N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

L’équipement indispensable du randonneur nordique

Actualités > Ski de Randonnée Nordique
Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 219 actualités
  • 328 commentaires
  • 2282 messages
Matériel

Faut-il préciser que pour faire de la randonnée nordique, il faut vous équiper du ledit équipement ? (skis, fixations, chaussures et bâtons). Après avoir donné cette précision élémentaire, voici une liste de l’équipement indispensable pour randonner à la journée. Si vous partez pour plusieurs jours, il s’agit d’un raid nordique. Dans le cas, consultez l’article : matériel indispensable en raid nordique. Partir à la journée ou sur plusieurs jours, n’est pas le même engagement : la liste du matériel diffère !

Skis
Skis de randonnée nordique, pelles, carte de randonnée…

 

Liste du matériel en ski de randonnée nordique

Equipements obligatoires :
- Skis, fixations, chaussures, bâtons.
- Peaux de phoques et/ou fart d’accroche et fart de glisse.
Bien qu’en France la majorité des skis de randonnée nordique soient équipés d’écailles, les peaux de phoques sont indispensables. Sans elles, la progression en toute neige peut s’avérer fastidieuse, délicate, voire impossible.
- Outils de sécurité : pelle, sonde, DVA
La pelle à neige est indispensable. Elle permet de débloquer des situations… en voiture embourbée ! Et aussi en progression à skis ! (trou de neige, facilite les pauses repas. La pelle, c’est le couteau suisse du skieur). Le trio pelle, sonde, DVA est obligatoire sur les secteurs à risques. En fonction du terrain, vous devez l’emporter avec vous. A vous de juger si le terrain ou les conditions nécessitent d’emporter ce matériel de sécurité et d’aide à la recherche des victimes d’avalanches.
- Carte de randonnée
- Boussole
- Un sac à dos pour contenir l'équipement indispensable…

 

Gants,
Gants, couteau, bouteille isotherme…

Equipements indispensables :
- Victuailles / ration alimentaire
- Eau, thermos
- Lunettes de soleil
- Crème solaire
- Couteau
- Carte d’identité

Le
Le randonneur nordique est un montagnard : il doit s'équiper en conséquence.

Equipements optionnels :
- Gps
- Lampe frontale
- Trousse de premier secours
- Téléphone
- Argent : pour appeler un taxi ou boire un chocolat chaud avec les copains !

Les vêtements du randonneur nordique
A vous de faire votre propre expérience, mais voici quelques suggestions. A moduler en fonction de la saison, des conditions climatiques et de vos besoins :
- Bonnet
- Chaussettes chaudes
- Gants légers
- Gants chauds (moufles) et résistants aux intempéries : pluie, neige.
- Sous-vêtements chauds et respirants
- 2ème couche : pull/ polaire
- Doudoune chaude : très appréciable lors des pauses casse-croûte
- Veste 3ème couche de type Gore-Tex qui protège des intempéries : pluie, neige, vent
- Pantalon : pantalon de randonnée pédestre avec un sous-vêtement (apport de chaleur) ou pantalon de ski.

La
La pelle à neige, le couteau suisse du randonneur nordique.

Conseils :
- Un sac à dos d'une trentaine de litre suffit pour une randonnée nordique à la journée. Ne vous chargez pas trop afin de rester le plus léger possible.
- En multipliant les sorties, vous apprendrez à vous connaître. Vous pourrez ajuster le matériel nécessaire à emporter (notamment pour les vêtements).
- Préparez vos sorties : lecture de l'itinéraire sur la carte et prévision des difficultés (à la maison), maniement de la carte et de la boussole (sur le terrain). Consultez la météo et les conditions nivologiques avant de partir.
- La randonnée nordique est une pratique respectueuse et responsable.

Partagez votre expérience !
Vous avez l’habitude de faire du ski de randonnée nordique ? Complétez cette liste. Partagez votre expérience, listez l'équipement que vous emportez lors de vos sorties ! Il manque un équipement qui vous paraît indispensable ? Faites-le nous savoir !

9 commentaires

JWChalopin

  • 0 topo
  • 1 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 6 commentaires
  • 174 messages

Bonjour,
pour la pelle à neige, je préconise fortement une version aluminium plutôt que plastique, surtout pour des sorties de plusieurs jours : certes elle pèse quelques grammes de plus, mais elle est virtuellement incassable… mésaventure qui m'est arrivé dans le Hardanger l'an dernier : le godet plastique n'a pas survécu à la neige gelée du dernier bivouac
Pour la crème solaire, le top est celle sous forme de gros stick (comme un stick à lèvres, mais plus gros) : elle peut se mettre sur le visage sans avoir à poser les gants !

talonlibre

talonlibre

  • 3 topos
  • 7 sorties
  • 1 test
  • 3 avis
  • 2 actualités
  • 120 commentaires
  • 967 messages

Pour l'orientation en montagne, un outil est indispensable et souvent bien plus utilisé que la boussole : l'altimètre. Il permet de connaître l'altitude à laquelle on se trouve (à condition de le régler quand on passe près d'un point coté - c'est-à-dire dont on connaît l'altitude).
Le trio carte (si possible au 1/25000ème), boussole, altimètre est absolument nécessaire pour naviguer en montagne.
Il existe de bonnes montres altimètre comme la Suunto Vector mais certains téléphone portable comme le Sony Xperia active sont dotés de capteur de pression et utilisables comme altimètre.
Savoir s'orienter est indispensable en SRN et des massifs comme le Vercors et le Jura peuvent receler quelques amusantes difficultés en la matière.
Le GPS n'est qu'un plus et il n'est utile que si l'on sait déjà bien utiliser carte, altimètre et boussole.

