Traversée sud-nord du Groenland en snowkite Groenland

par
Régis Cahn avatar
Régis Cahn

Durée : 2 à 4 jours

Difficulté : Moyenne

Pulka : non accessible

Ils l'ont fait ! Nos 3 affreux jojos ont traversé l'inlandsis Groenlandais du sud au nord !

0 commentaire

Souvenez-vous, nous avions évoqué avant leur départ cette fabuleuse aventure :
"Wings over Greenland*
* « Des ailes au-dessus du Groenland »
Mika revient sur cette expédition fraichement terminée :


La traversée du Groenland en quelques chiffres :


L'expé Wings over Greenland était composée de :
Thierry Puyfoulhoux, Cornelius Strohm, Michael Charavin. Elle est :
- La sixième à tenter la traversée Narsaq (Qaleragdlit fjord) – Qaanaaq en snowkite, de la mer à la mer.
- La 3ème à réussir ce challenge ; la seconde si l'on considère le temps nécessaire à la traversée (21 jours pour les Norvégiens, 29 et des brouettes pour nous, 45 pour les canadiens…)
- La 1ère à réaliser cet itinéraire au printemps et à atteindre Qaanaaq sans assistance (en « ouvrant » par la même occasion un nouvel itinéraire de sortie de la calotte vers les fjords Bowdoin et Inglefield encore englacés).

Expédition Wings over Greenland - Copyright Michael Charavin

Durée de l'expé :
L'expé a débuté le 1er mai en début d'après-midi (heure locale), au niveau de la mer, au fond du fjord Qaleragdlit (environs de Narsaq). Nous prenions définitivement pied sur l'inlandsis (après quelques courts aller-retours entre la côte et le front du glacier) vers 16 h. Le 29 mai, nous quittions la calotte vers 23 h. Nous atteignons la côte proprement-dit (fjord Bowdoin) le 30 mai vers 18 h. Le 31 mai à minuit, nous arrivions à ski au village de Qaanaaq.

Ce qui sous-entend :
- une durée de 29 jours et 5 heures d'une côte à l'autre (2215 km et une distance quotidienne moyenne de 76,4 km).
Un peu moins de 31 jours pour arriver à Qaanaaq et couvrir 2245 km (la distance totale est calculée par la somme des étapes, de camp à camp ; en réalité, la distance parcourue est sensiblement plus longue). Soit une moyenne journalière de 72,4 km si l'on considère l'intégralité de l'itinéraire.

Expédition Wings over Greenland - Copyright Michael Charavin

Autres chiffres pêle-mêle :
- Un an et demi de préparation dont 40 jours passés en Norvège.
- 375 kg de matériel et de nourriture au total lors du départ.
- 560 m de lignes et 108 m2 de voiles au total : 3 kites (Ozone Acces 6, 10 et Yakuza 12) et un parawing (Beringer 8) par personne.
- 3 journées sans se déplacer, à attendre le vent ou à réparer nos voiles.
- 3 séances de réparations des voiles (resuspentage, coutures et collages).
- 2185 km sous voiles, 60 km effectués sans leur aide (accès et descente de l'inlandsis)…
- Plus de 170 heures de kites (60% en Access 10, 25 % en Yakuza 12, 15% en Beringer 8 ; pratiquement pas utilisé l'Access 6).
- Des vitesses de pointes au-dessus de 50 km/h en Beringer ; au-delà de 55 km/h en Acces 10…
- 800 km (un gros tiers du parcours !) dans les sastrugis…
- 2 autres expés et un couple étonnant croisés sur le site de Dye 2…

Expédition Wings over Greenland - Copyright Michael Charavin


Objectifs principaux de l'expé :


Nous n'avions aucune :
- ambition écologico-éducative,
- alibi scientifique,
- mission de promotion des énergies alternatives,
- faculté, prédisposition ou volonté particulière de sauver la planète…

