Lu sur skirandonnenordique.com

Je cite :
"[le ski de randonnée nordique] ne requiert pas de véritable compétence technique contrairement au ski alpin, au ski de montagne ou au telemark"

Je ne trouve pas les mots pour exprimer mon désaccord !

S'il faut quand même le dire : Le ski de randonnée nordique requiert TOUTES les techniques du répertoire du ski, là où le ski alpin, le ski de fond, ou le ski de rando alpin n'en utilisent qu'une fraction.
Modifié il y a 14 ans
Euh… si je peux me permettre, et même si je suis loin d'être aussi expérimenté que vous, tu pousses un peu là… le ski de rando nordique (comme le ski de fond d'ailleurs, qui n'est d'ailleurs pas repris dans la liste des skis "techniques" de la citation initiale que tu contestes) demande quand même nettement moins d'initiation technique (du point de vue du skieur s'entend, pas du matos) que les skis type "haute-montagne". La preuve, j'en fais !

OK, ça demande un peu plus de "technique" que la raquette à neige, mais le pas "classique" c'est quand même pas sorcier non plus… Ou alors tu parles de ski de rando nordique pratiqué en montagne et pas sur collines, mais là ça devient presque du ski de rando/alpiniste, et n'est-ce pas plutôt le ski de rando/alpiniste qui requiert TOUTES les techniques du ski ? (à part peut-être le telemark puisqu'on peut bloquer le talon en descente)
Modifié il y a 14 ans
MNi a écrit:
Je cite :
"[le ski de randonnée nordique] ne requiert pas de véritable compétence technique contrairement au ski alpin, au ski de montagne ou au telemark"

Je ne trouve pas les mots pour exprimer mon désaccord !

S'il faut quand même le dire : Le ski de randonnée nordique requiert TOUTES les techniques du répertoire du ski, là où le ski alpin, le ski de fond, ou le ski de rando alpin n'en utilisent qu'une fraction.

Oui, c'est une façon de voir…
A force d'en faire, de pratiquer, tu utilises toutes les techniques des différentes pratiques…et d'ailleurs en nordique, tu passes dans des endroits assez difficiles.

Il y a une autre façon de considérer les choses :
Il est très facile même pour un non skieur (Je peux prendre mon expemple et beaucoup d'autres) de pratiquer le ski de randonnée nordique.
Pour commencer, sur un terrain facile, il suffit de passer un pied devant l'autre, de laisser glisser et de s'arrêter dans de la bonne poudreuse. C'est extremement simple…tu tombes de nombreuses fois et tu apprends…
Il n'y a pas besoin de passer de nombreuses heures à acquérir de la technique… (comme en skating, en alpin ou en ski de printemps)
D'ailleurs il y a de nombreuses personnes qui utilisent épisodiquement des skis pour faire une sortie.
Cet argument est d'autant plus vrai que certaines marques (Fischer, Salomon) commercialise des skis larges (Outabbounds - X-adventure) qui permettent un contrôle très aisé…avec une portance incroyable.
Je nuance mon propos en ce qui concerne les skis classiques de randonnée nordique….Pour avoir encore testé ces deux types de matériel ce week end c'est le jour et la nuit (Europa 99 et snowbound avec fix et chaussures différentes).

C'est pour cela que j'avance l'argument que cette pratique est accessible au plus grand nombre sans trop de difficultés…

Régis
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 14 ans
Ce que je peux dire, c'est que je ne connais pas un geste technique de progression à ski (je mets donc de coté les techniques de ski acrobatique et de ski de saut, qui ne sont pas des techniques de progression) que je n'ai pas utilisé en rando nordique. Pas pour me faire plaisir, mais parce que étant donnés les conditions de relief de neige etc. c'était LE geste technique nécessaire pour passer à cet endroit et à ce moment.

On peut faire de la rando nordique en se contentant de laisser glisser, de mettre un pied devant l'autre, et de se laisser tomber dans la poudreuse pour s'arrêter.

Mais, au même niveau de pratique, on peut aussi descendre des pistes d'alpin en se laissant glisser, faire des tours sur les pistes de fond en mettant un pied devant l'autre dans les rails, et faire une rando en ski alpin en se laissant tomber dans la poudreuse pour s'arrêter.

A ce niveau basique de débutant, le ski de rando nordique n'est pas moins technique que le ski de fond, le ski alpin ou le ski de rando alpin.
Il est même déjà plus technique puisqu'il emprunte des techniques (laisser glisser, un pied devant l'autre, la poudreuse pour s'arrêter) à chacune des trois pratiques évoquées !

Après, je suis d'accord qu'on faire beaucoup en ski de rando nordique avec ces techniques de base. Elles sont peut-être suffisantes pour un raid de plusieurs jours en Laponie !

Mais j'ai aussi lu dans un livre de référence sur la technique du ski qu'une bonne maîtrise du chasse neige était suffisante pour parcourir la Haute Route Chamonix-Zermatt.

Pour l'autonomie, la maîtrise des aléas liés au milieu (la Laponie ou la Haute Montagne) il y a aussi un apprentissage. Mais ce n'est pas de la "technique de ski".
Modifié il y a 14 ans