N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

La rando alpi-nordique ?

Actualités > Ski de Randonnée Nordique France > Dévoluy
billglisse

billglisse

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 4 actualités
  • 1 commentaire
  • 3 messages
La rando alpi-nordique ?

La randonnée alpi nordique est une variante de la rando nordique, elle-même une variante du ski de fond... Il n'est pas simple de retrouver sa trace dans les dénominations liées aux disciplines nordiques et surtout de savoir ce qui se trouve sous chaque planche. 

Voici quelques repères afin de savoir mieux identifier ceux qui croisent nos traces et de nommer ensemble les même choses pour bien se comprendre...

Les raquettes à neige

Tout le monde connaît, mais ça ne glisse pas vraiment...

Le ski nordique de fond

Dans les traces (skating ou traditionnel), pas de problème avec le matériel qui convient. Technique référencée et normée.

Le ski de randonnée nordique

Hors les traces mais en terrain nordique (soit plat ou bosselé mais ne dépassant généralement pas 15/18° de pente) ; matériel avec écailles par ex, un peu plus costaud et large. Technique souvent de débrouillardise, reprenant les gestes du classique (pas tournant, alternatif...) et s'adaptant au mieux à la descente.

Le ski de randonnée alpi-nordique

Hors traces mais dans un terrain presque alpin aux pentes plus soutenues (maxi 20/22° en moyenne), et un matériel plus dimensionné aussi : skis assez larges avec carres métalliques, peaux de phoques, chaussures tige haute, solides, voire à crochets. Technique pouvant aller du dérapage au télémark en passant par le stem.

Le telemark

Technique de virage et donc de descente à part entière. Le télémark est une technique nordique, à l'origine des formes de ski que nous connaissons aujourd'hui. Il se pratique en rando nordique sur des pentes douces mais aussi en montagne raide, avec un matériel spécifique. Ce geste est performant dans toutes les neiges et toutes les conditions...

Et la rando alpine alors ?

Là on quitte le monde du nordique pour entrer dans le domaine de l'Alpe. Cette approche hivernale de la montagne s'exerce dans des terrains de montagne dits « alpins » (là où en principe, le nordique ne traîne pas...) depuis les pentes douces (le randonneur alpin a horreur du plat !) jusqu'aux versants les plus raides. Le randonneur des grands montagnes pentues utilise des skis spécifiques de rando (ou aussi de piste parfois) avec des fixations à double possibilité : soit articulées pour marcher à la montée, soit fixées au ski (comme sur piste donc) pour descendre, des chaussures adaptées et des peaux de phoque.

Certains massifs se prêtent fort bien à la rando alpi-nordique. Il s'agit d'une forme de ski qui s'adresse à des skieurs aguerris aux neiges variées et aux terrains bossus. Il est conseillé d'avoir une petite expérience de la descente (c'est en général là que le skieur s'exprime !).

Le matériel est important et il est préférable qu'il soit adapté à la pratique choisie.
Quand le terrain est un peu raide et la neige capricieuse, du matos solide et stable assure un confort minimal pour apprécier au mieux l'instant (ou en tous cas ne pas le haïr !).

Nous conseillerons ici des skis à carres, assez larges (75mm au patin voire un peu plus), plutôt taillés (donc légèrement paraboliques) lisses ou a écailles selon l'usage de chacun. Des écailles permettent une vraie polyvalence pour ceux qui diversifient les secteurs de pratique, elles sont d'un secours indéniable dans les portions de terrain faussement plates ou en légère cote. Mais elles ont l'inconvénient de gêner dans les virages (stem/télémark...) ou en dérapage sur neige un peu dure.

Dans alpi-nordique, il y a « alpin ». On trace donc dans des endroits pas forcément raides mais avec des reliefs autour. Il est donc important de se comporter comme en rando alpine et de se munir des trois choses suivantes, en plus de son sac de montagnard :

  • le matériel indispensable de sécurité (DVA, pelle et sonde)
  • une bonne connaissance de la neige et des avalanches
  • un savoir faire éprouvé en orientation

randonnee-alpine-nordique_05.JPGCrédit Photo Lionel Condemine

Allez, on essaye...

