Tous les messages créés par Vincent.Hok

Effectivement, très mauvaises conditions ce week-end et ça ne s'améliore pas dans les jours qui viennent : la neige est tombée après deux perturbations pluvieuses  - succession de pluies et neiges abondantes, donc le manteau neigeux est tout à fait instable, ajouté à cela le vent, c'est le cocktail parfait pour les avalanches. Mieux vaut rester en forêt, à l'abri et à moyenne altitude, en évitant les pentes à forte déclivité.
Un petit tour au Liioran pour fêter les deux jours de neige (8 et 9 novembre 2017) sur les volcans cantaliens. J'ai préféré le Lioran, parce que le versant nord ouest avait été bien exposé durant ce bref épisode hivernal. Températures pas désagréables, -2°C au bas de la station, sans vent mais avec un brouillard à couper au couteau. Montée tranquille, faut dérouiller les genoux, par la piste du rocher du cerf jusqu'au buron du baguet en plein travaux, balades autour du buron, puis redescente par la piste verte. C'est pas le top, les 10 cm tombés ne font pas une couche bien solide et ça frotte sur les gros cailloux. Et ces tranchées creusées sur les pistes à peu près tous les 100m, ça obligé à freiner brusquement dans les descentes. Mais bon, c'était chouette quand même de rechausser les skis HOK et de sentir les spatules glisser sur la neige. Et Mlle Iris était aux anges.







Modifié il y a 4 ans
Blessure au genou mi-février (à skis évidemment !) : résultat une saison à oublier de mon côté (et l'enneigement assez catastrophique dans le Cantal n'a pas offert beaucoup de fenêtres pour les skieurs de rando). Vivement l'hiver prochain en espérant que ça soit meilleur (ça ne pourra pas être pire..)
Salut à tous !
Pas trop le temps de communiquer sur le forum en ce moment, mais la neige est au rendez-vous sur le massif cantalien, et c'est un peu la fête ici !
J'ai publié cette annonce ce matin avec pas mal de photos sur le blog du foyer nordique du Ché, avec pas mal de photos qui vous donneront une idée de l'enneigement (de 20 à 60 cm selon l'altitude). La météo des jours prochains est mitigée, mais encore incertaine : des nuits froides, des journées pas trop douces, mais peut-être de la pluie demain mardi. Pas de quoi mettre à mal pour le moment notre toute fraîche couche de neige (parce qu'avant les tempêtes du week-end tout était revenu quasiment au vert !)
http://outsiderland.com/foyer-nordique-haute-planeze/fr/un-paradis-nordique-ouvert-des-demain/
Vous pouvez également suivre mon compte flickr avec pas mal de photos :
https://www.flickr.com/photos/danahilliot/
Le foyer nordique est ouvert à partir de demain mardi 7 juillet, et en ce moment, c'est le top pour le ski de rando et le ski-raquettes (surtout en forêt)
Modifié il y a 4 ans
Bonjour à tous !
Mine de rien, le petit épisode neigeux de ces 19 et 20 décembre s'est avéré particulièrement généreux avec le Cantal, surtout dans sa partie Est - ça tombe bien, c'est chez moi !
Neige ininterrompue au-dessus de 1000 m durant environ 36 heures, pas d'énormes flocons non plus, mais de quoi assurer une couche au sol d'une vingtaine de centimètres. Évidemment, j'ai chaussé mes skis Hok dès que j'en ai eu le temps, c'est-à-dire en début d'après-midi, ce 20 décembre, direction la forêt du Ché, question de vérifier si ça vaut la peine d'ouvrir ou pas le domaine nordique. Après un périple assez scabreux en automobile (genre, les petites routes n'ont pas été déneigé, ou le passage du chasse-neige au matin n'est déjà plus qu'un très vague souvenir), où j'ai fait du dérapage plus ou moins contrôlé dans chaque virage et ramé pour grimper la dernière côté qui mène sur les hauteurs de la Planèze, j'ai chaussé les HOK à l'entrée du domaine, et suis parti direct dans la forêt, empruntant notre "fameuse" (du moins dans le Cantal) piste "trappeur", tracée au beau milieu des sous-bois, avec plein de passages techniques rigolos et casse-gueule (surtout quand les 20 cm de neige dissimulent de très lisses rondins de bois sur lequels les skis partent facilement en live). Ha oui : neige très agréable, grâce à l'imperméabilisant dont j'avais pris soin de couvrir les peaux avant de partir.
C'est un grand plaisir d'arpenter cette forêt dans la plus grande solitude, et faire la première trace de l'année dans la neige. Le sentier serpente à travers la forêt, certaines pentes sont rudes, faut slalomer, , d'autres plus douces, et de grands faux-plats permettent de glisser correctement. Vivement demain que j'y retourne !
Modifié il y a 4 ans
Première sortie de l'hiver, modeste compte tenu du vent qui soufflait ce midi.
Je profite que la station du Lioran soit encore loin d'être ouverte pour laisser les premières traces sur la grande piste du cirque de fond d'Alagnon. Au-dessus de 1250 m, on trouve facilement 20cm de neige fraîche, un peu lourde, mais pas collante (du coup, ça ne glisse pas des masses, mais avec les skis HOK aux pieds, c'est parfait). Température autour de 2°C, ciel tourmenté, mais on voit les sommets et les crêtes bien bien blancs, et ça, c'est tout bon pour la suite. Ma chère Iris en profite pour batifoler gaiement dans la poudreuse après les chevreuils, les chamois et les lièvres (tout ce beau monde ayant regagné la forêt à cause du vent) et moi je décrasse les articulations en skiant doucement. Y'a pas à dire, je connais rien de meilleur au monde qu'une balade à ski (surtout à cet endroit, littéralement gavé de monde quand la station est ouverte, alors que là, personne n'est encore passé)