(Le ton employé est volontairement sarcastique. Je précise tout de même que nous avons le plus grand respect pour ce genre de démarches lorsqu'elles résultent d'une réflexion poussée et d'un travail très concret de sensibilisation à long terme. Moins quand il s'agit d'une volonté “très tendance” d'estampiller son expé du label “écologiquement correct et responsable” - pour être tout à fait responsable, ne vaut-il pas mieux rester sagement chez soi ? La question mérite d'être posée…)

Les motivations étaient :
- l'attrait pour le sport et la performance,
- le goût de l'effort et du dépassement de soi,
- le plaisir (égoïste, inutile, futil mais assumé) de l'expérience rare,
- la volonté de vivre intensemment…

" Je cherchais à me chatouiller les nerfs pour découvrir qui j'étais. L'aventure comme but en soi."
Reinhold Messner

Expédition Wings over Greenland - Copyright Michael Charavin


Historique des traversées longitudinales précédentes :


La partie sud de l'inlandsis groenlandais fut traversé pour la 1ère fois en 1888 par le célèbre Norvégien Fridtjof Nansen et ses compagnons. Détail moins connu, ce fut là l'occasion d'une première utilisation de la voile et de l'énergie éolienne comme aide à la progression sur neige !

La traversée du Groenland à hauteur du cercle arctique polaire (E-W ou W-E, environ 550 km) est aujourd'hui une classique du genre. D'autres itinéraires transversaux de plus grande ampleur ont été parcourus depuis fort longtemps également (certains de ces itinéraires, loin des routes classiques et ouverts par d'illustres nom de l'exploration polaire -Rasmussen, Paul-Emile Victor, Lindsay… - ont peu ou pas été répétés).

Mais ce sont - à ce jour tout du moins - les traversées longitudinales (nord-sud ou sud-nord) qui restent les routes les plus longues et les moins fréquentées.

Expédition Wings over Greenland - Copyright Michael Charavin

Récapitulatif (exhaustif ?) des précédentes expéditions ayant réussi ou tenté une longitudinale :

- Les premières traversées longitudinales du Groenland ont été réalisées avec l'aide des chien de traineaux : en solo par le célèbre explorateur japonais Naomi Uemura en 1978 ; par l'équipe J.L. Etienne / W. Steger and co en 1989.

- La première traversée de grande ampleur à ski est, non pas une longitudinale, mais une diagonale SE – NW réalisée en 1990. Il est pourtant primordial de la citer, moins en raison de la célébrité même de ses protagonistes que du caractère novateur de l'expédition… En effet, Gunter et Reinhold Messner utilisent pour des voiles de traction (skisails Beringer) et couvrent la distance de 1700 km en un temps alors record de 35 jours.

- 1992: Les norvégiens Torry Larsen et Rune Gjeldnes relient les extrémités sud et nord du pays à ski (en utilisant eux aussi des skisails à l'occasion) : 2928 km parcourus en 86 jours. Ce sont les seuls à ce jour à avoir réalisé la traversée longitudinale intégrale. C'est aussi la première traversée de la mer à la mer sans aide extérieure.

- 2001 : Les espagnols Ramon Larramendi et Jose Manuel Naranjo réalisent la 1ère traversée longitudinale Narsaq – Qeqertaq (région de Qaanaaq), de la mer à la mer, à bord d'un « catamaran » tracté par des kites de type Nasawing :
2225 km parcourus en 32 jours ! Il est a noter que les 2 espagnols réalisent plusieurs étapes de plus de 200 km et établissent un nouveau record de distance parcourue en moins de 24 h : 421 km (battant de 150 km celui des célèbres Belges Hubert et Dansercoer ; ancien record établit, ne l'oublions pas, non pas à bord d'un catamaran mais avec des chaussures de ski nordique au pied !!!). La moyenne journalière des 2 espagnols a été de 69 km.

