Pla du Boum (Pays de Sault - Aude) France > Pyrénées

par
resclause avatar
resclause

Comus (ou Belcaire, ou Camurac)

Durée : 1 jour

Distance : 20,0 km

Difficulté : Facile

Altitude de départ : 1313m

Altitude de chaussage: 1313m

Point le plus haut : 1351m

Pulka : accessible

Pour les géographes approximatifs, le Plateau de Sault, dans les Pyrénées audoises (car il en existe aussi un dans le Vaucluse), est le vaste territoire de moyenne montagne perché au-dessus des Gorges de l’Aude et à la lisière de l’Ariège caractérisé par ses forêts (Callong-Mirailles, Bélesta, la Niave, la Fajolle, Picaussel, Rébenty et pardon pour celles que je ne cite pas), ses plaines agricoles (sa célèbre pomme de terre), ses villages tranquilles, son sentier Cathare.

 

C’est un de ces pays (comme le Limousin ou ...les Monts d’Arrée - patience, les bretons, ça viendra) dont le skieur nordique se dit : “ça doit être super QUAND il y a de la neige”. Ce qui signifie le plus souvent “S’IL Y AVAIT de la neige”...

 

Hasard et chance, les chutes de neige précoces de ce mois de décembre ont poudré le Pays de Sault d’une couche providentielle. L’année de la “route des sapins” à skis ?

 

En fait, même si la webcam de l’unique station de ski audoise (Camurac) affiche le mois du blanc (elle est braquée sur les pistes enneigées au canon), il faut aller voir sur place si l’absence de sous-couche n’abîmera pas trop nos semelles. Cap donc sur le Pla du Boum et la forêt de Plaine-Comus au-dessus de Belcaire. Au col du Boum, où nous stationnons à la limite de la route goudronnée (logiquement on devrait s’interdire de poursuivre après la dernière maison du village desservie par le Kangoo de la Poste, au-delà on est un cuistre) la perspective d’une belle balade se confirme. Si les pistes forestières sont un peu limite (notamment entre le Pas de l’ours - point de vue sur les Gorges de la Frau et le château de Montségur - et le Refuge des Gardes), le Pla du Boum lui-même offre de belles accumulations derrière les murets de pierre. Il faut dire que le vent est ici à son affaire...

 

Le coin offre une multitude de possibilités selon le temps dont vous disposez et le profil des pentes se prête parfaitement à la pulka. A savoir tout de même : toutes les cabanes portées sur la 1/25000 ne sont pas ouvertes. Celle du col de la Gargante et celle du col de de Lancise sont fermées. Seuls le Refuge des Gardes et le Refuge des Artigous sont ouverts et encore  n’offrent-ils pas de bas-flancs : ils sont plutôt à considérer comme des aires de repos. Pour une itinérance il est sage de prévoir la tente. Les villages offrent également des hébergements. Alors s’ouvre à vous une combinaison “route des sapins” / sentier Cathare (par le plateau de Languerail et dans la forêt de la Bénague et celle de Plaine-Comus) autorisant toutes les flâneries, traversées ou boucles.

 

Si “les fruits passent les promesses des fleurs” l’hiver sera blanc et le Plateau offrira de grands plaisirs aux skieurs curieux de nature. Profitez !

 

Météo

Vent (sur le pla du Boum) !  Calme dans la forêt. Ne pas attendre le redoux : partir avant la fin de l'épisode neigeux fait durer le plaisir.

Condition de neige

La neige est restée froide et poudreuse. Les épisodes pluvieux des jours suivants ont dû sérieusement altérer le manteau. Même si les pistes forestières restent fréquentables par neige inskiable (croûtée, tôlée, gelée, pourrie...), la poudreuse soyeuse permet de filer sans bruit. Une pulka qui grince sur la tôle réveille les bestiaux de la forêt !

Activité avalancheuse observée

RAS. Cette destination convient parfaitement pour les périodes où le risque d'avalanche est généralisé sur le massif pyrénéen : la balade se déroulant dans un terrain forestier avec des dénivelés très faibles, on y est à l'abri des mauvaises surprises.

1 commentaire

par N_75
avatar par défaut
 

Merci de prendre le temps de faire des petits récits de ces coins du sud de l'hexagone. Rien que les noms et leur consonance exotique donneraient envie d'aller y trainer ses spatules...(voir simplement ses chaussures !)

Merci de vous ou de vous inscrire pour écrire un commentaire.