Tous les messages créés par vinc38

pilou
Vince38, est ce que tu as des cales de réhausse ?? Pour avoir 2 paires de voilé vector, l' une avec cale et l' autre sans, c' est le jour et la nuit !
Oui j'ai des cales de réhausse sur mes Voilé Vector (et pas sur mes Asnes Ingstad - je crois qu'on est en train de dévier du sujet de ce post).
Je viens de me réconcilier avec mes Vector. J'ai passé 5 jours dans le Queyras avec un groupe de rando alpin et j'ai adoré. Ils sont vraiment parfaits pour la descente (en poudreuse mais aussi sur neige dure ça passe).

vinc38
Mes problèmes ont été en montée sur des neiges glacées. Ça devient un jeu d’équilibriste de s'appuyer sur une carre.
Cette semaine, je n'ai pas eu de problème sur des neiges gelées. Je pense qu'à l'époque j'avais eu des problèmes lors de mes premiers essais car mes peaux n'étaient pas adaptées en largeur aux Vector.
gervais
Si pour tes voilé vector tu n'avais pas de chaussures rigide plastique c'est normal que tu ai galéré .
C'est un ski large, a utiliser avec des scarpa T4 ou plus .
Il faut arrêter de vendre des skis avec plus de 70 au patin avec des godillots.
Mais j'ai utilisé mes Vector BC avec des Scott Excursion. Et à la descente je n'ai aucun soucis; le contrôle est très bon. Mes problèmes ont été en montée sur des neiges glacées. Ça devient un jeu d’équilibriste de s'appuyer sur une carre.
J'ai essayé les Vector BC avec mes Alaska et ça fonctionne quand la neige est souple et pas trop lourde mais j'ai aussi eu des difficultés dans des neiges lourdes ou il y a toujours un ski qu'on arrive pas à contrôler. C'est pas une grosse surprise, les Alaska ne sont pas trop rigide au niveau du talon.
J'ai moi aussi acheter ces skis cet automne.

Je vais essayer de donner mon avis. C'est un ressenti. J'ai précédemment été refroidi quand je m'étais acheté des Voile Vector. A force de lire des avis positifs je pensais avoir trouvé le skis ultime auquel rien ne résiste. Lors de mes premiers essais, j'ai été plutôt déçu. La neige était gelée et j'ai du faire demi tour après avoir essayé de passer une pente en devers. Sur le plat, sur neige dur ils ont tendance à flotter et suivre la pente plutôt que la direction qu'on leur donne. Ceci dit, je les ai ressortis dimanche dernier et je les ai trouvé très bien.
Tout ça pour dire que c'est un avis personnel.
Revenons aux Ingstad…
Donc je cherchais un ski agréable en descente (j'adore les descentes) et avec une bonne glisse sur les portions plates.
Quand j'ai vu que Asnes sortait un ski avec écailles avec un bon "Nordic Rocker" et des lignes de cotes pas trop élevées je me suis dit que c'était un bon candidat.
J'ai équipé ces skis avec des Voile HD Mountaineer 3-Pin (donc sans cale de rehausse et sans câbles). Je les ai utilisé avec des Alpina Alaska (qui viennent de repartir au sav).
J'ai préféré privilégié la légèreté (les skis sont très léger) et la liberté de mouvement (sur portion plate) plutôt que le contrôle précis et assuré du ski (en descente). Je me dis que le manque de contrôle on peut toujours le rattraper par la technique (ça donne même du piquant aux descentes).

Contrairement aux Voilé, mon ressenti sur ma première sortie a été très bon. C'était après un arrivage de neige fraiche avec pas mal de vent. En alternatif les skis vont bien droit, la spatule ressort toujours et la glisse m'a l'air bonne.
En descente, j'avais trouvé une pente abritée du vent par les sapins avec une bonne accumulation de poudreuse et j'ai eu l'impression d'être dans un film de glisse avec projection de poudreuse à chaque virage. Descente de rêve. Je n'ai malheureusement pas retrouvé ces sensations depuis.
L'accroche m'a l'air normale comparé à mes Madshus Eon mais moindre que des Fisher. Sur neige gelée, il faut bien s'appliquer et ça passe.
Les demi-peaux:
Il y avait dans la première montée (piste rouge alpin) de petites bosses qui s'étaient formées et qui sont restées pendant tout le mois de décembre. Je n'ai jamais réussi à les passer proprement (sans m'aider des bâtons) avec les demi-peaux. Avec des peaux sur tout le ski ça passait.
Je n'ai pas beaucoup testé les demi-peaux.

Ensuite, j'ai pu les tester sur à peu près toute les neiges.
Ce sont des skis qui vont bien droit. C'est très agréable en alternatif, ça peut être plus technique en descente. Sur neige dur, il faut bien marquer ses appuis pour les faire tourner.
Sur neige souple, ça tourne plutôt facilement. Cf photos (sur moquette, neige transformée par le soleil).