N_75

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 1 avis
  • 0 actualité
  • 46 commentaires
  • 908 messages

Il ne me semble pas que les guêtres aient été listées, et pourtant c'est parfois bien utile, et à mon avis quasi indispensable pour une virée de plusieurs jours afin de préserver l'intérieur de la chaussure.
Mais moi je ne suis pas trop high-tech et il existe peut-être du matériel avec guêtres intégrées.

stef

stef

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 27 tests
  • 2 avis
  • 0 actualité
  • 47 commentaires
  • 453 messages

Pour rebondir sur ce que dit N 75, perso je préfère, pendant les sorties sur plusieurs jours, assurer la protection des pieds pas par l'extérieur (guêtres) mais par l'intérieur avc l'utilisation des chaussettes étanches VBL
http://www.aventurenordique.com/vapor-barrier-vbl-socks-exped.html
Le gros inconvénient des guêtres à mon avis est qu'elles favorisent la condensation et la retenue de l'humidité dans et sur la chaussure.
Leur usage principal (empêcher l'entrée de la neige dans les pompes) est facilement remplacé par la plupart des pantalons de rando ski dignes de ce nom qui ont maintenant des guêtres intégrées

forez

forez

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 1 avis
  • 1 actualité
  • 28 commentaires
  • 498 messages

J'ai toujours dans mon sac un sac de bivouac/couverture de survie, le GEMINI LIGHT de chez ORTOVOX.
J'ai le modèle biplace qui peut se mettre en poncho sans bras, se pendre entre 2 branches pour s'installer dessous comme une mini tente ou encore servir de sac de couchage d'urgence.
J'ai toujours également la scie à élaguer, des bouts de cordelettes et 2 petits mousquetons à tout faire.
Des gants en caoutchouc grande taille pour mettre dessous des gants thermique, pratique pour gratter dans la neige sans mouiller les autres gants.
Un outil pince qui sert parfois quand on a des bâtons télescopiques récalcitrant et une longueur de rubalise de 30 cm environ qui en cas de très gros pépin servirait à indiquer le sens du vent à un hélico en approche.

lynx18

lynx18

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 2 tests
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 67 commentaires
  • 547 messages

tout à fait d'accord avec forez pour les gros gants caoutchouc ( trou à neige ) : j'arrive souvent à desserrer les bâtons récalcitrants avec.
je ne vois pas ( mais peut-être déjà cités ):
- le sifflet plastique ( ou l'Opinel - sifflet ;-) ) sur soi, pas dans le sac ni dans la pulka
bien utile si on a perdu de vue le groupe ou le guide ou en cas de secours
- un petit thermomètre ( quand il fait soleil, très froid, sans vent, on se rend compte trop tard :roll: que la température vient de chuter et la gelure est constituée avant qu'on aie pensé à tout protéger )

ludwigdz

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 1 commentaire
  • 0 message

Et je rajouterai : Le sous-cul !
- découpé dans un matelas mousse de rando, aux dimensions du dos du sac à dos
- avec 1 matelas on peut faire 3 sous-cul, histoire d'équiper chacun de ses sacs
Confort : permet de s'assoir dans la neige ou sur les surfaces humides en gardant les fesses au chaud et au sec.
Sécurité : permet d'isoler a minima un blessé en attente des secours
permet de confectioner une atelle de coude ou de poignet (avec un peu de sparadrap)
Coût : environ 5 euros pour 3 éléments
Poids : moins de 50 grammes
J'en ai un dans chacun de mes sacs de montagne que ce soit pour la rando nordique, alpine, pédestre, …

Régis Cahn

Régis Cahn

  • 55 topos
  • 74 sorties
  • 92 tests
  • 0 avis
  • 219 actualités
  • 328 commentaires
  • 2282 messages

Tout à fait, tu as bien raison. J'en ai toujours un dans le sac.
D'ailleurs il y a un test d'un modèle light my fire. Lire l'article "tu as pensé à ton seat pad ?"

ouince

  • 0 topo
  • 0 sortie
  • 0 test
  • 0 avis
  • 0 actualité
  • 2 commentaires
  • 0 message

J'ajouterais des colliers rilsan assez longs et bien solides, ça ne prend pas de place et c'est toujours bien utile pour faire des réparations rapides !