- 2002 : Larramendi and co remettent le couvert avec leur incroyable catamaran des glaces, des environs de Narsaq au fond du fjord Bowdoin dans la région de Qaanaaq (toujours de la mer à la mer) ; 2408 km parcouru en 33 jours, soit une moyenne journalière de 72,5 km.

- 2005 : Retour au ski et au snowkite. Une nouvrelle ère s'ouvre ! les jeunes norvégiens Niklas Norman, Trygve Kristiansen et Carl Rye Florence établissent la nouvelle donne : Des voiles modernes, des skis free ride, une grosse expérience du kite… Décompléxés vis à vis de leur illustres prédécesseurs (ils s'inspirent néanmoins de la route tracée par les espagnols), ils réalisent la traversée mer-mer Narsaq (fjord Qaleragdlit) – Qaanaaq (fjord Mac Cormick), faisant éclater les anciens repères en pulvérisant tous les records : 443 km couvert en moins de 24 heures, 2300 km parcouru en 21 jours, une moyenne quotidienne de 110 km !!!

Expédition Wings over Greenland - Copyright Michael Charavin

Ces trois là vont clairement inspirer les expés suivantes, séduites par une telle performance :
- Printemps 2006 : 5 français (dont les Grenoblois Frédéric Donzé et Bernard Schmitt) tente de rééditer l'exploit : moins rapides qu'ils l'avaient espéré, ils écourtent leur séjour sur la calotte après avoir couvert près de 900 km en 22 jours (sortie Kangerlussuaq).
- Printemps 2006 : 3 Norvégiens tentent une diagonale NW-SE (Qaanaaq-Isortoq) : le 11ème jour, à 100 km du point de départ, un d'eux se cassent une cheville en kitant (il sera héliporté) ; au km 160 et au 18ème jour, les 2 autres font demi-tour…
- Eté 2006 : 2 Autrichiens tentent la route Narsaq – Qaanaaq ; l'expédition s'arrete en raison d'une chute dans une crevasse…
- Printemps 2007 : 2 danois tentent le challenge mais abandonnent et sortent à Kangerlussuaq au bout de 25 jours et 800 km parcourus.
- Été 2007 : 3 jeunes (mais néanmoins expérimentés) canadiens (dont une femme) réïtèrent le parcours des norvégiens (à la nuance prés qu'ils accèdent à l'inlandsis par la rive nord du Qaleragdlit fjord, ce qui s'avèrent un mauvais choix, très couteux en temps et énergie…) et réalisent la traversée de la mer à la mer en 45 jours. A noter une journée de 420 km en fin de parcours…


Expéditions en cours et à venir sur le même itinéraire :


Les 3 norvégiens de 2005 ont fait des émules… A tel point que cette fabuleuse traversée qui restait jusqu'ici confidentielle pourrait bien devenir une classique du genre…

Expés actuellement en cours :
- 3 Hollandais qui devrait boucler la traversée en environ 35 jours de la mer à la mer : www.notice-expedition.nl/en/home.asp
- 2 Finlandais parti des environs de Narsaq (dépose en hélico à l'altitude de 1000 mètres) il y a 55 jours ; progression de style nordique parfois assistée par kite ; ont parcouru 1700 km sur les 2500 prévus : www.expedition.fi/greenland2008/enindex.html
- Dans les semaines à venir, ce ne seront pas moins de 4 expés norvégiennes qui seront sur la calotte :
- 3 Norvégiennes : http://jenterikuling.com/expedition.html
- 1 Norvégien en solo
- 1 autre Norvégien en solo
- Encore 3 autres Norvégiens dont le fameux Ronny Finsaas (nous aurons un oeil attentif pour cette expé qui a assurement le potentiel et l'ambition d'établir un nouveau record !) : www.kitegreenland.com


Textes et photos : Copyright Michael Charavin

Commentaires

Aucun commentaire

Merci de vous ou de vous inscrire pour écrire un commentaire.