Pour la suite de la saison : une bonne couche de 30 à 40 cm devrait s'installer pour un bout de temps au-dessus de 1500 m (ce qui laisse 350 mètres de terrain de jeu jusqu'aux crêtes les plus élevées chez nous - le genre de neige qui tient souvent jusqu'au printemps), mais en-dessous, ça devrait revenir au vert vues les conditions météo annoncées - ce qui n'est pas étonnant un début novembre.

Quelques photos pour inaugurer la saison cantalienne :
















On est en pleine préparation de la saison au domaine nordique Prat-de-Bouc Haute-Planèze, et je vous accueillerai avec plaisir au foyer nordique du Ché cet hiver encore, avec des skis-raquettes (HOK, SPORTEN et OAC) en location évidemment !


Modifié il y a 5 ans
@JMC63
Je crois que ce panneau est directement lié à l'accident de luge qui a eu lieu au bord de la Dore l'hiver dernier ou avant-dernier. Les maires des communes sont assez terrifiés en ce moment avec les questions de sécurité. Il suffit de passer en "commission de sécurité" pour prendre la mesure de l'importance prise par ce thème - qui fait écho à la judiciarisation généralisée des sociétés contemporaines : on porte plainte systématiquement, et le maire est souvent en première ligne, surtout dans les communes modestes.
En tous cas, ce panneau laisse rêveur quand on voit le nombre de randonneurs hors-piste qui explorent le massif du Sancy smile
Mais c'est ce que je disais plus haut, attention à l'aménagement croissant des espaces montagnards hivernaux ! Surtout dans notre nouvelle grande région où le président directeur général récemment élu a décrété : tout pour le développement des stations et la neige de culture !
Nous, les adeptes du hors circuit, on va finir comme des maquisards ou des braconniers. (ce qui me gène pas outre mesure d'ailleurs smile
Bonjour à tous - j'attends l'hiver aussi, depuis juin dernier pour être honnête smile
@Gedryg, ce panneau est à vous glacer le sang – mais j'ai bien peur qu'il faille s'habituer à le voir notamment aux abords des stations. À ce sujet, on s'est trouvé confronté à un petit cas de conscience sur notre massif (le Cantal). la randonnée nordique est en plein essor chez nous, comme partout ailleurs. Traînez du côté de Prat-de-Bouc en avril ou début mai, quand il reste encore de la neige et que la station a fermé, vous risquez fort d'y croiser quelques skieurs qui ressemblent fort au petit bonhomme sur le panneau. À mon niveau, un modeste foyer nordique dont je m'occupe en contrebas du col, je milite pour la randonnée nordique, mais des fois je ne demande si je ne devrais pas freiner un peu mes ardeurs et gagner en discrétion. Parce qu'au bout d'un moment, forcément, les institutions locales (tourisme, stations, politique) ont fini par se rendre compte qu'il y avait là un phénomène émergent. prise de conscience qui suscite évidemment des considérations presque réflexes du genre : mais quid de la sécurité ! Les maires sont responsables en cas d'accident. IL faudrait donc limiter, informer, contrôler, etc. Ou bien (la station) : la pratique du ski hors piste n'est pas tolérée sur le domaine de la station (ha bon ? depuis quand ?), j'ai même entendu un truc du style : même quand la station est fermée, au printemps, pour des raisons de sécurité etc.. ce petit monde aurait peur d'être