Tous les messages créés par stofdefou

Aller, une dernière pour la route !

Mon pote Alain…
Que la fente soit avec vous !
Modifié il y a 4 ans

Ma petite expérience du telemark :
Début 90, lors d’une rencontre, sur une piste de fond, d’un moniteur enseignant un drôle de virage à des gamins, je me suis intéressé à ce fameux telemark. Après avoir potassé « Technique et Pédagogie du ski de fond » dont un chapitre est dédié au telemark, j’ai commencé par le « stem-telemark » avec des skis de fond, sur les pistes de fond…  en hors-pistes, il fallait attendre qu’il y ait 15cm de poudre sur un fond dur.
J’ai alors été happé par le SRN, car avant, bien sûr je faisais déjà du hors trace en fond, mais dans les pentes s’était « traversées-conversions », « balais –sorcière » ou « balais-ramasse » (cette dernière  technique, qui consiste à maintenir les 2 bâtons ensembles et les appuyer fortement entre soi et l’amont de la pente, s’utilise aussi avec un lurk, ou pâchon)
Mes premières planches de SRN s’étaient des  Atomic CSS “specially designed”  for  telemark  en 205 (60/50/55), pour filer droit, ça filait !! Mais avec des Trak en caoutchouc, pour les virages …
Ensuite j’ai investi, en 94, dans des Rossignol TMS AR Cross Country 190 (65/55/60) et des Alfa « basse » évidement en cuir, de vraies charentaises dont je me sers toujours.

Là j’ai pu commencer à vraiment appréhender le virage tlmk, sur piste au début. Il n’a pas été simple d’expliquer au perchman qui venait d’arrêter le tire-cul au prétexte que  « le ski de fond est interdit sur les pistes » que c’était du telemark : du quoi ?smile
C’était l’époque  (que les moins de 20ans ….) de Valpy et les débuts de JC Talon Libre sur la toile… Merci !
Naturellement, faisant déjà du SRA, je suis passé du coté obscure de la Fente et n’ai plus jamais skié autrement qu’en tlmk
. Evidemment, il y avait parfois des   Coucou, j'chuis là !
Concernant le matériel, pour les skis, la différence entre  les « baguettes » et les skis modernes, c’est un peu comme la direction sur les voitures : pas assisté et assisté ! Ça n’empêche rien, c’est juste moins facile… bon, ok, les skis large s’est surtout plus ludique !
Pour les grolles, si les grosses plastiques sont plus reposantes sur piste, je préfère les cuirs pas trop hautes (juste au-dessus de la malléole)  pour le SRN. Ça oblige à travailler ses appuis et son équilibre mais ça permet beaucoup de souplesse notamment lors des transitions de neiges (de l’ombre au soleil…)
Libères ton talon, libères ton esprit…
Oui, on peut telemarker en ski de fond (s’était même enseigné aux futurs brevetés, maintenant ?), oui on peut faire de la pente raide (et même du saut à ski…) mais le telemark en SRN, ça devrait être… obligatoire !
Prenez des cours, faites des squats et que la Fente soit avec vous !

Christophe
Que la fente soit avec vous !
Modifié il y a 4 ans
Bonsoir Pierre, je ne connais pas le "pourquoi" de ces panneaux, ( j'ai retrouvé une photo !) qui ne sont pas des panneaux "propriété privé" (bien que la quasi totalité du plateau soit privée). Pas plus qu'une restriction d’accès "Natura 2000", car une partie non négligeable du plateau est classé, mais pas d'interdiction d’accès à ma connaissance (FR8201642 - Plateau du Retord et chaîne du Grand Colombier)
Si tu veux "voir" l'état de la neige à la "porte de Cuvery" : webcam Cuvery
Et un peu de culture sur ce si joli plateau: plateau2retord
En espérant que la neige retombe… (mais c'est pas gagné !) sinon tu n'auras pas besoin de raquettes !
Cordialement
christophe
Que la fente soit avec vous !
Modifié il y a 4 ans
Bonsoir,
Une petite sortie en SRN ce dimanche entre Le Raimond et le Tumet, via la Croix de Montllhéry, un peu "à travers bois" 
pour éviter la foule. Neige très froide en sous bois (de poudreux à gelé) et "de printemps" partout où le soleil donne. Sur les versants ouest bien dégagés ou en lisière de bois, ça fond très vite et on commence à voir un peu d'herbe et cailloux.
Même si le plateau est vaste, sur la partie nord Cuvery-Plans d' Hotonnes, la plupart des chemins sont utilisés par des pistes tracées (fond et raquettes) ce qui rend la traversée des zones boisées délicates. Le reste des chemins étant bien souvent interdits aux randonneurs, piétons et raquettes (mais rien concernant le SRN smile ) Mais il reste largement de quoi " faire sa trace ". Pour les bivouacs, comme l'a dit Vincent74, pas d'abris et pour le Chalet Caf de La Conay, c'est vrai que c'est pas simple…  mais là aussi largement de quoi planter la tente à condition d'éviter les pistes de fond !, même si c'est souvent plat et dur …
Que la fente soit avec vous !