La traversée du Hardangervidda Norvège > Norvège du Sud > Hardangervidda

par
Régis Cahn avatar
Régis Cahn

Durée : Plus de 4 jours

Distance : 145,0 km

Difficulté : Moyenne

Altitude de départ : 1000m

Altitude d'arrivée : 1070m

Dénivelée : +2680m -2610m

Pulka : accessible

Le plateau du Hardanger est situé au sud ouest de la Norvège, entre Oslo et la seconde ville du pays, Bergen. A environ 60° de latitude nord, le Hardanger «vidda» est le plus grand des hauts plateaux montagneux d’Europe.

Son territoire est compris entre les fjords Sørfjorden et Eidfjorden à l’Ouest et le glacier Hardangerjøkulen au nord. Il s’étend au Sud jusqu’au massif du Setesdal et la vallée du Numedal à l’Est. L’altitude du plateau oscille entre 1000 et 1700 mètres. Les principaux sommets sont le Hårteigen (1681m) et le Nupsegga (1674 m).

En bordure nord subsiste le 6ème glacier de Norvège : le Hardangerjøkulen (10 km de diamètre). Au début du XXème siècle, les expéditions polaires en partance pour l'Antarctique venaient se préparer (Robert Falcon Scott) sur le Hardangervidda.
Ce territoire a été raboté par les glaciers et s’en trouve complètement dénudé. Il est constellé d’une myriade de lacs figés par le gel l’hiver. Les 4272 Km2 du plateau sont classés en parc national depuis 1981. Sur le plan humain, il n’y a aucun village ni route qui le traversent. Ses paysages grandioses, sont depuis longtemps parcourus à skis.

Nous vous proposons ici la traversée classique d’Haukeliseter à Finse en six étapes. Ce parcours permet de relier chaque soir un refuge confortable.

La traversée du Hardangervidda constitue le terrain idéal pour la randonnée et le raid nordique. L’itinéraire est dicté par le piquetage qui relie les refuges entre eux. De nombreux norvégiens effectuent la traversée du nord au sud pour skier face au soleil ! Le plateau du Hardanger est très vaste et permet de nombreuses combinaisons. Il peut être parcouru en tous sens.


Haukeliseter - Finse
Cartes : Turkart / Ugland It
“Haukelifjell” Echelle 1:50 000
“Hardangervidda Vest” n° 2659 – Echelle 1:50 000
“ Finse ” n° 2241 – Echelle 1:50 000
“ Hardangervidda ” n° 2557 – Echelle 1:100 000


Difficultés et dénivelé :

picto_rando_difficulte.png

Cet itinéraire ne comporte pas de difficultés techniques.
Il est vivement conseillé de se rendre dans le Hardangervidda à Pâques, pendant les périodes de balisage. Les repères sont très rares sur le plateau du Hardanger. La plupart des itinéraires sont piquetés (Tiges de bouleau de 1 à 2 mètres de hauteurs plantés à des distances rapprochées). Cette signalisation est très utile par temps de brouillard. En cas de mauvais temps, le risque de se perdre est sérieux. Se renseigner auprès des gardiens de refuges sur les conditions météo.

Précaution indispensable :
Prévoir pour la sécurité, une pelle à neige, un duvet, ainsi qu’un sac de survie pour se protéger du vent. En cas de blizzard, ce sac vous permettra de faire une halte en toute sécurité. Les Norvégiens ont l’habitude d’utiliser ce matériel en cas d’urgence. Ils creusent un trou dans la neige pour s’abriter.

La randonnée nordique est une pratique respectueuse et responsable. Avant de vous élancer sur le terrain, suivez nos conseils !

Randonneurs à skis dans le massif du Hardangervidda

Durée de l'itinéraire :

picto_rando_duree.png

Temps de la traversée : 6 jours (145 kilomètres)


Accès :

Transport en commun :
Le nord du plateau est accessible depuis Finse situé sur la ligne de train Bergen - Oslo.
Haukeliseter est accessible en bus depuis Bergen et Oslo. Ligne 180 Haukeliekspressen (Nor-way Bussekspress).

