N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par stofdefou


Ce samedi, sortie solitaire au Grand Crêt d'Eau, à l’extrémité sud des Monts Jura. Départ à 9h du carrefour de la route forestière du Sorgia au " Chateau" (voir  sortie Menthieres ) L’épaisseur de neige faible et le peu de regel nocturne, obligent à faire attention aux cailloux, mais les peaux restent dans le sac, temporairement. Zone de quiétude de la faune oblige (de décembre à juin), pas le choix dans l'itinéraire, du moins dans la partie boisée. Il a quand même fallu sortir les peaux peu avant de sortir du couvert forestier, et deux arbres couchés par la tempête Zeus de lundi passé obligent à déchausser. Le reste de l'ascension se poursuit sur une neige bien dure mais rare
et la dernière grimpette en dévers fut "sportive" avec les peaux de 45mm sur les Annum.smile. Une demie douzaine de SRA au Crêt de la Goutte attendaient le dégel pour descendre les pentes nord sous le Crêt de l'Aiguillon. Pour moi, ce fut les pentes S.E sous la croix, mais il fallait viser juste vu le manque de neige.
Le reste de la descente vers le Sorgia d'en Haut via le Crêt du Milieu, la neige commençait à s'humidifier mais c'était juste bien !
Arrivé en haut de la route forestière, il ne restait plus qu'à la suivre jusqu'à la voiture et il a fallu pousser un peu sur les bâtons et le goudron n'était pas loin. Fin de l'aventure à 13h.  Encore une sortie sympa sous le soleil, le timing était bon pour profiter au mieux de la glisse dans la descente du Sorgia smile
La bonne semaine et…
Que la fente soit avec vous !
Modifié il y a 2 ans
Ce matin, le créneau météo était serré,  il ne fallait pas le rater. Ce fut donc un petit tour sur Bellecombe et les 3 Cheminées. 5 cms de poudreuse immaculée sur un fond bien humide, la pluie des derniers jours ayant sévi.
Peu de neige en sous bois et sur les pentes Est, bien soufflé sur les crêtes et très humide dans l'ensemble, il ne fallait pas oublier le fart ! Avec la neige qui continue à tomber et ce qui est annoncé cette semaine, ça va être "la semaine du blanc" !! 

Bonne semaine smile
Que la fente soit avec vous !
Modifié il y a 2 ans
Oui, un patron charismatique et un sacré bonhomme ! Faut que je regarde, mais je crois qu'il me reste quelques coinceurs avec câble acier sur un mousqueton PA…. ça ne nous rajeunit pas smile
"La vieillesse est un temps où le souvenir attristé contemple d'une larme les souvenirs de la jeunesse."
Que la fente soit avec vous !

Bonsoir,

DVA (avec pelle et sonde) ou pas ? Sujet aussi vaste que les terrains pratiqués en SRN.
  • le DVA n'est qu'un des outils de sécurité du pratiquant de la montagne enneigée, (l'humilité en est un autre) mais pas une assurance "tout risque"
  • son utilité est soumise à un minimum de pratique, même si les appareils récents sont très simples à utiliser.
  • L'utilité du DVA: être rapidement localisé en cas d'ensevelissement, localisé rapidement ses compagnons ensevelis. Du coup, partir seul, pour peu qu'il n'y ai pas grand monde autour avec DVA, ça risque de ne servir qu'à retrouver le corps… car si l'autonomie de l'appareil est d'une dizaine de jours, les chances de survie sont minces après 2 heures.
  • il est couramment admis que le terrain pratiqué en SRN, du fait de pentes faibles inférieures à 25°, est peu impacté par les risques d'avalanche. (ne pas oublier les pentes surplombantes et les zones de dépôt)
  • Alors ? Comme dit jmc63, une bonne préparation de la sortie devrait permettre de faire du SRN sans DVA, d'en acheter un ou de rester dans son canapé !Mais, il ne faut pas confondre faire de la Randonnée Nordique à Skis et faire du ski de randonnée avec du matériel nordique… ou différence entre SRN et Telemark léger ! Le matériel actuel fait que la frontière n'est plus très nette et l'on sera facilement tenté par une belle pentes lors d'une sortie prévue "pépère". Prudence donc. Quand on sait que sur le même itinéraire, on va trouver des Skieurs de Rando Alpinisme avec DVA (et même casque) et des raquettistes sans rien, et en fin de saisons sur des itinéraires glaciaire, les même SRA, toujours avec DVA, mais pas encordés et des alpinistes encordés, mais sans DVA (même si ça évolue)… Le fait de s’entourer des services d'un professionnel local, notamment lors d'une pratique en dehors de son territoire habituel, peut permettre de profiter au mieux de sa sortie, même si l'actualité récente montre que, là non plus, ce n'est pas une assurance "tout risque", le risque zéro n'existant pas plus en montagne que sur la route.Il serait instructif d'avoir l'avis des encadrants pro  et des SRNeurs plus "alpins".Bon skis !

