Les bâtons de ski de randonnée nordique

Il n’y a pas de bâtons spécifiques pour la pratique du ski de randonnée nordique. Vous pouvez utiliser des bâtons de randonnée pédestre, de randonnée alpine ou de ski de fond.

Bâtons de randonnée

La plupart du temps, il s’agit de bâtons télescopiques  en 2 ou 3 brins. L’avantage, c’est qu’ils sont pliables et ajustables en longueur. Vous pourrez vous en servir aussi bien en été comme en hiver à condition d’avoir une rondelle large prévue pour la poudreuse.
 

Bâtons de ski de randonnée alpin

Ils sont conçus comme les bâtons de randonnée, mais sont toujours équipés d’une rondelle pour la poudreuse. Il existe des modèles télescopiques et des modèles monobrins offrant plus de résistance, car ils sont dépourvus d’un mécanisme de fermeture. Les modèles monobrins ne sont pas réglables et ne sont pas pliables. Ils prennent plus de place, mais sont plus fiables.

Bâtons de ski de fond

Ils sont à la base conçus pour la pratique du ski de fond. Ils ont l’avantage d’être léger. Ils peuvent convenir aux randonneurs à la recherche d’une glisse optimale. Ce sont généralement des bâtons de grande taille (par rapport au skieur), ce qui n’est pas nécessairement utile en randonnée nordique.

Choix des bâtons

En skis de randonnée nordique, on utilise les mêmes bâtons qu’en randonnée pédestre (avec des rondelles pour la neige en plus), qu’en randonnée alpine ou en raquette à neige. La taille des bâtons est « neutre », c’est-à-dire que la taille des bâtons doit correspondre à la distance entre le sol et votre main, lorsque votre coude est plié et fait un angle droit.

Des bâtons trop courts ne permettent pas d’avoir une poussée efficace qui participe à la propulsion du skieur. Des bâtons trop longs sont encombrants dans les passages difficiles (forêt etc.) et en descente. En particulier des bâtons longs sont incompatibles avec une position de telemark basse.

Matériaux

Le corps du bâton est constitué d’un tube en matériau léger : aluminium, alliage métallique ou fibres carbones. Les bâtons en aluminium sont les plus répandus et correspondent bien au SRN.
Les bâtons en métal sont moins chers, plus lourds et plus robustes. Ils risquent de se tordre lors des chutes. Mais s’ils ne sont pas trop déformés on peut les redresser à la main. A faire de préférence à chaud – le froid fragilise le métal. Les bâtons en fibres de carbone, fibre de verre sont plus légers mais plus chers. Lors des chutes ils ne se déforment pas mais peuvent casser net sans réparation possible.

Poignée et dragonne

En randonnée nordique, il est utile d’opter pour des bâtons avec une poignée double ou étendue. Sous la poignée une mousse permet d’avoir une position haute ou basse des mains en fonction des besoins du terrain.
Si vos bâtons ne disposent pas de cette double poignée, vous pouvez rajouter de la bande (type guidoline de vélo) sur le tube du bâton en dessous de la poignée pour pouvoir le saisir et l’utiliser comme un bâton plus court si nécessaire (en dévers, etc.)

La dragonne et la poignée doivent permettre de transmettre efficacement la poussée sans qu’il soit nécessaire de crisper la main sur la poignée. Les dragonnes et poignées ergonomiques des bâtons techniques de ski de fond ne sont pas nécessaires pour la randonnée nordique. 

Rondelle et pointe


Choisir une rondelle large qui permet une bonne portance en neige profonde. La pointe doit être suffisamment solide et permettre une planté de bâton franc même sur neige dure.
Certains modèles de bâton permettent de remplacer la pointe et la rondelle lorsqu’elles sont usées.

Commentaires

Aucun commentaire

Merci de vous ou de vous inscrire pour écrire un commentaire.