Accès routier :
Haukeliseter est situé sur la route nationale E134.


Itinéraire :

dnt.gif Étape 1 : Haukeliseter – Hellevasbu
26 Km – 6h45
Dénivelée positive cumulée : 600 mètres
Dénivelée négative cumulée : 575 mètres

Refuge Haukeliseter - Hardangervidda - Norvège

Le refuge d’Haukeliseter (1000 m) se situe dans le sud de la Norvège, entre Oslo, Stavanger et Bergen.
C'est un endroit très populaire pour le départ ou l’arrivée d’une randonnée nordique dans le parc national du Hardangervidda ou le massif du Setesdalsheiene.

fleche_droite.gif Du refuge (1000 m), traverser la route E134 et prendre la direction nord-est. Monter une première pente assez raide et atteindre le lac Venaretjønn (1124 m) et continuer plein nord. Suivre le balisage et laisser à gauche la direction d’Ålmannvegen (pancarte). Prendre à droite la direction d’Hellevasbu. Laisser sur la droite le lac Loftsdokktjønn (1093 m). Le cheminement se relève et passe à gauche du sommet de Vesle Nup (1510 m). Descendre sur le lac Mannevatn (1242 m) situé sous le Nupseggi (1673 m). Prendre la direction nord-est et continuer en direction du lac Årmotvatni (1180 m). Le cheminement devient nord-ouest et file sur les lacs Midtnutvatnet (1206m) et Simletindvatnet (1229 m). Le parcours d’hiver rejoint le sentier d’été en passant à l’ouest de Simletind (1511 m). Descendre au nord sur le passage entre le lac Øvre Hellevatnet (1162 m) et Nedre Hellevatnet, puis atteindre le refuge d’Hellevassbu.

dnt.gif Étape 2 : Hellevasbu – Litlos
20 Km – 4h00
Dénivelée positive cumulée : 450 mètres
Dénivelée négative cumulée : 425 mètres

Refuge d'Hellevassbu - Hardangervidda - Norvège

Le refuge gardé de Litlos se situe au bord du lac Litlosvatnet. Cette étendue d’eau est prise dans les glaces en hiver.

fleche_droite.gif Du refuge d’Hellevasbu, prendre la direction nord est et grimper jusqu’à 1300 mètres d’altitude. Passer entres les sommets de Buanuten (1487 m) et Sandvikenuten (1390 m), puis descendre sur Øvste Bjørnabotnen. Tirer au nord et atteindre le Tuevatni (1290 m). Du lac suivre la direction ouest et skier sur le lac Kvennsjøen (1167 m). Continuer en nord-ouest et passer sur le Litlosvatnet et atteindre le refuge gardé de Litlos.

dnt.gif Étape 3 : Litlos – Sandhaug
28 Km – 5h00
Dénivelée positive cumulée : 420 mètres
Dénivelée négative cumulée : 350 mètres

Refuge de Litlos - Hardangervidda - Norvège

Sandhaug se situe au centre du Hardangervidda. Ce refuge gardé constitue une belle halte pour le skieur qui traverse le plateau du Hardanger.

fleche_droite.gif Étape de direction générale nord-est. Du refuge de Litlos (1250 m), atteindre le col à 1300 mètres d’altitude. Passer à droite du sommet du Holken (1420 m) et descendre en direction du Ambjørgsvatnet (1269 m). Laisser à gauche l’itinéraire pour Hadlaskard. Viser le passage entre le Flautenuten (1458 m) et le Storahorgi (1467 m). Quitter l’itinéraire d’été et tirer en direction du nord-ouest. Passer le Engelstjørn puis rejoindre les lacs du Bismarvatnet (1333 m) et Bessevatnet (1302 m). Descente sur la rivière Besso. Passer à droite du refuge Besso Turisthytte (1250 m – fermé l’hiver) situé sur le lac Nordmannslågen (1244 m). Continuer pendant 4 kilomètres en prenant la direction plein est et parvenir au refuge de Sandhaug (1250 m).

