régis.
Modifié il y a 10 ans
Merci Itor pour ces infos !
Modifié il y a 10 ans
Salut à vous,
J'aimerais savoir comment est l'arête qui rejoint le Gd Veymont depuis le Pas des Chattons ? plutôt pacifique ? neige soufflée ? souvent déneigée (exposition sud) ? nombreux "ressauts" ou dénivelé constant ? quelques passages qui nécessitent la quincaillerie alpine ?
Je vois qu'entre le Pas des Chattons et le sommet il y a environ 500 m. de dénivelé sur en gros 1,5 km de linéaire. Je pense donc laisser la pulka aux Chattons ou à la cb des Aiguillettes. Ces deux endroits sont-ils très fréquentés ou peut-on laisser le matos sans surveillance en (relativement) toute confiance ?

Autre demande de précisions : dans le même secteur, le Pas des Bachassons + l'itinéraire qui rejoint la cabane de Pré Peyret (en passant sous le Roc de Mazilier et sous la Tête de la Graille) sont-ils compatibles avec le ski nordique + pulka ?

D'avance merci pour vos réponses.
Modifié il y a 10 ans
Christophe a écrit:

où et comment utilisez-vous votre réchaud à essence : dans la tente ou dehors
Je privilégie au max la cuisine en dehors, du fait de la condensation que provoque sous la tente la cuisson, mais aussi pour les risques d'incendie…
Je pose le réchaud juste au bord de l'entrée dela tente et essaie de m'exposer le minimun aux intempéries. Pas toujours simple et réussi…
L'essence F marche bien avec un MSR XGK. Je pense que tous lesréchauds de ce type, on la même tolérance, non ?
Modifié il y a 10 ans
Certains modèles Helsport (j'ai une Télémark 3) sont équipés de manchons d'aération hauts et bas qui atténuent la condensation (en favorisant les mouvements d'air) mais ne l'éliminent pas.
http://www.helsport.no/helsport/EntryPage.aspx?objectid=10006
http://www.helsport.com/helsport/EntryPage.aspx?objectid=10166
Je pense que c'est un phénomène physique incontournable : je ne vois pas comment faire pour que la vapeur d'eau ne condense pas avec l'air froid ambiant.
Même constat que Christophe : un plus avec les t° basses qui solidifient la condensation et permettent l'élimination des cristaux (en bonne proportion en tout cas) par brossage de la toile.
Modifié il y a 10 ans
Je ne nie pas le (maigre) avantage de ces demi peaux dans le domaine de la glisse, je trouve juste qu'il ne compense pas l'assurance qu'offre l'étrier de spatule.
Je ne parle pas non plus, suivant le vieil adage "qui peut le plus peut le moins", de l'intérêt d'avoir des peaux assez longues et donc suffisamment adhérentes en toutes pentes et toutes neiges (exemple le week-end dernier sur un itinéraire avec dénivelé + pulkas entre skieurs équipés de peaux de longueurs différentes = adhérence et progression différentes).
J'ajoute que l'amplitude des usages que chacun a de ses skis, fait que, bien modestement, je me garde de recommander quoique ce soit à qui que ce soit…
Modifié il y a 10 ans