Les skis HOK dans le Cantal : bilan et perspectives

Actualités > Ski de Randonnée Nordique France > Monts du Cantal
Vincent.Hok

Vincent.Hok

  • 0 topo
  • 3 sorties
  • 0 test
  • 0 avis
  • 2 actualités
  • 4 commentaires
  • author: Vincent.Hok
Les skis HOK dans le Cantal : bilan et perspectives

Depuis l'hiver dernier (2015), les hauts plateaux du Cantal, à l'est du Plomb, accueillent un nouveau genre de skieurs : les adeptes du ski HOK, ces fameux skis venus d'Amérique du Nord, qu'on appelle chez nos amis québecois les "skis-raquettes".

En lançant cette activité inédite dans le Massif Central, j'avais en tête l'objectif de diversifier les activités nordiques proposées au départ du modeste foyer nordique du Ché, sur la commune de Valuéjols, foyer dont je m'occupe été comme hiver. Jusqu'à présent, on y pratiquait surtout le ski de fond, le foyer constituant une de sportes d'entrées du domaine nordique de Prat-de-Bouc Haute-Planèze. Les vacanciers d'aujourd'hui sont réellement en demande d'une diversité d'activités : la station du Lioran, centrée sur le ski alpin, ne répond pas forcément aux désirs de tous les amateurs de pratiques nordiques. Et le hors piste suscite un intérêt croissant : nombreux sont les visiteurs qui souhaitent découvrir, à l'écart des grands domaines aménagés, les vastes territoires enneigés du Cantal. Le pays se prête fort bien au ski de randonnée nordique, même si tout est à inventer : les itinéraires étaient jusqu'à présent créé par des amateurs du pays, rien n'est balisé ni décrit. Lentement mais surement, les acteurs du tourisme hivernal locaux se mettent à la page et s'intéressent à ces pratiques, et je ne doute pas que dans les années à venir le massif cantalien devienne une destination prisée des adeptes du SRN.

skis-raquettes-altai-hok.jpgFaire du Ski-Raquettes

Le "ski raquette", dans cette perspective permet une première approche du SRN en milieu nordique, et consttue une alternative à la raquette à neige, sans doute plus fun et en tous cas fort appréciée des visiteurs. Des randonneurs qui n'avaient jamais skié ont adopté les HOK délaissant leurs paires de raquettes à neige : la progression sur la poudreuse est plus agréable en HOK, les planches portent mieux, et on peut même goûter aux joies de la descente en forêt ou sur les pentes des élévations volcaniques du plateau. Ces skis permettent également de s'affranchir des limites d'ouverture des pistes damées : les HOK s'accomodent de quelques centimètres de neige, si bien qu'on peut faire des sorties sympathiques avant le démarrage officiel des stations nordiques, et souvent après leur fermeture, quand la neige est encore présente en altitude.

Pour la saison qui se présente, le foyer nordique du Ché et le domaine nordique Prat-de-Bouc haute-Planèze proposent de nouveaux itinéraires balisés pour les skieurs de randonnée : trois parcours aux profils divers, des vastes espaces dégagées des estives aux prodondeurs de la forêt, dont un tracé spécialement étudié pour les HOK, la "piste Trappeur". Ces itinéraires, élaborés et testés tout au long de l'hiver dernier, sont en accès libre. Il sera bien évidemment possible de louer des paires de HOK pour arpenter d'autres terrains du volcan cantalien, mais également des Hunter et des Freewalk fabriqués chez Sporten, nouveau produit proposé par Aventure Nordique (sans oublier les traditionnels skis de fond et raquettes à neige, et même cet hiver des Fatbike électriques).

En attendant l'ouverture prochaine (on l'espère, mais la neige décidra), du domaine, vous pouvez suivre nos infos sur le blog du Foyer du Ché : http://foyer-nordique-haute-planeze.com

.

 

 

 

Commentaires

Aucun commentaire