dnt.gif Étape 4 : Sandhaug - Bjoreidalen turisthytte
22 Km – 3h30
Dénivelée positive cumulée : 210 mètres
Dénivelée négative cumulée : 270 mètres

Refuge de Sandhaug - Hardangervidda - Norvège

Le refuge de Bjoreidalshytta est privé. Il n’est ouvert que pour la période de Pâques (Easter) et en été. Il se trouve sur la rivière Svinto. L’étape est relative plate voir descendante.

fleche_droite.gif Partir au nord-est pour contourner le Trondavadnutane (1385 m) puis un sommet sans nom (1346 m). Obliquer au nord et laisser à droite l’itinéraire qui mène au refuge de Rauhelleren. Le cheminement passe à gauche du lac Vombstjørnane (1246 m) puis coupe l’extrémité est du lac Langavatnet (1223 m). Passer près des maisons de Hellehalsen (1260 m). Laisser à droite le cheminement pour le refuge de Stigstuv et continuer plein nord et arriver dans la vallée de la Bjoreio. Au niveau de Steingardhae tirer au nord-est et atteindre le refuge de Bjoreidalshytta.

dnt.gif Étape 5 : Bjoreidalshytta – Krækkja
23 Km – 6h00
Dénivelée positive cumulée : 500 mètres
Dénivelée négative cumulée : 600 mètres

Refuge de Bjoreidalen - Hardangervidda - Norvège

Une étape de la traversée qui coupe la seule route du Hardangervidda : la n° 7.
Cette route permet de relier Oslo à la seconde ville du pays Bergen. La route nationale 7 est dégagée pendant le long hiver.
Krækkja est situé sur le lac Storkrækkja en face du massif Hallingskarvet.

fleche_droite.gif De Bjoreidalen turisthytte, suivre la direction nord-est et entrer dans la Loftstovedalen (vallée d’altitude moyenne de 1200 m). Continuer sur le lac Lundhauketjørna (1227 m) et passer à l’ouest du Lundhaukenutane (1221 m). On rejoint à cet endroit le balisage qui vient de Stigstuv. Le cheminement descend légèrement vers le point 1185 m puis la Skulevikåna.
Après avoir passer la rivière et le lac Hætjørna (1166 m) couper la route N° 7 à l’ouest de Halne Fjellstova. Une montée au niveau d’Halnebotnane mène à un col (1270 m). Descendre à vue en direction du refuge de Krækkjahytta.

Pratique :
La gare d’Haugastøl (1000 m) est à 12 Km à skis du refuge de Krækkja.
Gare sur la ligne de train Bergen – Oslo (Entre les stations de Finse à l'est et de Ustaoset à l'ouest d'Haugastøl)
La route national 7 « Eidfjord – Geilo » passe à Haugastøl.

dnt.gif Étape 6 : Krækkja – Finse
26 Km – 7h00
Dénivelée positive cumulée : 500 mètres
Dénivelée négative cumulée : 390 mètres

Refuge de Krækkja - Hardangervidda - Norvège

Finse constitue un excellent point de départ ou d’arrivée pour skier dans les massifs du Hardangervidda, du Skarvheimen et de l’Hallingskarvet.
Finse est la gare la plus haute en altitude de toute la Norvège. On la rejoint uniquement par le train en 3 heures depuis Oslo et en 2 heures depuis Bergen.

fleche_droite.gif Étape d’orientation nord-ouest.
Rejoindre le nord du lac Dragøyfjorden (1180 m) et les cabanes de Larsbu. Continuer à l’ouest et passer au col de Krobuhalsen (1250 m) puis descendre sur le Finnsbergvatnet (1190 m). L’itinéraire rejoint celui de Kjeldebu après avoir traversé le Midtnutvatnet (1323 m). Continuer sur le lac Brattefonnvatnet (1381 m). Peu après, l’itinéraire rejoint le parcours estival et file vers Finse en direction du nord. Le cheminement contourne par l’est la calotte glaciaire du Hardangerjøkulen et rejoint le Finsevatnet (1215 – 1212 m). Finsehytta est à l’extrémité nord du lac.

