Comment chier dans la neige ?

Actualités > Ski de Randonnée Nordique

Nicolas Masson

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 3 tests
  • 0 avis
  • 2 actualités
  • 53 commentaires
  • 532 messages

Vous l’avez sans doute remarqué, l’illustration est fortement inspiré du best seller de Kathleen Meyer. A l’inverse, le contenu de l’article est tiré de nos réflexions et de nos expériences vécues sur le terrain !
Étant entendu que les déjections sont le seul déchet qu’il nous est impossible d’emporter avec nous, voici quelques idées pour réduire quand même leur impact.

En toute trivialité, comment chier dans la neige ?

  • S’éloigner de la trace ou du sentier par politesse envers ceux qui passeront ensuite. Même si c’est difficile quand on fait soi même la trace !
  • Si on séjourne dans un refuge s’en éloigner le plus possible (compter ses pas : au moins 50 enjambées !)
  • Toujours faire les latrines en aval du point d’eau.
  • Creuser un trou sans aller jusqu’au sol, si possible sur un versant ensoleillé. Ainsi le caca subira de nombreux cycles gel-dégel avant d’être exposé par la fonte. Il sera déjà très décomposé.
  • S’essuyer les fesses avec de la neige plutôt que du papier. Si on utilise quand même du papier, le brûler autant que possible. Transporter le papier et les allumettes dans le même sachet étanche. On ne prend pas l’un sans l’autre.

Comment chier dans la neige - Photo - Copyright Expeam

Ce titre alléchant a pour but d’élargir le sujet :

Randonnée nordique respectueuse et responsable

Parce qu’un paysage naturel sauvage et une nature riche nous procurent des émotions, il faut les préserver, pour que chacun, nous les premiers, puisse encore en profiter longtemps.
N’emportons que des souvenirs, ne laissons derrière nous que des traces dans la neige.

Derrières ces mots, se cache une réalité…
Le randonneur nordique est une personne respectueuse de l’environnement.
Nous sommes convaincus que comme nous, les valeurs véhiculées par notre discipline vous engagent au quotidien…

Découvrez sans plus attendre nos conseils pour limiter notre impact lors de la prochaine sortie !

fleche_droite.gif A consulter sans modération !!!


Article co-écrit par Nicolas Masson  & Régis Cahn
Photo Copyright : Alexandre Chabaud (Norman)

2 commentaires

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 56 topos
  • 79 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 233 actualités
  • 346 commentaires
  • 2351 messages

J'ai reçu ce message d'Eric Charron, accompagnateur Moyenne Montagne, spécialiste du ski de randonnée nordique…
Ils nous fait part de quelques éléments intéressants :
"Dans les parc nationaux de l'arctique canadien, les Rangers fournissent un sac poubelle pour tout ramener, dans le même état d'esprit que développe l'auteur de "comment chier dans les bois", qui vante surtout les mérites des contenant transportables des fabricants américains (je n'en ai jamais trouvé en France). Le problème de l'hiver et de l'arctique étant le même que dans les déserts, à savoir, l'aridité et l'absence de décomposeurs biologiques naturels (qui sont présents dans le sol des forêts par exemple).
Elle décrit aussi la pratique du "Criping" qui consiste à étaler son œuvre sur une pierre pour donner plus de prise aux UV qui dans ce cas sont les agents décomposeurs les plus efficaces.
Comme je passe beaucoup de temps dans les cabanes avec mes clients, je leur donne des conseils qui ressemblent aux tiens, mais je leur demande d'envelopper leur PQ utilisé dans une feuille propre (de PQ) et de la ramener pour le brûler dans le poêle de la cabane."
Eric C.
Il a d'ailleurs développé l'article "Du bon usage des Cabanes" consultable sur l'itinéraire de la GTV - Grande Traversée du Vercors : ICI

lynx18

lynx18

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 2 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 67 commentaires
  • 555 messages

en ce qui concerne le PQ, une petite remarque :
que ce soit dans le désert ou dans le grand nord, dans un groupe, il y en a toujours un ou deux , qui quémandent d'un air penaud, quelques feuilles aux autres en fin de raid , pensant s'alléger un peu au départ sans doute..
En fait, en raid nordique, on mange beaucoup, on marche beaucoup ( la marche est le meilleur traitement de la constipation ), …donc ..on chie beaucoup !! et certains n'y pensent pas forcément en préparant leur sac ou leur pulka .
Je trouve un peu navrant de rogner sur la quantité de PQ au départ quand on tracte une pulka, d'autant que du PQ en trop peut trouver une autre utilisation en chemin.
Je suis tout à fait pour le zip lock contenant les feuilles usagées, à bruler lorsque l'occasion se présente .