débordé. Autre réflexe qui ne surprendra personne ici : comment transformer ces "nouveaux" pratiquants en clients potentiels ? (comme ils sont souvent très autonomes, n'ont pas besoin de grand chose, savent lire une carte par exemple, c'est compliqué d'identifier des besoins. ha si ! On pourrait baliser des parcours par exemple, aménager des parcours. Mais est-ce qu'on peut décemment faire payer des gens pour trois balises et un plan à l'échelle 1/50 000 ème illisible et inutile imprimé sur papier glacé ?) etc etc
Bref, je me disais que finalement, notre discipline pourrait bien être victime un de ces jours de son succès. Ou bien qu'on la rejette ou bien qu'on la "récupère. Et que dans cette perspective, il vaudrait mieux conserver une certaine forme de discrétion.
J'ai regardé attentivement. Effectivement, il s'agit manifestement d'un ours, et pas n'importe quel ours, mais d'un ours blanc, un ours polaire. Rien d'étonnant : en cette période réchauffement climatique, il faut d'attendre à voir les ours polaires descendre de quelques degrés en latitudes et donc abandonner leurs territoires septentrionaux pour gagner les montagnes les plus élevées. Et puis bon, le phoque se faisant rare au Svalbard, et comme les touristes du cru ont toujours le même goût, on peut comprendre que certains ours éprouvent le désir de varier leur alimentation : le skieur alpin, paraît-il, serait fort goûteux.
Un dernier tour avant l'hiver prochain (enfin, non, tel que je me connais, j'y résisterais pas, et d'ici mai, ou même pire, si tant est qu'il y ait encore de la neige là-haut, je grimperais encore) - Encore possible de partir du col de Prat-de-Bouc, versant nord du cirque (parce qu'en exposition sud, y'a plus grand chose). Montée tout droit jusqu'au col de la Tombe du Père, puis la crête jusqu'au Plomb du Cantal - des quantités de neige encore respectables par endroits (pas loin de 2 mètres vers le sommet ou dans les combes). Descentes par les pistes ou dans les pentes autour des pistes, mais là on sort du ski de rando nordique, et on n'est pas loin par endroit du ski de rando alpin - pour la première fois, je fais un bout de piste rouge alpine avec mes skis HOK, et ma foi, ça passe, avec des virages serrés, mais attention à la qualité de la neige, très hétérogène (on peut prendre des gros coups de freins en plein milieu de la pente). Une seule chute, bêtement, dans une pente un peu raide mais sans plus, sur la verte (forcément on se relâche parce que c'est une verte et on se retrouve le nez dans la neige).
Une vraie petite société de randonneurs nordiques autour du Plomb ! Des skieurs de SRN avec des spatules toutes neuves ! Des skieurs de rando alpins (une bonne dizaine en ordre dispersé) et des promeneurs en raquettes. Tous viennent goûter les derniers plaisirs de la neige de printemps, sous un grand beau soleil avec de chouettes nuages, et un vent sur la crête qui doit avoisiner les 100 km/h - autant dire qu'il y a du monde caché derrière le refuge du Plomb !
Ça fait plaisir de voir ce monde un 10 avril : preuve que la rando nordique ou alpine est en train de prendre vraiment : les années précédentes, on croisait toujours les deux trois mêmes personnes, là, ça se renouvelle - et la preuve, c'est qu'on voit du matériel tout neuf.
















Modifié il y a 5 ans