Station de Finse - Hordaland - Norvège


Hébergements :

picto_rando_refuge.png

refuge_garde_.gif Haukeliseter (1000 m) :
Refuge gardé : Betjent hytte - Staffed lodges
132 places
Téléphone pendant la saison : +4735062777
info@haukeliseter.no
www.haukeliseter.no
Le refuge est géré par l’association de montagne de Stavanger.

refuge_self_service_.gif Hellevassbu (1167 m) :
Refuge en self service : Selvbetjent hytte - The self-service cabin
26 places
Géré par DNT Oslo

refuge_garde_.gif Litlos (1180 m) :
Refuge gardé : Betjent hytte - Staffed lodges
52 places
litlos@turistforeningen.no
www.litlos.no
Géré par DNT Oslo.

refuge_garde_.gif Sandhaug (1250 m) :
Refuge gardé : Betjent hytte - Staffed lodges
80 places
Téléphone pendant la saison : + 47 91 76 62 25
sandhaug@turistforeningen.no
www.turistforeningen.no/sandhaug
Géré par DNT Oslo

refuge_prive.gif Bjoreidalen turisthytte (1140 m) :
Refuge gardé et privé : Privat hytte - Private staffed lodges
38 places
Téléphone pendant la saison : +47 908 84 470

refuge_garde_.gif Krækkja (1161 m) :
Refuge gardé : Betjent hytte - Staffed lodges
85 places
Téléphone pendant la saison : + 47 478 13 660
kraekkja@turistforeningen.no
www.turistforeningen.no/kraekkja
Géré par DNT Oslo

refuge_garde_.gif Finsehytta (1222 mètres) :
Refuge gardé : Betjent hytte - Staffed lodges
150 places
Téléphone pendant la saison : +47 56 52 67 32
finsehytta@turistforeningen.no
www.turistforeningen.no/finsehytta
Géré par DNT Oslo


Utilisation d'une pulka :

picto_rando_pulka.png

L’utilisation de la pulka est possible sur l’ensemble du parcours.


Liens internet utiles :

- Association Norvégienne de Tourisme : Den Norske Turistforening (DNT) vous fournira toutes les informations concernant les refuges, les cartes, les itinéraires, les périodes de balisage… www.turistforeningen.no
- Office régionaux de tourisme :
Hordaland : www.hordaland.no
Telemark : www.telemark.no
Buskerud : www.bfk.no
- Le guide des chemins de fer en Norvège pour les voyageurs
- Compagnie de chemin de fer NSB : www.nsb.no
- Compagnie de bus Nor-Way : www.nor-way.no
- Météo norvégienne : www.yr.no
- Informations générales sur la Norvège

La montagne est un milieu hostile. Les informations contenues sur cette page sont données à titre indicatif. Les informations relevées sur le terrain prévalent en toutes circonstances. Prenez vos précautions. En cas de doute, faites appel à un professionnel de l'encadrement. La randonnée nordique est une pratique respectueuse et responsable : vous évoluez dans des milieux naturels sensibles, merci de les préserver.

10 commentaires

par vincent
avatar par défaut
 

merci pour ce super boulot, avec de multiples fonctionnalités, impression, liens… il n'y a plus qu'à prendre un billet d'avion. Ce sera sans doute pour 2010.
Juste une remarque (mais c'est vraiment par vice) : une petite carte, même simplifiée, permet de visualiser en un instant le parcours.

par Régis Cahn
Régis Cahn avatar
 

Ton idée de carte est une excellente proposition…
Mtriclin et moi-même avons tenté d'apporter ce + avec googlemap
Pour des raisons techniques, ce n'est pas si évident.
J'espère qu'on trouvera à terme une solution !