Maintenant que vous avez le bon matériel, je vous propose une petite balade dans un massif qui se prête bien à ce ski : le Dévoluy. Massif déjà sud et encore proche des Ecrins, entre Gap, Lus la croix haute et le Valgaudemard. Endroit discret mais superbe, comme un îlot perché au-dessus des grands axes et serti par de belles montagnes de renom aux calcaires abruptes : le Grand ferrand, l'Obiou, le Pic de Bure...

Trois points de départ permettent de sillonner l'endroit :

  • La Jarjatte au sud et tout près de Lus la Croix haute (gîte sympa au village)
  • Le col du Festre (entrée sud du plateau, gîte à Agnières en dévoluy)
  • Saint Etienne en Dévoluy, plus à l'est. Vers la Jarjatte, une très belle rando part des Sièzes (1215m) et rejoint le col du Rognon (plein nord, 1757m) ; vallon bosselé orienté sud et facile à skier en aller-retour.

A partir du col du Festre (1450m), la montée au col des Aiguilles est superbe : rejoindre le Collet (1942m) vers l'ouest et au pied du Jas des Arres ; petite descente sur les prés du col et de là, la montée au col des Aiguilles (2003m) est sauvage et tranquille...

Au départ du hameau de Lachaup au dessus d'Agnières (1392m), belle rando au col de Charnier (2013m). Rando un peu plus technique mais abordable par bonnes conditions. Rejoindre plein nord le GR du tour du Dévoluy (1460m), prendre plein ouest en suivant le GR. Le passage au pied de la Roche Courbe est délicat : courte pente raide puis en traversée sur le torrent des Adroits et un passage étroit pour reprendre le vallon de Charnier. La partie supérieure du vallon est magnifique...

Vers St Etienne en Dévoluy, au départ du village (1280m), les cols du Noyer (1664m) ou de la Saume (1704m) sont des objectifs sympas et faciles à skier.

Au départ du pont du Villard, un peu plus au sud (1352m), très belle rando vers le col de Rabou (1888m) par le Jas de Barges. De belles ambiances et une vue splendide sur le versant nord du pic de Bures et le fameux pilier Desmaison.

Ce massif aura sans doute du bon à donner à vos glisses. Skiez en prudence... et en plaisir.

Lionel Condemine, guide haute montagne et moniteur de ski nordique http://www.montagnes-ecrins.com/

4 commentaires

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 219 actualités
  • 328 commentaires
  • 2282 messages

Merci Lionel pour cette décomposition des pratiques du talon libre. Petit rappel à l'intention des lecteurs, randonneurs-pratiquants : Lionel Condemine est guide de haute montagne, moniteur BE ski nordique/télémark - Il se propose de vous accompagner sur le terrain été comme hiver.

Vous trouverez l'ensemble des séjours et des voyages qu'il propose sur son site web : http://www.montagnes-ecrins.com/

Au programme : telemark, rando alpine et rando nordique
- Stage en étoile dans le Briançonnais et dans les Ecrins
- Week-end et stage en technique de telemark (découverte et perfectionnement).

Lionel vous fera glisser en Haute-Ardèche, dans les Abruzzes (Italie), en Engadine (Suisse)

sleguedois

sleguedois

  • 0 topo
  • 1 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 10 commentaires
  • 88 messages

Hé mais il y a des têtes connues sur ces photos !

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 219 actualités
  • 328 commentaires
  • 2282 messages

Ah oui ??? On m'a soufflé que tu avais eu la chance, la joie et l'opportunité de skier avec Lionel. C'était en Alpi-nordique ?

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 219 actualités
  • 328 commentaires
  • 2282 messages

Quelques explications sur l'émergence du Telemark dans les Alpes et évocations de l'Alpi Nordique dans cette vidéo http://vimeo.com/90971206