En neige poudreuse, le ressenti est très bon. La spatule ressort bien et le ski réagit très bien.





Finalement, gros soucis: le caoutchouc de la semelle et du bec de canard s'est décollé du pare-pierre à l'avant. A chaque flexion, les deux s'écartent et la neige rentre et surtout ça ne va pas tenir longtemps.

Donc retour à l'envoyeur, mais vu la rapidité du sav; c'est mort pour cette année.
Sinon elles sont vraiment confortables. Ai-je tiré un mauvais numéro?
Pour l'enneigement et sa stabilité, il y a Méteo France (http://www.meteofrance.com/previsions-meteo-montagne/bulletin-avalanches/orlu-st-barthelemy/OPP72)
Pour le reste, je ne connais pas.
Vincent
J'ai des Alpina Alaska 75mm depuis 1 an maintenant et je les utilise régulièrement.
J'ai eu un problème de décollement des "pare-pierre" sur les 2 chaussures au bout d'un mois et demi et du coup un problème d'étanchéité, mais ça été recollé par le sav (via le vieux campeur) après 3 mois d'immobilisation.
Et depuis (dizaine de sorties) je n'ai aucun souci.
Je confirme les propos de Christian8. Avec mes Alpina Alaska 75 et des Voilé Hardwire 3 pins ou des Voilé Hardwire Mountaineer, je n'arrive qu'au 2ème cran et la chaussure ne bouge pas par rapport à la fixation.
Aujourd'hui, sortie d'une heure entre 16h et 17h pour aller voir l'état de la neige après la pluie. Départ de Pipay (1530m)
Température très douce, l'anorak est resté dans le sac.
La neige est toujours là. On a peut-être perdu 5cm par rapport au week-end dernier. Mais elle est surtout plus compacte. Normalement les cailloux sont plus visibles.
Elle est très humide et elle se tasse en fonction des appuis. C'est parfois délicat à gérer à la descente.
J'ai continué à évaluer mes nouveaux Asnes Ingstad. Aujourd'hui je suis monté sans mettre les peaux. L'accroche est correcte tant qu'on ne s'emballe pas. Ces skis vont bien droit et ça incite à pousser plus fort, et c'est là que ça décroche.
En descente, dans la neige très lourde la spatule reste hors de la neige et ils sont tout à fait controlables. La difficulté aujourd'hui était de garder l'équilibre avec cette neige qui s'affaisse selon les appuis.
Sur piste damée et neige molle, de super sensations en faisant des grands virages.
J'espère pouvoir y retourner demain et/ou après demain…
N_75
En cherchant des infos sur ce ski, j'étais tombé sur un forum américain, et pour une fois la traduction de Google était tout à fait potable.

https://www.telemarktalk.com/viewtopic.php?t=1641
https://www.telemarktalk.com/viewtopic.php?t=1196#p14775
(ton image en est d'ailleurs peut-être issue)
Mais les messages étaient uniquement axés sur la descente, et je suis donc revenu bredouille, si ce n'est que les comparaisons des divers matériels étaient bien intéressantes.
Salut N_75,
Sur ce même forum, les écailles de ces Asnes sont évoquées
http://www.telemarktalk.com/viewtopic.php?f=19&t=2072#p24026
De plus, j'ai acheté ces Asnes Ingstad WL vendredi dernier et je les ai essayé ce samedi. Je pensais donner mon avis après plusieurs sorties mais puisque tu abordes le sujet voici mes premières impressions.
C'était sur une neige froide sans cohésion sur 10-15 cm sur une sous couche dure. Et j'ai eu des problèmes d'accroche aussi bien avec les demi peaux Asnes que sans. Je pense que c'est avant tout lié à cette neige froide auquel je ne suis pas habitué (du coup difficile de comparer avec mes autres skis). C'est aussi lié à la zone d'accroche limitée et au cambre important. Il faut soigner ces appuis et éviter de s'emballer en montée.
J'attends mes prochaines sorties pour me faire une meilleure idée.
Les points positifs sont qu'ils ont une très bonne glisse (zone d'accroche limitée?) lors des poussées et qu'ils vont bien droit (par rapport à mes Madshus Eon aux cotes identiques).
Ils sont très légers et ils sont fabuleux en descente en neige fraiche. La spatule est toujours sortie et du coup ils sont très rapide et ils tournent très facilement.
Ensuite, j'ai fini par une piste damée de neige très dure. Là, j'ai eu beaucoup plus de mal à déclencher des virages télémark. Je pense qu'il va falloir que je m'adapte un peu aux skis.
Donc à suivre….
3 passages d'enchainement de virages

tentative de godille façon Sancho.




Dans le magazine de l'Isère, un article sur le Télémark, visible en ligne avec en prime une vidéo sur Lionel Condemine (auteur du livre "Le Telemark, du virage à l'élégance"smile
http://iseremag.fr/webzine/marsavril-2016/aux-origines-du-ski