Que la fente soit avec vous !
Modifié il y a 2 ans
Bonsoir à tous,
Emmanuel, as-tu pu faire ta sortie à la Dôle ? Coté Hautes Combes, ça fond vite ! Faces Est et Sud se dégarnissent "à vu d’œil", de même que les crêtes et sous bois. Dans les combes peu ensoleillées, ça tient bien et à 15h samedi, ça dégelait à peine. Croisons les doigts pour que la limite pluie-neige ne soit pas trop haute cette semaine…
Amicales pensées pour Talonlibre, j’espère que la maintenance de la pompe à injection c'est bien passée . Bon rétablissement !
Que la fente soit avec vous !
Modifié il y a 2 ans
jmc63
Pour moi, les topos servent avant tout à faire rêver (ceux avec de belles photo ! )
Ha, ce que j'ai pu rêver en feuilletant "les 100 plus belles courses et randonnées", on notait les points clés de la course, on apprenait même certains passages par cœur, mais parfois, à trop vouloir suivre à la lettre, on se coupait de l'essentiel, la lecture du terrain, l'intuition du cheminement souvent évident, la belle trajectoire, mais nous étions jeunes ! Après, avec la pratique et l'expérience, ce genre de "topos" redeviennent de "beau livres".
Après, pour ce qui est des écrans, GPS ou appli sur smartphone, ce ne sont pour moi que des outils et l'évolution du triptyque carte, boussole, altimètre. Lire une carte, y trouver un itinéraire, se représenter le dénivelé, cela s’apprend, il faut donc passer du temps ! Qui n'a jamais passé la soirée au refuge à calculer des azimuts pour atteindre un col (avec erreur volontaire) en cas de mauvaise visibilité ? Oui, le GPS peut être un outil fantastique, mais faut pas oublier les piles !
En ces temps de consumérisme, y compris des activités "sport et nature", la tentation est grande de suivre la trace GPS, ou autre. Il n'y a qu'à regarder le nombre croissant de pistes à raquettes (quasi autant que les pistes de ski de fond).
Je vous le dit, les temps du "faire sa trace" en SRN sont comptés, il faudra bientôt suivre la piste et s'acquitter de la redevance idoine smile
Alors "viva el SRN libre !!"
Que la fente soit avec vous !
N_75
c'est quoi le fart Toko que tu as utilisé ?
c'est du Toko Express Mini... un fart liquide facile à appliquer (même sur les écailles), tu laisse sécher qqs minutes, tu lustre (un morceau de vielle chaussette en laine) et c'est parti. Ce n'est bien sûr pas aussi efficace q' un fartage à chaud, mais ça dépanne. Pour ma virée (environ 11km) j'en ai mis une fois 10 mn après le départ, puis j'en ai remis une fois lors de la pose casse croute, peu après le Crêt au Merle, sur le retour.


talonlibre
une solution : sortir la nuit à la frontale…
ou les soirs de pleine lune, en plus il y a moins de monde (quoi que) et on rigole plus avec les gamelles à qui mieux mieux !
N_75
C'est joli le Jura sous la neige
même sans neige… certains ont même quittés les Alpes pour le Jura…. c'est pour dire l’attrait du massif  smile
Que la fente soit avec vous !
Modifié il y a 2 ans
Bonsoir la compagnie !
Hier, sortie sur les Hautes Combes, des 3 cheminées au Crêt au Merle. Le ciel, d'abord couvert, s'est rapidement dégagé grâce à un flux de sud vivifiant ! Neige assez humide sous 1300m, "amoureuse" comme dirait N_75, heureusement, un coup de Toko et ça repart. Neige froide sous les arbres, s'humidifiant au soleil, poudreuse et ou soufflée sur les crêtes. La combe d'Orbez sans une trace, ce n'est pas souvent et une seule trace au Crêt, venant de la Borne au Lion. Pas croisé âme qui vive sur les 4h de la balade.
Bon dimanche !!
Que la fente soit avec vous !
Modifié il y a 2 ans
Bonsoir Gedryg, étonnant les Svartisen et les doubles avec la même maladie ! d'autant que les semelles sont bien différentes. Je pense que tes doubles ont la même semelle que mes Alico "militaires" (sorte de Teletour sans la sangle de serrage) avec 20mm. Quelles fixations as-tu ? Moi, c'est des Voilé 3 pins Cable (utilisées sans les cables) Je viens d'inspecter les semelles de mes Alfa de 94, toujours utilisées sur des Rottefella Super Telemark, pas la moindre amorce de rupture… il est vrai que les semelles ne font que 17mm et que c'est beaucoup plus souple. Pour info, pour mes Alico, j'ai eu un devis de Canin (le Chausse Montagne à Grenoble) de 142€ (port inclus)). Moi qui lorgnais du coté des Doubles, je ne sais plus quoi faire. Je crois que je vais attendre la fin de saison et guetter la bonne affaire !
Que la fente soit avec vous !
talonlibre
La zone protégée est le DFF du Noirmont
Merci pour l'info, (il me semble que tu en avais déjà parlé) ma question venait du fait que sur SwissTopo, la zone "sites protégés" est immense (et englobe les zones Natura 2000 sur la partie Française du Jura). Pour les shoes, elles n'ont que 2 saisons de SRN, je les ai eu neuves, mais comme ce sont des surplus militaires, pas moyen de connaitre la date de fabrication (ni la manière dont elles étaient stockées). Au vu du redoux et de la pluie annoncés sur nos massifs, je vais avoir du temps pour trouver une solution. J'ai une paire de Garmont excursion (les vertes à lacets) mais je préfère de loin les cuirs. Reste mes vielles Alfa taille basse, mais ça va être sport avec les Annums tellement elles sont souples (à moins de remonter les vieux Rossignols… )
Bonne semaine et n'oubliez pas le parapluie…
Que la fente soit avec vous !
Modifié il y a 2 ans