La pulka (suédois) / pulk (norvégien) / pulkka (finnois)/ sled (anglais) est un traîneau de transport. D’origine Same (Bulke en Sami), cette luge est généralement tractée par un skieur (ou par un marcheur en raquettes à neige), par un chien ou fixé à un scooter des neiges.

Pour le randonneur nordique, la pulka remplace un gros sac à dos : à charge égale, il est plus facile de tirer du poids sur la neige que de le porter sur le dos.

Pulka, un traineau de transport

Elle est utilisée pour :

  • Tracter son équipement en raid nordique et expéditions : le traîneau permet d’être autonome de plusieurs jours à plusieurs semaines.
  • Transporter du matériel vers un refuge, un point de ravitaillement…

Jadis, pendant le long hiver lapon, les Samis (peuple Same ou Lapon en français) utilisaient des rennes tractant des traîneaux en bois pour transporter familles, marchandises et habitations. Ensuite, la pulka est devenu le traîneau traditionnel pour la conquête des pôles. De nos jours, elle est utilisée pour le loisir, en raid nordique et lors d’expédition.

Avantages

  • Permet au skieur d’être autonome dans les régions dépourvues d’approvisionnement.
  • Offre plus de confort qu'un sac à dos lourd et volumineux. Il est plus aisé de tracter une charge sur la neige que de la porter !
  • Possibilité de transporter plus de matériel : en poids et en volume qu’avec un système de portage traditionnel.

Inconvénients

  • Une pulka est encombrante et volumineuse ce qui peut rendre son acheminement difficile lors des transferts logistiques.
  • Dans la nature sur les zones déneigées, le portage d’une pulka peut s’avérer délicat.

Utilisations

  • En ski de raid, l’utilisation d’une pulka s’avère intéressante à partir de 2 jours d’itinérance. Elle est majoritairement utilisée pour des raids nordiques (de quelques jours à plusieurs semaines). Ce moyen de transport permet d'emporter la totalité de son équipement : tente, duvet, affaires personnelles ...
  • On s'en sert pour charrier du matériel ou des vivres dans des lieux éloignés (refuges, maisons isolées...).

Autrefois en bois, la pulka est maintenant construite en polyester et fibres de verre ou en plastique. Elle est solide, légère et facilement réparable. Certain modèles d'expédition sont fabriqués en kevlar. Deux boucles sur le devant du traîneau permettent d’attacher un brancard ou des cordes pour la traction. Une bâche recouvre et protège l'intégralité du chargement. Ce tissu est traité pour être déperlant.

L’utilisation du traîneau est limitée par les accidents de terrain. Avant de partir, le randonneur étudiera le terrain afin d’éviter des dénivelés trop importants. La neige fraîche et profonde peut rendre la progression délicate et difficile. La pulka est conçue pour glisser sur des terrains dits nordiques.

Un skieur de randonnée qui tracte une pulka doit colle, la plupart du temps, des peaux de phoque sous les semelles de ses skis afin d'optimiser l'accroche. Ce système anti-recul évite au skieur de glisser en arrière lors des ascensions.

3 types de pulkas

  • Pulka enfant
  • Pulka loisir ou « touring »
  • Pulka d’expédition

Pulka enfant

Elle permet de transporter son enfant/bébé en sécurité sur des pistes préparées ou hors des traces. Il s’agit d’un modèle conçu sur la base d’une pulka loisirs avec en complément des équipements de confort pour tirer un enfant : siège avec ceinture, visière, protection, mousse isolante, stabilisateur…  Grâce à la pulka enfant, toute la famille peut s’adonner aux joies du nordique !

Pulka loisirs

C’est le modèle le plus répandu. Ce modèle est destiné pour les raids nordiques de plusieurs jours à quelques semaines. Elle a une capacité de 185 à 300 litres. Il s’agit d’un modèle léger et facilement transportable. Son point fort, c’est la polyvalence.

Pulka d’expédition

Elle a une capacité de 300 à 450 litres. Il s’agit d’un modèle renforcé et/ou fabriquée avec des matériaux plus robustes. Elle est principalement utilisée pour les expéditions polaires et pour les conditions extrêmes.