par Marc
Marc avatar
 

En attendant l'intégration des cartes dans ces pages, on avait fait une carte pour le suivi GPS de Régis en 2008, elle est visible sur la page du Raid Norvégien en ski-pulka sur Nordic-Spot - d'où on peut aussi télécharger le fichier pour Google Earth. Une fois téléchargé, on peut adapter ce fichier à sa guise.

par Francois
Francois avatar
 

Je ne trouve pas le récit de Régis sur son Raid Norvégien 2008 ? Quelqu'un peut-il m'aider ? J'ai trop envie de le lire !

par Régis Cahn
Régis Cahn avatar
 

euh…
C'est normal il y en a pas !
Pour te mettre quelque chose sous la dent, tu peux consulter cette vidéo (interview sur France Info).
Les images sont tournées dans le massif du Hardangervidda.

par Francois
Francois avatar
 

Pourquoi n'as-tu pas fait le récit de ton aventure ?

par Régis Cahn
Régis Cahn avatar
 

A l'époque, par manque d'envie de raconter…
Et puis j'ai souhaité me concentrer sur le topo !

par leucos
leucos avatar
 

Merci pour les infos. Je ne sais pas si Scott s'est entraîné sur le plateau, mais par contre je suis sûr qu'Amundsen s'y est entraîné (il a même failli y laisser sa peau). Est-ce qu'il n'y a pas confusion ?
A+
M

par itchyfeet
avatar par défaut
 

Après la traversée du Hardangervidda de Haukeliseter à Finse en 6 jours à Pâques, je voulais juste apporter quelques infos pratiques à ceux qui seraient tentés par l'aventure. J'ai eu l'idée de cette traversée en achetant le livre des Mouraret, Pays Nordiques, il y a quelques années sur Aventurenordique.com ; j'ai complété avec l'excellent topo de Régis ici-même et des infos dans les forums. Le challenge n'a pas été le ski, sans difficulté particulière, ni la longueur des étapes – entre 20 et 26 km, environ 145 km en tout – mais le port du sac (environ 13 kg, un quart de mon poids…) ; on comptait les temps de Régis auxquels on rajoutait au minimum nos pauses !! C'est une magnifique traversée.

J'ai téléchargé gratuitement les cartes de l'itinéraire au 25000 que j'ai imprimées sur www.norgeskart.no/turkart (maintenant en anglais petits veinards ; il y a six mois, j'ai dû me faire un lexique norvégien-français perso). On choisit sa zone de carte avec le cadre jaune orangé, on clique sur 'make map' puis 'download map'. Des skieurs rencontrés en route étaient étonnés de la précision de mes cartes. Les leurs, achetées, étaient à bien plus grande échelle. Seul hic : même en choisissant les itinéraires à ski, s'ils sont bien indiqués en bleu sur la carte générale, ils ne figurent plus sur la partie sélectionnée une fois imprimée. En cliquant sur 'faire apparaître les itinéraires balisés' – marked routes – on obtient ceux d'été, or ceux d'hiver diffèrent, les rallongeant parfois de plusieurs kilomètres pour éviter pentes raides, zones potentiellement avalancheuses, etc. Je l'ai signalé au site et ils m'ont dit qu'il y avait en effet un problème qu'ils allaient résoudre… sous quel délai, ils ne peuvent le dire. Mais d'ici la prochaine saison, on peut espérer que ce sera fait ;) D'où l'importance de la description précise de Régis, qui permet de suivre son itinéraire sur la carte. De toute façon, il faut y aller à Pâques, les itinéraires sont balisés par des branchages et c'est très pratique.
Pour le GPS, j'ai téléchargé sur www.frikart.no/garmin le fond de carte 'topo winter' ainsi que la 'cross-country overlay map' des itinéraires à ski ('skiløyper') qui se superpose ; c'est gratuit mais faites un don car c'est génial, c'est à très peu de choses près vraiment l'itinéraire balisé par les branchages.

