Tous les messages créés par vinc38

Petit état des lieux pour Belledonne. Ce dimanche départ de la cote 1341 (croisement de 4 chemins) à l'ouest du grand Rocher. Montée chaotique jusqu'au 'Cul de Pet' via le Léatel. Chaotique dans la partie boisée à cause du manque de neige qui demande à déchausser et rechausser à multiple reprises puis dans le mur final en neige complétement transformé que j'évacue en grimpant dans la bruyère sur la crête au nord.
La neige commence vers 1400m l'enneigement est en pointillé sur le chemin puis très partiel dans la partie boisée. Ensuite au dessus des sapins l'enneigement est bon, excepté sur les crêtes et les bosses exposées au vent.
J'exploite le petit vallon au sud du cul de Pet avec plusieurs descentes avec une neige bien transformée très facile à skier.
Ensuite retour par le crêt du Poulet (domaine de ski de fond), puis la clairière de Pierre Roubet. Ensuite après de multiples chaussages/déchaussages retour à la voiture (1341).
Modifié il y a 4 mois
J'ai mis l'extrait souhaité au bout de ce lien: Virage sauté (78Mo).
(Le fichier restera en ligne tant qu'il y aura au moins un téléchargement sur une période de 30 jours).

Bons sauts.
Modifié il y a 4 mois
Au dessus de Pipay la skiabilité c'est grandement améliorée avec la petite couche de 10cm de fraiche à partir de 1600m. Cette couche repose sur du crouté et gelé mais au moins on peut faire des virages. Le souci c'est que la ballade se termine par les pistes de Pipay avec toujours des plaques de verglas dans les pentes les plus raides. La neige fraiche n'y a rien changé. Ça passe mais c'est pas agréable.
La descente sur le Barioz est beaucoup plus facile si on descend par les pistes de ski de fond. Par contre je n'ai pas été voir comme était l'enneigement au départ à 1400m.
Je devrais pouvoir faire une sortie ce jeudi. A confirmer.
Vincent
talonlibre
Hello Vincent, du très beau telemark bien agréable à regarder.

Viens partager des pentes et une fondue dans le Jura à l'occasionsmile
Waouh! Merci. Ça me dirait bien de changer de coin mais quand j'arrive à me dégager 4h dans un week-end je suis trop content. Je doute que l'occasion se présente rapidement. Ça va faire 10 ans que je skie toujours au même endroit à part mon escapade dans le Queyras et un tour en Norvége donc oui j'aimerais bien.
N_75
Par curiosité quelle est cette fixation ? Je crois savoir que l'évolution du Telemark a donné lieu à des innovations côté fixations, mais mes connaissances culturelles se limitent à la norme 75
Je suis tout aussi ignorant que toi du matériel de Télémark. Et le guide ne connaissait pas le matériel de rando nordique. Il a été impressionné par l'efficacité du matos de ski randonnée nordique. Il m'a parlé d'une position descente et d'une position montée au niveau de sa chaussure mais je n'ai pas eu l'occasion de tester car le lendemain il a repris son matériel alpin.

stofdefou
la caquette est du plus bel effet
La casquette m'a été fournie par le guide au dernier moment, elle trainait au fond du camion. J'avais oublié que le Queyras c'est surtout le soleil même en février.
stofdefou
Visiblement seul le guide et toi était en telemark
Effectivement, c'était 5 jours de perfectionnement ski de rando (La Vie Sauvage). Je me suis retrouvé dans ce groupe car mon séjour de ski de rando nordique à été annulé au dernier moment. Et je ne regrette pas une super expérience.
J'en profite pour rajouter mes 6 secondes de célébrité.
En février j'ai fait un séjour de ski de randonnée dans le Queyras. Et le premier jour on a été filmé pour un documentaire:
Le ski, un loisir écologique ? pour France 3 Provence Cote d'Azur diffusé en mars 2019.
Ma prestation est entre les minutes 25:00 et 25:06



Juste avant il y a le guide en télémark. MOi je suis avec des Voilé Vector et des Scott Excursion.
Sortie éclair de 2h (a 13h) Il n'y a pas énormément de neige à 1800: 15/20 cm de poudre sur un fond peu homogène déposée par un fort vent de sud. Mais cette neige est un vrai bonheur. Les skis (Madshus Eon) ne font pas sous-marin et ça tourne tout seul.
Deux sorties ce week-end: une samedi matin et une lundi matin. Toutes les 2 à Pipay (1530).
La couche de neige est inégale selon les orientations et l'altitude. En résumé, j'ai trouvé une piste bien samedi matin : l'oursière (1ere photo).
Mais Mataru, la piste de montée est une alternance de neige à canon (dure, gélée), de traces de ratrac et cailloux. J'ai fait tout un détour pour éviter de  la descendre (montée par le teleski du loup) et ce fut quand même laborieux dans une neige lourde avec pas mal de caillou. La fin de la descente sur Pipay est très délicate avec beaucoup de cailloux.
Lundi matin, je préfère sortir des pistes et aller en direction du col de merdaret (un de mes grands classiques). Bonne nouvelle: ils ont démonté une des 3 lignes électriques mais il en reste 2 quand même.
En chemin j'ai pu trouver quelques spots bien agréables (photo)


En fin de matinée la neige s'est humidifiée.
pilou
Vince38, est ce que tu as des cales de réhausse ?? Pour avoir 2 paires de voilé vector, l' une avec cale et l' autre sans, c' est le jour et la nuit !
Oui j'ai des cales de réhausse sur mes Voilé Vector (et pas sur mes Asnes Ingstad - je crois qu'on est en train de dévier du sujet de ce post).
Je viens de me réconcilier avec mes Vector. J'ai passé 5 jours dans le Queyras avec un groupe de rando alpin et j'ai adoré. Ils sont vraiment parfaits pour la descente (en poudreuse mais aussi sur neige dure ça passe).

vinc38
Mes problèmes ont été en montée sur des neiges glacées. Ça devient un jeu d’équilibriste de s'appuyer sur une carre.
Cette semaine, je n'ai pas eu de problème sur des neiges gelées. Je pense qu'à l'époque j'avais eu des problèmes lors de mes premiers essais car mes peaux n'étaient pas adaptées en largeur aux Vector.
gervais
Si pour tes voilé vector tu n'avais pas de chaussures rigide plastique c'est normal que tu ai galéré .
C'est un ski large, a utiliser avec des scarpa T4 ou plus .
Il faut arrêter de vendre des skis avec plus de 70 au patin avec des godillots.
Mais j'ai utilisé mes Vector BC avec des Scott Excursion. Et à la descente je n'ai aucun soucis; le contrôle est très bon. Mes problèmes ont été en montée sur des neiges glacées. Ça devient un jeu d’équilibriste de s'appuyer sur une carre.
J'ai essayé les Vector BC avec mes Alaska et ça fonctionne quand la neige est souple et pas trop lourde mais j'ai aussi eu des difficultés dans des neiges lourdes ou il y a toujours un ski qu'on arrive pas à contrôler. C'est pas une grosse surprise, les Alaska ne sont pas trop rigide au niveau du talon.