D’autres types de pulkas spécifiques : pour transporter des personnes handicapées, pour les secours en montagne (rapatriement des blessés) ou pour les compétitions avec des chiens.


Moyens de déplacement

La pulka convient aux pratiques suivantes :

  • Le ski de randonnée nordique
  • Le ski de randonnée alpin
  • Le telemark de randonnée
  • La raquette à neige.

Le mode de déplacement le plus adapté est le ski de randonnée nordique. En skis, pour tracter une pulka, il est nécessaire d’utiliser un système anti-recul. La peau de phoque est le système le plus efficace et s’avère la plupart du temps quasi-indispensable pour progresser en terrain enneigée.

Système de traction

Il existe deux types de traction : à l’aide d’un brancard rigide ou avec une corde. Dans les 2 cas, on utilise un harnais (ou 2 boucles de sac à dos) sur lequel on vient connecter le brancard ou la corde.

Harnais de traction

Le brancard ou les cordes sont fixées sur le harnais du skieur. Il est plus confortable d’utiliser un harnais dédié à la traction de charges lourdes que de fixer une pulka directement sur un sac à dos.

Il existe plusieurs types de harnais, en fonction du modèle le pulka. Avec ou sans sangles de rappel au niveau des épaules.  Les modèles les plus confortables étant ceux munis d’une ceinture de hanche rembourrée et de 2 bretelles réglables et croisées dans le dos. Le harnais dispose de 2 anneaux ou de 2 connecteurs permettant de fixer un brancard ou d’attacher une corde.

Brancard rigide

Les brancards rigides peuvent être pliants ou démontables et sont fabriqués en fibre de verre ou en aluminium. Certain modèle peuvent-être équipés d’amortisseurs de chocs au niveau de l’attache ceinture. Ces bras rigides et légers sont fixés à une extrémité au harnais de traction et de l’autre à la pulka.

Avantages

  • Ils permettent de stabiliser la pulka dans les dévers.
  • Fixé sur le harnais, au niveau de la taille, il n’entrave pas les mouvements du skieur.
  • Contrairement à une traction par corde, la pulka reste derrière le skieur pendant les descentes.
  • L’association pulka + harnais + brancard est homogène et permet de progresser aisément malgré les difficultés de terrain.
  • Stabilise la progression du skieur. Contrairement aux idées reçu, tracter une pulka peut-rendre plus facile les déplacements en skis : stabilise le skieur en terme d’équilibre.

Inconvénients

  • Nécessite de se décrocher du brancard pour accéder au chargement situé dans la pulka.

Traction par corde

Les cordes servent à tracter une pulka sur des terrains légèrement vallonnés ou relativement plats (plateaux d’altitude, banquise). Les cordes sont croisées pour assurer une traction régulière. Les plus sophistiqués sont dotés d’un système d’amortisseur permettant de réduire les chocs aller-retour. Les cordes sont fixées sur un harnais ou sur des boucles de sac à dos.

Avantages

  • Légèreté
  • Peu onéreux
  • Pas de risque de casse en expédition
  • Permet d’accéder facilement à son chargement

Inconvénients

  • En descente, la pulka ne reste pas derrière le skieur. Soit il faut s’assoir dessus ou faire passer la pulka devant le skieur, ce qui peut rendre délicat la descente.
  • Mauvaise tenue en dévers
  • Moins de polyvalence qu’un brancard. Le système de corde est optimal sur terrain plat.

 

Fabricants de pulka

Ils existent plusieurs fabricants de pulkas dans le monde. En France, les marques les plus répandues sont Snowsled et Fjellpulken.

Liens fabricants

Vente et location de pulka en France

Vous souhaitez louer ou acheter une pulka ?  Consultez notre liste des professionnels de la pulka.

1 commentaire

par BFABRE
avatar par défaut
 

J ai fabrique ma propre pulka à partir d'une luge pour enfant , un brancard a partir de tige de ramonage en fibre de verre et un harnais a partir d un vieux baudrier d'escalade . des qu'il neige je vais l'essayer cout total : environ 120 €

Merci de vous ou de vous inscrire pour écrire un commentaire.