Sinon, le refuge de Bjoreidalen est définitivement fermé, il faut donc choisir un autre itinéraire. Nous sommes passées par Dyranut (je ne me souviens pas de ce qui m'a fait opter pour cette solution), mais on peut également passer par Stigstuv (refuge privé auquel je n'avais pas pensé – je crois que je pensais qu'il était aussi fermé car il est très difficile de trouver des infos), qui semble plus direct si on ne recherche pas un confort extrême (Dyranut est un gîte privé très confortable, à l'accueil charmant, mais cher, sur la seule route qui traverse le plateau).
A part à Haukeliseter où il faut absolument réserver car il y a beaucoup de monde, pas besoin de réserver, on ne refuse personne ; je l'avais fait partout mais les Norvégiens ne le font pas, probablement parce que, si on est bloqués par le mauvais temps et qu'on est obligé de décaler d'un ou plusieurs jours, la réservation est due (même si on ne vous demande aucun acompte, mais tout est basé sur la confiance, que j'espère, tout le monde respecte…). Dans les refuges non gardés, on remplit un formulaire en indiquant le nombre de nuitées, la nourriture consommée et les prix correspondants (voir liste dans le refuge) + son adresse mail ; ils envoient plus tard un lien pour payer par CB.

Quelques autres infos que j'ai mis du temps à trouver :

Tout se paie par carte dans les refuges, nul besoin de changer de l'argent. Pour avoir la clé des refuges DNT non gardés (Hellevassbu), il faut être membre DNT, ce qui donne aussi des réductions sur nuitées et repas même dans les refuges privés Dyranut et Stigstuv, la carte est amortie dès la troisième nuit (compter 85-90 € la nuit par personne en pension complète). On peut devenir membre en ligne ; si vous êtes deux de la même famille, la formule 'household' est plus intéressante que 'family' qui inclut deux adultes et enfants. Les cartes mettent une semaine à arriver par la poste donc si on le fait à la dernière minute, faire une copie d'écran avec les n° de membres, à montrer à chaque refuge, ou avoir l'appli DNT. On peut prendre la clé DNT au siège à Oslo près de la gare (lundi-ven 10-17 – 18 jeudi, sam 10-15 mais fermé le dimanche) ou à Haukeliseter et la rendre à Finse (paiement de la caution et remboursement par CB).

Sinon, à Oslo, je conseille l'hôtel Citybox, tout près de la gare où arrivent les trains de la NSB qu'on prend pour venir de l'aéroport (presque moitié moins chers que le Flytoget et seulement 4 mns de plus) et ceux de Finse. Plus de 200 chambres ; peut-être pas besoin de réserver pour le retour pour la même raison que plus haut (si décalage à cause du mauvais temps on perd tout). Environ 75 euros la nuit pour 2 (sans petit dej), mais c'est le tarif des auberges de jeunesse et là au moins, on a sa sdb-wc privative.

Si vous n'arrivez pas à réserver le bus en ligne, on peut prendre le billet dans le bus, par CB, mais c'est un peu plus cher. Pareil pour le train, s'il est complet, montez à bord et cherchez le contrôleur pour lui acheter votre billet (par CB), on trouve à s'asseoir à la cafétéria ; c'est des Norvégiens qui nous l'avaient dit – car on rentrait sur Oslo le lundi de Pâques - et on a suivi leurs conseils ! On peut trouver des prix très intéressants en réservant à l'avance (-50 % sur le bus sur le site DNT pour les membres, mais ils envoient les billets chez vous ; pour le train en réservant des mois à l'avance, avec toujours la même réserve des conditions météo).

Le téléphone passe à Haukeliseter (wifi aussi), Dyranut, Finse (wifi aussi) et à une heure de ski de Hellevassbu, avant le col. Parfait et pas cher – sms 0,02 € - avec le forfait Free 2 €. Prises pour recharger soit dans les dortoirs soit dans les couloirs à Haukeliseter, Sandhaug, Dyranut, Kraekkja, Finse.

Pour l'avion, par Norwegian, rajouter 35 euros par voyage pour les skis… que le tarif soit Lowfare ou Lowfare+...

A une autre fois,
Itchyfeet

Merci de vous ou de vous inscrire pour écrire un commentaire.